20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/22 | Dordogne : Le schéma départemental en faveur des personnes âgées se prépare

    Lire

    La Dordogne est le 4ème département le plus âgé de France, avec plus d'un tiers de sa population de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle nationale. Cette tranche d'âge devrait représenter 40% de la population périgordine d'ici 10 ans. Fort de ce constat, les travaux du Schéma départemental des personnes âgées 2022-2026 ont été lancés mercredi 18 mai à Périgueux. Objectif: définir les grandes orientations de la politique départementale de l'autonomie pour les 5 ans à venir, sur la base des propositions des professionnels du secteur. Plus d'une centaine étaient présents mercredi.

  • 24/05/22 | Deux-Sèvres : Une maison de santé pluridisciplinaire

    Lire

    La commune de Saint-Aubin-le-Cloud dans les Deux-Sèvres va construire une maison de santé pluridisciplinaire dans son centre-bourg. Le bâtiment disposera d'un cabinet médical pour 2 médecins généralistes, de cabinets pour des infirmiers libéraux, la kinésithérapie et les permanences de professionnels extérieurs. La structure sera également doté d’une salle de réunion pluridisciplinaire.

  • 24/05/22 | Une 20ème structure France Services en Corrèze

    Lire

    Le 20 mai dernier, une 20ème structure France Services a été inaugurée à Allassac. Le maire a souhaité l'ouverture de cette structure pour faire face au départ de la CPAM de sa commune et anticiper le départ du Trésor public. Accueilli dans les locaux de la mairie, cet espace permet d'apporter des services à l'ensemble des habitants. Pour compléter cette offre, la mairie va accueillir à compter du 1er juin une conseillère numérique.

  • 23/05/22 | La Métive, bien plus qu'une résidence artistique

    Lire

    La Métive, à Moutier-d'Ahun en Creuse, est un lieu de résidence de création artistique pluridisciplinaire qui a pour objectif de développer la culture en milieu rural. La résidence permet aussi de favoriser la rencontre entre les artistes locaux, nationaux et internationaux en leur offrant un espace de travail et de création. Pour cette année 2022, le lieu de résidence creusois va organiser des cinés-clubs itinérants et des expositions temporaires notamment.

  • 23/05/22 | Creuse : Une unité de méthanisation dans le Grand Guéret

    Lire

    A Guéret en Creuse, la société Biogaz est détenue par Engie BiOZ, la Communauté d'agglomération du Grand Guéret, la société d’économie mixte Elina, la société Picoty ainsi que les agriculteurs partenaires qui souhaiteraient entrer au capital. Biogaz va créer une unité de méthanisation afin de mieux traiter et valoriser les effluents. Elle permettra de produire près de 2 624 149 Nm3 de biogaz par an, et 27 319 tonnes/an de fertilisant organique (digestat) et évitera l'émission de 3 743 tonnes équivalent CO2 dans l'atmosphère chaque année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

17/09/2021 | Limoges Métropole a dévoilé son projet de pôle de transition écologique qui sortira de terre d’ici à cinq ans.

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole

En mars dernier, la Communauté urbaine Limoges Métropole a adopté son plan climat air énergie territorial en se fixant des ambitions fortes à savoir, réduire de moitié sa consommation énergétique totale tout en triplant dans le même temps sa production d’énergies renouvelables. Pour y parvenir, un pôle écologique innovant et d’excellence sortira de terre d’ici à cinq ans au nord de Limoges entre la technopole ESTER et la zone d’activités de la Grande Pièce qui regroupera notamment une unité de production de d'hydrogène et une unité de pyrogazéification.

Innover, expérimenter et faire face aux enjeux du réchauffement climatique, voilà le message qu’ont souhaité transmettre les élus de Limoges Métropole en dévoilant le projet de pôle écologique innovant qu’ils souhaitent aménager à court terme au nord de Limoges. Ce programme de transition écologique fait suite à l’adoption, au printemps dernier, de son plan climat air énergie territorial qui doit faire écho aux stratégies européennes et nationales mises en place contre le dérèglement climatique, la dernière en date étant la loi « Climat et résilience » publiée au Journal officiel du 24 août 2021. L’objectif poursuivi par Limoges Métropole est ambitieux : diviser de moitié la consommation énergétique à l’échelle du territoire et tripler la production d’énergies renouvelables, en somme décarboner pour répondre au triple enjeu climatique, économique et de santé publique.
« La communauté urbaine a pris toute sa place dans ces objectifs là en adoptant son plan climat air énergie, rappelle Emilie Rabeteau, vice-présidente en charge de la transition énergétique. Nous souhaitons être fer de lance dans ce domaine en créant un pôle de transition écologique où viendraient s’agréger des opportunités en termes d’innovations sur les énergies renouvelables, de formation, d’attractivité économique et d’innovations. Cela permettrait à notre territoire de se démarquer et de ne pas laisser passer le train sur ces enjeux.»

Décarboner grâce à la biomasse et à l’hydrogène

Ce projet devra répondre à la stratégie nationale bas carbone qui ambitionne zéro émission de gaz à effet de serre en 2050. Concrètement, la communauté urbaine a déposé un dossier dans le cadre d’un appel à projet sur l’hydrogène lancé par l’ADEME pour lequel elle attend les conclusions. Elle s’est également positionnée sur un autre appel à projet de GRDF concernant la pryrogazéification après une étude de faisabilité concluante. « Nous allons pouvoir lancer un appel à manifestation d’investir auprès des porteurs pour créer une unité de pyrogazéification sur notre territoire dans le but de décarboner les industries et les énergies » annonce-t-elle.

Au-delà de ces deux projets, Limoges Métropole compte attirer des industriels, des porteurs de projet, des bureaux d’études, tout un éco-système qui donnera naissance à une nouvelle filière porteuse en lien avec les métiers de la transition écologique qui restent à inventer. Une ambition forte qu’a souligné Didier Borrel, le directeur départemental des territoires. « Vous vous inscrivez pleinement dans la loi climat et résilience, vous êtes dans une approche globale des problématiques environnementales et en même temps, vous mettez l’accent sur une volonté réelle d’innovation sur des sujets stratégiques au niveau national et qui permettent d’associer développement environnemental et développement économique. C’est la finalité première pour un territoire de concilier ces deux choses. »

Pour Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole, ce programme de transition écologique peut permettre de capter une partie des 700 000 à un million d’actifs franciliens qui veulent quitter Paris pour trouver un meilleur cadre de vie. « Notre priorité est de retrouver des bases fiscales saines et solides soit en créant de la richesse, soit en attirant de nouvelles populations indique-t-il, tout cela doit se faire avec un fil conducteur qui doit être la durabilité de nos actions dans la politique publique. Il faut faire de nos handicaps locaux une force et de nos faiblesses des atouts. Ces populations sont sensibles à la matière dont on intègre l’environnement. Nous devons véhiculer un message positif autour de ces marqueurs de durabilité et facteurs d’une meilleure qualité de vie. »

Devenir un territoire pionnier

Pour cette transition écologique, Limoges Métropole mise donc sur l’hydrogène et la pyrogazéification pour créer son futur pôle qui s’étendra sur une vingtaine d’hectares au nord de Limoges. Il accueillera des technologies innovantes de production d’énergies renouvelables et de production alimentaire pour les cantines du territoire. Il sera également ouvert à des entreprises positionnées sur cette thématique.

Concernant l’unité de pyrogazéification, l’étude de faisabilité financée par la Région et GRDF a permis de vérifier la pertinence du projet évalué à 30 millions d'euros et qui est prioritaire au niveau national pour le distributeur de gaz. Cette unité permettra de valoriser 40 000 tonnes d’intrants de biomasse sèche (plaquettes forestières, etc…) et déchets (cartons, bois…). GRDF abondera à hauteur de 600 000 € pour les frais d’études et d’injection du gaz dans le réseau. « Quelques 80GWh de gaz seront injectés dans le réseau soit une puissance de 10 MW ce qui sera une grosse unité de production » précise Cyril Brunie, chargé de la transition énergétique à la communauté urbaine. Cela permettrait d’éviter l’émission de 15 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 7 200 voitures ou 5 000 logements selon l’ADEME. Limoges Métropole va publier prochainement un appel à manifestation d’investir pour s’adosser à un opérateur qui construira et exploitera cette unité. « Pour la mise en service, l’objectif est fixé en 2025 ajoute-t-il, Limoges Métropole se situe dans les trois ou quatre territoires pionniers sur cette technologie à l’échelle nationale. Le Havre vient juste de lancer son unité. »

Quant à la production d’hydrogène, Limoges Métropole a proposé dans son dossier d’appel à projet déposé auprès de l’ADEME d’acquérir 24 bus ou bennes à ordures ménagères d’ici cinq ans qui consommeront 300 à 400 kg d’hydrogène par jour, l’équivalent de 1 500 litres de gasoil, soit un investissement estimé à 17,4 millions en 2020. Plus de cinq millions d’aides sont attendues de la Région et de l’ADEME. La société Storengy, filiale d’ENGIE, va réaliser une unité de production de d'hydrogène par électrolyse de l’eau. L’électrolyseur d’une puissance de 1 MW produira plus de 400 kg par jour d’H2 soit un coût global de production estimé à 7,8 millions avec des subventions de l’ADEME et de la Région de 3,2 millions. Ainsi, la communauté urbaine pourra tendre vers le zéro émission pour ses services publics et s’inscrire sur la route européenne de l’hydrogène dit vert. Enfin, pour approvisionner en légumes les cantines scolaires du territoire, une opération d’agri-voltaïsme dynamique sera expérimentée sur du maraîchage. Des ombrières photovoltaïques seront installées dans le but d’augmenter la production et de faire face aux aléas climatiques tout en produisant de l’énergie.

  

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Limoges Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
8786
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le cirque du Portillon avec le Seil de la Baque au pied des falaises Environnement | 23/05/2022

Réchauffement climatique dans les Pyrénées : "On est déjà au-dessus des recommandations du GIEC"

Quelques 750 étudiants et personnels ont été sensibilisés Environnement | 16/05/2022

L’Université de Limoges pionnière pour déployer la fresque du climat

La centrale énergie déchets de Limoges Métropole Environnement | 14/04/2022

Haute-Vienne : La centrale énergie déchets de Limoges Métropole vit-elle ses dernières années ?

Vue sur la Saligue aux oiseaux de Biron-Castétis (64) depuis le poste d'observation ornithologique Environnement | 07/04/2022

Les lignes électriques n'embêteront plus les migrateurs de la Saligue aux oiseaux

Béarnaises en estive Environnement | 28/03/2022

Découvrir autrement les paysages et la biodiversité en Pyrénées-Atlantiques

Le site expérimental Siclex à Lusignan (86) Environnement | 14/03/2022

INRAE : comment adapter l’agriculture au manque d’eau

Guillame Choisy, Alain Rousset et Etienne Guyot ont présenté le SDAGE  du Bassin Adour Garonne pour2022-2026 Environnement | 11/03/2022

Bassin Adour Garonne : "une montée en puissance sur la gestion qualitative et quantitative de l'eau"

Yves Salaun Environnement | 07/03/2022

« Sad Sand », un regard sur l’érosion du littoral, une décennie après Xynthia

Les élèves de 6ème du collège Les Eyquems de Mérignac unissent leurs forces pour résoudre les énigmes de l'escarpé game Héros H20 Environnement | 04/03/2022

Eau : Un escape game pour sensibiliser les plus jeunes

Le premier TER Hybride français pourrait transporter des voyageurs dès 2023 Environnement | 18/02/2022

Nouvelle-Aquitaine : Les premiers TER hybrides pourraient circuler dès 2023

Pour l'agriculteur Arnaud Laurent (à gauche) l’opération est très intéressante au niveau financier et pour l’apport environnemental. Environnement | 15/02/2022

Haute-Vienne : Cinq kilomètres de haies à planter chez neuf agriculteurs

Aurélien Sebton, co-fondateur de Koncilio, et le climatologue Hervé Le Treut Environnement | 11/02/2022

Climat : une entreprise bordelaise veut sensibiliser les élus locaux à l'urgence

Fabrice Amedeo observe des microplastiques dans les laboratoires de l'université de Bordeaux Environnement | 08/02/2022

Bordeaux : le skipper Fabrice Amedeo collabore avec les chercheurs de l’université

Hubert Lassus-Pigat, président du CLAB et spécialiste de l'ethnobotanique connaît tous les secret de l'étrange et parfois compexe relation entre l'homme et la nature Environnement | 03/02/2022

Au Conservatoire des légumes anciens du Béarn les projets fleurissent !

Archive : Analyse d'un échantillon dans le laboratoire bordelais Aquitaine Microbiologie dans le cadre d'Aqui-Litt Environnement | 27/01/2022

Une étude inédite croise le risque infectieux du milieu marin et celui des humains