Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Michel Delpon, député de Bergerac roule pour la filière hydrogène

07/09/2018 | Depuis son élection, l’élu de la circonscription du Bergeracois travaille au développement d’une filière hydrogène sur le territoire, du train au vélo.

Michel Delpon veut développer une filière autour de l'Hydrogène

Michel Delpon, député en Marche, du Bergeracois a marqué sa rentrée de manière originale en faisant le tour de sa circonscription, mardi et mercredi en vélo "hydrogène", principalement le long de la future véloroute voie verte, la V92. Il est allé à la rencontre des maires pour aborder trois sujets : le développement touristique, l'économie et l'écologie. Michel Delpon oeuvre depuis le début de son mandat pour développer une filière hydrogène et donner une étiquette "plus verte" et plus respectueuse de l'environnement à son territoire. Le vélo "hydrogène" testé est de conception française.

Depuis son élection sous l’étiquette LREM, le député du Bergeracois,  Michel Delpon remue ciel et terre afin de convaincre de l’intérêt de l’hydrogène comme source d’énergie. "C’est la seule qui soit entièrement verte et stockable", aime-il rappeler à qui l’interroge sur le sujet. Ces jours-ci, il prouve encore sa mobilisation avec une initiative plutôt originale. Il l'a surnommée #H2TOUR. Afin de convaincre élus et collectivités de la pertinence du projet, il a sillonné mardi et mercredi la la vélo route voie verte de la Vallée de la Dordogne, la future V92 inscrite au schéma national des véloroutes voies vertes qui doit rejoindre le Lot, en cours de réalisation entre Mauzac et Gardonne sur un vélo de conception française, avec une pile à hydrogène qui fait fonctionner l'assistance. Le député du Bergeracois, par cette initiative originale, a plusieurs messages à faire passer. "Je souhaite montrer l'intérêt d'une application des technologies de l'hydrogène et le potentiel économique et écologique du développement d'une filière, faire découvrir cette véloroute, qui offre à la fois des perpectives de développement de mobilités douces et un atout pour le développement touristique du secteur et enfin instaurer un dialogue avec les élus. Mardi, les élus des communes traversées avaient tous répondu présent et mercredi le périple s'est poursuivi. Michel Delpon était accompagné de Christophe Bruniau, directeur commercial de Pragma industries installée à Biarritz qui a conçu ses vélos et dont le coeur de métier est la fabrication de la pile à combustibles

Une entreprise installée à Biarritz 

Créée en 2004, l'entreprise Pragma industries est spécialisée dans le développement des piles à combustible qui équipent ses vélos à assistance électrique. "C'est une des applications nombreuses qu'offrent l'hydrogène. L'hydrogène stocké dans le réservoir est mélangé à l'oxygène contenu dans l'air ambiant. Leur électrolyse produit de l'électricité sous forme d'assistance au pédalage, explique Christophe Bruniau. Pour l'avoir testé sur quelques centaines de mètres, le vélo est un vrai vélo à assistance électrique aux normes en vigueur (l'assistance ne fonctionne pas au delà de 25 km/h). Malgré son poids, une trentaine de kilos, il est assez maniable et le changement de vitesse est assez aisé. Il permet de parcourir une centaine de kilomètres. Le coût hors taxes est de 7500 euros. "La conception est 100 % française, certaines pièces dont le cadre sont réalisés en Chine. Pour le moment, nous en avons commercialisé environ 70 exemplaires, principalement sur 5 collectivités et entreprise : à Saint-Lo, à Cherbourg, sur l'agglomération Pays Basque, à Chambéry et une société qui exploiten des barrages. "Notre offre vélo inclut la solution de recharge, car nous travaillons avec une entreprise partenaire qui fabrique les stations de distribution d'hydrogène. Pour le moment, elle s'adresse principalement aux collectivités qui peuvent bénéficier d'aides financières. Elles peuvent constituer des flottes de vélo pour un usage touristique ou de travail. Dans un deuxième temps, nous prévoyons de développer une offre grand public d'ici 2019, 2020, avec le démarrage d'une phase d'industrialisation à plus grande échelle." Principaux avantages de cette application de l'hydrogène, le temps de recharge est très rapide, inférieur à une minute et l'empreinte carbone totale est minime. Quant à Michel Delpon, qui a testé ce vélo sur une soixantaine de kilomètres, il aimerait voir se développer sur son territoire une filière hydrogène, du train au vélo en passant pourquoi pas par des camions poubelle à hydrogène.  A l'Assemblée, il siège dans les commissions concernées. Il veut notamment profiter des travaux de rénovation de Bordeaux-Bergerac pour inciter la Région à acquérir des trains à hydrogène. Son rêve serait de créer un cluster d'entreprises en Bergeracois sur le sujet afin de donner une image plus verte et plus respectueuse de l'environnement du Bergeracois. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6874
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !