Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

  • 24/09/21 | Agen et les « Rendez-vous du Pin »

    Lire

    Samedi 25 septembre à partir de 15h le square du Pin à Agen accueille « Les Rendez-vous du Pin ». Organisé par l'association Au Fil des Séounes, cette manifestation propose des animations pour les petits et les grands comme un atelier photo décalé, des parcours sport ou une sensibilisation à la réduction du gaspillage alimentaire tout l'après-midi et un banquet "populaire, bio et végétarien" le soir, avec un concert du duo Akdeniz.

  • 24/09/21 | Landes : La médiathèque du Marsan fait sa braderie

    Lire

    Ce samedi 25 septembre, à Mont-de-Marsan, la médiathèque du Marsan organise une journée braderie, de 10h à 17h. Romans, bandes dessinées, livres documentaires, albums jeunesse ou encore revues, tout sera proposé entre 1 et 3 €. Issus du tri effectué régulièrement dans les collections, les amateurs de lecture vont ainsi pouvoir bénéficier d'une offre actualisée. Le paiement s'effectuera uniquement en espèces ou par chèque.

  • 24/09/21 | Talence : Une journée pour le sport adapté

    Lire

    Le 25 septembre à partir de 10h, le Comité Départemental du Sport Adapté de la Gironde, en partenariat avec la Ligue Nouvelle-Aquitaine de Tennis, organise une journée compétitive para tennis adapté adultes à Talence. Une quarantaine de sportifs en situation de handicap sont attendus pour une journée de partage, de solidarité, de plaisir et de convivialité. L'objectif également de cette journée est d'orienter les sportifs vers les clubs de proximité mais aussi de travailler sur le respects des règles, des autres et de l'acceptation des résultats.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le CHU de Poitiers se raccorde au réseau de chaleur de Grand Poitiers

05/03/2021 | Le CHU de Poitiers travaille sur le côté vertueux de l'énergie. Pour le développer encore plus, l'hôpital s'est raccordé au réseau de chaleur de Grand Poitiers.

1

Le CHU de Poitiers vient de se raccorder au réseau de chaleur de la communauté urbaine de Grand Poitiers. Une opération vertueuse qui va permettre à l’établissement de poursuivre sa transition énergétique. L’économie d’énergie est un maillon essentiel pour la direction de l’hôpital. La Milétrie fut l’un des premiers hôpitaux de France à obtenir la norme ISO 50 001, qui vise l’amélioration de la performance énergétique. L’hôpital de Poitiers va surtout utiliser cette chaleur pour l’eau chaude sanitaire en période estivale. Ce sera l’un des seuls bâtiments relié au réseau à consommer ce bien l’été.

Ça y est, le réseau de chaleur de Grand Poitiers, l’un des plus grands de Nouvelle-Aquitaine - il s’étend sur bientôt 30 kilomètres - est relié au Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers. Le CHU a profité des travaux d’extension (qui ont duré deux ans tout de même) pour se raccorder à ce réseau de chaleur créé en 1969. En deux ans, ce réseau a tout simplement doublé, passant de 15 à plus de 30 kilomètres. Il part du quartier de Poitiers des Couronneries pour rallier celui des Trois-Cités. « Nous devons finir d’ici la fin d’année les dernières phases d’extension », indique Mathieu Favreau, directeur commercial Poitou-Charentes chez Dalkia, exploitant du réseau de chaleur de Grand Poitiers. Il dessert des HLM (habitations à loyer modéré), des écoles, des lycées, des installations sportives (piscines, patinoire, gymnases…), des résidences, des copropriétés privées, les Archives départementales et donc depuis peu le CHU.

Un CHU branché sur l’énergie

Raccorder le CHU s’inscrit dans la politique environnementale de ce dernier. « Sur le plan de l’énergie, le CHU de Poitiers a mis en place plein de choses, explique Frédéric Marchal, directeur des Constructions et du Patrimoine. Nous sommes l’un des CHU les plus performants en terme de dépense budgétaire vis-à-vis de l’énergie ». Et ça se voit dès 2016 avec la certification ISO 50 001 qui vise l’amélioration de la performance énergétique. La Milétrie fut le premier CHU de métropole à l’obtenir. L’hôpital compte bien maintenir ce côté vertueux. « Nous avons organisé un audit Afnor début janvier et les retours sont positifs ». En permanence, 700 compteurs mesurent les différentes consommations. L’an dernier, le centre hospitalier a décidé de traquer les moindres fuites. Toujours dans un souci d’économie énergétique mais aussi écologique. Nous faisons également des communications régulières sur l’économie de l’énergie dans la gazette interne », précise Frédéric Marchal. 

Valoriser le traitement des ordures ménagères

Mais le CHU ne va pas consommer à longueur d’année cette chaleur apportée par le réseau de Grand Poitiers. « Nous venons d’être raccordés physiquement mais l’utilisation va débuter à l’été prochain », confie le directeur des Constructions et du Patrimoine du CHU. Cela servira alors pour l’eau chaude sanitaire. Car l’hôpital en est un grand consommateur. L’été, le réseau de chaleur tourne un peu au ralenti. Quelques rares bâtiments publics en demandent encore… mais la consommation est réellement moindre. Il n’y a de fait plus besoin de se chauffer. « Il est prévu que cela fonctionne uniquement l’été, au moment où la demande baisse. Cela permettra de valoriser l’énergie issue de l’usine de valorisation de Grand Poitiers et valoriser donc le traitement des ordures ménagères de Grand Poitiers ». On en arrive au côté vertueux de ce raccordement. « Cette chaleur nous sera favorable, alors que jusqu’à maintenant elle partait pour les petits oiseaux », renchérit Frédéric Marchal. Grâce à ce raccordement d’une puissance de 2 800 KW, le CHU devrait réduire de 2 000 tonnes ses rejets de CO2, l’équivalent de 1 111 voitures retirées de la circulation chaque année. La centrale de gaz en cogénération de l’hôpital va pouvoir donc rester à l’arrêt en cette période estivale. 

Au coeur de la chaufferie biomasse du quartier des Couronneries à Poitiers - ©EDF - Dalkia / Rodolphe Escher

Au coeur de la chaufferie biomasse du quartier des Couronneries à Poitiers - ©EDF - Dalkia / Rodolphe Escher

Lorsque que la demande de chaleur est plus forte, d’autres chaufferies tournent en plus de l’unité de valorisation énergétique (qui traite les déchets ménagers des 40 communes de Grand Poitiers). Il y a une chaufferie biomasse-bois et une chaufferie paille. « Lors des grands froids, on peut utiliser du gaz naturel. Cela permet d’assurer les pointes du matin ou en cas de pépin majeur », précise Mathieu Favreau de Dalkia. Avec ces installations, cela permet au réseau de chaleur de Grand Poitiers d’être alimenté à 69% par des énergies renouvelables. Un bel exemple, puisque c’est bien au-dessus des objectifs nationaux de Dalkia, qui a pour ambition d’utiliser 50% d’énergies renouvelables d’ici 2022. 

Le réseau de chaleur de Grand Poitiers revendique une puissance de 12 300 équivalents logements chauffés contre 7 500 avant son extension.  Le CHU de Poitiers sera donc un des principaux consommateurs estival de ce réseau de chaleur.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
12026
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
1 Environnement | 24/09/2021

A Saucats, la plateforme solaire Horizeo est loin de faire l'unanimité

1 Environnement | 22/09/2021

Gestion de l'eau dans le Sud-Ouest : expérimenter pour ne pas (trop) manquer

1 Environnement | 21/09/2021

La ressource en eau au coeur du programme européen Life Eau&Climat présenté à Limoges

1 Environnement | 17/09/2021

Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

1 Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

1 Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

1 Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

1 Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

1 Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

1 Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

1 Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne

1 Environnement | 28/07/2021

La pêche, un autre atout pour le département de la Dordogne

1 Environnement | 27/07/2021

Au mois d'août, baladez-vous en Gironde !

1 Environnement | 26/07/2021

Réduire l'impact carbone des hypermarchés, c'est possible. Exemple sur l'île d'Oléron

1 Environnement | 23/07/2021

Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne