Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

29/11/19 : Ce vendredi à 14h30 au casino de Biarritz, Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, participera aux 10èmes Rencontres de Biarritz, à l’invitation de l’association Côte Basque Sport Santé.

28/11/19 : Municipales: A Pau, Jean-François Blanco, conseiller régional EELV a été élu lundi, tête de liste du mouvement Pau Arc-en-ciel 2020, qu'il a fondé en mai dernier.

28/11/19 : Municipales: Jérôme Marbot, conseiller municipal d'opposition à Pau et 1er secrétaire fédéral du PS 64 a été élu hier soir tête de liste du mouvement "Pau Rassemblé".

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/12/19 | Christelle Dubos, en visite en Dordogne ce vendredi 6 décembre

    Lire

    Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé sera en Dordogne vendredi 6 décembre. Le matin, elle sera à Sarlat, où il sera question du plan pauvreté du gouvernement. Ce déplacement sera aussi l’occasion d’une signature d’un partenariat entre les Restos du Cœur Dordogne et les services de l’Etat dans le département en faveur de l’accès aux droits des personnes les plus fragiles. L'après-midi, elle visitera une entreprise d'insertion à Mussidan.

  • 05/12/19 | Médispace, l'expertise partagée entre spatial, aéronautique et santé

    Lire

    La 5ème édition de Medispace approche à Mérignac (33)! En effet, le salon des industries aéronautiques, médicales et spatiales, se tiendra au Pavillon du Pin Galant les 11 et 12 décembre prochains avec toujours à coeur les transferts de technologies d'une filière à l'autre. Au cours de ces deux jours particulièrement denses, Medispace proposera notamment cinq conférences « grands témoignages » des acteurs-clés des trois grandes filières, dix workshops, 2.000 rendez-vous qualifiés B to B, 700 m² d’exposition (45 exposants) et un village innovation.

  • 05/12/19 | Rochefort (17) nominée au concours "european best destination 2020"

    Lire

    La destination Rochefort Océan vient d'être nominée parmi les candidats au titre de "meilleure destination européenne 2020", catégorie tourisme durable, par l'organisation "European Best Destination". La cité du Ponant est candidate aux côtés de Paris et Colmar. Le site European Best Destination proposera un lien pour voter entre mercredi 15 janvier au mercredi 5 février 2020. Il faudra se connecter sur vote.ebdest.in, dont le lien n'est pas encore actif.

  • 05/12/19 | Bayonne: Une journée dédiée à la reconversion professionnelle

    Lire

    Afin d’informer les actifs et demandeurs d’emploi sur les opportunités et les conditions d’une reconversion professionnelle réussie, l’État, et ses partenaire organisent une journée d’informations sur le thème « Réussir sa reconversion professionnelle » , vendredi 6 décembre, de 10h à 17h, à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 64 à Bayonne. Cette journée s’articulera autour d’ateliers participatifs, de tables rondes et de témoignages, animés par des professionnels de l’emploi.

  • 04/12/19 | Charente-Maritime : la préfecture lance un appel à projet "contrat de ville"

    Lire

    L’État et les communautés d’agglomération de Saintes, Rochefort Océan et Royan Atlantique lancent, pour 2020, un appel à projets Contrat de ville en faveur des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville. La campagne de dépôt des dossiers de demande de subvention est jusqu’au 17 janvier 2020 sur le portail « DAUPHIN » du CGET (www.cget.gouv.fr). Peut être candidat, toute structure (EPCI, associations) dont le projet s’adresse aux publics de territoires prioritaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Littoral : les solutions innovantes de La Rochelle contre les submersions

02/02/2017 | A La Rochelle, la lutte contre les submersions passe par le mobilier urbain et par l'aménagement paysager, comme dans ce projet quai du Gabut

Projection virtuelle de la promenade du Gabut

Alors que la première phase de travaux du plan digues, décidés après la tempête Xynthia, se poursuit pour la 6e année sur le littoral charentais-maritime, la ville de La Rochelle rentre à son tour dans une phase de chantiers. Mais il n’est point question ici de digue en béton ou de cordons d’enrochements, comme ont pu s’en pourvoir les autres cités balnéaires proches. Pour sa protection anti-submersion, La Rochelle a fait le choix du beau allié au pragmatisme, en adaptant les outils de protection au paysage urbain. Coût de l’opération : 8 millions d’euros.

Pour ce faire, la Ville, qui est maître d’ouvrage sur ce projet, s’est adjoint les services d’un cabinet d’architecte paysagiste rochelais, Landescape. « Nous ne voulions pas d’un ouvrage anti-submersion, linéaire, comme une digue, pour préserver le paysage et le patrimoine historique », explique Eric Perrin, conseiller municipale délégué à l’eau et aux submersions marines. « On préfère construire un peu plus loin et moins haut, plutôt qu’un haut mur au ras de l’eau qui coupe la vue. » Le cabinet d’architecte a misé sur une association de plusieurs outils anti-submersions, intégrés au mobilier urbain. Sur le quai du Gabut, qui se situe entre l’entrée du Vieux Port et la tour Saint-Nicolas, un cheminement avec un léger dévers, en contrebas, sera aménagé, de manière à pouvoir laisser monter l’eau à une certaine hauteur. Pour la Ville, il était important de conserver des zones partiellement submersibles, « pour cultiver la mémoire du risque. Les Rochelais ne doivent pas oublier que les phénomènes de submersions sont une réalité qui peut se produire demain », explique l’élu. En guise de digue, un long banc de pierre courant le long de la promenade et du square de L’Armide (le jardin sous la tour Saint-Nicolas, ndlr) de 40 cm de haut sera construit. Ils seront équipés d’adossoirs en bois de 40 cm de haut, qui, une fois relevés, feront également office de batardeaux en cas de submersions. Soit un « barrage » de 80 cm de haut, la hauteur moyenne estimée sur les quais en cas de submersion.

Au niveau de l’écluse, les portes seront changées et un système de batardeaux installés. De l’autre côté de la rive, côté médiathèque, la voie de circulation de l’avenue Michel-Crépeau sera surélevée d’une vingtaine de centimètres, prolongeant la pente douce existant déjà, là aussi pour freiner la montée de la mer sans contraindre son mouvement naturel. Sur cette avenue et sur toutes les voies de ce quartier, jusqu’à la hauteur de l’office de tourisme, seront installés des batardeaux à chaque entrées et sortie de rue, intégrés à la voierie et invisibles au regard non averti. En cas d’alerte, il faudra alors huit heures et 4 personnes pour relever (portes de l’écluse comprises) tous les dispositifs sur cette centaine de mètres linéaires. Au bout de la voie verte qui longe l'avenue Michel-Crépeau, le dernier vestige de marais subsistant de La Rochelle, dans le parc du Bout Blanc sera réhabilité, car le marais est une zone tampon naturelle contre les submersions. Il sera intégré à un projet d'aménagement de jardin botanique environnant, où l'on pourra admirer une quarantaine d'espèces de plantes littorales.

Le chantier a démarré mais la première pierre en sera officiellement posée le 10 février à 14h, pour une livraison en mars 2018, avec une pause entre juillet et octobre, le temps de la saison touristique. Le quartier du Gabut, appelé aussi la Ville en Bois, est le premier chantier rochelais effectué dans le cadre du Plan Digues. Son programme d’action s’étend jusqu’au port des Minimes. Deux autres zones identifiées comme « à risque » sont à l’étude : le secteur du Pont-Neuf et le quartier du Vieux-Port, côté Tour de la Chaîne, pour un démarrage des travaux en 2018. Un autre projet d’envergure est à l’étude entre La Rochelle et L’Houmeau, pour intégrer là aussi, une protection optimale du littoral sans dénaturer son environnement. Autres travaux en cours sur l’agglomération : Aytré et Angoulins, un projet de 5,8M€, livrable en juin 2017.

Le Ni oui ni non de la Région sur l'aide aux PAPI

Mise à jour le 11/02/2017 : A l'occasion de la pause de la première pierre du chantier  le 10 février, la Région avait envoyé son représentant en la personne du conseiller Vital Baude (EELV).  Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le premier Programme d'actions de prévention des inondations (PAPI) prévu sur 2012-2017, signé à l'époque par le Poitou-Charentes, mais il est resté sibyllin concernant une éventuelle aide de la Région sur le prochain Papi prévu entre 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. En guise de réponse aux élus locaux qui attendent un engagement sur ce point depuis plusieurs mois ( http://www.aqui.fr/environnements/littoral-la-charente-maritime-craint-de-se-noyer-sans-aide-de-la-region,14551.html ), il les a invité à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents" afin que la Région puisse intervenir dans les meilleurs délais. La suite des programme d'action de prévention fera "l'objet d'une réflexion" à la Région, a expliqué Vital Baude, en vue de dégager notamment un schéma régional de lutte contre l'érosion et les submersions. "La Charente-Maritime n'est pas le seul département de Nouvelle-Aquitaine a être concerné par les submersions [...] Les urgences sont à prendre en considération mais il y a aussi un littoral à faire vivre, notamment d'un point de vue touristique, et un environnement à protéger"", a affirmé l'élu écologiste, précisant ne pas souhaiter avoir à terme une côte bétonnée par les ouvrages anti-submersions. "Pour cela, nous avons besoin d'établir un réglement d'intervention global sur l'ensemble de la région, l'objectif étant de le rédiger courant 2017", en concertation avec les élus locaux.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
29459
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
 Vincent Bretagnolle, Chercheur CNRS au Centre d'Etudes biologique de Chizé Environnement | 03/12/2019

Biodiversité: Après le rapport Ecobiose, "ne rien faire serait la pire des options"

Eoliennes en Poitou-Charentes Environnement | 02/12/2019

Les élus du Poitou-Charentes vent debout contre l'éolien

GIP Littoral Environnement | 30/11/2019

Le Grand Entretien - Sandrine Derville, le littoral durable "à la carte"

Amélie (à gauche) et Fabienne font du covoiturage ensemble depuis début septembre. Elles sont séduites par ce mode de mobilité alternatif Environnement | 28/11/2019

Le covoiturage domicile-travail doit se développer sur Grand Poitiers

Illustration risques côtiers Environnement | 27/11/2019

Risques Côtiers : quelles adaptations pour demain?

Les 8 326 panneaux photovoltaïques de la centrale de la Massonne à Châtellerault sont particuliers. Ils pivotent en fonction du parcours du soleil. Environnement | 12/11/2019

Grand Châtellerault : la centrale photovoltaïque de la Massonne inaugurée

Emmanuelle Wargon avec Nicolas Vetel Environnement | 10/11/2019

Rochefort s’engage dans la transition énergétique

La 35e édition du Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute (79) se déroule du 29 octobre au 3 novembre 2019. Environnement | 30/10/2019

Ménigoute : Moteur pour la 35e édition du Festival International du Film Ornithologique

Présentation rapport maîtrise foncier Ceser Environnement | 24/10/2019

Foncier : 16 propositions pour adopter les bonnes pratiques

Logo zéro carbone Environnement | 21/10/2019

Territoire zéro carbone à La Rochelle : les associations et les entreprises planchent sur les actions de demain

Emmanuelle Wargon a débuté sa visite en Dordogne par le parc photovoltaïque de Faux Environnement | 19/10/2019

Pour Emmanuelle Wargon, "il n'est pas possible d'exclure l'éolien en Dordogne"

Aqui-litt Environnement | 16/10/2019

Comment Aqui-litt surveille l'antibiorésistance sur le littoral néo-aquitain

Balade en pirogue Environnement | 15/10/2019

Water Life Community ou l’art de préserver la biodiversité

Potager d'Eklo Bordeaux Environnement | 11/10/2019

« L’écologie est gravée dans l’ADN de la marque » Stéphanie Petit, responsable marketing chez Eklo

Le projet en 3D Environnement | 11/10/2019

Esprit de Vélox ou la naissance d’un navire de recherches interdisciplinaires