17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

  • 17/11/17 | Coupe du Monde de Rugby : Bordeaux aussi de la fête

    Lire

    C'est acté depuis le 15 novembre : la France accueillera la Coupe du Monde de Rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire. Une nomination préférée à celles de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, toutes deux finalistes. Et on sait déjà que Bordeaux sera de la fête. Le stade Matmut Atlantique a en effet été sélectionné (parmi neuf stades en France) pour accueillir plusieurs matchs de poule. En revanche, aucun match de finale ne serait prévu pour le moment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Le GIP Littoral Aquitain et l'ONF dessinent les postes de secours multifonctions de demain

14/01/2014 | Modulaire, fonctionnel, déplaçable, bref, innovant, voilà le portrait robot du poste de secours aquitain de demain!

De gauche à droite, Tanguy Massart, Président du Pôle de Compétitivité Xylofutur, Renaud Lagrave, Président du GIP Littoral Aquitain, Francois Bonnet, Directeur de l'ONF

Entre érosion naturelle, submersions et intempéries, le littoral Aquitain est en perpétuel mouvement. A tel point que le recul du trait de côte menace peu à peu les équipements existant sur nos plages, et en premier lieu les postes de secours, au plus près des lieux de baignade. Si en lieu et place de poste construits en dur, des postes en Algeco, loués par les municipalités, se multiplient sur nos plages, la solution est bien peu satisfaisante ne serait-ce qu'en terme d'intégration paysagère. Afin d'améliorer les choses, le Groupement d'Intérêt Public Littoral Aquitain et l'ONF proposent la création d'un poste de secours du futur, à la pointe de l'innovation et porteur de développement local.

La raréfaction des imposants blockhaus sur nos plages nous le rappelle: rien n'est éternel le long d littoral... et les postes de secours construits en dur, s'exposent aux mêmes risques, causant des investissements importants aux municipalités pour leur entretien. Quant aux Algéco, disséminés le long de la côte, s'ils sont certes déplaçables, ils sont loin d'être flatteurs pour nos belles plages aquitaines. Et de l'aveu des MNS rencontrés par les acteurs du GIP et de l'Office National des Forêts (en charge de la gestion des dunes littorales boisées et non boisées), ils ne sont pas non plus des plus fonctionnels pour accueillir un public nécessitant des soins.

Volontairement innovant, et économiquement porteurUn constat qui ne pouvait être qu'intégré dans la dynamique des schémas «Plans plages» initiée par le Gip Littoral Aquitain. Ces plans plages visent à «reconditionner les plages de notre région en préconisant des mesures d'aménagement» rappelle Renaud Lagrave, Président du GIP.
La rencontre des différents acteurs (GIP, ONF, collectivités et professionnels), a donc permis de concevoir de manière mutualisée, un poste de secours type, alliant fonctionnalités pour les secouristes, intégration paysagère, modularité et transportabilité. Autres critères mis en avant, la conception durable, un double usage du bâtiment par la commune tant en été qu'en hiver et enfin l'utilisation des matières premières (bois) et des compétences locales.
Autant d'impératifs, témoignant d'un projet volontairement innovant, et économiquement porteur pour les acteurs locaux. En effet, ne serait-ce que sur le seul littoral Aquitain ont compte 136 plages surveillées, certaines nécessitant plusieurs postes de secours... Une opportunité de marché que Renaud Lagrave ne s'interdit pas d'imaginer bien au-delà de la Région. Le Languedoc Roussillon semble intéressé par l'idée, et il compte prochainement en toucher deux mots à son homologue breton. «Et n'oublions pas les plages intérieures comme Arjuzanx également dotées de postes de secours», glisse-t-il.

"Permettre la reproductibilité de l'opération"Mais avant cela, l'heure est à la réalisation du prototype. Objectif: l'installer sur une des plages de Biscarosse à l'été 2015. Labellisé par le Pôle de Compétitivité Xylofutur au mois de novembre, le projet va prochainement faire l'objet d'un marché afin d'identifier un ou plusieurs prestataires. Ils devront d'une part concevoir le prototype à partir du cahier des charges émis par le GIP et l'ONF, puis le fabriquer et l'installer. Tanguy Massart, Président du Pôle de Compétitivité est enthousiaste: «c'est un projet extrêmement technique et technologique, et pour lequel on fera appel à des technologies récentes, mises au point ces dix dernières années». Un vrai challenge pour les designers, architectes et industriels de la Région car derrière la conception du prototype, il s'agira aussi de produire «un référentiel technique permettant la reproductibilité de l'opération».
Au total, le coût du prototype est estimé à environ 150 000€, avec 40% de subventions assurées par Xylofuture. «Le reste sera réparti entre la Région, l'Etat, le GIP et la commune», précise Renaud Lagrave.
Autre enjeu: l'analyse économique du produit. Du point de vue des trois interlocuteurs, qui rappellent que la location des Algeco est d'environ 9000 € par poste et par an, les communes y trouveront nécessairement leur compte; d'autant que «la multifonctionnalité de l'équipement hors saison permettra un amortissement annuel plus important et donc plus économique pour l'investissement public». Une fois le prototype installé, il sera observé durant environ un an, dans ses utilisages estivaux et hivernaux, avant de pouvoir généraliser le projet à d'autres communes.

A terme, une fois validé, cet équipement pourrait bien aussi servir pour l'implantation d'écoles de surf ou de buvettes de bord de plage, suggère Renaud Lagrave bien décidé, avec ce concept, à démontrer que derrière les questions touristiques et paysagères du littoral, il y a place pour une industrie régionale innovante et de nouveaux débouchés pour le massif landais.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4013
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !