« Métropole et Informations : le numérique change tout ! »
5e Rendez-vous d'aqui! à Cenon le 25 septembre !

27/08/15 : Environ 80 personnes ont donné le coup d'envoi des vendanges ce jeudi matin au château Carbonnieux (appellation Pessac-Léognan). Le domaine est chaque année l'un des premiers à entamer les récoltes. Elles devraient se poursuivre jusqu'à mi-octobre.

27/08/15 : Serge Lamaison, ancien maire et conseiller général PS de Saint-Médard en Jalles, a donné sa démission du Conseil municipal ce jeudi dans une tribune libre qui paraîtra la semaine prochaine, après plus de 30 ans à la tête de la commune.

27/08/15 : Les études à la Kedge Business School, partagée entre Bordeaux et Marseille, coûtent de plus en plus cher : 34 200 euros pour couvrir les 3 ans de scolarité des étudiants, soit 1670 euros de plus qu'en 2014 et 5700 euros de plus qu'en 2013 (+20%).

27/08/15 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, se rendra en visite officielle au Pays Basque le vendredi 28 août. Après la sous-préfecture de Bayonne, il visitera le centre de coopération policière et douanière de Hendaye et la Police aux frontières.

21/08/15 : La seconde période d'inscription à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, pour l'année universitaire 2015/2016, va se dérouler du 27 août au 4 septembre 2015, pour l'ensemble des filières.+ d'info

19/08/15 : Comme l'a fait la SEPANSO, une dizaine de riverains du bassin industriel de Lacq (64) vont porter plainte pour dénoncer les nuisances ayant été provoquées par des fumées irritantes et dont l'origine reste ignorée. Des enquêtes sont en cours.

14/08/15 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, 17 personnes ont été tuées lors d'un accident de la route entre les mois de janvier et de juillet 2015. Ce chiffre était de 25 en 2014 pendant la même période. Depuis janvier dernier,464 personnes ont été blessées. + d'info

13/08/15 : Comme nous l'avions annoncé il y a trois semaines, Nicolas Brusque ancien joueur du BO a été confirmé aujourd'hui président du Biarritz Olympique Pays Basque en remplacement de Serge Blanco qui l'avait désigné comme dauphin.

11/08/15 : Le stade d'eaux vives de Pau accueillera la finale de coupe du monde de canoë-kayak slalom du jeudi 13 au dimanche 16 août. Un festival de l'eau vive comprenant spectacles et animations y sera organisé à cette occasion. + d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/08/15 | La filière équine va tenir la vedette de la foire-exposition de Pau

    Lire

    Le cheval tient une place particulièrement importante dans les Pyrénées-Atlantiques, un département qui accueille, entre autres, le deuxième centre d'entrainement hippique de France après Chantilly. La filière équine locale sera mise en vedette lors de la foire-exposition de Pau qui se tiendra du 5 au 13 septembre. Diverses animations, dont notamment des spectacles équestres proposés par Zarkam et l'écurie Hasta Luego, seront organisées dans ce cadre. Pour en savoir plus : http://www.foiredepau.com/pg-22-passion-cheval.html

  • 28/08/15 | Bordeaux: la Promenade Sainte-Catherine bientôt ouverte

    Lire

    Après plus de quatre ans de travaux, la Promenade Sainte-Catherine ouvrira ses portes cet automne avec notamment une ouverture au public annoncée le 25 septembre prochain et une inauguration prévue quelques jours plus tard, le 8 octobre. Situé en hyper-centre de Bordeaux, au niveau du haut de la Rue Sainte-Catherine et la Rue Porte-Dijeaux, ce nouveau centre commercial regroupera plus de 30 enseignes, magasins et restaurants, notamment un Starbucks Coffee ou un Lego Store, deux nouveaux venus dans le paysage commercial bordelais.

  • 28/08/15 | La garbure et le sel ouvrent les fêtes béarnaises de septembre

    Lire

    La garbure, cette soupe au chou dans laquelle on retrouve également des viandes confites ainsi que l'incontournable haricot tarbais est l'une des valeurs sûres de la culture béarnaise. Chaque année, un championnat du monde lui est consacré à Oloron-Sainte-Marie, dans les Pyrénées-Atlantiques. Sa prochaine édition aura lieu le 5 septembre, toute la journée, à partir de 10 h. Elle sera suivie du 10 au 13 septembre par un autre grand rendez-vous : la fête du sel organisée à Salies-de-Béarn. Rens : septembre-en-bearn.com

  • 28/08/15 | Opéra National de Bordeaux: changement du rôle-titre pour l'opéra Don Carlo qui ouvrira la saison

    Lire

    Annoncé en ouverture de la saison lyrique 2015-2016 de l'Opéra National de Bordeaux, sous la direction d'Alain Lombard et dans une mise en scène de Charles Roubaud, le célèbre opéra Don Carlo de Verdi sera programmé à l'Auditorium du 24 septembre au 2 octobre 2015. Petit changement à préciser quant à la distribution, le rôle-titre initialement interprété par Carlo Ventre sera finalement porté par Leonardo Caimi pour cause de maladie.

  • 28/08/15 | Gros contrat et satisfaction pour le chantier naval Couach

    Lire

    Après le Président du Conseil départemental, Jean-Luc Gleyze estimant que "la Gironde peut se réjouir de l'excellente nouvelle économique et sociale" portée par le chantier naval Couach de Gujan Mestras, c'est le Ministre de l'Economie qui a exprimé sa satisfaction ce 27 août lors de sa venue à Léognan, soulignant "la qualité de l'entreprise et sa force technologique". En début de semaine, l'entreprise a confirmé la construction de 79 intercepteurs pour la marine saoudienne via un contrat de sous-traitance avec le groupe allemand Lürssen. Pas de chiffres révélés mais assurément l'un des plus gros contrat réalisé par Couach.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Environnement | Le château Guiraud, 1er grand cru certifié bio dans le bordelais

28/02/2012 |

Xavier Planty, dans ses vignes

C'est en quelque sorte une révolution de velours. Le château Guiraud, grand vin blanc liquoreux dans le Sauternes est désormais certifié en bio. C'est le 1er grand cru dans le bordelais à décrocher le précieux sésame. Tout ceci est le fruit du choix d'un homme passionné, l'un des propriétaires, Xavier Planty, qui a engagé cette démarche en 1996. Le logo Agriculture biologique (AB) va apparaître au printemps sur l'étiquette du millésime 2011 de château Guiraud. Preuve, que les mentalités évoluent dans les plus hautes strates des viticulteurs de la région.

Quand vous arrivez au château Guiraud, premier grand cru classé en Sauternes, Xavier Planty, 55 ans, co-propriétaire vous parle d'abord de la biodiversité sur son terroir, avant même de vous parler du vin. « Nous avons 635 espèces d'insectes différents contre 200 en agriculture conventionnelle. C'est exceptionnel », se félicite-t-il. Tel est un symbole, face au château, poussent 170 pieds de tomates, toutes de variétés différentes, souvent rares. Tout ceci est le fruit d'un travail accompli depuis plusieurs années pour convertir les 100 hectares de vignes en bio. Faisant fi des sarcasmes de ses voisins, il a laissé pousser l'herbe dans les allées, s'est remis à labourer la terre, a réensemencé les sols et a réintroduit six kilomètres de haie. Fini les produits chimiques, place aux engrais et fertilisants organiques (composts, fumiers...). « Un écosystème s'est recréé », observe, admiratif, cet ingénieur agronome. Ainsi, les guêpes maçonnes, qui mangent des vers parfois porteurs de maladies pour les vignes, sont revenues en nombre. Un travail récompensé par le « best of pratiques environnementales » de la région bordelaise en 2008. A l'origine, c'est la mort d'un cancer, en 1994, d'un ami chef de culture ayant passé sa vie au milieu des produits chimiques qui l'a convaincu de "travailler autrement".

Le bio, une philosophie, pas un argument commercial
Fier d'avoir réussi son pari et heureux d'être en harmonie avec la nature, Xavier Planty ne cache pas sa satisfaction. En effet, le pari était osé. Ici, l'hectare de vigne est estimé à plus de 150 000 €... Les premières années, il a craint de perdre une partie importante de sa récole. Mais, aujourd'hui, pour lui, le bio est une évidence, si l'on veut préserver des terroirs d'exception. « Les sols ont été abîmés par 50 ans d'utilisation intensive de pesticides», déplore-t-il. « Les gens sont sensibles à ce que nous faisons pour produire en respectant la planète », fait-il remarquer. Et, ce mode de production n'est pas forcément beaucoup plus coûteux. « Nous avons réinvesti les économies faites en produits chimiques dans la main d'œuvre ». Les effectifs ont été portés à 35 employés permanents. Car, produire en bio nécessite d'être plus attentif, afin d'éviter que des maladies comme le mildiou ne se développent. Avant chaque épisode pluvieux, par exemple, il est nécessaire de protéger la vigne. « Maintenant, le chef de culture, c'est la nature », avance Xavier Planty. A cet égard, la production a été réorganisée. Le travail n'est plus segmenté par tâches. Les équipes sont réparties par parcelles de vignes. « Notre succès a inspiré d'autres viticulteurs », se réjouit-il. Il est vrai que Xavier Planty sait faire partager sa passion. Pour les visiteurs, par exemple, il a créé un sentier botanique, où chacun pourra découvrir son hôtel à insectes, l'allée de platanes, bordée de variétés d'orchidées sauvages, sa station naturelle de retraitement des eaux usées. Par ailleurs, il a aussi fondé à Guiraud un conservatoire pour maintenir la mémoire historique des cépages blancs de notre vignoble bordelais. Une centaine de souches y sont précieusement gardées. C'est un exemple à suivre. Mais, pour l'heure, même si l'Aquitaine est la troisième région en terme de surface viticole bio, peu de domaines classés ont franchi le pas. Mais, selon Xavier Planty, "les mentalités évoluent. Les choses vont bouger".

                                                                                                                         Nicolas César

Crédit photo : Aqui!

Partager sur Facebook
Vu par vous
90
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !