17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

  • 17/11/17 | Coupe du Monde de Rugby : Bordeaux aussi de la fête

    Lire

    C'est acté depuis le 15 novembre : la France accueillera la Coupe du Monde de Rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire. Une nomination préférée à celles de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, toutes deux finalistes. Et on sait déjà que Bordeaux sera de la fête. Le stade Matmut Atlantique a en effet été sélectionné (parmi neuf stades en France) pour accueillir plusieurs matchs de poule. En revanche, aucun match de finale ne serait prévu pour le moment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Lutte anti-pollution en mer : Français et Espagnols s'entraînent grandeur nature

25/05/2016 | Le "VN Sapeur" affrété par la Marine nationale au coeur de l'exercice Gascogne 2016

VN Sapeur

Près de 15 ans après la catastrophe du pétrolier Prestige (2002) qui avait souillé la façade atlantique, la coopération entre les différents services de dépollution en mer et à terre s'est considérablement améliorée. Pour preuve, l'exercice de simulation qui s'est déroulé mercredi matin au large du port de Capbreton a fait interagir des navires français, espagnol et européen au côté de chalutiers locaux et de personnels des collectivités locales en formation sur la plage.

Il n'est pas si fréquent de voir d'aussi énormes navires mouiller au large du port de Capbreton. Même à 7 miles de la côte (13 km), les trois bâtiments ne pouvaient pas passer inaperçus. Le BSAD « VN Sapeur » affrété par la Marine nationale venu de Brest, l'Espagnol « Don Inda » de la Sasemar (société étatique de sauvetage et de sécurité maritime en Espagne) et le Motor Vessel « MonteArucas » de l'Agence européenne de sécurité maritime (EMSA) ont ensemble participé à l'exercice Gascogne 2016 qui avait démarré la veille par une assistance à navire en difficulté vers Saint-Nazaire.
Au total dix navires dont des bateaux de pêche de Capbreton et Bayonne, cinq hélicoptères, deux avions dont un espagnol, ainsi que des moyens de secours terrestres ont été mobilisés pour venir à bout des nappes de pollution représentées pour l'occasion par des balles d'écorces de riz colorées. Sur la plage, les hydrocarbures prenaient la forme d'un amas rosé gluant. Un exercice virtuel mais visuel. Petits boudins oranges et filets spéciaux pour les chaluts positionnés non loin des côtes ; plus au large, énorme pompe pour le « VN Sapeur » d'une capacité de stockage de près de 1.000 m3 et gros bras récupérateurs d'hydrocarbures pour le navire de l'EMSA. A chacun sa mission selon ses possibilités. Mais seule la présence de tous peut permettre de lutter efficacement le jour J, entre techniques d'écrémage (trier l'eau de mer du pétrole) ou de dispersion (brasser des produits chimiques pour dissoudre les pétroles légers).

Mobilisation de tous« Le plan Polmar (déclenché en cas de pollution marine accidentelle), c'est une course contre la montre, il faut pouvoir mobiliser tous les acteurs nationaux et internationaux, étatiques et privés pour ramasser le maximum de pollution au large avant qu'elle n'arrive sur les côtes », a expliqué l'Amiral de Oliveira, préfet maritime qui supervisait l'exercice. Les contacts avec les services européens et espagnols sont primordiaux et entretenus toute l'année. L'EMSA peut affréter une dizaine de navires anti-pollution n'importe où sur zone en 24 à 48 heures maximum. Et grâce au plan Biscaye avec l'Espagne, la mise en commun des moyens se fait sous l'autorité d'une seule personne, espagnole si cela se passe au sud et française si c'est ici.
A l'époque du Prestige, « il manquait un partage d'informations et de la communication entre responsables : depuis dix ans, de gros progrès ont été faits », a fait valoir M. de Oliveira, soulignant que l'épisode du Modern Express qui a chaviré et dérivé en début d'année pendant une semaine en Atlantique, a « montré des prises de contact fluides et instantanées ». « On sait à quel point la coordination est essentielle », a aussi relevé la préfète des Landes, Nathalie Marthien qui a salué la mobilisation des chalutiers de Bayonne et Capbreton au côté du maire de la cité portuaire landaise, Patrick Laclédère. « La symbolique de faire participer les populations civiles est essentielle », a-t-elle dit, l'occasion d'appeler aussi les villes littorales à travailler sur les Plans communaux de sauvegarde (plans d'urgence) en les complétant sur le volet Polmar. Dans cet objectif et afin de gérer aux mieux les relations entre les services en mer et les relais à terre en cas de pollution majeure, une trentaine de personnels locaux ont d'ailleurs été formés mercredi aux nouvelles méthodes de dépollution car les matériels utilisés aujourd'hui sont de plus en plus techniques.
Une façon d'anticiper au mieux les futures pollutions qui arriveront sans doute un jour ou l'autre vu le trafic et le gigantisme des bateaux qui se croisent dans l'Atlantique.

 

 

DonIndaEMSAPêcheursexerciceGascognePlageNotreDameCapbretonChalutier Capbreton

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
10497
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !