Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

09/12/18 : la manifestation des gilets jaunes d'abord pacifique à Bordeaux a dégénéré au milieu de l'après-midi lorsqu'une centaine de casseurs, ont jeté des projectiles divers sur les forces de l'ordre. Scènes de guérilla urbaine et dégradations ont suivi

08/12/18 : Forte participation à Bordeaux pour la Marche pour le climat: de l'ordre de 6 à 7000 personnes

08/12/18 : La Rochelle sera présente au Nautic de Paris du 8 au 16 décembre, stand G2 Hall 1, sous la bannière La Rochelle Force Océan. Elle y présentera ses différents événements sportifs comme la Minit Transat, dont les inscriptions sont désormais ouvertes.

07/12/18 : Rochefort : Véritable institution rochefortaise, l'ancien cinéma Alhambra devenu un studio de post-production de films et de musique inauguré au printemps dernier, organise une porte ouverte avec visite de ses locaux ce samedi de 14h à 19h. Gratuit.

07/12/18 : La Rochelle fait sa Marche pour le climat samedi 8 décembre. Départ à 14h de la Tour de la Chaine, direction le Cours des Dames, Quai Duperré, puis Quais Maubec, Louis-Durand et Valin puis Place du Cdt de la Motte Rouge et le bassin des chalutiers.

07/12/18 : Le 8 décembre, à Bordeaux le tram sera interrompu à partir de 13h entre Stalingrad et Mériadeck (tram A), entre Saint-Nicolas et Quinconces (tram B), entre Gare Saint-Jean et Quinconces (tram C). Interruptions et déviations bus sont aussi à prévoir.

07/12/18 : 2 manifestations déclarées auront bien lieu à Bordeaux ce 8 décembre: la marche citoyenne pour le climat (COP 24) et le Noël des motards girondins. "Les organisateurs ont accepté d’en modifier les parcours et les horaires", indique la Préfecture.

07/12/18 : La Cité du Vin vient de recevoir 3 nouvelles récompenses de la part des professionnels de l'œnotourisme. Un International Best of Wine Tourism et 2 Iter Vitis awards "pour son action innovante et audacieuse en matière d'œnotourisme".

07/12/18 : Les manifestations "Pleins Feux sur l'Autriche" prévue le 8 décembre à la médiathèque de Limoges et organisée par la Maison de l'Europe Limousin sont reportées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/12/18 | Premier rassemblement régional de la filière fruits et légumes à Saintes

    Lire

    La première prise de contact collective et officielle entre les acteurs de la filière fruits & légumes de Nouvelle-Aquitaine se tient les 11 et 12 décembre au lycée Georges-Desclaude à Saintes (17). Objectif : co-construire des actions collaboratives de demain pour développer la filière. Ils s'appuieront notamment sur des thématiques abordées par l’Enquête Propulso « Identification des besoins & des attentes des professionnels de la filière Fruits et Légumes de Nouvelle-Aquitaine » menée au printemps.

  • 09/12/18 | Gilets jaunes : des violences à Bordeaux

    Lire

    Ce samedi à Bordeaux, de violents affrontements se sont déroulés en marge de la manifestation des gilets jaunes dès la fin d'une marche (ayant rassemblé environ 5000 personnes) vers l'hôtel de ville, en milieu d'après-midi. Dans un communiqué tardif, la préfecture évoque des "dégradations de bien publics (notamment des feux de barricades), de vitrines commerciales (, de mobiliers urbains". Les services de police ont interpellé 44 personnes. 26 blessés sont à déplorer, dont un jeune manifestant ayant perdu sa main en voulant renvoyer une grenade lacrymogène.

  • 07/12/18 | «Signalement Voie Publique» le nouveau service de proximité de la Ville de Lormont

    Lire

    Déployé par la municipalité début novembre sous l’acronyme SVP, il vise à améliorer le signalement des dysfonctionnements ou anomalies au sein des espaces publics (propreté, stationnement abusif, éclairage défectueux). A bord d’un véhicule sérigraphié «Signalement Voie Publique» et du numéro de téléphone créé pour l’occasion (0633146911), deux agents circulent du lundi matin au samedi soir dans la commune. Ils doivent s’assurer et faire preuve de vigilance quant à la bonne tenue de la voirie, du mobilier urbain, de la chaussée ou des éclairages publics.

  • 07/12/18 | Noël se met au bio à Nérigean

    Lire

    Demain samedi 8 décembre, les Caves coopératives de Rauzan organisent à Nérigean un marché de Noël bio. Vins et produits locaux bio vous y attendent...ainsi que le Père Noël ! La cave de Nérigean accueillera dans une salle spécialement aménagée pour l’occasion, une dégustation d’une dizaine de vins bio. Dans cette ambiance festive vous pourrez évaluer vos talents d’œnologue et gagner divers prix. A 12h, un verre de l’amitié sera offert. Vous pourrez profiter d’un déjeuner confectionné avec des produits bio en réservant au 0557245064.

  • 06/12/18 | Gilets Jaunes: mesures préventives à Bordeaux

    Lire

    En raison des manifestations prévues samedi 8 décembre, les services de la Mairie de Bordeaux seront fermés ainsi que de nombreux établissements culturels: Bibliothèque Mériadeck, Conservatoire, CAPC, Musée d'Aquitaine, MADD, Musée des Beaux-Arts, Jardin Botanique, Halle des Chartrons, Espace St-Rémi, Marché de Lerme, Théâtre l'Inox et le Grand Théâtre où la manifestation Bordeaux en Livres est annulée. Par ailleurs, Place Pey Berland, les chalets du marché de Noël Solidaire ont été démontés. Le Marché de Noël des Allées de Tourny ne subit quant à lui pas de fermeture, sauf injonction de la Préfecture ou de la Police

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Médoc : quand la viticulture retrouve les bienfaits de la nature

20/11/2008 |

Médoc : quand la viticulture retrouve les bienfaits de la nature

Dans le Médoc, comme dans toutes les régions de monoculture, la vigne a chassé la forêt, les haies, et nombre de refuges pour ce peuple "d'auxiliaires" qui est parfois un élément d'équilibre, et un précieux allié du viticulteur dans la protection de sa récolte. La "monoproduction" n'a pas, non plus, favorisé les économies d'énergie, et donc les rejets dans l'atmosphère. Cependant les impératifs environnementaux, et il faut bien le dire, les soucis d'image entraînent des changements sur le terrain. Ainsi, tandis que le CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) ouvrait le dossier du "bilan carbone" au cours d'un forum, Château Beaumont, précurseur en la matière, témoignait des démarches entamées sur le terrain au cours d'une journée technique organisée avec la contribution de l'association "Arbres et Paysages en Gironde".

L'exemple de château Beaumont
La longue allée qui conduit au château Beaumont, à Cussac-Médoc,qui est en partie bordée sur sa droite d'une jachère fleurie en fin de végétation témoigne de l'engagement de la propriété de 105 ha de vigne dans une démarche environnementale. Ces quelques fleurs, comme celles encore bien épanouies d'un champ de phacéliesplus en retrait, en sont le volet le plus visible. Au total quelque 5 ha de jachères "mellifères," dont l'une montrée aux visiteurs lors de cette journée portes ouvertes, est faite de trèfle incarnat. Mais il y a aussi des longueurs de jeunes haies -3,5 km-plantées sur film plastique, quelques champs de ronces, un petit étang et son écosystème avec des arbousiers chargés de fruits rougissants, un arbre sec habillé de lierre. Ainsi que l'explique Jean-Yves Mançais, chef de culture, tout cela est accompagné de méthodes "raisonnées", avec le travail de la moitié des vignes de façon traditionnelle, l'emploi d'un minimum de désherbant grâce à l'utilisation d'une machine munie de camera qui n'en distribue que là ou c'est nécessaire.Par ailleurs, le recours à la confusion sexuelle, limite fortement l'emploi des pesticides. Il n'en reste pas moins que tout ce déploiement ne suffit pas pour faire face à tous les problèmes, comme par exemple celui des escargots. La solution pour s'en débarrasser n' a pas encore été trouvée, mais on cherche du côté des oiseaux, et même des hérissons qui, paraît-il, adorent les colimaçons!

Planteurs volontaires
Visite autour du chateau de BaumontEn tout cas, l'Association Arbres et Paysages en Gironde, qui est aidée par la région Aquitaine et le conseil général de Gironde, encourage fortement à la plantation des arbres et des haies. Et, ce pas seulement dans le monde viticole. Ses responsables invitent aussi les particuliers à s'y mettre. Mais il ne s'agit pas d'implanter n'importe quelles haies: pas question de "monospécifité", mais plutôt de biodiversité, c'est-à-dire de haies faitesd'un mélange d'essences locales. Celles de château Beaumont rassemblent en alternance, aubépine, orme, chêne liège et chêne pédonculé, cotoneaster, églantier, néflier, saules, etc. La contribution de l'association a permis à ce jour d'impanter 150km de haies en Gironde, et sa volonté est "de passer à la vitesse supérieure". A cet effet elle recherche "des planteurs volontaires" comme l'a dit son président. La reconstitution des haies est considérée comme une réimplantation de la diversité qui favorise"l'habitabilité "des prédateurs et le maintien des équilibres. Elle peut servir -en "ZNT" (zone non traitée)- à jouer les écrans face au risque de pollution des eaux, et elle rompt l'uniformité des paysages. Les jachères mellifères sont quant à elles le paradis des abeilles, et un apiculteur est d'ailleurs installé à château Beaumont.

Bilan mitigé à Saumur
Reste à mesurer scientifiquement l'impact de ces "solutions" écologistes. C'est ce à quoi s'est attelé un enseignant-chercheur de l'ENITA de Bordeaux, de nationalité hollandaise, Maarten Van Helden, qui est également président d'une association de viticulture durable, laquelle intervient en tant que consultant sur quelque 13000 ha de vignes du Libournais. Mais c'est dans le cadre de la zone viticole Saumur-Champigny -où l'on en plante 10km de haies par an- que l'on tente de mesurer l'effet du retour de celles-ci. Il s'avère cependant "que les choses sont plus compliquées que prévu". Seule l'eudémis (à l'origine du vers de la grappe) a semblé moins se répandre. Les cicadelles (porteuses du virus de la flavescence dorée) ne paraissent pas être handicapées par la diversité. Si bien que Maarten Van Helden se montre sceptique sur les effets positifs de celle-ci, au moins à court terme. Il prône cependant "de larges aménagements" collectifs plutôt que des initiatives dispersées. C'est cette évolution qui est mise en oeuvre en Saumur-Champigny. De plus, le retour des haies n'est pas neutre sur le plan des maladies cryptogamiqes et des gelées de printemps. Il faut prévoir des percées pour favoriser l'écoulement de l'air, et ne pas oublier de les maintenir basses....

Gilbert Garrouty

Partager sur Facebook
Vu par vous
481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !