18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Mobilité urbaine : ça bouge à Bordeaux!

22/09/2008 |

Mobilité urbaine à Bordeaux , le nouveau disque de stationnement: le disque vert

A l'occasion de la Semaine européenne de la mobilité urbaine (du 16 au 22 septembre), Alain Juppé a présenté à la presse, les innovations bientôt mises en place dans la ville, visant à contribuer à l'amélioration de la mobilité urbaine à Bordeaux. Trois innovations principales ont été exposées : le disque vert pour le stationnement des véhicules propres, l'expérimentation du « tourne à droite cycliste » et le nouveau système de protection des places réservées aux personnes à mobilité réduite. Bordeaux allie ainsi la mobilité urbaine à l'écologie et à la technologie.

En matière de mobilité les Bordelais ont résolument adopté le vélo. On le constate tous les jours un peu plus dans les rues de la ville mais les chiffres sont frappants. Les enquêtes de circulation, qui sont réalisées tous les deux ans, démontrent une augmentation de plus de 150% de cyclistes entre 1995 et 2007.
Afin de faciliter un peu plus leur déplacement en ville, sera mise en place, la possibilité pour les cyclistes de tourner à droite aux feux rouges. Cette mesure, de type expérimental déutera sur 10 carrefours de la CUB dont 7 à Bordeaux. Pour signaler ces zones tests, ces carrefours seront équipés d'un panneau d'information précisant le caractère expérimental du site et l'autorisation des vélos à tourner à droite au feu rouge. Pour la ou les voies en conflits avec le mouvement de tourne à droite un panneau d'information attirera l'attention des automobilistes sur la possibilité que « des vélos peuvent arriver de droite ». Cette mesure expérimentale tend à identifier les conditions minimales que doit réunir un carrefour à feux pour que le « tourne à droite » des vélos soit autorisé ainsi que les facteurs qui rendraient cette autorisation impossible, car trop dangereuse. En fonction des résultats de cette expérimentation, l'autorisation sera éventuellement étendue à d'autres carrefours. Si cette pratique est déjà largement adoptée par les cyclistes, la Mairie rappelle cependant que jusqu'à présent et pour les carrefours qui ne seront pas pris en compte par l'expérimentation, la règle reste et restera l'interdiction de tourner à droite à un feu rouge que l'on soit en voiture ou à deux roues. Autre « détails » important pour la cohabitation et le respect mutuel des utilisateurs de la voie publique, ce « tourne à droite » ne remet nullement en cause la priorité accordée aux piétons qui traverseraient devant la file de voiture arrêtées aux feux rouges.

Stationnements et innovations
Autres nouveautés annoncées pour les semaines à venir : les innovations en matière de stationnement. La première d'entre elle est la mise en place, une fois encore expérimentale, du système de stationnement avec le « disque vert ». Ce disque permet de contrôler la durée du stationnement des véhicules sur l'espace public en accordant une heure et demie de stationnement gratuit aux véhicules dits propres. Ces véhicules sont les véhicules GNV (gaz naturel pour véhicules), les véhicules électriques, les véhicules hybrides et les véhicules en auto partage identifiés comme tels. Avec cette initiative la Mairie joint ici mobilité et environnement. Cela dit peu de véhicules pourront prétendre au disque vert, puisque les véhicules propres ne représentent actuellement que 1 à 2% des véhicules en circulation. Pour ceux qui répondent aux critères de la propreté, le disque vert, macaron vert qui détermine les heures de début et de fin de stationnement, sera délivré à partir du 1er octobre sur présentation de la carte grise et un paiement de 3 € par an. Bordeaux, avec Strasbourg est une des premières villes à expérimenter ce disque vert sur une période initiale de deux ans.

« Un moment de bascule »
La seconde innovation en matière de stationnement, concerne plus particulièrement les emplacements réservés aux handicapés physiques. Si Bordeaux compte en moyenne 789 emplacements de ce style, et qu'elle en crée en moyenne quatre par mois, le système de l'arceau bleu télécommandé qui est actuellement utilisé, ne paraît pas toujours satisfaisant pour garantir l'accès des places aux seules personnes handicapées. Pour cette raison, la ville de Bordeaux, en partenariat avec la société C-Zame, va installer un tout nouveau système de protection des places de stationnement réservées ou interdites. A partir de la mi-octobre, trois stationnements de la place Tourny bénéficieront de ce système. Ces stationnements seront équipés de détecteurs de présence capables d'identifier les véhicules qui se gareront sur ces emplacements. Ainsi, les véhicules non autorisés ne pourront stationner car ils déclencheront une alarme et la police municipale pourra intervenir pour sanctionner l'infraction. Pour être autorisé à stationner les personnes à mobilité réduite devront s'inscrire par internet (sur bordeaux.fr et c-zame.com), par SMS ou par téléphone, sur simple justificatif du numéro de sa carte européenne de stationnement et de sa carte de validité, et par l'inscription de leur numéro de téléphone portable. Ainsi, une personne handicapée pourra avoir accès à ces places, quelque soit son véhicule, par un simple appel gratuit à partir de son téléphone portable et sera ainsi reconnue comme pouvant utiliser ces places.
Là encore la Mairie de Bordeaux sera une des premières villes de France à expérimenter ce système. Selon Alain Juppé, « ces trois innovations montrent bien que nous sommes à un moment de bascule dans les habitudes de mode de déplacement » et la semaine de la mobilité a été l'occasion de nous le démontrer.

Solène Méric

La semaine de la mobilité a été crée il y a 7 ans par la Commission européenne. Elle a pour but d'influencer durablement la résolution des problèmes de mobilité urbaine, d'améliorer la santé et la qualité de vie des citoyens. L'objectif est de sensibiliser le public aux questions de déplacements et de l'inciter à modifier ses comportements, en fédérant les différents acteurs de la mobilité pour une action collective et responsable.

Partager sur Facebook
Vu par vous
352
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !