18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Mise à 2x3 voies de la rocade bordelaise, la concertation sur les impacts environnementaux touche à sa fin à Bruges

22/01/2015 | Après une première réunion à Mérignac le 12 janvier, c'est à Bruges que l'on a discuté des modalités de l'élargissement de la rocade nord ouest ce 20 janvier.

Bruges, le 20 janvier 2015 - réunion de concertation sur la mise à 2x3 voies de la rocade entre les sorties 4 et 10

Alors qu'à l'occasion de ses vœux, Michel Delpuech, le Préfet de Gironde et d'Aquitaine évoquait les conditions du financement de la mise à 2x3 voies de la rocade bordelaise, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) d'Aquitaine, animait dans la soirée du 20 janvier une réunion de concertation à Bruges sur les conditions de cet élargissement sur la partie ouest de la rocade, entre les sorties 4 et 10. Un rendez-vous organisé dans le cadre de la 2ème phase de concertation autour de ce projet. Après une première étape de concertation cet été sur les aménagements de la chaussée, cette soirée d'information et d'échange à Bruges s'est concentrée sur les aménagements liés à la protection du cadre de vie des riverains et au respect de l'environnement.

La première phase de concertation, organisée du 9 juin au 6 juillet 2014, portait essentiellement sur les fonctionnalités, les dessertes, le trafic, les principes de l’aménagement concernant la chaussée ou encore les échangeurs. Une concertation qui a d'ailleurs permis de valider ou modifier certaines hypothèses du projet. Parmi elles, ont ainsi été actées, la création d'une bretelle de sortie de la rocade extérieure pour mieux desservir le quadrant nord de l’agglomération, et notamment le parc des expositions et le grand stade, ou encore, la création d'une passerelle « voie verte » pour cyclistes et piétons au nord des ponts routiers qui surplombent le lac de Bordeaux.
Mais les sujets du jour, présentés par Laurent Serrus de la DREAL avaient pour point de mire la prise en compte des impacts de l'élargissement de la rocade sur le cadre de vie des riverains, le respect de l'environnement, et les solutions envisagées par l'Etat en tant que maître d'oeuvre du projet. Ont donc ainsi été évoqués les questions liées à l'eau, au milieu naturel et au paysage, la qualité de l'air et le bruit. C'est bien ce dernier thème qui a suscité le plus d'inquiétude dans les rangs des participants.

Limitation des nuisances sonores: une obligation de résultat

Carte de la rocade. La partie encadrée est le tronçon soumis à concertation pour son élargissement

Sur ce sujet en effet, le projet de mise à 2x3 voies de la rocade constitue un « aménagement significatif » au sens de la réglementation sur le bruit, car il provoque une augmentation du niveau sonore de 2 à 3 dB, «soit en pratique une intensité sonore multipliée par deux» explique Laurent Serrus. Telles sont les conclusions du bureau d’études Synacoustique, après modélisation informatique de 14 mesures de bruit réalisées à proximité du tronçon de la rocade concerné, pendant une durée de 24 h chacune, du 27 mai au 6 juin 2014. Pour diminuer ces impacts, des dispositifs anti-bruits seront installés. Quant à leur efficacité, l'intervenant précise que «l'Etat en la matière a une obligation de résultat au regard de seuils réglementaires diurnes et nocturnes, définies, selon les zones, en fonction de l'ambiance sonores prè-existentes, modérée ou non modérée. Par exemple pour des zones où le niveau sonore est actuellement de 62db, il ne devra pas être majoré après l'élargissement; s'il est à 58 db, on pourra monter jusqu'à 60, s'il est de 70, c'est à dire, d'ores et déjà hors norme, on fera en sorte qu'il soit abaissé à 65db.»
Afin de s'assurer de ces résultats, des mesures de contrôle seront pratiquées par un expert indépendant après la mise en service de la rocade à 2 x 3 voies. Si le niveau maximal réglementaire était dépassé, des travaux complémentaires seraient entrepris.

A l'occasion des échanges avec la salles, l'intervenant de la soirée est également revenu sur la question de l'eau. En effet, cette section de la rocade, initiée il y a prés de 40 ans, ne bénéficie pas d'un assainissement aux normes actuelles. Les travaux à venir, sont donc l'occasion de remédier à ce problème. Ici le projet prévoit la mise en place d'un réseau de collecte et de traitement des eaux pluviales, par la création de huit bassins étanches le long de cette portion de rocade. Ceux-ci permettront de réguler le débit de rejet de l’ensemble des eaux et effluents de la rocade et assureront également une fonction de décantation des rejets et de confinement d’une éventuelle pollution accidentelle par un système de vannes. Et pour répondre à une inquiétude de la salle, Laurent Serrus, assure que ce dispositif ne sera pas un facteur de vulnérabilité pour le Lac de Bordeaux, « toutes les eaux qui tomberont sur la rocade, iront dans les bassins de récupération ». Huit bassins sont pour l'heure envisagés.

Une bande d'arrêt d'urgence permettant la circulation des transports en commun?Enfin, sur les questions liées à la qualité de l'air c'est avec un certain optimisme que le dossier de concertation, présenté ce 20 janvier, annonce sur le tronçon en question, des niveaux de pollution de l'air lié au trafic, moins important en 2042 qu'en 2005. Carte à l'appui, l'affirmation laisse un peu perplexe dans la salle. L'occasion pour certains de revenir sur une thématique abordée lors de la première phase de concertation, en suggérant de réserver la troisième voie au co-voiturage. Une proposition écartée par la DREAL, car explique Laurent Serrus, «il n'existe pas de solution technique pour pouvoir assurée une telle organisation. D'autant que la rocade bordelaise connaît beaucoup d'entrées et de sorties, amenant nécessairement à un croisement important des véhicules.»
S'il considère que cette solution ne peut être mise en oeuvre que sur de longues distances, par l'isolement physique d'une voie, ce schéma n'est pas possible sur la rocade. Pour autant, dans la conception de la mise à 2x3 voies, il a été prévu la création d'une bande d'arrêt d'urgence de 4 m de large, qui pourrait à terme servir de voie réservée à un trafic modéré de transports en commun, « à condition que les chauffeurs soient formés à l'exercice, et qu'un mode d'information existe pour les prévenir à l'avance de tout véhicule arrêté sur cette bande d'arrêt d'urgence, ce qui est plus difficilement faisable pour des véhicules personnels.»

Sur le calendrier, cette deuxième phase de concertation s'achève le 23 janvier, mais le public pourra de nouveau intervenir dans le débat au cours de l'année qui devrait voir le lancement de l'enquête publique sur ce projet. La décalration d'utilité publique pourrait ainsi avoir lieu en 2016 pour un début des travaux en 2017, espérant ainsi une réalisation effective de l'élargissement autour de 2022.

Pour consulter le dossier de concertation: http://www.gironde.gouv.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr et DREAL

Partager sur Facebook
Vu par vous
4312
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !