18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les Rencontres TEPOS placent les territoires au coeur de la transition énergétique

25/09/2014 | Ces 24, 25 et 26 septembre, Mimizan accueille la quatrième édition des Rencontres Nationales «Energie et Territoires ruraux».

Sur le perron du théâtre Le Parnasse à Mimizan,  la sortie de l'assemblée plénière d'ouverture des rencontres TEPOS

Durant trois jours, Mimizan se fait la capitale des initiatives locales vertueuses en matière de transitions énergétiques. L'occasion de mettre à l'honneur les idées, innovations et projets de collectivités et acteurs locaux en matière de transitions énergétiques. Des exemple qui font la part belle au réseau des TEPOS (Territoires à Energie Positive) aquitain, auquel appartiennent les Communautés de Communes de Mimizan et de la Haute Lande, co-organisatrices de l'évènement au côté du CLER (réseau pour la transition énergétique). Jusqu'au 26 septembre, les 350 participants à l'évènement ont un emploi du temps chargé entre visites de sites, ateliers thématiques, forum de discussion ou assemblée plénière, comme ce fut le cas ce mercredi... Une véritable immersion dans les politiques et actions énergétiques d'un demain qui commence aujourd'hui et au niveau local.

L'ambition des TEPOS, démarche initiée et soutenue par la Région Aquitaine depuis 2012, est belle: créer des territoires ruraux sobres en énergie, auto-suffisants et approvisionnés à 100% en énergies renouvelables. Une démarche dans laquelle sont entrés 7 territoires aquitains dont les Communautés de Communes de Mimizan et de la Haute-Lande. Une démarche dont la généralisation est par ailleurs encouragée par le Gouvernement via son projet de loi pour la transition énergétique. Pas étonnant alors que Mimizan aient été choisi comme lieu d'accueil et d'étude pour ces 4èmes Rencontres nationales « Energie et Territoires Ruraux ». Un évènement qui a vocation à fédérer le réseau des professionnels et collectivités engagés dans la transition energétique, mais aussi d'échanger sur les bonnes pratiques en la matière.
Et des bonnes pratiques ou des projets innovants mis en place sur ce territoire landais, les participants ont pu en observer dès le premier jour des Rencontres à travers l'organisation de nombreuses visites de sites. Au programme par exemple, le chauffage collectif de la commune de Mézos, alimenté par une chaufferie centrale au bois déchiqueté issu de la forêt communale; la micro centrale hydro-électrique de Pontenx-les-Forges, ou encore l'exemple de la société FP Bois qui, dans son process de fabrication de ses parquets et lambris, utilise la vapeur et l'énergie d'une chaudière nourrie par les propres déchets bio masse de l'entreprise.

La transition énergétique créatrice de richessesAutant d'exemples très concrets qui ont succédé à la tenue d'une assemblée plénière riche d'autres expériences, nationales et européennes. Pour le SIPHEM (Syndicat mixte inter-territorial du Pays Entre-Deux-Mers), Michel Feyrit, son Président a développé les stratégies et les ambitions de la structure visant d'une part à à une maîtrise forte de la facture énergétique par habitat, mais aussi au développement de politiques énergétiques favorisant la mise en place de réseaux de chaleur et chaufferies à bois idéalement alimentées par une filière locale d'approvisionnement en bois énergie.
Les témoignages nationaux ont également donné lieu à la présentation de Biovallée, un projet d’aménagement et de développement d’un territoire rural de référence en matière de développement durable, visant à devenir territoire à énergie positive en 2040. Un véritable « récit de la transition » raconté par Jean-Marc Bouvier, vice-Président de la CC du Val de Drôme en charge de l’énergie, à l'initiative de ce projet, qui démontre qu'au delà de la facture énergétique qui augmente ou de l'impact environnemental, la transition énergétique, si elle se fait au niveau local, peut être source non seulement d'économies (en effet, la facture énergétique généralement quitte le territoire), mais mieux, de création de richesses. Un argument pour le moins mobilisateur auprès des responsables politiques n'ayant pas encore osé franchir le pas.

"Rien n'est impossible"Mais cette première journée, a également donné lieu au voyage. En Allemagne d'abord, avec la présence d'un maire d'une bourgade allemande (Flecken Steyerberg) qui du haut de ses 5250 habitants, couvre, entre éolien et photovoltaïque, 21 fois le besoin en électricité de ses habitants, mais qui nourrit encore un grand projet de réseau de chaleur colectif à partir de la chaleur perdue d'une usine située à proximité. Autre voyage aux Canaries où du fait de la situation insulaire, doublée d'un paysage particulièrement protégé, les collectivités et spécialistes sont poussées à une innovation forte pour parvenir à l'indépendance aux énergies renouvelables.
Autant d'interventions qui mettent en exergue, le rôle fort des territoires et du niveau local, voire des citoyens eux-même dans l'exemple allemand, dans l'impulsion du changement et de la transition énergétiques. Pour autant, pas de naïveté. tous les intervenants ont souligné les difficultés de ces démarches. Des difficultés de tout ordre: souvent techniques, mais aussi budgétaires, administratives, sociétales parfois... Beaucoup le répètent, mettre fin à la dépendance énergétique, va être «long et difficile», pourtant les choses peu à peu avancent, et la mise en réseau en France, en Europe et même au niveau international de ces collectivités visant au 100% ENR, en sont l'étendard.
Mais les choses ne se font pas en vain, pour preuve, quelques chiffres cités par Alain Rousset en clôture de la journée : l'Aquitaine a diminué ses émissions de gaz à effet de serre de 16% en 10 ans (9% au niveau national), un résultat qui vient particulièrement des efforts de l'industrie  et de l'agriculture précise-t-il. Autre chiffre livré par le président de la région, «ces 3 ou 4 dernières années, l'Aquitaine a multiplié par 10 la production des énergies renouvelables». Même s'il faut admettre que la Région, à l'image de la France, partait certainement de bas, la progression démontre que le mouvement s'accélère et, pour reprendre les termes de différents intervenants, que «rien n'est impossible».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2009
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !