aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les seizièmes "Assises de l'Energie" s'ouvrent à Bordeaux

27/01/2015 | 3 jours de conférences, d'ateliers et d'animation au Palais des Congrès de Bordeaux du 27 au 29 janvier, consacrés aux débats sur la transition énergétique

Jean Jouzel, climatologue membre du GIEC, était le premier intervenant de ces seizièmes assises de l'énergie

Après Dunkerque en 2014, c’est à Bordeaux que s’est ouverte ce mardi 27 janvier la seizième édition des « Assises de l’énergie » sur le thème de la « transition énergétique », à la veille de la COP21, importante conférence sur l’écologie qui se tiendra à Paris en décembre prochain et devrait réunir plus de 180 parties. Au programme de ces 3 jours, de nombreuses conférences, débats, ateliers et forums sont organisés, pour tenter de comprendre les enjeux de cette fameuse transition. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette édition 2015 s’est ouverte sous un climat d’urgence…

"Nous mesurons l'importance cruciale de ces rendez-vous", soulignait Alain Juppé ce 27 janvier en préambule à cette première journée des Assises de l'Energie qui, pendant 3 jours, investissent les différentes salles du Palais des Congrès de Bordeaux. "Nous savons tous ce qui menace la planète, il faut faire monter la pression sur les gouvernements même si je ne suis pas sûr que l'on puisse s'en remettre à leurs vertus. Le message est alarmiste, mais il se veut aussi optimiste : il nous faut inventer une croissance sobre et circulaire, afin de créer un mode de vie plus serein", a affirmé le maire de Bordeaux. L'édition 2014 des Assises s'était tenue en janvier dernier à Dunkerque, ville forte de son statut de "première plateforme énergétique d'Europe" (essentiellement en raison de son travail sur les problématiques industrielles). Mais Bordeaux semblait aussi avoir son mot à dire. 

En effet, nombreuses sont les actions de Bordeaux et des communes de la Métropole en matière de transition énergétique. On peut notamment citer le "Plan Climat-Energie Territorial" initié en 2011 dont plus de 80% du plan d'action serait en cours, le label Cit'ergie obtenu en janvier 2013, la construction de plusieurs "éco-quartiers" ou "quartiers durables" comme Ginko ou les Bassins à Flot, une sensibilisation des citoyens aux économies d'énergie et une politique publique qui s'érige en exemple (Bordeaux Métropole prévoit un objectif de 25% de part modale pour les transports urbains, 15% pour les deux roues et 25% pour la marche à pied d'ici à 2020). Malgré tout, comme l'a précisé Bruno Léchevin, Président de l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), "la transition énergétique est loin d'être gagnée. Des solutions sont proposées mais elles ne sont pas assez rapides. Il faut transformer notre logique pyramidale en logique de réseau. 2015 sera une année essentielle pour la question énergétique. Après l'échec de Copenhague (en 2009), nous devons trouver un véritable accord", a-t-il affirmé. 

Un bilan alarmiste ? Une inquiétude apparemment partagée par Jean Jouzel, climatologue et membre du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), l'un des premiers intervenants de cette journée riche en débats et en perspectives. Dans ses mains, quelques graphiques venus résumer l'essentiel de la synthèse finale du cinquième rapport du GIEC paru en novembre 2014, une étude qui a nécessité pas moins de 7 années de travail et mobilisé plus de 1000 scientifiques de 160 pays à travers le Monde. Leurs conclusions sont sans appel : il existe un lien étroit entre la consommation d'énergie des humains et le réchauffement climatique. Ainsi, en 40 ans, l'émanation de gaz carbonique aurait augmenté de plus de 40% (10 milliards de tonnes de carbone étaient produites en 2014). "Il s'agit là d'un phénomène de réchauffement sans précédent", affirme l'expert du GIEC. "La hausse du niveau de la mer de plus de 3 millimètres est un indicateur clair, avec une acidification de l'océan, une multiplication des feux de forêts, et un écosystème profondément touché". 

Ces effets seraient en majorité causés par les humains, notamment le réchauffement de la température (entre 2 et 3 degrés) observé depuis 1950. Plus qu'un réel bilan, c'est surtout les projections qui sont extrèmement préoccupantes pour le climatologue : "Si on suit cette tendance, la température pourrait augmenter de 4 degrés d'ici à la fin du siècle, conduisant à des canicules plus graves et plus longues que celle de 2003, des phénomènes de sécheresse importants et des rendements agricoles en forte baisse, notamment dans les régions tropicales et tempérées. Soyons clairs: il reste 250 milliards de tonnes de carbone avant d'atteindre la limite. Si on suit la consommation actuelle, cette limite sera atteinte dans 25 ans". La solution selon les scientifiques du GIEC ? Laisser 80% des réserves de carbone actuelles dans les sous-sols, et diviser par deux ou trois les émissions de gaz carbonique- la Chine en reste le premier consommateur avec 27%, suivi des Etats-Unis (14%) et de l'Europe (10%).

La COP21, rendez-vous fondateur "Le succès de Paris passera donc par un accord qui impliquera tous les pays de la planète, y compris la Chine et les Etats-Unis", déclare Jean Jouzel. Un message qui est semble-t-il le même depuis déjà quelques années. "Le bilan est alarmiste, mais il est le même que dans le premier rapport du GIEC. Il faut agir tout de suite, même si le "tout de suite" des années 90 aurait été plus facile. Le fait que la France ait respecté ses engagements est aussi l'une des conséquences de la désindustrialisation du pays. Il ne faudrait donc pas associer les problématiques du réchauffement à la décroissance. Mais aujourd'hui, on ne peut pas espérer que l'épuisement des ressources apporte une aide au niveau de ce réchauffement, ce qui est un changement radical d'opinion par rapport à ce qu'on pensait il y a une dizaine d'années".

D'où l'importance d'un consensus à trouver lors de la future conférence de Paris sur le climat, sur laquelle semblait déjà beaucoup capitaliser François Hollande lors du récent forum économique de Davos. Les discussions autour de cette COP21 devraient aussi être l'un des temps forts des "Assises de l'Energie" bordelaises avec la venue jeudi 29 janvier d'Anne Hidalgo, maire de Paris et de François Baroin, avant une intervention de Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, qui ne manquera sûrement pas de revenir sur la question. 

L'info pratique : l'intégralité du programme des "Assises de l'Energie

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
626
Aimé par vous
8 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !