11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Limoges Métropole interconnecte ses réseaux de chaleur pour réduire sa consommation de gaz

09/03/2021 |

1

C’est une première à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, les deux réseaux de chaleur de Limoges Métropole qui serpentent sur 40 km vont être connectés, ce qui va permettre de réduire la consommation de gaz naturel et de sécuriser la distribution au nord et au sud de la l’agglomération. Ce chantier de 2,2 millions d’euros, exemplaire en matière de développement durable, sera peu visible par la population car réalisé en souterrain avec la création d’un tuyau de 1 200 mètres qui longera l’autoroute A20.

Adopté en conseil communautaire le 3 mars dernier, le Plan Climat Energie Territorial de Limoges Métropole a fixé des objectifs importants en matière de réduction de gaz à effet de serre. Un plan d’actions a été élaboré dans un double objectif, réduire les consommations d’énergie sur le territoire et augmenter la production et la distribution d’énergie renouvelable. Premier effet de ce plan, les deux réseaux de chaleur de la ville, l’un desservant le nord et l’autre le sud, vont être interconnectés par un tuyau de 1,2 km. Ce système de chauffage innovant va ainsi relier le réseau de chaleur nord, alimenté par la centrale énergie déchets (l’usine d’incinération) située à Beaubreuil, et le réseau sud alimenté par la centrale biomasse du Val de l’Aurence.
L’interconnexion s’effectuera au niveau du quartier de La Bastide à proximité de l’A20 où des vannes avaient été posées lors de travaux sur le réseau en 2018. La canalisation de 250 mm de diamètre longera l’autoroute, sous le chemin de service de la direction des routes (DIRCO), et rejoindra l’extrémité nord du parking de l’Aquapolis où d’autres vannes sont en attente de raccordement. Une sous-station d’échange de chaleur y sera réalisée avec un bâtiment de 70 m² qui intégrera tous les éléments d’interconnexion nécessaires au bon fonctionnement des réseaux (échangeur de chaleur, pompes, etc...). A cet endroit, les eaux des deux réseaux ne se mélangeront pas là mais seule l’énergie produite y sera échangée.
« L’usine d’incération fournira de la chaleur pour le réseau sud qui s’étend jusqu’au Val de l’Aurence et au CHU explique Cyril Brunie, responsable de la mission transition énergétique, les deux réseaux de chaleur resteront dissociés en terme d’exploitation. Chaque usager d’un réseau gardera le règlement sur son réseau et bénéficiera d’une petite réduction. Cette interconnexion va surtout optimiser la production d’énergie renouvelable sur les deux réseaux. C’est aussi un moyen de sécuriser la production et la distribution sur ces deux réseaux, si l’un des deux était défaillant.»

Limoges en avance sur Bordeaux et Toulouse

Les travaux préparatoires ont débuté, le mois dernier, par la création d’une piste d’accès temporaire. Le chantier commencera réellement en avril et se poursuivra jusqu’en décembre pour un investissement chiffré à 2,2 millions d’euros. Une fois interconnecté, le réseau s’étendra sur plus de 40 km. « Cela en fera un très gros réseau à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine et même de l’Occitanie précise-t-il, Bordeaux et Toulouse ont de gros réseaux en projet, ils vont probablement nous dépasser dans quelques années, mais pour l’instant Limoges est devant. En matière d’interconnexion, on est parmi les premiers en France à optimiser, c’est-à-dire à distribuer plus de chaleur avec les mêmes productions avec un perdant, le marchand de gaz naturel pour une économie annuelle de 11 GWh soit une réduction des rejets de CO² de 2.300 tonnes par an. »

Classés comme écovertueux par l’association AMORCE, les réseaux de chaleur de Limoges Métropole distribuent à ses clients une chaleur « verte », à un tarif compétitif pour les usagers et en totale transparence. Pour cela, elle s’est vue remettre le label écoréseau de chaleur 2020. En effet, la chaleur distribuée dans les bâtiments publics, logements collectifs et immeubles de bureaux est produite principalement à partir de l’énergie de récupération de la centrale énergie déchets et de la centrale biomasse ou de celle des chaudières alimentées en biogaz (18 000 équivalents-logements), ce qui représente environ 200 GWh/an issus d’une production « verte » à plus de 75%. Avec cette interconnexion, ce sont prochainement 22 000 équivalents-logements qui bénéficieront d’une chaleur plus vertueuse. En valorisant plus des deux-tiers de l’énergie produite, la centrale énergie déchets va obtenir le statut d’unité de valorisation énergétique assortie d’un régime fiscal plus intéressant à l’horizon 2025.

La couverture végétale replantée

Cette opération va être soutenue par l’ADEME qui décidera du montant accordé lors de sa commission du 8 avril ; ce genre de projet pouvant être subventionné jusqu’à près de 50 %. « Cette opération d’interconnexion des réseaux est assez remarquable à Limoges au niveau environnemental avec 42 km de réseaux et 75 % à terme de l’énergie issue des énergies renouvelables avec une valorisation de la chaleur qui est perdue aujourd’hui, constate Jérôme Dancoisne directeur régional délégué de l’ADEME. L’interconnexion est totalement novatrice en Nouvelle-Aquitaine, cela permet de diversifier les sources d’énergie primaire et pour l’usager, d’accéder à une énergie disponible à un prix relativement modéré. »

Dès le premier trimestre 2022, Limoges Métropole procédera à la reconstitution de la lisière du bois de La Bastide en plantant de nouvelles espèces arbustives et arborescentes, provenant de la flore locale propices au développement d’une faune diversifiée. Des arbustes à baies comme des houx, des cornouillers ou des sureaux enrichiront la végétation de cette partie du bois de la Bastide. Des chênes seront également plantés de pour former au fil des ans de vastes houppiers accueillants. Une attention particulière sera également accordée aux herbacés qui seront semés sur le chantier, en privilégiant des plantes produisant beaucoup de pollen et de nectar afin que les insectes butineurs reviennent en nombre dès le printemps 2022.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
19873
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !