18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Le fonds de dotation « Plantons pour l'avenir » mise gros et voit grand

19/05/2015 | L’Alliance Forêt Bois confirme son engagement dans la lutte pour la défense du patrimoine forestier du Grand Sud-Ouest, source de richesses environnementales, sociétales et économiques.

Nathalie Bourmaud, responsable de la communication pour Alliance Forêt Bois, sur le stand de la coopérative au Salon de l'Agriculture Aquitaine

Numéro un du reboisement en France, l'Alliance Forêt Bois aspire à soulager une industrie du bois en péril suite à la baisse des aides publiques de reforestation. Couvrant une zone d'intervention étendue sur quatre régions, difficile pour elle de faire cavalier seul dans cette vaste et coûteuse entreprise. Aussi, en introduisant fin 2014 un fonds de dotation d'intérêt général ouvert aux sociétés et aux particuliers de tous les horizons, l'Alliance s’agrandit encore et propose de s'engager, par le mécénat, dans la régénération et le renouvellement de la forêt.

Le Parc Forestier du Grand Sud-Ouest laissé en planDepuis 2002 et l'interruption soudaine du « Fonds Forestier National », aucune nouvelle opération de reboisement n'avait été conduite sur le territoire français. Les conséquences de ce coup d'arrêt se sont vite fait ressentir : le nombre d'arbres plantés a été divisé par deux en une vingtaine d'années. Alors aujourd'hui, si la courbe n'est pas inversée, la forêt de production ne sera bientôt plus en mesure de répondre à une demande en bois grandissante. Ajoutée à cela, la désormais récurrence exceptionnelle de tempêtes ravageuses continue d'affaiblir les ressources d'un patrimoine arboricole aux abois. « Tous les dix ans, ces catastrophes naturelles creusent un trou conséquent dans les ressources » explique Nathalie Bourmaud, responsable de la communication chez Alliance Forêt Bois.

La forêt stagne et sa regénération naturelle ne suffit pas à combler les demandes des industriels. Rappelons qu'en Aquitaine, première région forestière française, la filière forêt-bois pèse sur la balance économique un poids comparable à celui du secteur viticole.

Vitale pour la vie sociale et économique territoriale lorsqu'elle permet la création d'emplois non délocalisables, la forêt l'est aussi pour le développement durable de nos territoires : protection des sols, régulation du cycle de l'eau, maintien de la biodiversité, lutte contre le réchauffement climatique grâce à la séquestration de CO2 … Les atouts de ce milieu vivant sont incontestables et doivent être à tout prix préservés.

Plaque tournante de plus de 40 000 adhérents sylviculteurs menacés par une carence en matière première, l'Alliance Forêt Bois se devait de réagir face à l'urgence du renouvellement forestier. C'est chose faite avec le lancement, en septembre dernier, du fonds de dotation « Plantons pour l'avenir ».

Planter pour dynamiserA travers ce projet sans précédent, la première coopérative forestière de France appelle entreprises et particuliers à participer financièrement à la relance du « reboisement de la forêt française dans le cadre d'une gestion forestière durable ». Le soutien des donateurs se concrétise par la replantation de parcelles négligées ou mal entretenues, à la demande de propriétaires forestiers engagés dans des projets de gestion forestière durable. L'avance financière cédée par l'Alliance est remboursable à taux 0 par le bénéficiaire.

Tout le monde est gagnant avec le fonds de dotation « Plantons pour l'avenir » ! Outre une réduction d'impôt de 60%, les sociétés donatrices bénéficient d'une gamme d'outils de communication pour valoriser concrètement, en interne et en externe, leurs efforts en faveur de la défense d'un environnement naturel fragile. Enclencher un cercle vertueux qui profitera à la fois aux sylviculteurs et aux mécènes, voilà l'objectif de l'Alliance.

A entendre Nathalie Bourmaud, le fonds de dotation semble porter ses fruits : « L'appel à projet lancé grâce à une première vague de donateurs en décembre 2014 a rendu possible la plantation de 100 hectares d'arbres ». Au fil des mois, de grands groupes comme Nestlé ou General Electrics France, ou des sociétés locales de taille plus modeste affiliées, ou non, au travail du bois, ont ainsi rapidement rejoint la cause défendue par Alliance Forêt Bois. Et le second appel à projet est déjà sur les rails !

Nicolas Leboeuf
Par Nicolas Leboeuf

Crédit Photo : Romain Béteille

Partager sur Facebook
Vu par vous
7166
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !