Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/19 : Le comité de ligne TER du bassin de Limoges aura lieu le mardi 28 mai 2019 à 18h à la Maison de Région, 27 boulevard de la Corderie à Limoges. Au menu: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

24/05/19 : Dans le cadre de son Plan Action Climat, l’Agglo de Pau propose 2 soirées d’échanges pour encourager l’émergence de projets citoyens: le 4 juin à 20h à la salle des fêtes d’Artigueloutan et le 18 juin à 20h à la salle communautaire de Poey-de-Lescar.

24/05/19 : La Région Nouvelle-Aquitaine, la Régie régionale des transports landais et la SPL Trans-Landes s'apprêtent expérimenter un autocar roulant au bioGNV sur la ligne régionale Dax-Mont-de-Marsan, soit une émission de -95% de particules et -80% co2 en bio gaz

24/05/19 : En partenariat avec le Conservatoire de Espaces Naturels, la Médiathèque André Labarrère de PAU accueille du 22 mai au 8 juin l'exposition "des abeilles sauvages dans ma ville"ainsi qu'une conférence le vendredi 24 mai de 18h à 20h.

23/05/19 : Suite aux actions engagées depuis plusieurs mois et aux demandes des enseignants ainsi que des familles des élèves et citoyen·nes, la FSU47 a décidé d'organiser une réunion publique à Agen, salle Picasso (à côté du Stadium) le mardi 28 mai à 20 h 30.

23/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h au lycée du IV-Septembre d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

23/05/19 : La Rochelle : Les Francofolies (du 11 au 14 juillet) ont dévoilé la programmation de la scène de la grosse horloge : TERRENOIRE, CORINE, HUBERT LENOIR, CLÉA VINCENT, LA CHICA, YSEULT, MARVIN JOUNO, SAODAJ', DAMPA, DI#SE, SPIDER ZED, KOTTARASHKY.

23/05/19 : Dans le cadre des élections Européennes, Christian JACOB, président du groupe Les Républicains, et la collistière de F.Bellamy Cristina STORONI, vont en Charente-Maritime ce jeudi à la rencontre des acteurs des filières agricoles et des militants LR.

22/05/19 : Deux-Sèvres : les campus des métiers de Niort et Parthenay ouvrent leurs portes les mercredi 22 et vendredi 24 mai de 13h30 à 17h30. Une occasion de découvrir les 32 métiers de l’artisanat enseignés et échanger avec l'équipe autour de l'alternance.

22/05/19 : Elections européennes : La ville de Bergerac lance un appel via les réseaux sociaux et son site internet pour trouver des assesseurs pour dimanche prochain, le 26 mai jour des élections européennes. Plus d'infos : www.bergerac.fr

22/05/19 : Deux-Sèvres: suite à un glissement de chaussée survenu ce mardi soir au Rétail sur la RD748, la circulation est coupée entre Champdeniers et Secondigny. Une déviation a été mise en place par la RD6, RD743 via Parthenay et la RD949bis vers Secondigny.

22/05/19 : Mardi 21 mai à Bordeaux, lors du salon des Achats, Teréga a réaffirmé sa stratégie RSE en signant une charte relations fournisseurs responsables. Une démarche en cohérence avec le plan stratégique de l'entreprise IMPACTS 2025.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

  • 24/05/19 | L'ADM47 soutient la création du Lac de Caussade

    Lire

    L’Association des Maires de Lot-et-Garonne a organisé le 23 mai au soir un conseil d’administration exceptionnel pour confirmer son soutien à la création du Lac de Caussade et "permettre de trouver rapidement une sortie de crise avec toutes les parties prenantes". Pour rappel, l'ADM47 a adopté une motion de soutien à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le développement durable au coeur de la controverse

05/05/2011 |

Noël Mamère, L'architecte Rudy Ricciotti et la géographe Sylvie Brunel

Depuis 2010, une série de rencontres thématiques baptisées « les Cafés de la controverse » est proposée à tous les citoyens de l'agglo bordelaise. Organisées par le C2D, conseil de développement durable chargé d'élaborer des propositions auprès de la CUB, elles sont également animées par le journal Sud Ouest. Vendredi dernier, le BT59, club et concert béglais, situé sur le site de Terres Neuves, accueillait le sujet du jour : "Développement durable : nécessité ou imposture ?". Pour en débattre, Jean-Marc Gancille, directeur du développement durable d'Evolution, la géographe Sylvie Brunel, l'architecte Rudy Ricciotti et celui que l'on ne présente plus, Noël Mamère. Tous experts en la matière, et à leur manière, d'un thème qui, s'il fait consensus, sera ce soir là, sérieusement recadré.

Introduit par Fabienne Brugère, philosophe et présidente du C2D, le débat ne remettra pas en cause le bien fondé d'un modèle dont, finalement,  quasiment personne ne conteste la nécessité, mais plutôt les usages et les détournements. " L'expression fourre-tout est un coup de force sémantique où tout le monde peut se retrouver, de l'écolo à l'industriel soucieux de ses bénéfices", amorce Jean-Marc Gancille, militant  environnemental chevronné qui connait le DD sur le bout de ses doigts de communicant responsable. "Le développement durable sert à gommer les dissensus, alors que tout le monde n'a pas les mêmes intérêts.  Mais c'est aussi une expression, autour de laquelle tout le monde communie, vidée de son sens, qui pose la question  de la répartition des richesses et parle de cohésion, pas seulement d'écologie". 

De l'écologie comme nouvelle religion
Sylvie Brunel, enfoncera le clou en évoquant le côté clérical  qui imprègne, aujourd'hui, l'écologie. Nouvel Évangile où se mêleraient  foi, fidèles, communion, culpabilisation, dons et actes de contritJean-Marc Gancille et Fabienne Brugère parlent de développement durableion. L'ex-humanitaire,  spécialiste des questions de développement, soulevera même la question : " Au nom de la planète, ne créerait-on pas de l'injustice sociale ? Il faudrait plutôt parler d'humanité durable". Pour mieux dénoncer l'apparition de nouveaux apartheids créés par les péages en ville et la pénalisation des plus démunis aux véhicules les plus polluants. Ou encore la disparition des sacs plastiques, désormais payants dans les supermarchés. Une mesure qui, si elle se justifie pour enrayer les dégâts d'une surconsommation, génitrice d'un septième continent flottant plastifié, ne bénéficie en rien au personnel de la grande distribution.  Paradoxes  sur fond d'autoritarisme émergent. "Il faut mettre en oeuvre des solutions d'adaptation, d'innovation et d'action, non pas dans une planète sanctifiée, mais  dans une planéte pour tous, ici et là-bas".

Les turpitudes de la HQE
La verve explosive de l'architecte Rudy Ricciotti, prendra le relais, dans une emphase  méditerranéene  revendiquée, pour mieux dénoncer la tyrannie des normes qui plombent sa profession. "Comment quelque chose de légal contamine l'état, colonise et devient un outil pervers... Une "doxa" avilisante dont se sont emparés les professionnels du bâtiment, les promoteurs et les marchands du temple". " Les turpitudes de la HQE  (Haute qualité environnementale) me rendent anxieux. On ne sait pas où on va". Loin du discours politiquement correct, volontairement provocateur, l'auteur d'un pamphlet sur la HQE prônera même la désobeissance  de l'architecte face à une "bureaucratie fascisante", au suréquipement des projets et à l'empreinte écologique qui passe mal l'épreuve de  vérité.  Finalement c'est Noël Mamère qui sera le plus soft en citant Thoreau, Ellul, Charbonneau, Franz Fanon et Ariès sans s'éloigner du discours des autres intervenants. Le changement par l'éducation et la reflexion.  Avec, côté application pratique, l'évocation de la position de la mairie de Bègles d'avoir favorisé le bio pour la restauration scolaire. Un bio capable, il faut le savoir, de faire des milliers de kilomètres pour approvisionner les magasins locaux. Autre contradiction pointée du doigt lors d'un "Café de la controverse" sans discordance, "religieusement" suivi par plus de 200 personnes et qui aurait pu s'intituler :  "Développement durable, nécessité ET imposture".

Photos : IC

Isabelle Camus

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1333
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !