Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Lormont - Génicart : au moins un an de retard

10/04/2008 |

Le chantier de la Ramade commence

Les choses ne sont pas simples pour le chantier le plus important du Grand Projet de Ville des Hauts de Garonne : retard dans les conventions, changement de périmètre du projet, difficultés techniques, hausse des coûts de construction, ampleur du projet? De nombreux facteurs se conjuguent pour donner à la rénovation urbaine du quartier un retard significatif, ce qui n'est pas pour rassurer les habitants qui attendent leur relogement.

Les chiffres sont parlant : Génicart, c'est le gros morceaux du GPV : 10 000 habitants sur le quartier, 40 % du budget total du GPV, 950 logements démolis et autant de construits. Ce sont aussi la création de nouvelles rues, un nouveau quartier qui va sortir de terre (La Ramade), l'agrandissement de deux écoles primaires, l'aménagement d'un centre de vie autour de l'Espace-Citoyen et la construction d'une médiathèque dans le centre culturel du Bois Fleuri. Au niveau logement, trois bailleurs sociaux se partagent, à égalité, le travail : Domofrance, Maison Girondine et Aquitanis.

L'épine au pied du tunnel ferroviaire
Pour l'instant seule la Maison Girondine reste dans les clous du calendrier prévisionnel. 120 logements devraient être livrés en septembre 2009 à la Ramade, ce qui devrait permettre de détruire, comme prévue, fin 2009 les trois tours des Cîmes, dont déjà 100 familles sur 300 sont relogées. 166 logements seront ensuite reconstruits sur le site des Cîmes.

Du coté d'Aquitanis, on avait prévu de détruire les trois tours de Génicart 3 à partir du deuxième semestre 2009. Mais les livraisons du neuf ont pris du retard, ce qui se traduit par un ralentissement des relogements pour les 200 familles qui habitent encore les tours Vercors, Richemont et Colonel Fabien. La principale raison est dans ce cas les coûts du bâtiment qui ont fortement augmenté et qui n'entrent plus dans les devis initiaux. Il faut donc repenser les bâtiments pour faire des économies, par exemple en supprimant des places de parking souterrain. La destruction des tours de Génicart 3 est aujourd'hui prévue pour 2010, au mieux.

A Domofrance, la situation est encore plus difficile, suite à une série de mésaventures : le tunnel ferroviaire d'abord, qui passe sous la rue E . Leroy où Domofrance doit construire 130 logements neufs. Réseau Ferré de France s'est aperçu de fissures et a fait stopper les travaux jusqu'à ce que le tunnel soit consolidé. Cela va prendre du temps, ce qui signifie une livraison des bâtiments sur cette zone pour 2011, au mieux. En attendant le chantier et le terrain vague, avec les nuisances qui l'accompagnent, s'éternisent...

A la Ramade, où Domofrance doit construire une centaine de logements, des questions administratives ont fait prendre du retard. Les bâtiments devraient être livrés fin 2010. Si bien que pour l'instant, seule une trentaine de logements a été construite rue Rabelais, ce qui est bien insuffisant pour reloger les centaines de familles qui restent encore aux Garosses et à Rousseau, les barres promises à la destruction. Du coup, le rythme des relogements faiblit considérablement et il est peu probable que l'on voit venir la pelleteuse avant 2011.

Le manque de grands logements
Autre motif d'inquiétude, la taille des logements. Contrairement à ceux de Carriet, les logements des tours et des linéaires de Génicart qui devraient être détruits sont vastes, lumineux et comportent souvent 5 ou 6 pièces. Les familles nombreuses qui souhaitent rester à Lormont craignent de ne pas pouvoir y être relogées car l'essentiel des logements neufs sont des 2 ou 3 pièces et plus rarement des 4 pièces (lien : L'inquiétude des familles nombreuses). Etienne Parin, le directeur du GPV, reconnaît un problème pour7 % des familles à reloger, les familles nombreuses et/ou très pauvres. Pour celles-ci il y a un petit contingent de maisons en locatif social ou très social (dispositif PLAI où un pavillon de 5 pièces est loué 500 euros), mais en nombre insuffisant par rapport à la demande.

Pour justifier ce manque de grands logements, les bailleurs sociaux mettent en avant l'évolution sociologique de la famille : « Dans les années 1960, les familles étaient de 3 à 4 personnes en moyenne, et la norme était le T4 ou le T5. Aujourd'hui dans 50 % des logements sociaux, il n'y a qu'une personne. Il faut tenir compte de cette évolution et construire plus petit, parce qu'on construit pour 100 ans. » Ces statistiques laissent songeurs et semblent plus prendre en compte le vieillissement des locataires de HLM que les phénomènes contemporains des « familles recomposées »...

Mieux associer les habitants au renouvellement urbain ?
L'enquête sur le terrain à Génicart révèle un certain malaise. Depuis les réunions de présentation du GPV de 2006 peu d'informations précises semblent parvenir aux habitants sur les conditions de leur relogement et leurs droits, sur les délais, sur les éventuels retards, sur les compensations auxquelles ils peuvent prétendre. Certains essayent de tirer au mieux leur épingle du jeu en se saisissant de la rénovation urbaine comme d'une opportunité pour tenter d'obtenir la réalisation d'un rêve pavillonnaire, d'autres sont moins revendicatifs et ont du mal à définir leur projet de relogement. Mais surtout, le plan d'ensemble semble encore relativement opaque à de nombreux habitants qui paraissent, une fois de plus, dépossédés de leur propre devenir. On entend cependant des demandes sur la présence de commerces de proximité, les possibilités d'accession à la propriété pour les ménages modestes, l'existence de « jardins familiaux », de salles pour les réunions et les fêtes familiales comme les mariages. Des équipements encore à discuter et qui peuvent compenser les craintes d'une perte de l'enracinement dans le quartier...

Vincent Goulet

 

Fiche technique LORMONT-GENICART
Nombre d'habitants : 10 000
Taux de chômage : 27,5 %
Taux de logement social : 77 %
Nombre de logements concernés par les démolitions-reconstructions : 950

 

Photographie : Alban Gilbert

Partager sur Facebook
Vu par vous
607
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !