Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le bus-tramway, l’alternative transport en test à La Rochelle

16/05/2018 | La Rochelle teste le dernier prototype de transport collectif électrique d'Alstom.

Bus Alstom

Réduire la pollution, les nuisances sonores, ainsi que la consommation d’énergie fossile, telle est l’objectif de la communauté d’agglomération de La Rochelle. Après avoir testé et parfois mis en place les bus au gaz, les vélos, les voitures électrique et – toujours en test- le bateau-bus à hydrogène, La Rochelle essaye jusqu’au 23 mai inclus le dernier prototype d’Altsom, un bus électrique de 95 à 100 places. Ce bus circulera toute la journée sur la ligne 4, qui passe par l’hyper-centre, dans les rues Saint-Louis et Villeneuve, parallèles au Vieux Port.

« C’est une promesse que nous avions faite aux riverains de ces rues de l’hyper-centre, de réduire pollution et nuisances sonores, dans ce quartier qui avait récupéré un important flux de véhicules après la fermeture des quais [sur le port] », explique la vice-président de l’agglomération en charge des transports, Brigitte Desveaux.  Le bus a donc été pensé comme un tramway pour une « véritable expérience passager » comme le vante Alstom : plateforme abaissée au niveau des trottoirs pour une facilité d’accès des fauteuils et poussettes, espace de circulation large à l’intérieur du bus et sur un même niveau, larges baies vitrées, moteurs moins bruyants…

Mais c’est surtout par l’intérieur de ses entrailles que la bête se distingue. L’essentiel de sa mécanique se trouve sur le toit, le rendant modulable et évolutif au gré des avancées technologiques. Pour l’instant, il contient 14 modules de batteries de 200 kg chacune, lui permettant d’avoir une autonomie de 200 km. Idéal pour la ligne 4, dont les bus couvrent 190 km par jour sans passer par le dépôt. La technologie évoluant rapidement, Alstom (qui ne fabrique pas les batteries) ne désespère pas pouvoir adapter à moyen terme des batteries plus petites, plus légères et plus puissantes, avec plus d’autonomie. Aujourd’hui au lithium, les batteries pourraient également devenir à hydrogène. Ce qui tombe plutôt bien, La Rochelle ayant le projet de fabriquer à terme son propre hydrogène sur le site d’Atlantech, en vue de devenir autonome dans ce domaine énergétique.

Adapter le réseau aux bornes électriques

En attendant cette perspective, La Rochelle compte adapter ses infrastructures à l’électrique. Les services techniques de l’agglomération se penchent actuellement sur la question de l’adaptation potentielle du dépôt de bus urbain, à la Régie des transports communautaires Rochelais (RTCR), basé à Lagord. Les 3 hectares du site pourraient être repensés pour pouvoir adapter des bornes de rechargement électrique. L’agglomération réfléchie également à l’implantation d’un système de rechargement par le sol, le SRS (système innovant de recharge statique), via une plaque métallique intégrée au sol qui permettrait de recharger un bus par contact. Ce dispositif conçu par Alstom pourrait être installé aux arrêts des Dames Blanches et de la Grosse Horloge. Reste à définir le coût de l’opération. Le bus, lui, couterait dans les 550 000 €, batteries comprises. Un coût légèrement supérieur aux bus actuels mais qui permettrait à terme des économies sur le coût de l’énergie, mais aussi de la maintenance, assure Alstom.

Une pierre à l’édifice du dossier TIGA

Repéré dès 2016 par le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine, le prototype d’Alstom intéresse l’agglomération à plus d’un titre : outre réduire les pollutions, son concept s’inscrit dans la droite lignée du projet « littoral urbain zéro carbone » que porte l’agglo dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt "Territoires d'innovation de grande ambition".

L’agglomération n’est pas la seule à s’y intéresser puisque le bus d’Alstom a déjà été testé dans plusieurs villes d’Europe. Après Berlin, Hambourg, La Haye, Paris, Lyon et Marseille, le prototype conçu en Alsace arrive dans les villes de l’Ouest de la France. La Rochelle, puis Nantes et Orléans vont l’essayer. Objectif pour la plupart : se mettre rapidement en conformité avec la loi sur la transition énergétique. Les retours d’expérience auprès des collectivités permettront à Alstom d’améliorer son modèle et d’en présenter une nouvelle version commercialisable au prochain salon des mobilités à Paris. De son côté, l’agglomération de La Rochelle compte lancer un appel d’offre courant 2018 pour changer les bus de sa ligne 4 d’ici la fin de l’année.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
12065
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !