Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/09/21 | Journées du patrimoine: 1666 sites néo-aquitains à découvrir !

    Lire

    Les Journées européennes du patrimoine, c'est ce week-end ! Des balades et visites libres ou guidées, des expositions, des conférences, des ateliers ou encore des démonstrations rythmeront ces 2 jours dans 1 666 sites et lieux d’exception ouverts dans la région. Cette année, 107 d’entre eux ouvriront leurs portes pour la première fois et 100 de manière exceptionnelle dans le cadre de la manifestation. Châteaux, manoirs, musées, édifices religieux ou militaires, lieux de pouvoirs, sites archéologiques, espaces naturels… Programme complet : www.culture.gouv.fr/Regions/DRAC-Nouvelle-Aquitaine

  • 17/09/21 | La race limousine s’expose

    Lire

    Du 17 septembre au 13 novembre, la Bfm de Limoges propose l’exposition « La race bovine limousine : patrimoine vivant d’excellence ». Réalisée avec le pôle de Lanaud, des éleveurs, d’archives et des ressources numérisées des institutions culturelles notamment, elle retrace d’histoire de la race, qui est intimement liée à l’histoire de Limoges et de ses environs. Elle est également visible sur le site de la bibliothèque numérique du Limousin

  • 17/09/21 | La Foire au Jambon de Bayonne revient cet automne

    Lire

    Reportée d'avril à octobre 2020, annulée en raison de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, puis reportée à nouveau au printemps 2021, la 558e édition de la Foire au jambon de Bayonne devrait se tenir du vendredi 15 au dimanche 17 octobre prochain. Une édition 2021 qui s'organiserait selon un format adapté au contexte sanitaire actuel, sur 3 jour et sur un lieu unique, tout en conservant l’esprit général de cette manifestation gastronomique et traditionnelle. dans son communiqué, la Ville de Bayonne dit souhaiter "réamorcer la spirale positive de la vie qui reprend…" tout en soutenant la filière du Jambon de Bayonne.

  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Les dépôts sauvages dans la ligne de mire de Limoges Métropole

26/05/2021 | Face aux dépôts sauvages d'encombrants, Limoges Métropole joue la carte de la pédagogie et de l'humour.

Les dépôts sauvages de Limoges Métropole

Depuis quelques jours, les Limougeauds sont interpellés par des rubalises jaunes et noires collées sur des objets abandonnés sur les trottoirs, au pied des immeubles ou en bord de route. Comme une scène de crime figée pour éviter de perdre de précieux indices. Ces rubalises ont pour objectif de sensibiliser les habitants aux dépôts sauvages interdits sur la voie publique et passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros. La campagne choc de Limoges Métropole commencerait-elle à porter ses fruits ?

Faire la pédagogie plutôt que de la répression, voilà l'objectif de cette campagne lancée par Limoges Métropole début mai et qui devrait marquer les esprits au moins jusqu'à la fin du mois. Les agents de la propreté urbaine sont de plus en plus confrontés à ce genre d'incivilités particulièrement à Limoges où il n'existe pas de service de collecte d'encombrants. A l'inverse, ce service est proposé deux fois par an dans les dix-neuf autres communes de la communauté urbaine, ce qui n'empêche pas pour autant les dépôts sauvages. Un problème récurrent auquel sont confrontés toutes les collectivités, que ce soit en ville ou en zone rurale, et pour lequel il n'existe pas encore de remède miracle. Limoges Métropole a donc opté pour une campagne choc, dégainant des couvertures de livres genre séries noires, de la rubalise pour matérialiser la scène de crime, des photos choc des objets du délit, le tout assaisonné de messages percutants "Jean Veuplu, chronique d'un sofa abandonné" ou encore "Justin pensable, elle l'avait laissé là". Des messages qui sont à plusieurs niveaux de lecture. "Cette campagne permettra à la fois d’éduquer et de sensibiliser un maximum de personnes à cette cause mais également de favoriser l’économie circulaire en donnant une deuxième vie à nos objets espère Sarah Gentil, vice-présidente en charge de la propreté urbaine et de la collecte des déchets. Nous l'avons imaginée avec le service voirie et le service communication, en la déclinant sous forme de polar sur un ton direct, décalé et pédagogique. " Les affiches sont complétées, depuis quelques jours, par des rubalises pour rappeler que les dépôts sauvages sont interdits. "Les encombrants sont ainsi identifiés pour montrer aux habitants le travail que font les agents " précise-t-elle.

Un coût annuel qui approche les 500 000 euros

La majorité des collectes ont lieu très tôt le matin, avant que les habitants ne quittent leur domicile. Le travail des agents n'est donc pas toujours visible. Si cette pratique reste minoritaire, elle pèse de plus en plus lourd dans la mission quotidienne des agents de la propreté qui consacrent 13% de leur temps, soit 15 000 heures chaque année à collecter près de dix tonnes d'encombrants par semaine pour un volume estimé de 500 tonnes par an. "Cela coûte 500 000 € par an à Limoges Métropole, vous imaginez ce qu'on pourrait faire avec cette somme, lance l'élue. Cette campagne a un but éducatif et cela semble fonctionner puisque deux dépôts identifiés avec de la rubalise ont subitement disparu. Cela veut dire que le côté pédagogique peut marcher, à moins que ce ne soit la peur de prendre une amende de 1 500 € comme c'est noté."

 Les dépôts sauvages de Limoges Métropole

 

En effet, les auteurs encourent des amendes pouvant aller de 135 € à 1 500 €. Pour lutter contre ces délits, préjudiciables tant à la population qu'à notre environnement, des enquêtes sont menées au cours de l’année avec l’aide de la Police municipale afin de retrouver les auteurs des faits. Malgré tout, le phénomène a gagné du terrain au gré de la crise sanitaire. "Nous avons vu une augmentation lors du premier confinement, ajoute Sylvain Attard, chef du service voirie, les déchetteries étaient certes fermées mais cela s'est poursuivi au cours de l'été dernier alors qu'elles étaient ouvertes." Et le panel d'objets balancés sur le trottoir ou en bas d'immeubles est large, matelas, étagères, réfrigérateurs, lits, chaises, ordinateurs, téléviseurs... Un véritable inventaire à la Prévert qui se retouve quotidiennement aux mêmes endroits, créant une certaine habitude. Les envies de réfection de son logement ont poussé certains habitants peu scrupuleux à se débarrasser de tout ce qui les encombrait pour faire place nette. "Les agents en ramassent en centre-ville du lundi au vendredi précise-t-il, sur certains secteurs, lorsque cela prend trop de temps, nous avons décidé de limiter nos passages à trois fois par semaine."

Des solutions pour résoudre ce problème

Des solutions existent pour éviter d'encombrer les trottoirs et de créer des zones dangereuses pour la circulation des piétons. Onze déchetteries sont ouvertes sur le territoire communautaire et accessibles avec une carte gratuite dont trois situées à Limoges (Le Cavou,en Z. I. Sud et Nord). Si les habitants ne peuvent pas se déplacer ou ne disposent pas de véhicule voire d'une remorque pour transporter leurs encombrants, ils peuvent contacter des associations qui viendront les prendre en charge à leur domicile. La liste est en ligne sur www.limoges-metropole.fr. Ils peuvent aussi faire appel à Proximain (numéro vert gratuit 0 800 00 87 87) dont les sociétés adhérentes interviennent à domicile après validation d’un devis. Enfin, en cas d'achat d'un appareil électronique ou d'un meuble neuf, le vendeur doit proposer la reprise de l'ancien.

Autre solution proposée, cinq espaces réemploi sont ouverts sur le territoire communautaire où on redonne une seconde vie aux objets usagers déposés dans les déchetteries de Limoges, Couzeix et Saint-Gence. Les associations partenaires les offrent à des personnes dans le besoin. Elles organisent également des journées réemploi chaque premier samedi du trimestre à la déchetterie d’Isle. Une troisième solution est de mettre en vente ou de donner ses objets sur la plateforme collaborative "Je donne, je vends". Grâce à la géolocalisation de l'objet, un voisin peut craquer sur votre annonce et vous en débarrasser. La plateforme est ouverte aux particuliers et aux entreprises de l'économie sociale et solidaire du territoire comme Aléas, Emmaüs ou le Secours Populaire. Pour les ventes, le prix plafond est fixé à 25 €. Autant de bons gestes qui peuvent éviter de polluer nos villes et nos campagnes.

 

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Limoges Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
4747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Limoges Métropole a dévoilé son projet de pôle de transition écologique qui sortira de terre d’ici à cinq ans à Limoges. Environnement | 17/09/2021

Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

La centrale solaire de Pardies, Os-Marcillon, Parix occupe les friches de l'ancienne centrale thermique Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

L'antenne radio de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

Depuis 2019, 70 espèces d'oiseaux, 216 espèces végétales, 7 espèces de chiroptères et de nombreux insectes ont été répertoriés sur la plateforme aéroportuaire de Pau Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

Campagne de mesures par géophysique héliportée Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

Vue d'ensemble 3D des futures installation duj site de dépollution des eaux de l'agglomération Pau Béarn Pyrénées, par le cabinet Camborde Architectes Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

Olivier Mitsieno, le jeune éleveur ovin conduit son troupeau sur le marais restauré de Talmont-sur-Gironde Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

Le quai Souchet, à Libourne, où se déroulera le festival « Libournais Territoire d'eaux » Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne

un pêcheur sur l'Isle Environnement | 28/07/2021

La pêche, un autre atout pour le département de la Dordogne

Vue forestière du Bois des Sources du Peugue Environnement | 27/07/2021

Au mois d'août, baladez-vous en Gironde !

Florian Horru a fait installer un composteur pour ses végétaux Environnement | 26/07/2021

Réduire l'impact carbone des hypermarchés, c'est possible. Exemple sur l'île d'Oléron

Il est possible de réduire la pollution lumineuse pour favoriser la biodiversité des animaux crépusculiares et nocturnes. Environnement | 23/07/2021

Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole Environnement | 12/07/2021

Limoges Métropole vise la transition énergétique avec son plan climat air énergie

Dans la réserve naturelle de Moeze Oléron, près de Rochefort Environnement | 30/06/2021

Biodiversité : Rochefort fait son université d'été

Le bureau de la plateforme de la rénovation énergétique inauguré le 11 juin à La Rochelle Environnement | 14/06/2021

Rénovation énergétique : comment La Rochelle accompagne ses administrés