Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne

23/07/2021 | Il est possible de réduire la pollution lumineuse pour favoriser la biodiversité des animaux crépusculaires et nocturnes.

Il est possible de réduire la pollution lumineuse pour favoriser la biodiversité des animaux crépusculiares et nocturnes.

Partir à la découverte des animaux nocturnes et admirer la splendeur d'un ciel étoilé, voilà le programme des trois soirées proposées par Limoges Métropole les 30 juillet, 27 et 30 août à partir de 20 h. Dans le cadre de ses actions autour de la trame nocturne ayant pour objectifs de lutter contre la pollution lumineuse, de préserver la biodiversité et de favoriser les économies d’énergie au niveau de l’éclairage public, la communauté urbaine invite le public cet été en partenariat avec l'association d’astronomie ADAES, la LPO et le Groupe mammalogique et herpétologique du Limousin qui étudie les chauves-souris.

Observer des rapaces nocturnes, des chauves-souris, admirer la beauté d'un ciel étoilé avec des astronomes avertis et partir en balades acoustiques, tel est le programme concocté par Limoges Métropole en lien avec l'association d'astronomie ADAES, le GMHL et la LPO. Trois soirées gratuites, accessibles dès 7 ans, seront organisées à partir de 20 h cet été. La première aura lieu le 30 juillet sur le terrain de football de Solignac. La seconde est prévue le 27 août au stade d'Aureil et la dernière, le 30 août, à l'espace Crouzy de Boisseuil. Pour assister à ces animations gratuites, le pass sanitaire est obligatoire à partir de 18 ans pour les deux premières et dès 12 ans pour la dernière (sauf changement gouvernemental). Il n'est pas nécessaire de s’inscrire. Les dates et lieux pouvant être modifiés en fonction de la météo, les participants peuvent se renseigner auprès des mairies concernées ou de la communauté urbaine et sur la page Facebook de Limoges Métropole.

Ces observations seront possibles grâce aux actions menées par Limoges Métropole contre la pollution lumineuse qui nuit à la biodiversité et à la santé humaine. "Les soirées se déroulent en trois phases, d'abord la découverte des rapaces nocturnes avec la LPO du Limousin, explique Julie Sowa-Doyen, en charge des trames, puis nous partirons en balade acoustique pour écouter les chauves-souris crépusculaires et nocturnes avec la GMHL grâce à du matériel qui retranscrit les ultra-sons et nous observerons les étoiles avec les astronomes amateurs." Ces soirées organisées depuis trois ans rencontrent un franc succès avec une centaine de visiteurs. Le partenariat avec la Région permet de renouveler ces animations pour trois ans.

Des trames vertes et bleues dès 2012

Limoges Métropole a été l'un des premiers EPCI en France à se doter d'une trame verte et bleue dès 2012. Cette trame locale représente les réseaux écologiques du territoire communautaire et permet de réaliser un aménagement urbain en harmonie avec l’environnement. En parallèle, des scientifiques commençaient à alerter les élus et les collectivités sur les nuisances générées par la pollution lumineuse sur la biodiversité et notre santé. En 2017, une étude a été lancée pour réaliser une trame nocturne à l'échelle des vingt communes en croisant des données d’éclairage public et celles des espèces animales les plus fortement impactées par le halos lumineux, en l'occurrence les chauves-souris.

Un groupe d’experts pluridisciplinaires de la pollution lumineuse, de l’environnement et de l’écologie a été chargé de cette étude, avec le soutien de la Région. Lors de la première phase, un inventaire des chauves-souris a été réalisé car elles sont de bons indicateurs de la pollution lumineuse. Les dispositifs lumineux publics ont été recensés dans chaque commune avec leurs caractéristiques et mode de gestion. Lors de la deuxième phase, une carte de la trame nocturne a été élaborée au niveau de l’agglomération puis de chaque commune. Ces cartes présentent les cœurs de nature, à savoir les zones les mieux préservées de cette pollution, et des corridors écologiques c'est-à-dire les chemins qu'utilisent de préférence les espèces crépusculaires et nocturnes pour se déplacer et accomplir leur cycle de vie. Ces cartes présentent aussi les zones de conflit entre la trame nocturne et les aménagements lumineux. La dernière étape consistait à créer des plans d’actions afin de diminuer, voire de supprimer, ces zones de conflit dans une optique de préservation de la biodiversité locale.

Préserver les espèces de chauve-souris

Les travaux menés entre 2018 et 2020 ont abouti à plusieurs conclusions. Tout d'abord, il existe une grande diversité d’espèces de chauves-souris sur le territoire communautaire, en moyenne de 14 espèces différentes par commune, et jusqu’à 18 en zone rurale, qui sont toutes protégées. L'étude a démontré que leur activité de chasse nocturne se concentre en première partie de nuit et en fin de nuit. Toutefois, les espèces contactées sont en majorité les moins sensibles à la lumière. Les plus sensibles, appelées lucifuges, sont contraintes de restreindre leurs zones de chasse et leur habitat aux secteurs les plus éloignés de la ville. En outre, les communes ne sont pas au même niveau de réorganisation de leur parc d’éclairage. Certaines ont déjà changé leurs équipements, notamment par des ampoules leds. D’autres ont réduit la durée d’éclairage avec une extinction en cœur de nuit. Chaque commune met à disposition des autres son plan d’actions qui présente les différentes opérations ciblées.

De plus, la Direction des espaces naturels a présenté à chaque commune les fiches qui lui sont dédiées et assure l'assistance technique auprès des élus pour mettre en place des mesures visant à réduire la pollution lumineuse. Chaque plan d’actions communal dispose de trois axes d’intervention pour agir sur les caractéristiques des points lumineux (conseils sur le choix des lampes selon leurs caractéristiques, orientation des candélabres…), réorganiser dans l'espace ces points lumineux et moduler l’éclairage dans le temps (extinction des parkings et enseignes commerciales, gestion de l’allumage sur des durées définies, mise en place de systèmes d’éclairages automatisés). "Dix-huit communes ont été visitées et chacune a adopté son propre plan précise-t-elle, certaines ont diminué la durée d'éclairage passant à 22h30 au lieu de 23h30 ou minuit, ce qui laisse une heure de plus aux chauve-souris qui sortent de leur gite au crépuscule pour chasser et se reproduire. La plupart du temps, nous préconisons un non allumage à 22h30 de la mi-mai à la mi-septembre. Ce n'est pas une mesure contraignante."

Les chauves-souris dont certaines sont lucifuges, sont fortement impactées par la pollution lumineuse pour chasser et se reproduire. (Crédit : Julien Barataud GMHL)Les chauves-souris dont certaines sont lucifuges, sont fortement impactées par la pollution lumineuse pour chasser et se reproduire. (Crédit : Julien Barataud GMHL)
 

Lutter contre les idées reçues

Les élus ont bien saisi l'intérêt financier à réduire la durée de l'éclairage public d'autant plus qu'une loi votée en décembre 2018 les contraint à renouveller leurs équipements. "C'est un sujet dont s'emparent les collectivités depuis peu remarque Emilie Rabeteau, vice-présidente en charge de la transition énergétique. Maintenant nous accentuons le message sur l'impact de la pollution lumineuse sur la biodiversité pour que les animaux reviennent sur un secteur s'ils étaient partis à cause des rideaux d'éclairage qui les empêchaient de se nourrir et de se reproduire. Certaines chauveS-souris se nourrissent d'insectes autour des lampadaires ce qui destabilise leurs pratiques, certaines populations ne se croisent plus et la reproduction baisse."

L'idée de revoir un ciel étoilé fait l'unanimité mais certains ont du mal à s'affranchir d'habitudes ancrées de longue date. "Il faut se rappeler que l'arrivée de l'éclairage public fut un progrès considérable souligne la vice-présidente, le falotier était chargé d'allumer les réverbères dans sa rue. Aujourd'hui, revoir les étoiles fait consensus ! Les réticences face à l'extinction de l'éclairage émanent d'abord des riverains. A la campagne, ils craignent de se faire cambrioler alors que les cambriolages ont lieu en journée. En ville, c'est la peur de se faire agresser dans la rue qui prévaut. Pour lever ces freins, il faut sensibiliser la population, lutter contre les idées reçues pour que les mentalités évoluent."

L'interdiction des spots au sol et de l'éclairage vers le ciel pour mettre en valeur des monuments ou des plans d'eau va dans ce sens. "Les syndicats d'éclairagistes qui étaient montés au créneau quand cette loi est passée réfléchissent à de nouveaux systèmes pour éclairer le patrimoine bâti par le haut constate-t-elle, les fournisseurs d'équipements commencent à concevoir de nouvelles ampoules leds plutôt ambrées de couleur orangées comme les aniciennes ampoules au sodium pour remplacer les leds blanches qui éblouissent et sont plus impactantes pour la biodiversité."
Limoges Métropole a lancé plusieurs expérimentations sur des technologies d'éclairage public innovantes avec le programme "Luminov" et "Luciole" pour préserver la biodiversité. Avec notamment la détection automatique de mouvements qui déclenchent l'allumage couplé à un enrobé plus blanc. Le label "village étoilé" est désormais détenu par la moitié des communes de la communauté urbaine. "C'est un atout en terme d'attractivité de nouveaux habitants assure-t-elle, des Parisiens qui ont toujours connu un lampadaire sous leur fenêtre recherchent cette qualité de vie, le ciel étoilé en fait partie. Nous avons donc tout à y gagner et rien à perdre. Et pourquoi pas décrocher le label territoire étoilé !"

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Mathieu Fontaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
11007
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Bernard Vauriac, président du Parc, Germinal Peiro, président d'Epidor et Michel Andrieux, président du syndicat de rivières Environnement | 21/01/2022

Mieux appréhender la gestion des milieux aquatiques de la rivière Haute-Dronne

Illustration éoliennes en mer Environnement | 12/01/2022

Projet éolien marin Sud Atlantique : quelle place pour la biodiversité ?

Grue cendrée Environnement | 03/01/2022

Pour un temps suspendu à la découverte des Grues cendrées

La réserve du marais d'Yves, côté littoral Environnement | 15/12/2021

La réserve nationale du marais d’Yves veut s’agrandir

Conférence WIS2021 Environnement | 03/12/2021

Le World Impact Summit, catalyseur de solutions pour la planète

Plantation d'une forêt résiliente sur le site aturin de Crédit Agricole Aquitaine Environnement | 30/11/2021

Le Crédit agricole Aquitaine et Alliance forêt bois créent une forêt résiliente à Aire-sur-l'Adour

Marais du pays rochefortais Environnement | 25/11/2021

Un projet de parc naturel régional en Charente-Maritime

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demain Environnement | 23/11/2021

Nouvelle-Aquitaine : une expérience immersive pour lutter contre le changement climatique

Arnaud Laurent, éleveur de limousines, a prévu de planter des haies sur une partie de son exploitation Environnement | 15/11/2021

Des agriculteurs haut-viennois s’engagent en faveur de la biodiversité

François Bayrou et Guillaume Choisy, DG de l'Agence de l'eau découvre le site de renaturation de l'Ousse des bois (en arrière-plan) sur le secteur Léon Blum, à Pau Environnement | 09/11/2021

A Pau, la rivère Ousse des Bois a retrouvé son lit naturel

Sur le salon de l’habitat de Limoges, le stand a généré de nombreux contacts Environnement | 05/11/2021

Un guichet habitat énergie disponible pour les habitants de Limoges Métropole

Eau potable -  illustration Environnement | 29/10/2021

Eau potable : une concertation pour creuser le projet du champ captant des Landes du Médoc

La boucle énergétique de Lagord Environnement | 29/10/2021

Une boucle énergétique en test à La Rochelle

Espace pédagogique Louis Fargue Environnement | 27/10/2021

Bordeaux : la station d'épuration Louis Fargue, une offre pédagogique pour "éveiller les consciences"

médoc biogaz une Environnement | 19/10/2021

Méthanisation : A Saint-Laurent du Médoc, Médoc Biogaz élargit son cercle vertueux