Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Lormont - Génicart : au moins un an de retard

10/04/2008 |

Le chantier de la Ramade commence

Les choses ne sont pas simples pour le chantier le plus important du Grand Projet de Ville des Hauts de Garonne : retard dans les conventions, changement de périmètre du projet, difficultés techniques, hausse des coûts de construction, ampleur du projet? De nombreux facteurs se conjuguent pour donner à la rénovation urbaine du quartier un retard significatif, ce qui n'est pas pour rassurer les habitants qui attendent leur relogement.

Les chiffres sont parlant : Génicart, c'est le gros morceaux du GPV : 10 000 habitants sur le quartier, 40 % du budget total du GPV, 950 logements démolis et autant de construits. Ce sont aussi la création de nouvelles rues, un nouveau quartier qui va sortir de terre (La Ramade), l'agrandissement de deux écoles primaires, l'aménagement d'un centre de vie autour de l'Espace-Citoyen et la construction d'une médiathèque dans le centre culturel du Bois Fleuri. Au niveau logement, trois bailleurs sociaux se partagent, à égalité, le travail : Domofrance, Maison Girondine et Aquitanis.

L'épine au pied du tunnel ferroviaire
Pour l'instant seule la Maison Girondine reste dans les clous du calendrier prévisionnel. 120 logements devraient être livrés en septembre 2009 à la Ramade, ce qui devrait permettre de détruire, comme prévue, fin 2009 les trois tours des Cîmes, dont déjà 100 familles sur 300 sont relogées. 166 logements seront ensuite reconstruits sur le site des Cîmes.

Du coté d'Aquitanis, on avait prévu de détruire les trois tours de Génicart 3 à partir du deuxième semestre 2009. Mais les livraisons du neuf ont pris du retard, ce qui se traduit par un ralentissement des relogements pour les 200 familles qui habitent encore les tours Vercors, Richemont et Colonel Fabien. La principale raison est dans ce cas les coûts du bâtiment qui ont fortement augmenté et qui n'entrent plus dans les devis initiaux. Il faut donc repenser les bâtiments pour faire des économies, par exemple en supprimant des places de parking souterrain. La destruction des tours de Génicart 3 est aujourd'hui prévue pour 2010, au mieux.

A Domofrance, la situation est encore plus difficile, suite à une série de mésaventures : le tunnel ferroviaire d'abord, qui passe sous la rue E . Leroy où Domofrance doit construire 130 logements neufs. Réseau Ferré de France s'est aperçu de fissures et a fait stopper les travaux jusqu'à ce que le tunnel soit consolidé. Cela va prendre du temps, ce qui signifie une livraison des bâtiments sur cette zone pour 2011, au mieux. En attendant le chantier et le terrain vague, avec les nuisances qui l'accompagnent, s'éternisent...

A la Ramade, où Domofrance doit construire une centaine de logements, des questions administratives ont fait prendre du retard. Les bâtiments devraient être livrés fin 2010. Si bien que pour l'instant, seule une trentaine de logements a été construite rue Rabelais, ce qui est bien insuffisant pour reloger les centaines de familles qui restent encore aux Garosses et à Rousseau, les barres promises à la destruction. Du coup, le rythme des relogements faiblit considérablement et il est peu probable que l'on voit venir la pelleteuse avant 2011.

Le manque de grands logements
Autre motif d'inquiétude, la taille des logements. Contrairement à ceux de Carriet, les logements des tours et des linéaires de Génicart qui devraient être détruits sont vastes, lumineux et comportent souvent 5 ou 6 pièces. Les familles nombreuses qui souhaitent rester à Lormont craignent de ne pas pouvoir y être relogées car l'essentiel des logements neufs sont des 2 ou 3 pièces et plus rarement des 4 pièces (lien : L'inquiétude des familles nombreuses). Etienne Parin, le directeur du GPV, reconnaît un problème pour7 % des familles à reloger, les familles nombreuses et/ou très pauvres. Pour celles-ci il y a un petit contingent de maisons en locatif social ou très social (dispositif PLAI où un pavillon de 5 pièces est loué 500 euros), mais en nombre insuffisant par rapport à la demande.

Pour justifier ce manque de grands logements, les bailleurs sociaux mettent en avant l'évolution sociologique de la famille : « Dans les années 1960, les familles étaient de 3 à 4 personnes en moyenne, et la norme était le T4 ou le T5. Aujourd'hui dans 50 % des logements sociaux, il n'y a qu'une personne. Il faut tenir compte de cette évolution et construire plus petit, parce qu'on construit pour 100 ans. » Ces statistiques laissent songeurs et semblent plus prendre en compte le vieillissement des locataires de HLM que les phénomènes contemporains des « familles recomposées »...

Mieux associer les habitants au renouvellement urbain ?
L'enquête sur le terrain à Génicart révèle un certain malaise. Depuis les réunions de présentation du GPV de 2006 peu d'informations précises semblent parvenir aux habitants sur les conditions de leur relogement et leurs droits, sur les délais, sur les éventuels retards, sur les compensations auxquelles ils peuvent prétendre. Certains essayent de tirer au mieux leur épingle du jeu en se saisissant de la rénovation urbaine comme d'une opportunité pour tenter d'obtenir la réalisation d'un rêve pavillonnaire, d'autres sont moins revendicatifs et ont du mal à définir leur projet de relogement. Mais surtout, le plan d'ensemble semble encore relativement opaque à de nombreux habitants qui paraissent, une fois de plus, dépossédés de leur propre devenir. On entend cependant des demandes sur la présence de commerces de proximité, les possibilités d'accession à la propriété pour les ménages modestes, l'existence de « jardins familiaux », de salles pour les réunions et les fêtes familiales comme les mariages. Des équipements encore à discuter et qui peuvent compenser les craintes d'une perte de l'enracinement dans le quartier...

Vincent Goulet

 

Fiche technique LORMONT-GENICART
Nombre d'habitants : 10 000
Taux de chômage : 27,5 %
Taux de logement social : 77 %
Nombre de logements concernés par les démolitions-reconstructions : 950

 

Photographie : Alban Gilbert

Partager sur Facebook
Vu par vous
568
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !