aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/06/17 : 2ème édition du Garocamp Days, les 29 et 30 juin, au Comoedia à Marmande. Un rendez-vous qui réunit les professionnels des événements connectés pour échanger autour de la transformation numérique et de l'innovation du secteur, en amont de Garorock.

28/06/17 : S.A.S. le Prince Albert II de Monaco se rendra à Duras le 4 juillet, sur la terre de ses ascendants, où il inaugurera la salle « Louise-Félicité de Monaco », puis dévoilera une plaque commémorative dans la Cour d’Honneur du Château.

28/06/17 : Le tribunal de commerce de Bobigny vient de désigner l’entreprise lot-et-garonnaise Gifi comme repreneur de l'enseigne Tati. Gifi qui prévoit de reprendre 1.428 emplois directs, 109 magasins, 24 franchisés et conserver l'enseigne Tati.

27/06/17 : Après audition de tous les témoins, l'enquête sur l'ex-évêque d'Aire et de Dax a été classée sans suite par le parquet de Dax, aucun des faits (gestes et paroles déplacés envers des jeunes) ne relevant d'une qualification pénale.

27/06/17 : Du 10 au 12 juillet, le Tour de France sera en Dordogne. Il y aura bien un Périgourdin dans le peloton. En effet, le coureur de Ménesplet, Mickaël Delage, de l'équipe de la Française de jeux, a été sélectionné. A 31 ans, il s'agit de son 6e Tour.

27/06/17 : Le sénateur socialiste de la Dordogne Bernard Cazeau rejoint le groupe de la République en marche au sénat. Ce n'est pas vraiment une surprise, l'ancien président du conseil départemental a soutenu Emmanuel Macron dès le 1er tour des présidentielles.

27/06/17 : Charente-Maritime : Rochefort et l'association Hermione-LaFayette fêtent les 20 ans du début de chantier de la frégate le 8 juillet à partir de 14h à l'Arsenal avec diverses animations.

27/06/17 : Charente-Maritime : la commune de Brouage a été nommée "village préféré des Français". Il est le 3e dans le département.

27/06/17 : Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre, sénateur de la Vienne, a annoncé dans une tribune à notre confrère la Nouvelle République, son retrait de la vie politique en octobre prochain et son intention de créer une ONG oeuvrant pour la paix.

26/06/17 : Charente-Maritime : le chômage est à la hausse (+0,3%) avec 57 210 demandeurs d'emploi, soit +2% en 12 mois. Le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) augmente également de 1,3%, même s'il a baissé de 2% par rapport à l'an dernier.

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/06/17 | La Rochelle : une convention avec la Caisse des dépôts pour reconstruire l'Hôtel de ville

    Lire

    La mairie de La Rochelle et et la Caisse des Dépôts s'apprête à signer, ce 29 juin, un contrat de prêt pour financer la reconstruction de l’Hôtel de Ville. Ce bâtiment historique avait subi de graves dégâts lors d'un incendie, le 28 juin 2013. Après une longue série d’expertises et d’études du projet de rénovation, les travaux avaient démarré en 2016. La Caisse des Dépôts finance un tiers des travaux via un prêt sur fonds d’épargne à taux 0%.

  • 28/06/17 | Deux millions de plus pour le chantier Lascaux IV

    Lire

    Pour compenser « des surcoûts d’études, des travaux supplémentaires et un allongement des délais », l’entreprise mandataire et quatre cotraitants réclamaient 9 millions d’euros, pour le chantier de Lascaux IV. Le conseil départemental qui vote ce mardi le budget supplémentaire a provisionné 3,4 millions d’euros pour «solder définitivement» le chantier du centre international de l’art pariétal. Le Département précise « qu'après négociations, ce montant devrait être réduit à 2 millions ».

  • 26/06/17 | Nouvelle Aquitaine: Chômage à la hausse en mai

    Lire

    Fin mai 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 296 780: + 1,2 % sur trois mois (soit +3 560 personnes),+ 1,4 % sur un mois et - 1,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, de 0,6 % sur un mois et diminue de 0,8 % sur un an. Le nombre total de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), était de 503 340 fin mai: +0,6 % sur 3 mois (+2 870 personnes), de +0,2 % sur un mois et de + 2,1 % sur un an .

  • 26/06/17 | Convention de partenariat entre bailleurs sociaux et le département des Landes

    Lire

    Le département des Landes, XL Habitat, l'Association régionale des organismes sociaux Arosha et 6 bailleurs sociaux ont signé lundi une convention de partenariat devant permettre de faciliter la production de logements sociaux, notamment sur les zones en tension de la côte. 400 logements sociaux sont construits chaque année; l'objectif est de 600 dans un département à forte croissance démographique, où le parc social est de 12.000 logements. Quelque 7.000 demandes ne sont aujourd'hui pas satisfaites.

  • 26/06/17 | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre va quitter le Sénat

    Lire

    Jean-Jacques Lasserre, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Il estime en effet qu'il sera plus utile au cours des prochaines années à la tête de l'exécutif départemental, sur un territoire "à la pointe de l'innovation des politiques publiques". "Je pense également que le combat politique pour les départements n’est pas terminé" dit-il, soucieux de "contribuer au maintien et à l’épanouissement d'une collectivité de plus en plus indispensable à la société".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les « petits » apiculteurs en Aquitaine

22/10/2012 | L’aquitaine reste une région de production fruitière importante et les jardins des particuliers se développent.

Les petits apiculteurs en Aquitaine

Sujet important s’il en est pour le maintien de la biodiversité, l’apiculture en Aquitaine, et comme dans beaucoup de régions de France, est principalement le fait des petits et très petits apiculteurs. Ils représentent une écrasante majorité d’acteurs dans ce domaine mais leurs conditions de travail apicole, même s’ils restent tous passionnés, sont de plus en plus difficiles, et pas uniquement du fait des pesticides ou des frelons asiatiques, comme on pourrait le penser. Leur nombre diminue continuellement et rien n’est fait pour enrayer le phénomène … au contraire pourrait-on même penser.

Une activité ancestrale conduite par les « tout petits »L’aquitaine est une région « moyennement apicole » (en nombre de ruches et d’apiculteurs) qui compte plusieurs syndicats départementaux. Ces syndicats ont pour but de développer l’apiculture et protéger l’activité de leurs membres. Grâce aux chiffres de la FARA, nous pouvons dire qu’au début 2012, les syndicats départementaux représentaient environ un millier d’apiculteurs (y compris l’Abeille Girondine) pour un peu plus 25000 ruches. La moyenne se situerait donc vers une vingtaine de ruches mais la répartition, même au sein de ces syndicats de petits apiculteurs, est très inégale. Pour le SAGA, membre de la FARA, qui compte environ 150 adhérents sur le Médoc et Bordeaux, les plus gros membres ont un peu plus de 150 ruches, les plus petits une seule et plus de 70% des membres a moins de 15 ruches. Ces ruches sont bien souvent au fond du jardin ou dans le champs à coté et font partie intégrante de la famille. Même si la situation est en train de changer, ces petites fées ailées et leur maison de bois restent encore l’objet d’attention de tous les instants pour des apiculteurs aux cheveux d’argent …

Une activité « positive et plébiscitée » mais en déclinTout le monde connaît l’abeille et plus ou moins sont rôle. Les demandes de miel local sont en constante augmentation et les syndicats ne ménagent pas leurs efforts pour que l’apiculture reste associée à une image de bonheur et de plénitude. L’abeille synonyme de fertilité et douceur sucrée est pourtant en réalité de plus en plus synonyme de difficulté, anxiété et tracasseries pour ses acteurs.  Les parasites et prédateurs se multiplient du fait de la mondialisation. Importés de pays étrangers, frelons et varroas, opèrent une très forte pression sur les populations d’abeille locales, au grand désespoir (au figuré bien sur mais aussi de plus en plus au propre) de leur propriétaire. Les tracasseries administratives, les identifications obligatoires, les obligations fiscales complètent un tableau de moins en moins bucolique pour des apiculteurs locaux dont les quelques kilos de miel annuels sont une merveilleuse récompense consommée dans le cercle de la famille ou des amis proches. L’age moyen de ces acteurs aidant, de plus en plus jettent l’éponge, bien souvent à regret, quand ce n’est pas plus grave…

Une activité pourtant essentielle aujourd’hui tout autant qu’hierL’aquitaine reste une région de production fruitière et les jardins des particuliers se développent. Fruits et légumes sont pollinisés par de nombreux facteurs, principalement les insectes et parmi eux surtout les abeilles. Les abeilles permettent de polliniser prés de 80% des fruits et légumes que nous consommons. L’abeille, par son action pollinisatrice en plus de sa production de miel, est le troisième animal le plus important sur terre après le bœuf et le porc (devant l’aviculture). Syndicats, nationaux et départementaux, groupement de défense sanitaire et parfois collectivités locales font leur maximum pour répondre aux demandes de renseignement, d’enseignement et d’animation pour que ces « filles de lumière », partenaire reconnue de notre biodiversité, restent l’enchantement de nos jardins.

SAGA : Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d’Aquitaine, affilié au Syndicat National d’Apiculture (SNA), siège social situé à la mairie de Saint Laurent Médoc, Tel : 06 11 99 57 70. Il a principalement pour rôle

  • de représenter ses membres et de défendre leurs intérêts
  • de favoriser et promouvoir le développement de l’apiculture et la production de miel indigène
  • d’améliorer les connaissances techniques des apiculteurs et la recherche de nouveaux apiculteurs par le développement d’un ou de ruchers école

FARA : Fédération des Apiculteurs de la Région Aquitaine. Syndicats départementaux membres : SAG, SAGA, Abeille 40, Abeilles des gaves, GAL.

 Logo Vu Bien vu
 Retrouvez cet article et bien d'autres
dans le magazine VU BIEN VU

F. WIELEZYNSKI - Président du SAGA
Par F. WIELEZYNSKI - Président du SAGA

Crédit Photo : SAGA

Partager sur Facebook
Vu par vous
758
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !