Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

  • 18/01/21 | Couvre-feu : à La Rochelle, Jean-François Fountaine appelle à être raisonnable

    Lire

    "Depuis l'annonce du gouvernement, on me demande pourquoi on ne proteste pas contre ce couvre-feu, puisque la situation est meilleure chez nous. Il faut être responsable ! Notre situation s'est dégradée et notre hôpital est sous-tension, notamment à cause des déprogrammation du printemps", a relaté le maire lors d'une conférence de presse vendredi. Si les horaires de transports restent inchangés par le couvre-feu, ceux de la médiathèque et des déchèteries seront avancés d'une heure.

  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Littoral : les solutions innovantes de La Rochelle contre les submersions

02/02/2017 | A La Rochelle, la lutte contre les submersions passe par le mobilier urbain et par l'aménagement paysager, comme dans ce projet quai du Gabut

Projection virtuelle de la promenade du Gabut

Alors que la première phase de travaux du plan digues, décidés après la tempête Xynthia, se poursuit pour la 6e année sur le littoral charentais-maritime, la ville de La Rochelle rentre à son tour dans une phase de chantiers. Mais il n’est point question ici de digue en béton ou de cordons d’enrochements, comme ont pu s’en pourvoir les autres cités balnéaires proches. Pour sa protection anti-submersion, La Rochelle a fait le choix du beau allié au pragmatisme, en adaptant les outils de protection au paysage urbain. Coût de l’opération : 8 millions d’euros.

Pour ce faire, la Ville, qui est maître d’ouvrage sur ce projet, s’est adjoint les services d’un cabinet d’architecte paysagiste rochelais, Landescape. « Nous ne voulions pas d’un ouvrage anti-submersion, linéaire, comme une digue, pour préserver le paysage et le patrimoine historique », explique Eric Perrin, conseiller municipale délégué à l’eau et aux submersions marines. « On préfère construire un peu plus loin et moins haut, plutôt qu’un haut mur au ras de l’eau qui coupe la vue. » Le cabinet d’architecte a misé sur une association de plusieurs outils anti-submersions, intégrés au mobilier urbain. Sur le quai du Gabut, qui se situe entre l’entrée du Vieux Port et la tour Saint-Nicolas, un cheminement avec un léger dévers, en contrebas, sera aménagé, de manière à pouvoir laisser monter l’eau à une certaine hauteur. Pour la Ville, il était important de conserver des zones partiellement submersibles, « pour cultiver la mémoire du risque. Les Rochelais ne doivent pas oublier que les phénomènes de submersions sont une réalité qui peut se produire demain », explique l’élu. En guise de digue, un long banc de pierre courant le long de la promenade et du square de L’Armide (le jardin sous la tour Saint-Nicolas, ndlr) de 40 cm de haut sera construit. Ils seront équipés d’adossoirs en bois de 40 cm de haut, qui, une fois relevés, feront également office de batardeaux en cas de submersions. Soit un « barrage » de 80 cm de haut, la hauteur moyenne estimée sur les quais en cas de submersion.

Au niveau de l’écluse, les portes seront changées et un système de batardeaux installés. De l’autre côté de la rive, côté médiathèque, la voie de circulation de l’avenue Michel-Crépeau sera surélevée d’une vingtaine de centimètres, prolongeant la pente douce existant déjà, là aussi pour freiner la montée de la mer sans contraindre son mouvement naturel. Sur cette avenue et sur toutes les voies de ce quartier, jusqu’à la hauteur de l’office de tourisme, seront installés des batardeaux à chaque entrées et sortie de rue, intégrés à la voierie et invisibles au regard non averti. En cas d’alerte, il faudra alors huit heures et 4 personnes pour relever (portes de l’écluse comprises) tous les dispositifs sur cette centaine de mètres linéaires. Au bout de la voie verte qui longe l'avenue Michel-Crépeau, le dernier vestige de marais subsistant de La Rochelle, dans le parc du Bout Blanc sera réhabilité, car le marais est une zone tampon naturelle contre les submersions. Il sera intégré à un projet d'aménagement de jardin botanique environnant, où l'on pourra admirer une quarantaine d'espèces de plantes littorales.

Le chantier a démarré mais la première pierre en sera officiellement posée le 10 février à 14h, pour une livraison en mars 2018, avec une pause entre juillet et octobre, le temps de la saison touristique. Le quartier du Gabut, appelé aussi la Ville en Bois, est le premier chantier rochelais effectué dans le cadre du Plan Digues. Son programme d’action s’étend jusqu’au port des Minimes. Deux autres zones identifiées comme « à risque » sont à l’étude : le secteur du Pont-Neuf et le quartier du Vieux-Port, côté Tour de la Chaîne, pour un démarrage des travaux en 2018. Un autre projet d’envergure est à l’étude entre La Rochelle et L’Houmeau, pour intégrer là aussi, une protection optimale du littoral sans dénaturer son environnement. Autres travaux en cours sur l’agglomération : Aytré et Angoulins, un projet de 5,8M€, livrable en juin 2017.

Le Ni oui ni non de la Région sur l'aide aux PAPI

Mise à jour le 11/02/2017 : A l'occasion de la pause de la première pierre du chantier  le 10 février, la Région avait envoyé son représentant en la personne du conseiller Vital Baude (EELV).  Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le premier Programme d'actions de prévention des inondations (PAPI) prévu sur 2012-2017, signé à l'époque par le Poitou-Charentes, mais il est resté sibyllin concernant une éventuelle aide de la Région sur le prochain Papi prévu entre 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. En guise de réponse aux élus locaux qui attendent un engagement sur ce point depuis plusieurs mois ( http://www.aqui.fr/environnements/littoral-la-charente-maritime-craint-de-se-noyer-sans-aide-de-la-region,14551.html ), il les a invité à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents" afin que la Région puisse intervenir dans les meilleurs délais. La suite des programme d'action de prévention fera "l'objet d'une réflexion" à la Région, a expliqué Vital Baude, en vue de dégager notamment un schéma régional de lutte contre l'érosion et les submersions. "La Charente-Maritime n'est pas le seul département de Nouvelle-Aquitaine a être concerné par les submersions [...] Les urgences sont à prendre en considération mais il y a aussi un littoral à faire vivre, notamment d'un point de vue touristique, et un environnement à protéger"", a affirmé l'élu écologiste, précisant ne pas souhaiter avoir à terme une côte bétonnée par les ouvrages anti-submersions. "Pour cela, nous avons besoin d'établir un réglement d'intervention global sur l'ensemble de la région, l'objectif étant de le rédiger courant 2017", en concertation avec les élus locaux.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
32198
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !