Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Les éleveurs du pays Toy menacent de tuer l’ours

25/06/2013 | Excédés par de nouvelles attaques de troupeaux ils ont lancé un ultimatum au préfet. L’association Pays de l’ours-Adet crie à l’indécence

L'ours Cannellito, en 201O - photo PNP-ONCFS

« Vous retirez les ours ou nous les tuons ». Tel est l’ultimatum que les éleveurs du pays Toy ont adressé vendredi soir au préfet des Hautes Pyrénées. Alors que la crue du gave a provoqué des dégâts particulièrement importants entre Lourdes et Gavarnie, les éleveurs – qui rappellent s’être mobilisés pour tenter de sauver maisons, entreprises et exploitations locales – se disent exaspérés par les attaques d’ours dont sont victimes au même moment leurs troupeaux de brebis. « Il n’y aura pas d’alternative face à la fatigue physique et morale à laquelle nous sommes soumis » affirment-ils.

Soutenus par l’ADDIP (Association pour le développement durable identité des Pyrénées), les éleveurs ont donné 48 heures à l’Etat pour agir. En affirmant que, faute de réaction appropriée, ils passeraient « discrètement à l’action dès lundi ».

Des mesures d’effarouchement ont été envisagées lors d’un contact avec le sous-préfet. Mais la menace brandie par les éleveurs du Pays Toy suscite l’indignation de l’association Pays de l’Ours–Adet.  Alain Reynes, son directeur dénonce une « instrumentalisation indécente »  des ravages provoqués par la crue. « Au moment où la vallée commence à se relever d’une catastrophe qui aura des répercussions pendant des années, on reproche aux pouvoirs publics un sinistre de quelques centaines d’euros. Sachant que depuis le début de l’année, on n’a dénombré qu’une dizaine d’attaques. C’est indécent. »

Il est admis que ces dernières ont surtout été commises par Cannellito,  le fils de l’ourse Cannelle, tuée en 2004 par un chasseur de la vallée d’Aspe. Cet animal est en effet passé en 2012 des Pyrénées-Atlantiques aux Hautes Pyrénées. Mais, sur les dizaines de milliers de brebis mortes chaque année à la suite de chutes, d’orages, de parasites, d’attaques de chiens etc… Les dégâts imputés à l’ours en 2012 sur l’ensemble de la chaine des Pyrénées ont représenté 272 bêtes, rappelle Alain Reynes. « De temps en temps, un ours attrape une brebis. Refuser ça, c’est refuser la nature ».


Par

Crédit Photo : PNP-ONCFS

Partager sur Facebook
Vu par vous
922
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bochenerouge | 01/07/2013

Les éleveurs et les chasseurs montrent une hargne incontrôlée contre une bête dont ils sont responsables de la disparition et de la mise en danger de la biodiversité... tout ça pour de malheureuses petites pertes tellement insignifiantes en rapport aux dégâts qu'ils ont causés par leur égocentrisme et leur inconscience quant aux retombées sur toute la nature, et surtout sur les pertes qu'ils se sont eux-mêmes affligées... Et si on éliminait (pas au sens de "tuer" attention à ne pas me faire dire ce que je ne veux pas) un chasseur ou un éleveur à chaque fois qu'il y a 10 dégâts, combien en resterait -il en activité ? Certainement 10 ou 100 fois moins qu'aujourd'hui...
Éleveurs (et chasseurs) votre appât du gain (du trophée) vous fait perdre la raison....retrouvez la vite avant de vous perdre vous même.

Bob | 02/07/2013

C'est un scandale, empêchons ces ultra pastoraux de ravager notre planète.. Une chanson a été écrite pour cannellito : https://www.youtube.com/watch?v=4Q4uEdOcy04

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !