Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le Périgord soigne l'état de ses rivières

11/07/2018 | Le conseil départemental de la Dordogne renouvelle l'opération rivières propres : elle consiste a assainir les rivières et les points d’eau du territoire

Sur la Dronne, la situation est satisfaisante en terme de qualité des eaux

En renouvelant l'opération "rivières propres en Périgord," le Département de la Dordogne veut oeuvrer pour améliorer la qualité de l'eau sur les rivières et cours d'eau. L'objectif est double; il vise aussi à s'assurer que la politique d'assainissement des collectivités est compatible avec le développement des loisirs nautiques. Les rivières sont un sérieux atout touristique avec 400 000 randonneurs nautiques comptabilisés chaque année. Parmi les nouvelles mesures prises pour cet été, les 18 haltes nautiques du département bénéficieront d'analyses de type baignade.

La qualité de l'eau est une préoccupation de Germinal Peiro, président du conseil départemental de la Dordogne, par ailleurs adepte du kayak. En Dordogne, cours d'eau et rivières constituent un formidable atout touristique : le département occupe la première place pour la randonnée nautique. Le conseil départemental s'inscrit dans une politique d'excellence environnementale et l'an dernier, la collectivité lançait la première opération "rivières propres". Il s'agissait d'établir un bilan de l'impact des stations d'épuration sur la qualité des cours d'eau  (Dordogne, Isle Dronne, Vézère, Auvézère).  Ce programme consiste à réaliser des prélèvement en amont et en aval des points de rejets des dix-huit stations de traitements des eaux usées tout au long de la période estivale. Cette opération rivières propres est reconduite cette année. Elle consiste à réaliser des prélèvements en aval et en amont des 18 stations d'épuration et de permettre aux usagers de la rivière de faire état de situation anormale. 

Il s'agit de connaître l'impact bactériologique qu'elles ont sur la Dordogne, l'Isle, la Dronne, la Vézère et l'Auvézère. Il l’a dit, répété et martelé : selon le président du Conseil départemental Germinal Peiro, la Dordogne doit être un exemple en termes de qualité environnementale : « Notre département est globalement protégé…mais nous pouvons encore aller plus loin." Cette deuxième campagne rivières propres  intègrera un suivi mensuel des 18 haltes nautiques situées sur les cinq cours d'eau principaux du département.  Sur chaque halte  suivie, des analyses de type baignade seront réalisées. Les associations sportives, les pêcheurs, amateurs d'activités nautiques  et usagers ont aussi la possibilité de signaler les points de pollution ou de rejets anormaux observés sur un cours d'eau via le site Suricate. 

Fortes disparités sur l'état des cours d'eau

Le bilan de la campagne 2017 montre que la moitié des sites connaissent des résultats insatisfaisants au regard de la qualité bactériologique de l'eau : 13  points sur 18 ont enregistré des dépassements l'an dernier.  Ces résultats cachent des fortes disparités : les résultats sont satisfaisants sur la Dordogne à l'exception du secteur de Bergerac. Les travaux engagés de réhabilitation des réseaux d'assainissement devraient améliorer la situation, des points noirs subsistent sur la Vézère, la situation est très satisfaisante sur la Dronne. Sur l'Isle et l'Auvézère, les résultats sont très encourageants en amont. A l'aval, les analyses de 2017, ont confirmé l'impact négatif de l'agglomération périgourdine.  Les analyses sont réalisées par le laboratoire départemental "Les industries ont fait de vrai progrès, les communes et l'agriculture aussi mais on peut faire mieux car certains rejets sont encore de mauvaise qualité et des réseaux d'eaux usées sont mal séparés", tient à souligner Germinal Peiro. 300 communes ont réalisé leur assainissement collectif, avec le soutien financier du conseil départemental et de l'Agence de l'eau. Le Département a contribué à hauteur de 25 millions sur les dix dernières années. La rivière le Dropt, devrait être intégrée ce programme. L'ensemble des partenaires de l'opération ont également insisté sur la nécessité de réaliser des travaux  de réhabilitation des réseaux d'assainissement pour  améliorer  la qualité des eaux. Les communes du Bugue, des Eyzies, de Montignac devraient engager rapidement ce type de chantier.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3607
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !