aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

Humeurs d'été: ces temps de coupes sombres

En chemin vers le rendez vous chaque été renouvelé du festival du Périgord Noir, empruntant les routes délicieuses et ombragées qui longent la rive droite de l'Isle, je goûte à l'émotion de ces villages traversés qui s'accrochent non sans mal à la vie. A ces images d'élevage de coteaux qui, hélas, se font de plus en plus rares tant il faut de courage à ces exploitants en difficulté pour maintenir une agriculture affrontée à la vive concurrence d'une autre agriculture à grande échelle. Une manière d'agro-industrie où les fonds de pension font souvent une entrée fracassante et n'ont pas de problèmes, eux, pour acquérir des terres sans espoir de succession. Et ne soucient guère de cette belle mission, non écrite mais si précieuse de gardienne des paysages, celle que notre agriculture de proximité assume encore, là où elle tient le coup économiquement. Et je pense à ces jeunes, rencontrés ces derniers mois et semaines, qui souvent venus d'ailleurs, font le choix audacieux mais résolu d'embrasser l'agriculture et, se faisant, de faire plus que produire, d'aller à la rencontre de la société, de ses attentes d'authenticité, de partage, et donc de multiples saveurs. Ils ne craignent pas de vous dire: " Je ne vais pas pouvoir me sortir un salaire avant deux ans mais je sais que j'y arriverai." Je pense à eux, à Laura et Clément par exemple et j'ai envie de pousser un grand coup de gueule.


- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

  • 04/08/17 | Annulation de 300 M€ de dotations de l’Etat aux collectivités locales. Pierre Camani réagit

    Lire

    Pierre Camani, président du CD47, sénateur et membre du groupe de travail sur les difficultés des Départements ruraux estime que cette annonce est « un nouveau coup dur. C'est une décision inattendue et incompréhensible, alors même que le Président de la république s’était montré rassurant envers les élus locaux lors du lancement de la Conférence nationale des Territoires. (…) Pour autant, ce mauvais signal envoyé aux collectivités locales n'entache pas ma détermination à poursuivre le combat. »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les « petits » apiculteurs en Aquitaine

22/10/2012 | L’aquitaine reste une région de production fruitière importante et les jardins des particuliers se développent.

Les petits apiculteurs en Aquitaine

Sujet important s’il en est pour le maintien de la biodiversité, l’apiculture en Aquitaine, et comme dans beaucoup de régions de France, est principalement le fait des petits et très petits apiculteurs. Ils représentent une écrasante majorité d’acteurs dans ce domaine mais leurs conditions de travail apicole, même s’ils restent tous passionnés, sont de plus en plus difficiles, et pas uniquement du fait des pesticides ou des frelons asiatiques, comme on pourrait le penser. Leur nombre diminue continuellement et rien n’est fait pour enrayer le phénomène … au contraire pourrait-on même penser.

Une activité ancestrale conduite par les « tout petits »L’aquitaine est une région « moyennement apicole » (en nombre de ruches et d’apiculteurs) qui compte plusieurs syndicats départementaux. Ces syndicats ont pour but de développer l’apiculture et protéger l’activité de leurs membres. Grâce aux chiffres de la FARA, nous pouvons dire qu’au début 2012, les syndicats départementaux représentaient environ un millier d’apiculteurs (y compris l’Abeille Girondine) pour un peu plus 25000 ruches. La moyenne se situerait donc vers une vingtaine de ruches mais la répartition, même au sein de ces syndicats de petits apiculteurs, est très inégale. Pour le SAGA, membre de la FARA, qui compte environ 150 adhérents sur le Médoc et Bordeaux, les plus gros membres ont un peu plus de 150 ruches, les plus petits une seule et plus de 70% des membres a moins de 15 ruches. Ces ruches sont bien souvent au fond du jardin ou dans le champs à coté et font partie intégrante de la famille. Même si la situation est en train de changer, ces petites fées ailées et leur maison de bois restent encore l’objet d’attention de tous les instants pour des apiculteurs aux cheveux d’argent …

Une activité « positive et plébiscitée » mais en déclinTout le monde connaît l’abeille et plus ou moins sont rôle. Les demandes de miel local sont en constante augmentation et les syndicats ne ménagent pas leurs efforts pour que l’apiculture reste associée à une image de bonheur et de plénitude. L’abeille synonyme de fertilité et douceur sucrée est pourtant en réalité de plus en plus synonyme de difficulté, anxiété et tracasseries pour ses acteurs.  Les parasites et prédateurs se multiplient du fait de la mondialisation. Importés de pays étrangers, frelons et varroas, opèrent une très forte pression sur les populations d’abeille locales, au grand désespoir (au figuré bien sur mais aussi de plus en plus au propre) de leur propriétaire. Les tracasseries administratives, les identifications obligatoires, les obligations fiscales complètent un tableau de moins en moins bucolique pour des apiculteurs locaux dont les quelques kilos de miel annuels sont une merveilleuse récompense consommée dans le cercle de la famille ou des amis proches. L’age moyen de ces acteurs aidant, de plus en plus jettent l’éponge, bien souvent à regret, quand ce n’est pas plus grave…

Une activité pourtant essentielle aujourd’hui tout autant qu’hierL’aquitaine reste une région de production fruitière et les jardins des particuliers se développent. Fruits et légumes sont pollinisés par de nombreux facteurs, principalement les insectes et parmi eux surtout les abeilles. Les abeilles permettent de polliniser prés de 80% des fruits et légumes que nous consommons. L’abeille, par son action pollinisatrice en plus de sa production de miel, est le troisième animal le plus important sur terre après le bœuf et le porc (devant l’aviculture). Syndicats, nationaux et départementaux, groupement de défense sanitaire et parfois collectivités locales font leur maximum pour répondre aux demandes de renseignement, d’enseignement et d’animation pour que ces « filles de lumière », partenaire reconnue de notre biodiversité, restent l’enchantement de nos jardins.

SAGA : Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d’Aquitaine, affilié au Syndicat National d’Apiculture (SNA), siège social situé à la mairie de Saint Laurent Médoc, Tel : 06 11 99 57 70. Il a principalement pour rôle

  • de représenter ses membres et de défendre leurs intérêts
  • de favoriser et promouvoir le développement de l’apiculture et la production de miel indigène
  • d’améliorer les connaissances techniques des apiculteurs et la recherche de nouveaux apiculteurs par le développement d’un ou de ruchers école

FARA : Fédération des Apiculteurs de la Région Aquitaine. Syndicats départementaux membres : SAG, SAGA, Abeille 40, Abeilles des gaves, GAL.

 Logo Vu Bien vu
 Retrouvez cet article et bien d'autres
dans le magazine VU BIEN VU

F. WIELEZYNSKI - Président du SAGA
Par F. WIELEZYNSKI - Président du SAGA

Crédit Photo : SAGA

Partager sur Facebook
Vu par vous
829
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !