18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Le Tour de France des Solutions pour le Climat : Catherine Chabaud remet les voiles !

28/05/2015 | A l'occasion de la neuvième édition de « Bordeaux Fête le Fleuve », le « Tour de France des Solutions pour le Climat » de Catherine Chabaud et Jean Jouzel jette l'ancre à Bordeaux du 22 au 28 mai.

Anne Walryck, vice-présidente de «Bordeaux Métropole » - Transition écologique, énergétique et développement durable, Jean Jouzel, parrain de l'événment et Catherine Chabaud, présidente de « Innovations Bleues » et ambassadrice de "Océan et Climat"

Il est un des monocoques amarrés en ce moment dans le Port de la Lune qui ne participera pas à la « Solitaire du Figaro – Eric Bombard » ce dimanche. Ce monocoque, c'est celui de Catherine Chabaud. Première femme à boucler un tour du monde en solitaire et sans escale lors du Vendée Globe 1997, la navigatrice s'engage désormais dans une nouvelle course face à un concurrent de taille : le réchauffement climatique. A bord de son voilier, l'éminent climatologue Jean Jouzel, Prix Nobel de la Paix en 2007 pour ses travaux entrepris avec le GIEC. Après un périple méditerranéen autour de Monaco, Nice, et le Seyne-sur-Mer, c'est au tour de Bordeaux de recevoir le duo phare du « Tour de France des Solutions pour le Climat ».

« Si l'on continue ce que l'on fait depuis trente ans, le réchauffement climatique sera irréversible et inéluctable »

Les mots de Jean Jouzel, climatologue et expert au Groupe d'experts Intergouvernmental sur l'Evolution du Climat, sont sans appel. Depuis le début du siècle, les émissions de gaz à effet de serre ont connu un accroissement exponentiel de 2 à 3% chaque année. La Terre nous a déjà envoyé des signaux d'alerte : la fonte des glaciers tempérés et le pompage océanique entraînent une élévation du niveau de la mer de 3 mm par an. Plus proche de nous, Anne Walryck, vice-présidente de Bordeaux Métropole, en charge de la transition écologique et du développement durable, regrette le recul du trait de côte girondin, dépassant par endroits les dix mètres. Si aucune mesure n'est prise pour lutter contre le réchauffement climatique, si nous ne changeons pas rapidement de mode de développement, si nous n’abandonnons pas définitivement l'usage d'énergie fossile, le thermomètre terrestre gagnera 4 à 5 degrès d'ici 50 ans. Personne n'ose imaginer l'ampleur des conséquences catastrophiques qu'entraînerait un tel dérèglement.

Depuis les « trop peu ambitieuses » conférences de Kyoto et de Copenhague, auxquelles les diagnostics du GIEC ont servi de bases, un objectif audacieux se dessine dans la tête des experts : limiter le réchauffement climatique à 2° par rapport au climat préindustriel. Traduisez : limiter par trois, à l'échelle de la planète, les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. Jean Jouzel l'affirme, nous ne pourrons espérer aucun retour en arrière en terme de température si nous ne remplissons pas cet objectif.

C'est en décembre, et à Paris, que tout va se jouer, lors de la 21e Conférence Climatique des Nations Unies. Près de 200 États s'y réuniront en urgence afin de trouver un accord les engageant durablement vers une réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre à long terme. « Nous sommes au pied du mur, j'espère que la COP 21 sera emblématique » averti Jean Jouzel, avant d'ajouter : « Il est indispensable que tout le monde s'empare de cette Conférence, et c'est l'objectif du Tour de France des Solutions pour le Climat ».

De Monaco à Dunkerque : « Le réchauffement, c'est maintenant ! »

Voilà bientôt deux mois que Catherine Chabaud a largué les amarres au port Hercule de Monaco. Cap sur douze villes côtières, avec un objectif : sensibiliser les acteurs et décideurs économiques des littoraux français à l'indispensable déploiement de solutions répondant aux enjeux climatiques contemporains. Aux premières loges de l'élévation du niveau des océans, le bord de mer cumule en effet des enjeux économiques, démographiques et environnementaux prépondérants : « Nous savons aujourd'hui qu'en 2050, 80% de la population vivra sur la frange littorale » projette la navigatrice.

Face aux nouveaux défis qu'engendre, jour après jour, le réchauffement climatique, l'heure est plus que jamais à l'entraide. Aussi, au travers de conférences scientifiques, de rencontres ou d'ateliers de sensibilisation, le « Tour de France des Solutions pour le Climat » entend promouvoir les solutions exemplaires innovantes déjà à l’œuvre en faveur du climat. La traversée entraînera alors dans son sillage un cercle vertueux, incitant les autres élus à se mobiliser dans une même dynamique.

A la barre de l'OceanoScientific Explorer, voilier scientifique de 16 mètres équipé d'un capteur de données océanographiques, Christine Chabaud et Jean Jouzel comptent bien militer à leur manière pour une meilleure prise en compte du rôle primordial des océans lors de la COP 21 parisienne. Longtemps négligées dans le champ des négociations environnementales, ces « pompes à carbone » sont pourtant des éléments clefs de la machine climatique planétaire, aujourd'hui sévèrement impactées. C'est là le message porté par la Plateforme Océan & Climat, alliance d'une cinquantaine d'organisations non gouvernementales et d'instituts de recherche maritimes souhaitant « faire entendre la voix de l'océan ».

D'escales en escales, chacun des marins engagés dans « L'Armada pour le Climat », flotte de navires ambassadeurs des messages de la Plateforme, s'est vu remettre le pavillon bleu et blanc du groupe. Dans cette optique, Catherine Chabaud et Jean Jouzel ne sont pas venus les mains vides à Bordeaux : une fois le pavillon Océan & Climat hissé à leurs mats, les skippers de « La Solitaire du Figaro – Éric Bombard », pourront eux aussi porter le message de la Plateforme par délà les terres !

Jusqu'à présent, les premières escales ont ravi la navigatrice. Optimiste, elle se réjouit d'une prise de conscience générale des enjeux du changement climatique et de n'avoir croisé la route d'aucun climato-sceptique. Et Bordeaux ne fait pas figure d'exception ! Sur les berges de la Garonne, l'équipage témoigne entre autre des propositions de « l'Appel de Bordeaux », l'engagement des élus locaux pour le climat, remis par Alain Juppé à Ségolène Royal à la fin du mois de janvier. « C'est bluffant de voir une vraie mobilisation des acteurs, des collectivités territoriales et des entreprises bordelaises depuis des années. Nous nous enthousiasmons de voir des solutions à grande échelle extrêmement pertinentes, et des acteurs heureux de participer, à leur manière, à ces enjeux » souligne Catherine Chabaud.

 

Ce jeudi 28 mai, en marge de « Bordeaux Fête le Fleuve », l'équipe du « Tour de France des Solutions pour le Climat » organise une conférence « Énergie et biodiversité : solutions pour le Climat, les Océans et le Littoral » en partenariat avec Engie et CCI France, à la Chambre de Commerce de d'Industrie de Bordeaux.

Nicolas Leboeuf
Par Nicolas Leboeuf

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1337
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !