Devenez actionnaire d'aqui.fr

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

10/12/21 : Alors que l'alerte ROUGE vigilance crues et inondations est en cours à Bayonne, l’autoroute A63 est coupée entre les sorties 6 de Bayonne Nord et 5 de Bayonne Sud vers Espagne, et entre les sorties 5 Bayonne Sud et 7 d’Ondres, dans l'autre sens.

09/12/21 : Le département des Pyrénées-Atlantiques est placé en vigilance météo ORANGE pluie-inondation, à compter de ce jeudi 9 décembre 2021 à 15h00 jusqu’au vendredi 10 décembre 2021 à 10h00 au moins. La préfecture appelle à la vigilance.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/22 | Brive lit la nuit !

    Lire

    Le 22 janvier de 17h à 22h, la médiathèque de Brive participe aux Nuits de la lecture sur le thème « Aimons toujours ! Aimons encore ! ». Au cours de cette nuit, les enfants dès 3 ans pourront participer à un atelier autour de la découverte des émotions, des quizz, un blind test musical mais aussi assister au spectacle « La potion de Pétram ». Ce conte médiéval-fantastique mêle théâtre et magie.

  • 17/01/22 | Marquage routier photoluminescent : le Département des Landes demande l’avis des usagers

    Lire

    Depuis le 13 octobre 2021, un dispositif de marquage routier photoluminescent est installé sur la route départementale 29, entre Dax et Saint-Pandelon, afin d’être expérimenté. Pour évaluer au mieux ce marquage à la fois sécuritaire et éco-durable, le Département des Landes a publié un questionnaire à l’attention des usagers, disponible du 10 janvier au 4 février sur landes.fr.

  • 15/01/22 | H5N1 : L'épizootie se poursuit dans les Landes

    Lire

    L’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (64) puis Mant (40). Au 14 janvier, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations, auxquels il faut ajouter 260 000 palmipèdes et 60 000 volailles euthanasiés au titre du dépeuplement préventif.

  • 14/01/22 | Dès le printemps, destinations soleil depuis Limoges

    Lire

    A partir du 27 mars et jusqu'au 26 octobre, Ryanair va desservir au départ de l'Aéroport de Limoges les mercredis et dimanches Marrakech. En outre, l'Aéroport va proposer 2 vols par semaine à destination d'Ajaccio entre avril et octobre avec la compagnie Volotéa. Les billets pour ces destinations sont d'ores et déjà disponibles sur le site des compagnies.

  • 14/01/22 | Une nouvelle exposition au Musée d’Ethnographie de l’université de Bordeaux

    Lire

    À partir du 17 janvier, et jusqu'en mai 2023, « la Fabrique des Innovations, les coulisses de la recherche en santé » ouvre ses portes au sein du MEB, rue Élie Gintrac à Bordeaux. L’exposition se consacre aux mécanismes amenant à l’émergence des innovations médicales expliqués grâce à des vidéos, des objets scientifiques, des intervenants, des exemples concrets, des ouvrages et un jeu géant. Du lundi au jeudi de 14h à 18h et le vendredi de 10h à 12h. Renseignements et réservation : 05.57.57.31.61.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Les dépôts sauvages dans la ligne de mire de Limoges Métropole

26/05/2021 | Face aux dépôts sauvages d'encombrants, Limoges Métropole joue la carte de la pédagogie et de l'humour.

1

Depuis quelques jours, les Limougeauds sont interpellés par des rubalises jaunes et noires collées sur des objets abandonnés sur les trottoirs, au pied des immeubles ou en bord de route. Comme une scène de crime figée pour éviter de perdre de précieux indices. Ces rubalises ont pour objectif de sensibiliser les habitants aux dépôts sauvages interdits sur la voie publique et passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros. La campagne choc de Limoges Métropole commencerait-elle à porter ses fruits ?

Faire la pédagogie plutôt que de la répression, voilà l'objectif de cette campagne lancée par Limoges Métropole début mai et qui devrait marquer les esprits au moins jusqu'à la fin du mois. Les agents de la propreté urbaine sont de plus en plus confrontés à ce genre d'incivilités particulièrement à Limoges où il n'existe pas de service de collecte d'encombrants. A l'inverse, ce service est proposé deux fois par an dans les dix-neuf autres communes de la communauté urbaine, ce qui n'empêche pas pour autant les dépôts sauvages. Un problème récurrent auquel sont confrontés toutes les collectivités, que ce soit en ville ou en zone rurale, et pour lequel il n'existe pas encore de remède miracle. Limoges Métropole a donc opté pour une campagne choc, dégainant des couvertures de livres genre séries noires, de la rubalise pour matérialiser la scène de crime, des photos choc des objets du délit, le tout assaisonné de messages percutants "Jean Veuplu, chronique d'un sofa abandonné" ou encore "Justin pensable, elle l'avait laissé là". Des messages qui sont à plusieurs niveaux de lecture. "Cette campagne permettra à la fois d’éduquer et de sensibiliser un maximum de personnes à cette cause mais également de favoriser l’économie circulaire en donnant une deuxième vie à nos objets espère Sarah Gentil, vice-présidente en charge de la propreté urbaine et de la collecte des déchets. Nous l'avons imaginée avec le service voirie et le service communication, en la déclinant sous forme de polar sur un ton direct, décalé et pédagogique. " Les affiches sont complétées, depuis quelques jours, par des rubalises pour rappeler que les dépôts sauvages sont interdits. "Les encombrants sont ainsi identifiés pour montrer aux habitants le travail que font les agents " précise-t-elle.

Un coût annuel qui approche les 500 000 euros

La majorité des collectes ont lieu très tôt le matin, avant que les habitants ne quittent leur domicile. Le travail des agents n'est donc pas toujours visible. Si cette pratique reste minoritaire, elle pèse de plus en plus lourd dans la mission quotidienne des agents de la propreté qui consacrent 13% de leur temps, soit 15 000 heures chaque année à collecter près de dix tonnes d'encombrants par semaine pour un volume estimé de 500 tonnes par an. "Cela coûte 500 000 € par an à Limoges Métropole, vous imaginez ce qu'on pourrait faire avec cette somme, lance l'élue. Cette campagne a un but éducatif et cela semble fonctionner puisque deux dépôts identifiés avec de la rubalise ont subitement disparu. Cela veut dire que le côté pédagogique peut marcher, à moins que ce ne soit la peur de prendre une amende de 1 500 € comme c'est noté."

 Les dépôts sauvages de Limoges Métropole

 

En effet, les auteurs encourent des amendes pouvant aller de 135 € à 1 500 €. Pour lutter contre ces délits, préjudiciables tant à la population qu'à notre environnement, des enquêtes sont menées au cours de l’année avec l’aide de la Police municipale afin de retrouver les auteurs des faits. Malgré tout, le phénomène a gagné du terrain au gré de la crise sanitaire. "Nous avons vu une augmentation lors du premier confinement, ajoute Sylvain Attard, chef du service voirie, les déchetteries étaient certes fermées mais cela s'est poursuivi au cours de l'été dernier alors qu'elles étaient ouvertes." Et le panel d'objets balancés sur le trottoir ou en bas d'immeubles est large, matelas, étagères, réfrigérateurs, lits, chaises, ordinateurs, téléviseurs... Un véritable inventaire à la Prévert qui se retouve quotidiennement aux mêmes endroits, créant une certaine habitude. Les envies de réfection de son logement ont poussé certains habitants peu scrupuleux à se débarrasser de tout ce qui les encombrait pour faire place nette. "Les agents en ramassent en centre-ville du lundi au vendredi précise-t-il, sur certains secteurs, lorsque cela prend trop de temps, nous avons décidé de limiter nos passages à trois fois par semaine."

Des solutions pour résoudre ce problème

Des solutions existent pour éviter d'encombrer les trottoirs et de créer des zones dangereuses pour la circulation des piétons. Onze déchetteries sont ouvertes sur le territoire communautaire et accessibles avec une carte gratuite dont trois situées à Limoges (Le Cavou,en Z. I. Sud et Nord). Si les habitants ne peuvent pas se déplacer ou ne disposent pas de véhicule voire d'une remorque pour transporter leurs encombrants, ils peuvent contacter des associations qui viendront les prendre en charge à leur domicile. La liste est en ligne sur www.limoges-metropole.fr. Ils peuvent aussi faire appel à Proximain (numéro vert gratuit 0 800 00 87 87) dont les sociétés adhérentes interviennent à domicile après validation d’un devis. Enfin, en cas d'achat d'un appareil électronique ou d'un meuble neuf, le vendeur doit proposer la reprise de l'ancien.

Autre solution proposée, cinq espaces réemploi sont ouverts sur le territoire communautaire où on redonne une seconde vie aux objets usagers déposés dans les déchetteries de Limoges, Couzeix et Saint-Gence. Les associations partenaires les offrent à des personnes dans le besoin. Elles organisent également des journées réemploi chaque premier samedi du trimestre à la déchetterie d’Isle. Une troisième solution est de mettre en vente ou de donner ses objets sur la plateforme collaborative "Je donne, je vends". Grâce à la géolocalisation de l'objet, un voisin peut craquer sur votre annonce et vous en débarrasser. La plateforme est ouverte aux particuliers et aux entreprises de l'économie sociale et solidaire du territoire comme Aléas, Emmaüs ou le Secours Populaire. Pour les ventes, le prix plafond est fixé à 25 €. Autant de bons gestes qui peuvent éviter de polluer nos villes et nos campagnes.

 

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Limoges Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
6400
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Illustration éoliennes en mer Environnement | 12/01/2022

Projet éolien marin Sud Atlantique : quelle place pour la biodiversité ?

Grue cendrée Environnement | 03/01/2022

Pour un temps suspendu à la découverte des Grues cendrées

La réserve du marais d'Yves, côté littoral Environnement | 15/12/2021

La réserve nationale du marais d’Yves veut s’agrandir

Conférence WIS2021 Environnement | 03/12/2021

Le World Impact Summit, catalyseur de solutions pour la planète

Plantation d'une forêt résiliente sur le site aturin de Crédit Agricole Aquitaine Environnement | 30/11/2021

Le Crédit agricole Aquitaine et Alliance forêt bois créent une forêt résiliente à Aire-sur-l'Adour

Marais du pays rochefortais Environnement | 25/11/2021

Un projet de parc naturel régional en Charente-Maritime

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demain Environnement | 23/11/2021

Nouvelle-Aquitaine : une expérience immersive pour lutter contre le changement climatique

Arnaud Laurent, éleveur de limousines, a prévu de planter des haies sur une partie de son exploitation Environnement | 15/11/2021

Des agriculteurs haut-viennois s’engagent en faveur de la biodiversité

François Bayrou et Guillaume Choisy, DG de l'Agence de l'eau découvre le site de renaturation de l'Ousse des bois (en arrière-plan) sur le secteur Léon Blum, à Pau Environnement | 09/11/2021

A Pau, la rivère Ousse des Bois a retrouvé son lit naturel

Sur le salon de l’habitat de Limoges, le stand a généré de nombreux contacts Environnement | 05/11/2021

Un guichet habitat énergie disponible pour les habitants de Limoges Métropole

Eau potable -  illustration Environnement | 29/10/2021

Eau potable : une concertation pour creuser le projet du champ captant des Landes du Médoc

La boucle énergétique de Lagord Environnement | 29/10/2021

Une boucle énergétique en test à La Rochelle

Espace pédagogique Louis Fargue Environnement | 27/10/2021

Bordeaux : la station d'épuration Louis Fargue, une offre pédagogique pour "éveiller les consciences"

médoc biogaz une Environnement | 19/10/2021

Méthanisation : A Saint-Laurent du Médoc, Médoc Biogaz élargit son cercle vertueux

Le marais de Tasdon, près de l'avenue Jean-Moulin à La Rochelle Environnement | 14/10/2021

La Rochelle : une deuxième vie pour le marais de Tasdon