Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le Tour de France des Solutions pour le Climat : Catherine Chabaud remet les voiles !

28/05/2015 | A l'occasion de la neuvième édition de « Bordeaux Fête le Fleuve », le « Tour de France des Solutions pour le Climat » de Catherine Chabaud et Jean Jouzel jette l'ancre à Bordeaux du 22 au 28 mai.

Anne Walryck, vice-présidente de «Bordeaux Métropole » - Transition écologique, énergétique et développement durable, Jean Jouzel, parrain de l'événment et Catherine Chabaud, présidente de « Innovations Bleues » et ambassadrice de "Océan et Climat"

Il est un des monocoques amarrés en ce moment dans le Port de la Lune qui ne participera pas à la « Solitaire du Figaro – Eric Bombard » ce dimanche. Ce monocoque, c'est celui de Catherine Chabaud. Première femme à boucler un tour du monde en solitaire et sans escale lors du Vendée Globe 1997, la navigatrice s'engage désormais dans une nouvelle course face à un concurrent de taille : le réchauffement climatique. A bord de son voilier, l'éminent climatologue Jean Jouzel, Prix Nobel de la Paix en 2007 pour ses travaux entrepris avec le GIEC. Après un périple méditerranéen autour de Monaco, Nice, et le Seyne-sur-Mer, c'est au tour de Bordeaux de recevoir le duo phare du « Tour de France des Solutions pour le Climat ».

« Si l'on continue ce que l'on fait depuis trente ans, le réchauffement climatique sera irréversible et inéluctable »

Les mots de Jean Jouzel, climatologue et expert au Groupe d'experts Intergouvernmental sur l'Evolution du Climat, sont sans appel. Depuis le début du siècle, les émissions de gaz à effet de serre ont connu un accroissement exponentiel de 2 à 3% chaque année. La Terre nous a déjà envoyé des signaux d'alerte : la fonte des glaciers tempérés et le pompage océanique entraînent une élévation du niveau de la mer de 3 mm par an. Plus proche de nous, Anne Walryck, vice-présidente de Bordeaux Métropole, en charge de la transition écologique et du développement durable, regrette le recul du trait de côte girondin, dépassant par endroits les dix mètres. Si aucune mesure n'est prise pour lutter contre le réchauffement climatique, si nous ne changeons pas rapidement de mode de développement, si nous n’abandonnons pas définitivement l'usage d'énergie fossile, le thermomètre terrestre gagnera 4 à 5 degrès d'ici 50 ans. Personne n'ose imaginer l'ampleur des conséquences catastrophiques qu'entraînerait un tel dérèglement.

Depuis les « trop peu ambitieuses » conférences de Kyoto et de Copenhague, auxquelles les diagnostics du GIEC ont servi de bases, un objectif audacieux se dessine dans la tête des experts : limiter le réchauffement climatique à 2° par rapport au climat préindustriel. Traduisez : limiter par trois, à l'échelle de la planète, les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. Jean Jouzel l'affirme, nous ne pourrons espérer aucun retour en arrière en terme de température si nous ne remplissons pas cet objectif.

C'est en décembre, et à Paris, que tout va se jouer, lors de la 21e Conférence Climatique des Nations Unies. Près de 200 États s'y réuniront en urgence afin de trouver un accord les engageant durablement vers une réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre à long terme. « Nous sommes au pied du mur, j'espère que la COP 21 sera emblématique » averti Jean Jouzel, avant d'ajouter : « Il est indispensable que tout le monde s'empare de cette Conférence, et c'est l'objectif du Tour de France des Solutions pour le Climat ».

De Monaco à Dunkerque : « Le réchauffement, c'est maintenant ! »

Voilà bientôt deux mois que Catherine Chabaud a largué les amarres au port Hercule de Monaco. Cap sur douze villes côtières, avec un objectif : sensibiliser les acteurs et décideurs économiques des littoraux français à l'indispensable déploiement de solutions répondant aux enjeux climatiques contemporains. Aux premières loges de l'élévation du niveau des océans, le bord de mer cumule en effet des enjeux économiques, démographiques et environnementaux prépondérants : « Nous savons aujourd'hui qu'en 2050, 80% de la population vivra sur la frange littorale » projette la navigatrice.

Face aux nouveaux défis qu'engendre, jour après jour, le réchauffement climatique, l'heure est plus que jamais à l'entraide. Aussi, au travers de conférences scientifiques, de rencontres ou d'ateliers de sensibilisation, le « Tour de France des Solutions pour le Climat » entend promouvoir les solutions exemplaires innovantes déjà à l’œuvre en faveur du climat. La traversée entraînera alors dans son sillage un cercle vertueux, incitant les autres élus à se mobiliser dans une même dynamique.

A la barre de l'OceanoScientific Explorer, voilier scientifique de 16 mètres équipé d'un capteur de données océanographiques, Christine Chabaud et Jean Jouzel comptent bien militer à leur manière pour une meilleure prise en compte du rôle primordial des océans lors de la COP 21 parisienne. Longtemps négligées dans le champ des négociations environnementales, ces « pompes à carbone » sont pourtant des éléments clefs de la machine climatique planétaire, aujourd'hui sévèrement impactées. C'est là le message porté par la Plateforme Océan & Climat, alliance d'une cinquantaine d'organisations non gouvernementales et d'instituts de recherche maritimes souhaitant « faire entendre la voix de l'océan ».

D'escales en escales, chacun des marins engagés dans « L'Armada pour le Climat », flotte de navires ambassadeurs des messages de la Plateforme, s'est vu remettre le pavillon bleu et blanc du groupe. Dans cette optique, Catherine Chabaud et Jean Jouzel ne sont pas venus les mains vides à Bordeaux : une fois le pavillon Océan & Climat hissé à leurs mats, les skippers de « La Solitaire du Figaro – Éric Bombard », pourront eux aussi porter le message de la Plateforme par délà les terres !

Jusqu'à présent, les premières escales ont ravi la navigatrice. Optimiste, elle se réjouit d'une prise de conscience générale des enjeux du changement climatique et de n'avoir croisé la route d'aucun climato-sceptique. Et Bordeaux ne fait pas figure d'exception ! Sur les berges de la Garonne, l'équipage témoigne entre autre des propositions de « l'Appel de Bordeaux », l'engagement des élus locaux pour le climat, remis par Alain Juppé à Ségolène Royal à la fin du mois de janvier. « C'est bluffant de voir une vraie mobilisation des acteurs, des collectivités territoriales et des entreprises bordelaises depuis des années. Nous nous enthousiasmons de voir des solutions à grande échelle extrêmement pertinentes, et des acteurs heureux de participer, à leur manière, à ces enjeux » souligne Catherine Chabaud.

 

Ce jeudi 28 mai, en marge de « Bordeaux Fête le Fleuve », l'équipe du « Tour de France des Solutions pour le Climat » organise une conférence « Énergie et biodiversité : solutions pour le Climat, les Océans et le Littoral » en partenariat avec Engie et CCI France, à la Chambre de Commerce de d'Industrie de Bordeaux.

Nicolas Leboeuf
Par Nicolas Leboeuf

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1705
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !