Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le Parc de Palmer (Cenon), propriété de ses habitants et de toute l'agglomération bordelaise.

11/08/2011 |

Différents paysages pour dessiner Palmer.

"Le Parc de Palmer est vraiment le parc des Cenonnais", déclare immédiatement Marie-Christine Boutheau, adjointe au maire de Cenon, chargée de l'Environnement, à l'évocation du lieu. Il a la particularité d'être accessible par le haut et le bas de la ville de Cenon. S'étendant sur vingt-cinq hectares de paysages contrastés, il se voit de loin et profite à toute l'agglomération bordelaise. Alors que le Rocher de Palmer, haut lieu des cultures et musiques du monde, continue de faire salle comble pour ses spectacles, le Parc de Palmer est un espace très prisé des familles, un endroit où les adolescents se retrouvent en pestant déjà contre la rentrée à venir. Avec un passé chargé et un avenir déjà envisagé, le Parc de Palmer est l'un des plus connus et des plus appréciés, et ne risque pas de tomber dans l'oubli de sitôt.

"Il a une double vocation."
En effet, il a d'abord une identité cenonnaise : "les habitants du haut comme du bas de Cenon se considèrent comme propriétaire de ce parc", explique Marie-Christine Boutheau. Il est le jardin des familles vivant dans les immeubles du haut de la ville et une aire de promenade pour ceux du bas : les mamans vont y promener leurs enfants et profiter des aires de jeux. Deuxièmement, il est aussi très important pour toute l'agglomération bordelaise. Il dessine un grand espace vert, une partie de la ville de Cenon, visible depuis les quais de Bordeaux : "de loin, on voit une ceinture végétale, la prairie et même la pointe du Rocher de Palmer".
C'est un parc qui a beaucoup de charme et qui offre beaucoup de perspectives : une vue magnifique sur Bordeaux, et "il permet aux habitants de s'ouvrir l'esprit", commente l'adjointe au maire chargée de l'Environnement. Il y a une importante variété de sites à l'intérieur même du Parc, avec en majorité des prairies en haut et un espace forestier en bas, sans oublier bien sûr le parcours sportif. Différents paysages détaillent ce grand espace naturel, entre sous-bois, taillis, plateaux et prairies.

"Tout le monde connaît le Parc Palmer."Palmer, un espace familial.
"C'est un parc très utilisé, il fait vraiment partie de la ville de Cenon. Il est au-delà du populaire, il y a eu une véritable appropriation du parc par les habitants", se réjouit Marie-Christine Boutheau.
Laura est de Cenon, Sélène vient de Floirac et Florine, leur amie, n'est que de passage dans le bordelais. Ces trois adolescentes se retrouvent dans ce parc pour discuter et le qualifient tour à tour de "sympa", "beau", "calme" et "convivial". "Ceux qui sont là ne viennent pas que de Cenon, il y en a même de Bordeaux qui vont dans ce parc ! Il y a toujours du monde - certains pique-niquent même ici - mais c'est vrai que le Rocher de Palmer a apporté du monde".
Dans ce parc, les gens se disent bonjour quand ils se croisent, même s'ils ne se connaissent pas. Palmer est vraiment un endroit familial : les mamans se retrouvent à des heures fixes et les enfants règnent en maîtres, jouant sur les aires de jeux ou improvisant une partie de cache-cache dans les buissons. Les touristes viennent également ici, "parce qu'un ami nous a dit que c'était un joli parc et on fait une pause après la visite du château de Rouillac". On peut aussi y croiser des coureurs ou même un boxeur se battant contre un adversaire invisible au centre du stade.

Un parc utile à tous.
En effet, de nombreuses associations s'approprient régulièrement le parc pour en faire le lieu de leurs manifestations, qu'elles soient culturelles ou sportives. Elles en ont fait ce qu'il est aujourd'hui, un lieu de rencontres entre personnes qui partagent les mêmes idées ou les mêmes desseins, un lieu de convivialité. En mars, "Le parcours du coeur" se fait le long de ses allées : organisée par la ville et la Fédération Française de cardiologie, il s'axe sur des conférences et courses, prenant toutes pour thème les maladies cardiaques. Il sert aussi de plateforme culturelle, avec des concerts et danses, portugaises ou encore sénégalaises.
Désormais, le Parc Palmer accueille également des évènements de dimension régionale comme le Festival des Lycéens qui s'y était tenu en mai dernier (organisé par le Conseil Régional d'Aquitaine), la fête des collégiens (par le Conseil Général de la Gironde) ou les Juniors du Développement Durable (par la CUB).

Un parc en perpétuelle évolution.
Plusieurs projets sont prévus. L'étude de la régénération des arbres se poursuit, c'est une analyse sur cinq ans. De même qu'il été prévu de mettre d'avantage en valeur le château de Palmer, avec quelques massifs. Un partenariat avec l'ONF a été fixé, prévoyant la plantation d'arbres (peut-être fruitiers, ou encore des tilleuls) : la convention n'est toujours pas signée, mais le projet est réel et veut compenser celui de la LGV. Ce coin ombragé rentre dans l'optique de continuer à apporter des arbres au Parc Palmer, de "créer les arbres de demain".
"La gestion du parc est de plus en plus écologique", se félicite l'adjointe au maire chargée de l'Environnement : aucun pesticide n'est utilisé et l'entretien forestier est plus important. Un système de fauche, et non plus de tonte, fera en sorte que l'herbe ne soit pas taillée ras, afin de laisser des zones de refuge, des corridors, pour la faune.
Celui qui donna son nom au parc, Charles Palmer, major anglais vainqueurde Napoléon Ier, l'avait acheté en 1814. Passant ensuite entre lesmains des Delbos, Secondat de Montesquieu et Drouet de Mongermont, lapropriété est ensuite achetée par la ville de Cenon en 1962, sousl'impulsion du maire de l'époque René Cassagne. Un passé déjà bienrempli pour un parc et un avenir qui risque de l'être tout autant.

Laura Jarry.


Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
716
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !