aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

CJD - Soirée 2016 - Cenon
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les « petits » apiculteurs en Aquitaine

22/10/2012 | L’aquitaine reste une région de production fruitière importante et les jardins des particuliers se développent.

Les petits apiculteurs en Aquitaine

Sujet important s’il en est pour le maintien de la biodiversité, l’apiculture en Aquitaine, et comme dans beaucoup de régions de France, est principalement le fait des petits et très petits apiculteurs. Ils représentent une écrasante majorité d’acteurs dans ce domaine mais leurs conditions de travail apicole, même s’ils restent tous passionnés, sont de plus en plus difficiles, et pas uniquement du fait des pesticides ou des frelons asiatiques, comme on pourrait le penser. Leur nombre diminue continuellement et rien n’est fait pour enrayer le phénomène … au contraire pourrait-on même penser.

Une activité ancestrale conduite par les « tout petits »L’aquitaine est une région « moyennement apicole » (en nombre de ruches et d’apiculteurs) qui compte plusieurs syndicats départementaux. Ces syndicats ont pour but de développer l’apiculture et protéger l’activité de leurs membres. Grâce aux chiffres de la FARA, nous pouvons dire qu’au début 2012, les syndicats départementaux représentaient environ un millier d’apiculteurs (y compris l’Abeille Girondine) pour un peu plus 25000 ruches. La moyenne se situerait donc vers une vingtaine de ruches mais la répartition, même au sein de ces syndicats de petits apiculteurs, est très inégale. Pour le SAGA, membre de la FARA, qui compte environ 150 adhérents sur le Médoc et Bordeaux, les plus gros membres ont un peu plus de 150 ruches, les plus petits une seule et plus de 70% des membres a moins de 15 ruches. Ces ruches sont bien souvent au fond du jardin ou dans le champs à coté et font partie intégrante de la famille. Même si la situation est en train de changer, ces petites fées ailées et leur maison de bois restent encore l’objet d’attention de tous les instants pour des apiculteurs aux cheveux d’argent …

Une activité « positive et plébiscitée » mais en déclinTout le monde connaît l’abeille et plus ou moins sont rôle. Les demandes de miel local sont en constante augmentation et les syndicats ne ménagent pas leurs efforts pour que l’apiculture reste associée à une image de bonheur et de plénitude. L’abeille synonyme de fertilité et douceur sucrée est pourtant en réalité de plus en plus synonyme de difficulté, anxiété et tracasseries pour ses acteurs.  Les parasites et prédateurs se multiplient du fait de la mondialisation. Importés de pays étrangers, frelons et varroas, opèrent une très forte pression sur les populations d’abeille locales, au grand désespoir (au figuré bien sur mais aussi de plus en plus au propre) de leur propriétaire. Les tracasseries administratives, les identifications obligatoires, les obligations fiscales complètent un tableau de moins en moins bucolique pour des apiculteurs locaux dont les quelques kilos de miel annuels sont une merveilleuse récompense consommée dans le cercle de la famille ou des amis proches. L’age moyen de ces acteurs aidant, de plus en plus jettent l’éponge, bien souvent à regret, quand ce n’est pas plus grave…

Une activité pourtant essentielle aujourd’hui tout autant qu’hierL’aquitaine reste une région de production fruitière et les jardins des particuliers se développent. Fruits et légumes sont pollinisés par de nombreux facteurs, principalement les insectes et parmi eux surtout les abeilles. Les abeilles permettent de polliniser prés de 80% des fruits et légumes que nous consommons. L’abeille, par son action pollinisatrice en plus de sa production de miel, est le troisième animal le plus important sur terre après le bœuf et le porc (devant l’aviculture). Syndicats, nationaux et départementaux, groupement de défense sanitaire et parfois collectivités locales font leur maximum pour répondre aux demandes de renseignement, d’enseignement et d’animation pour que ces « filles de lumière », partenaire reconnue de notre biodiversité, restent l’enchantement de nos jardins.

SAGA : Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d’Aquitaine, affilié au Syndicat National d’Apiculture (SNA), siège social situé à la mairie de Saint Laurent Médoc, Tel : 06 11 99 57 70. Il a principalement pour rôle

  • de représenter ses membres et de défendre leurs intérêts
  • de favoriser et promouvoir le développement de l’apiculture et la production de miel indigène
  • d’améliorer les connaissances techniques des apiculteurs et la recherche de nouveaux apiculteurs par le développement d’un ou de ruchers école

FARA : Fédération des Apiculteurs de la Région Aquitaine. Syndicats départementaux membres : SAG, SAGA, Abeille 40, Abeilles des gaves, GAL.

 Logo Vu Bien vu
 Retrouvez cet article et bien d'autres
dans le magazine VU BIEN VU

F. WIELEZYNSKI - Président du SAGA
Par F. WIELEZYNSKI - Président du SAGA

Crédit Photo : SAGA

Partager sur Facebook
Vu par vous
280
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !