Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Les (petites) merveilles d'Aqui! - Escapade en Pays Basque

30/09/2015 | Alice nous entraîne en escapade dans le Pays Basque

Escapade en Pays Basque

« Super, quelle bonne idée ! » En fait, pas si compliqué de convaincre Sylvie. Escapade en terres basques pour rendre visite à la petite Laia. Plus d’un mois qu’elle est née… Il est grand temps d’aller lui présenter ses mamies-copines. Objectif : séduire ce petit bout de chou. Il faudra bien qu’Intza accepte de nous la confier ! Mais nous ne sommes vraiment pas les seules sur la liste des candidates au babysitting…

Bon, alors on prend quelle route ? ». Passer l’Adour par Port de Lanne puis rejoindre Saint Palais par l’intérieur des terres. Arrivée à Ascarat prévue dans 1h30. Facile. Kemen m’a indiqué le chemin. Temps magnifique. Soleil lumineux. Juste ce qu’il faut pour éclairer les collines aux maisons propres. Mais avant, petite descente par Saint Lon les Mines. Village en pente douce. Belle vue sur les Pyrénées. Malicieuses, ce matin, elles se laissent admirer de loin. Demain, la pluie sera là. Mais aujourd’hui, ciel bleu pour tous ! … A droite, l’église, avec la beauté simple et paisible des architectures modestes. A gauche, le fronton… et ses pelotes qui s’échappent, de temps à autre, sur la route. « Maïs décoratif à 500 m ». Un panneau nous rappelle que nous sommes en pleine Chalosse, à la limite des Landes, du Béarn et du Pays Basque, terres de maïs. Plante extraordinaire. Petit grain jaune, de la taille d’une fleur de muguet, il deviendra, en quelques semaines à peine, ce géant fier et solide de plus de 2,50 m de haut. Doué, il sait divinement tirer parti du soleil, de la pluie et des sols lando-basco-béarnais. « Or vert » du sud Aquitaine, chaque année, il façonne et transforme nos paysages pour l’été. Mais nous voilà déjà sur la nationale 117. Route historique, avec ses platanes et mini montagnes russes, elle relie Pau, la béarnaise, aux rives courtisées de la côte basque. Juste la traverser et rejoindre le pont d’Urt. Une voiture à la fois. Pont Eiffel des années 1880, ses légères structures métalliques enjambent l’Adour. Ambiance calme. Saules pleureurs, maisons de bord d’eau, reflets miroitants… Tels des araignées d’eau glissant silencieusement, des rameurs tirent sur leurs avirons et filent à grande allure. De l’autre côté, sans transition, nous plongeons dans les couleurs du Pays Basque. « Mais, tu ne vas par Saint Palais ? ». Surprise Sylvie ne dit plus rien, cheveux au vent, elle se laisse mener. Mon petit bolide rouge, pas chic mais pratique continue sa route. Bien sûr, on devrait facilement rejoindre en passant par là… Enfin, je crois. Captivées par la beauté des maisons, par la clarté de leurs façades soulignées de rouge ou de vert… nous nous laissons insensiblement écarter du chemin. « Oups, il fallait tourner à droite, là, non ?! » Pas grave, on rattrapera au prochain croisement. De croisement en croisement, nous nous éloignons de notre trajectoire. Mais c’est tellement beau ! Petit coup de fil… « Heu, Intza ? on arrive bientôt, on a juste fait un léger détour ». En attendant, on se régale. Epousant les collines herbagées, la route sillonne et tourne. Pas la peine d’aller vite. Gourmandise des yeux, les paysages sont parsemés de mille petits nuages blancs et cotonneux. Ca-et-là, des haies d’arbres aux feuilles vert-intense, denses et touffues les séparent en petits groupes. Partout, les moutons paissent, paisibles. Appliqués, ils entretiennent, jour après jour, les arrondis des contreforts pyrénéens. Comme recouvertes de mousse douce et régulière, leurs collines offrent aux regards une succession de vagues ondulantes de fougères et prairies vertes. Avant les rouleaux de l’Océan, la campagne nous offre ses rondeurs. A chaque sommet, sa maison. Fières et souriantes, les grandes bâtisses se parlent… Contrebande et départs pour les Amériques d’autrefois, championnats de Pelote, prochaines fêtes de village et difficultés de l’élevage d’aujourd’hui. Les occasions de discuter, de se retrouver et de chanter ne manquent pas. Etxeak1, ustiategiak, berceaux de ces vies riches d’histoires d’Hommes, de cultures, d’aventures lointaines ou transfrontalières… le racontent à leur manière.

Escapade en Pays Basque

« Mais tu es sûre qu’il fallait passer par Cambo ? ». Non, je n’en suis plus très sûre, voire de moins en moins certaine. Mais c’est sans regret. Tout ici n’est que verdure et fleurs. Arnaga, tu connais ? La maison d’Edmond Rostand… Son jardin, son élégance, ses boiseries, ses inventions de l’époque, tout est source d’émerveillement. L’esprit du poète scientifique et l’ombre de Cyrano s’étirent sur le Pays Basque. Comme ces légers nuages d’altitude qui se moquent des frontières. Mais, nous en sommes déjà à plus de ¾ d’heures de retard. Il n’est plus temps de flâner. Riant et secret, l’intérieur des terres nous ouvre ses portes, virage après virage. Village après village nous filons.

« Et là, tu as vu ces géraniums ? » Chaque façade rivalise amicalement avec sa voisine. Gaies et coquettes, comme de jeunes et belles adolescentes, les maisons savent, elles aussi, danser le fandango. Rassemblées ou séparées, au gré des petites rues en pente et des ruelles ombragées, elles arborent fièrement leurs balcons couverts de glycines. La blancheur pure des murs, ornés de quelques pierres de grès rouge et de colombages, rouges ou verts, tranche pour mieux faire ressortir les fleurs de bignones. Festival de couleur… Et que dire quand les piments seront exposés à la douceur du soleil de fin d’été !

Bien sûr qu’il faut de l’eau pour cette végétation généreuse ! Cette allure riante, espiègle et fière, c’est, aussi, beaucoup de passion, d’amour du pays. De celui que, jour après jour, les basques donnent à leurs terres.

Saint Jean Pied de Port s’annonce. D’abord, Donibane Garazi, puis en français ensuite. Radieuse, Intza nous attend devant la porte. Sur la place d’Ascarat, à côté du muret de l’église. Nous entrons. Si mignonne, avec ses pierres de la montagne, la maison ne parvient cependant pas à détourner nos yeux de la petite Laia… Le reste n’existe plus. Elle est vraiment belle ! Quelques semaines à peine. Bavardages, souvenirs de nos grossesses qui remontent à la surface. Nous nous mordons les lèvres. Surtout ne pas donner de conseil. Ridicule. Emotion. Notre Intza a un bébé ! Son compagnon, calme, accepte avec flegme et patience, la tornade de nos bavardages. Sylvie et moi accordons bien peu d’attention au pauvre Beñat. Nous connaissons Intza depuis toute petite ! Laia est de la famille maintenant. Elle se réveille… L’heure de manger. Sans rien dire, avec une immense pudeur, Intza arrive à nous faire comprendre. La tétée, c’est un moment à part, intime. Comme beaucoup de basques, discrétion, retenue. Nous ne nous attarderons pas.

« Merci beaucoup pour le café ». Nous qui pensions arriver avant le déjeuner ! Promis la prochaine fois on passe par Bayonne pour remonter directement par Hasparren. Ça ira plus vite…

Aujourd’hui, Intza est magnifique. D’une force bluffante. Débordante de projets, elle a lutté tout l’hiver, avec une détermination exemplaire. Elle a gagné son combat. Une violence inouïe, arrivée sans crier garde, au milieu d’un bonheur tout neuf. Comme toujours, elle n’en dira rien. Elle sait ce qu’elle a traversé. Ses amis, la musique, la beauté et la force de son pays, et, bien sûr, les siens étaient là. Laia a plus d’un an, et une maman formidable !

1 Maisons, fermes

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Alice

Partager sur Facebook
Vu par vous
5054
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
COUDERC | 12/10/2015

un peu plus de photos?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !