Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Mise à 2x3 voies de la rocade bordelaise, la concertation sur les impacts environnementaux touche à sa fin à Bruges

22/01/2015 | Après une première réunion à Mérignac le 12 janvier, c'est à Bruges que l'on a discuté des modalités de l'élargissement de la rocade nord ouest ce 20 janvier.

Bruges, le 20 janvier 2015 - réunion de concertation sur la mise à 2x3 voies de la rocade entre les sorties 4 et 10

Alors qu'à l'occasion de ses vœux, Michel Delpuech, le Préfet de Gironde et d'Aquitaine évoquait les conditions du financement de la mise à 2x3 voies de la rocade bordelaise, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) d'Aquitaine, animait dans la soirée du 20 janvier une réunion de concertation à Bruges sur les conditions de cet élargissement sur la partie ouest de la rocade, entre les sorties 4 et 10. Un rendez-vous organisé dans le cadre de la 2ème phase de concertation autour de ce projet. Après une première étape de concertation cet été sur les aménagements de la chaussée, cette soirée d'information et d'échange à Bruges s'est concentrée sur les aménagements liés à la protection du cadre de vie des riverains et au respect de l'environnement.

La première phase de concertation, organisée du 9 juin au 6 juillet 2014, portait essentiellement sur les fonctionnalités, les dessertes, le trafic, les principes de l’aménagement concernant la chaussée ou encore les échangeurs. Une concertation qui a d'ailleurs permis de valider ou modifier certaines hypothèses du projet. Parmi elles, ont ainsi été actées, la création d'une bretelle de sortie de la rocade extérieure pour mieux desservir le quadrant nord de l’agglomération, et notamment le parc des expositions et le grand stade, ou encore, la création d'une passerelle « voie verte » pour cyclistes et piétons au nord des ponts routiers qui surplombent le lac de Bordeaux.
Mais les sujets du jour, présentés par Laurent Serrus de la DREAL avaient pour point de mire la prise en compte des impacts de l'élargissement de la rocade sur le cadre de vie des riverains, le respect de l'environnement, et les solutions envisagées par l'Etat en tant que maître d'oeuvre du projet. Ont donc ainsi été évoqués les questions liées à l'eau, au milieu naturel et au paysage, la qualité de l'air et le bruit. C'est bien ce dernier thème qui a suscité le plus d'inquiétude dans les rangs des participants.

Limitation des nuisances sonores: une obligation de résultat

Carte de la rocade. La partie encadrée est le tronçon soumis à concertation pour son élargissement

Sur ce sujet en effet, le projet de mise à 2x3 voies de la rocade constitue un « aménagement significatif » au sens de la réglementation sur le bruit, car il provoque une augmentation du niveau sonore de 2 à 3 dB, «soit en pratique une intensité sonore multipliée par deux» explique Laurent Serrus. Telles sont les conclusions du bureau d’études Synacoustique, après modélisation informatique de 14 mesures de bruit réalisées à proximité du tronçon de la rocade concerné, pendant une durée de 24 h chacune, du 27 mai au 6 juin 2014. Pour diminuer ces impacts, des dispositifs anti-bruits seront installés. Quant à leur efficacité, l'intervenant précise que «l'Etat en la matière a une obligation de résultat au regard de seuils réglementaires diurnes et nocturnes, définies, selon les zones, en fonction de l'ambiance sonores prè-existentes, modérée ou non modérée. Par exemple pour des zones où le niveau sonore est actuellement de 62db, il ne devra pas être majoré après l'élargissement; s'il est à 58 db, on pourra monter jusqu'à 60, s'il est de 70, c'est à dire, d'ores et déjà hors norme, on fera en sorte qu'il soit abaissé à 65db.»
Afin de s'assurer de ces résultats, des mesures de contrôle seront pratiquées par un expert indépendant après la mise en service de la rocade à 2 x 3 voies. Si le niveau maximal réglementaire était dépassé, des travaux complémentaires seraient entrepris.

A l'occasion des échanges avec la salles, l'intervenant de la soirée est également revenu sur la question de l'eau. En effet, cette section de la rocade, initiée il y a prés de 40 ans, ne bénéficie pas d'un assainissement aux normes actuelles. Les travaux à venir, sont donc l'occasion de remédier à ce problème. Ici le projet prévoit la mise en place d'un réseau de collecte et de traitement des eaux pluviales, par la création de huit bassins étanches le long de cette portion de rocade. Ceux-ci permettront de réguler le débit de rejet de l’ensemble des eaux et effluents de la rocade et assureront également une fonction de décantation des rejets et de confinement d’une éventuelle pollution accidentelle par un système de vannes. Et pour répondre à une inquiétude de la salle, Laurent Serrus, assure que ce dispositif ne sera pas un facteur de vulnérabilité pour le Lac de Bordeaux, « toutes les eaux qui tomberont sur la rocade, iront dans les bassins de récupération ». Huit bassins sont pour l'heure envisagés.

Une bande d'arrêt d'urgence permettant la circulation des transports en commun?Enfin, sur les questions liées à la qualité de l'air c'est avec un certain optimisme que le dossier de concertation, présenté ce 20 janvier, annonce sur le tronçon en question, des niveaux de pollution de l'air lié au trafic, moins important en 2042 qu'en 2005. Carte à l'appui, l'affirmation laisse un peu perplexe dans la salle. L'occasion pour certains de revenir sur une thématique abordée lors de la première phase de concertation, en suggérant de réserver la troisième voie au co-voiturage. Une proposition écartée par la DREAL, car explique Laurent Serrus, «il n'existe pas de solution technique pour pouvoir assurée une telle organisation. D'autant que la rocade bordelaise connaît beaucoup d'entrées et de sorties, amenant nécessairement à un croisement important des véhicules.»
S'il considère que cette solution ne peut être mise en oeuvre que sur de longues distances, par l'isolement physique d'une voie, ce schéma n'est pas possible sur la rocade. Pour autant, dans la conception de la mise à 2x3 voies, il a été prévu la création d'une bande d'arrêt d'urgence de 4 m de large, qui pourrait à terme servir de voie réservée à un trafic modéré de transports en commun, « à condition que les chauffeurs soient formés à l'exercice, et qu'un mode d'information existe pour les prévenir à l'avance de tout véhicule arrêté sur cette bande d'arrêt d'urgence, ce qui est plus difficilement faisable pour des véhicules personnels.»

Sur le calendrier, cette deuxième phase de concertation s'achève le 23 janvier, mais le public pourra de nouveau intervenir dans le débat au cours de l'année qui devrait voir le lancement de l'enquête publique sur ce projet. La décalration d'utilité publique pourrait ainsi avoir lieu en 2016 pour un début des travaux en 2017, espérant ainsi une réalisation effective de l'élargissement autour de 2022.

Pour consulter le dossier de concertation: http://www.gironde.gouv.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr et DREAL

Partager sur Facebook
Vu par vous
5119
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !