Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/18 | Contournement de Beynac (24) : 3 nouveaux référés rejetés

    Lire

    Les décisions du tribunal administratif de Bordeaux concernant le contournement de Beynac (Dordogne) se suivent et se ressemblent. À la suite de son audience du 15 mai, il a rejeté, trois nouvelles requêtes contre les arrêtés d’autorisation de travaux de la préfecture et de la commune de Castelnaud-la-Chapelle. Les opposants requérants ont été déboutés et condamnés à verser 500 euros chacun au Conseil départemental et à la commune de Castelnaud-la-Chapelle pour les frais de justice.

  • 25/05/18 | Laura Flessel en visite à La Rochelle

    Lire

    La ministre des Sports Laura Flessel est en visite en Charente-Maritime ce vendredi 25 mai pour échanger avec lors du congrès des élus en charge du Sport (ANDES), au sujet de la nouvelle agence du sport. La ministre doit également visiter le Pole France Voile, basé à La Rochelle. Elle remettra la médaille de bronze de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement associatif à M.Ancel, proviseur du Lycée Dautet, avant de visiter le bateau du cercle handi rochelais.

  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarrosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le développement durable au coeur de la controverse

05/05/2011 |

Noël Mamère, L'architecte Rudy Ricciotti et la géographe Sylvie Brunel

Depuis 2010, une série de rencontres thématiques baptisées « les Cafés de la controverse » est proposée à tous les citoyens de l'agglo bordelaise. Organisées par le C2D, conseil de développement durable chargé d'élaborer des propositions auprès de la CUB, elles sont également animées par le journal Sud Ouest. Vendredi dernier, le BT59, club et concert béglais, situé sur le site de Terres Neuves, accueillait le sujet du jour : "Développement durable : nécessité ou imposture ?". Pour en débattre, Jean-Marc Gancille, directeur du développement durable d'Evolution, la géographe Sylvie Brunel, l'architecte Rudy Ricciotti et celui que l'on ne présente plus, Noël Mamère. Tous experts en la matière, et à leur manière, d'un thème qui, s'il fait consensus, sera ce soir là, sérieusement recadré.

Introduit par Fabienne Brugère, philosophe et présidente du C2D, le débat ne remettra pas en cause le bien fondé d'un modèle dont, finalement,  quasiment personne ne conteste la nécessité, mais plutôt les usages et les détournements. " L'expression fourre-tout est un coup de force sémantique où tout le monde peut se retrouver, de l'écolo à l'industriel soucieux de ses bénéfices", amorce Jean-Marc Gancille, militant  environnemental chevronné qui connait le DD sur le bout de ses doigts de communicant responsable. "Le développement durable sert à gommer les dissensus, alors que tout le monde n'a pas les mêmes intérêts.  Mais c'est aussi une expression, autour de laquelle tout le monde communie, vidée de son sens, qui pose la question  de la répartition des richesses et parle de cohésion, pas seulement d'écologie". 

De l'écologie comme nouvelle religion
Sylvie Brunel, enfoncera le clou en évoquant le côté clérical  qui imprègne, aujourd'hui, l'écologie. Nouvel Évangile où se mêleraient  foi, fidèles, communion, culpabilisation, dons et actes de contritJean-Marc Gancille et Fabienne Brugère parlent de développement durableion. L'ex-humanitaire,  spécialiste des questions de développement, soulevera même la question : " Au nom de la planète, ne créerait-on pas de l'injustice sociale ? Il faudrait plutôt parler d'humanité durable". Pour mieux dénoncer l'apparition de nouveaux apartheids créés par les péages en ville et la pénalisation des plus démunis aux véhicules les plus polluants. Ou encore la disparition des sacs plastiques, désormais payants dans les supermarchés. Une mesure qui, si elle se justifie pour enrayer les dégâts d'une surconsommation, génitrice d'un septième continent flottant plastifié, ne bénéficie en rien au personnel de la grande distribution.  Paradoxes  sur fond d'autoritarisme émergent. "Il faut mettre en oeuvre des solutions d'adaptation, d'innovation et d'action, non pas dans une planète sanctifiée, mais  dans une planéte pour tous, ici et là-bas".

Les turpitudes de la HQE
La verve explosive de l'architecte Rudy Ricciotti, prendra le relais, dans une emphase  méditerranéene  revendiquée, pour mieux dénoncer la tyrannie des normes qui plombent sa profession. "Comment quelque chose de légal contamine l'état, colonise et devient un outil pervers... Une "doxa" avilisante dont se sont emparés les professionnels du bâtiment, les promoteurs et les marchands du temple". " Les turpitudes de la HQE  (Haute qualité environnementale) me rendent anxieux. On ne sait pas où on va". Loin du discours politiquement correct, volontairement provocateur, l'auteur d'un pamphlet sur la HQE prônera même la désobeissance  de l'architecte face à une "bureaucratie fascisante", au suréquipement des projets et à l'empreinte écologique qui passe mal l'épreuve de  vérité.  Finalement c'est Noël Mamère qui sera le plus soft en citant Thoreau, Ellul, Charbonneau, Franz Fanon et Ariès sans s'éloigner du discours des autres intervenants. Le changement par l'éducation et la reflexion.  Avec, côté application pratique, l'évocation de la position de la mairie de Bègles d'avoir favorisé le bio pour la restauration scolaire. Un bio capable, il faut le savoir, de faire des milliers de kilomètres pour approvisionner les magasins locaux. Autre contradiction pointée du doigt lors d'un "Café de la controverse" sans discordance, "religieusement" suivi par plus de 200 personnes et qui aurait pu s'intituler :  "Développement durable, nécessité ET imposture".

Photos : IC

Isabelle Camus

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1141
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !