Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/06/21 | "La Maison d'à côté" : coworking, formation et convivialité

    Lire

    La Maison d'à côté est un lieu convivial à La Souterraine, où sont proposées de multiples activités, ouvertes à toute la population dans sa diversité. C'est un espace de travail, mais aussi de détente et de loisirs. Elle accueille professionnels bénévoles et clients dans 3 domaines d'activité : location d'espace, restauration et animation. Son projet désormais est d'offrir des espaces propices au coworking pour des télétravailleurs ou travailleurs nomades, et l'animation d'un espace numérique ouvert à tous et d'ateliers de formation aux bases du numérique.

  • 25/06/21 | Limoges : PCM Trucks se diversifie dans le transport des médicaments

    Lire

    Afin d'assurer sa pérennité et son développement l'entreprise de transport routier de marchandises, PCM Trucks, s'oriente vers le marché de transports de médicaments. Une nouvelle activité qui nécessite des investissements matériels spécifiques dont la réfection complète du sol de l'entrepôt, l'acquisition d'une station de lavage pour nettoyer et désinfecter les véhicules, l'installation de chambres froides pour le stockage des médicaments ainsi que de conteneurs isothermes pour assurer la livraison à une température maîtrisée. Pour relever le défi, la société va bénéficier du soutien de l'Europe.

  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Michel Delpon, député de Bergerac roule pour la filière hydrogène

07/09/2018 | Depuis son élection, l’élu de la circonscription du Bergeracois travaille au développement d’une filière hydrogène sur le territoire, du train au vélo.

Michel Delpon veut développer une filière autour de l'Hydrogène

Michel Delpon, député en Marche, du Bergeracois a marqué sa rentrée de manière originale en faisant le tour de sa circonscription, mardi et mercredi en vélo "hydrogène", principalement le long de la future véloroute voie verte, la V92. Il est allé à la rencontre des maires pour aborder trois sujets : le développement touristique, l'économie et l'écologie. Michel Delpon oeuvre depuis le début de son mandat pour développer une filière hydrogène et donner une étiquette "plus verte" et plus respectueuse de l'environnement à son territoire. Le vélo "hydrogène" testé est de conception française.

Depuis son élection sous l’étiquette LREM, le député du Bergeracois,  Michel Delpon remue ciel et terre afin de convaincre de l’intérêt de l’hydrogène comme source d’énergie. "C’est la seule qui soit entièrement verte et stockable", aime-il rappeler à qui l’interroge sur le sujet. Ces jours-ci, il prouve encore sa mobilisation avec une initiative plutôt originale. Il l'a surnommée #H2TOUR. Afin de convaincre élus et collectivités de la pertinence du projet, il a sillonné mardi et mercredi la la vélo route voie verte de la Vallée de la Dordogne, la future V92 inscrite au schéma national des véloroutes voies vertes qui doit rejoindre le Lot, en cours de réalisation entre Mauzac et Gardonne sur un vélo de conception française, avec une pile à hydrogène qui fait fonctionner l'assistance. Le député du Bergeracois, par cette initiative originale, a plusieurs messages à faire passer. "Je souhaite montrer l'intérêt d'une application des technologies de l'hydrogène et le potentiel économique et écologique du développement d'une filière, faire découvrir cette véloroute, qui offre à la fois des perpectives de développement de mobilités douces et un atout pour le développement touristique du secteur et enfin instaurer un dialogue avec les élus. Mardi, les élus des communes traversées avaient tous répondu présent et mercredi le périple s'est poursuivi. Michel Delpon était accompagné de Christophe Bruniau, directeur commercial de Pragma industries installée à Biarritz qui a conçu ses vélos et dont le coeur de métier est la fabrication de la pile à combustibles

Une entreprise installée à Biarritz 

Créée en 2004, l'entreprise Pragma industries est spécialisée dans le développement des piles à combustible qui équipent ses vélos à assistance électrique. "C'est une des applications nombreuses qu'offrent l'hydrogène. L'hydrogène stocké dans le réservoir est mélangé à l'oxygène contenu dans l'air ambiant. Leur électrolyse produit de l'électricité sous forme d'assistance au pédalage, explique Christophe Bruniau. Pour l'avoir testé sur quelques centaines de mètres, le vélo est un vrai vélo à assistance électrique aux normes en vigueur (l'assistance ne fonctionne pas au delà de 25 km/h). Malgré son poids, une trentaine de kilos, il est assez maniable et le changement de vitesse est assez aisé. Il permet de parcourir une centaine de kilomètres. Le coût hors taxes est de 7500 euros. "La conception est 100 % française, certaines pièces dont le cadre sont réalisés en Chine. Pour le moment, nous en avons commercialisé environ 70 exemplaires, principalement sur 5 collectivités et entreprise : à Saint-Lo, à Cherbourg, sur l'agglomération Pays Basque, à Chambéry et une société qui exploiten des barrages. "Notre offre vélo inclut la solution de recharge, car nous travaillons avec une entreprise partenaire qui fabrique les stations de distribution d'hydrogène. Pour le moment, elle s'adresse principalement aux collectivités qui peuvent bénéficier d'aides financières. Elles peuvent constituer des flottes de vélo pour un usage touristique ou de travail. Dans un deuxième temps, nous prévoyons de développer une offre grand public d'ici 2019, 2020, avec le démarrage d'une phase d'industrialisation à plus grande échelle." Principaux avantages de cette application de l'hydrogène, le temps de recharge est très rapide, inférieur à une minute et l'empreinte carbone totale est minime. Quant à Michel Delpon, qui a testé ce vélo sur une soixantaine de kilomètres, il aimerait voir se développer sur son territoire une filière hydrogène, du train au vélo en passant pourquoi pas par des camions poubelle à hydrogène.  A l'Assemblée, il siège dans les commissions concernées. Il veut notamment profiter des travaux de rénovation de Bordeaux-Bergerac pour inciter la Région à acquérir des trains à hydrogène. Son rêve serait de créer un cluster d'entreprises en Bergeracois sur le sujet afin de donner une image plus verte et plus respectueuse de l'environnement du Bergeracois. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7266
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !