aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les (petites) merveilles d'Aqui! - Escapade en Pays Basque

30/09/2015 | Alice nous entraîne en escapade dans le Pays Basque

Escapade en Pays Basque

« Super, quelle bonne idée ! » En fait, pas si compliqué de convaincre Sylvie. Escapade en terres basques pour rendre visite à la petite Laia. Plus d’un mois qu’elle est née… Il est grand temps d’aller lui présenter ses mamies-copines. Objectif : séduire ce petit bout de chou. Il faudra bien qu’Intza accepte de nous la confier ! Mais nous ne sommes vraiment pas les seules sur la liste des candidates au babysitting…

Bon, alors on prend quelle route ? ». Passer l’Adour par Port de Lanne puis rejoindre Saint Palais par l’intérieur des terres. Arrivée à Ascarat prévue dans 1h30. Facile. Kemen m’a indiqué le chemin. Temps magnifique. Soleil lumineux. Juste ce qu’il faut pour éclairer les collines aux maisons propres. Mais avant, petite descente par Saint Lon les Mines. Village en pente douce. Belle vue sur les Pyrénées. Malicieuses, ce matin, elles se laissent admirer de loin. Demain, la pluie sera là. Mais aujourd’hui, ciel bleu pour tous ! … A droite, l’église, avec la beauté simple et paisible des architectures modestes. A gauche, le fronton… et ses pelotes qui s’échappent, de temps à autre, sur la route. « Maïs décoratif à 500 m ». Un panneau nous rappelle que nous sommes en pleine Chalosse, à la limite des Landes, du Béarn et du Pays Basque, terres de maïs. Plante extraordinaire. Petit grain jaune, de la taille d’une fleur de muguet, il deviendra, en quelques semaines à peine, ce géant fier et solide de plus de 2,50 m de haut. Doué, il sait divinement tirer parti du soleil, de la pluie et des sols lando-basco-béarnais. « Or vert » du sud Aquitaine, chaque année, il façonne et transforme nos paysages pour l’été. Mais nous voilà déjà sur la nationale 117. Route historique, avec ses platanes et mini montagnes russes, elle relie Pau, la béarnaise, aux rives courtisées de la côte basque. Juste la traverser et rejoindre le pont d’Urt. Une voiture à la fois. Pont Eiffel des années 1880, ses légères structures métalliques enjambent l’Adour. Ambiance calme. Saules pleureurs, maisons de bord d’eau, reflets miroitants… Tels des araignées d’eau glissant silencieusement, des rameurs tirent sur leurs avirons et filent à grande allure. De l’autre côté, sans transition, nous plongeons dans les couleurs du Pays Basque. « Mais, tu ne vas par Saint Palais ? ». Surprise Sylvie ne dit plus rien, cheveux au vent, elle se laisse mener. Mon petit bolide rouge, pas chic mais pratique continue sa route. Bien sûr, on devrait facilement rejoindre en passant par là… Enfin, je crois. Captivées par la beauté des maisons, par la clarté de leurs façades soulignées de rouge ou de vert… nous nous laissons insensiblement écarter du chemin. « Oups, il fallait tourner à droite, là, non ?! » Pas grave, on rattrapera au prochain croisement. De croisement en croisement, nous nous éloignons de notre trajectoire. Mais c’est tellement beau ! Petit coup de fil… « Heu, Intza ? on arrive bientôt, on a juste fait un léger détour ». En attendant, on se régale. Epousant les collines herbagées, la route sillonne et tourne. Pas la peine d’aller vite. Gourmandise des yeux, les paysages sont parsemés de mille petits nuages blancs et cotonneux. Ca-et-là, des haies d’arbres aux feuilles vert-intense, denses et touffues les séparent en petits groupes. Partout, les moutons paissent, paisibles. Appliqués, ils entretiennent, jour après jour, les arrondis des contreforts pyrénéens. Comme recouvertes de mousse douce et régulière, leurs collines offrent aux regards une succession de vagues ondulantes de fougères et prairies vertes. Avant les rouleaux de l’Océan, la campagne nous offre ses rondeurs. A chaque sommet, sa maison. Fières et souriantes, les grandes bâtisses se parlent… Contrebande et départs pour les Amériques d’autrefois, championnats de Pelote, prochaines fêtes de village et difficultés de l’élevage d’aujourd’hui. Les occasions de discuter, de se retrouver et de chanter ne manquent pas. Etxeak1, ustiategiak, berceaux de ces vies riches d’histoires d’Hommes, de cultures, d’aventures lointaines ou transfrontalières… le racontent à leur manière.

Escapade en Pays Basque

« Mais tu es sûre qu’il fallait passer par Cambo ? ». Non, je n’en suis plus très sûre, voire de moins en moins certaine. Mais c’est sans regret. Tout ici n’est que verdure et fleurs. Arnaga, tu connais ? La maison d’Edmond Rostand… Son jardin, son élégance, ses boiseries, ses inventions de l’époque, tout est source d’émerveillement. L’esprit du poète scientifique et l’ombre de Cyrano s’étirent sur le Pays Basque. Comme ces légers nuages d’altitude qui se moquent des frontières. Mais, nous en sommes déjà à plus de ¾ d’heures de retard. Il n’est plus temps de flâner. Riant et secret, l’intérieur des terres nous ouvre ses portes, virage après virage. Village après village nous filons.

« Et là, tu as vu ces géraniums ? » Chaque façade rivalise amicalement avec sa voisine. Gaies et coquettes, comme de jeunes et belles adolescentes, les maisons savent, elles aussi, danser le fandango. Rassemblées ou séparées, au gré des petites rues en pente et des ruelles ombragées, elles arborent fièrement leurs balcons couverts de glycines. La blancheur pure des murs, ornés de quelques pierres de grès rouge et de colombages, rouges ou verts, tranche pour mieux faire ressortir les fleurs de bignones. Festival de couleur… Et que dire quand les piments seront exposés à la douceur du soleil de fin d’été !

Bien sûr qu’il faut de l’eau pour cette végétation généreuse ! Cette allure riante, espiègle et fière, c’est, aussi, beaucoup de passion, d’amour du pays. De celui que, jour après jour, les basques donnent à leurs terres.

Saint Jean Pied de Port s’annonce. D’abord, Donibane Garazi, puis en français ensuite. Radieuse, Intza nous attend devant la porte. Sur la place d’Ascarat, à côté du muret de l’église. Nous entrons. Si mignonne, avec ses pierres de la montagne, la maison ne parvient cependant pas à détourner nos yeux de la petite Laia… Le reste n’existe plus. Elle est vraiment belle ! Quelques semaines à peine. Bavardages, souvenirs de nos grossesses qui remontent à la surface. Nous nous mordons les lèvres. Surtout ne pas donner de conseil. Ridicule. Emotion. Notre Intza a un bébé ! Son compagnon, calme, accepte avec flegme et patience, la tornade de nos bavardages. Sylvie et moi accordons bien peu d’attention au pauvre Beñat. Nous connaissons Intza depuis toute petite ! Laia est de la famille maintenant. Elle se réveille… L’heure de manger. Sans rien dire, avec une immense pudeur, Intza arrive à nous faire comprendre. La tétée, c’est un moment à part, intime. Comme beaucoup de basques, discrétion, retenue. Nous ne nous attarderons pas.

« Merci beaucoup pour le café ». Nous qui pensions arriver avant le déjeuner ! Promis la prochaine fois on passe par Bayonne pour remonter directement par Hasparren. Ça ira plus vite…

Aujourd’hui, Intza est magnifique. D’une force bluffante. Débordante de projets, elle a lutté tout l’hiver, avec une détermination exemplaire. Elle a gagné son combat. Une violence inouïe, arrivée sans crier garde, au milieu d’un bonheur tout neuf. Comme toujours, elle n’en dira rien. Elle sait ce qu’elle a traversé. Ses amis, la musique, la beauté et la force de son pays, et, bien sûr, les siens étaient là. Laia a plus d’un an, et une maman formidable !

1 Maisons, fermes

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Alice

Partager sur Facebook
Vu par vous
3526
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
COUDERC | 12/10/2015

un peu plus de photos?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !