Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | NéoTerra, pour une transition écologique « efficace »

10/07/2019 | Les conseillers régionaux de Nouvelle-Aquitaine se sont réunis le 9 juillet en séance plénière exceptionnelle baptisée « NéoTerra » consacrée à l’urgence climatique…

Plénière Néo-Terra à la Région à Bordeaux

Les élus régionaux se sont réunis le mardi 9 juillet à l’Hôtel de Région à Bordeaux lors d’une séance plénière exceptionnelle car essentiellement consacrée aux enjeux de la transition environnementale et climatique. C'est une première en France! Une séance qui fut l’occasion de présenter le rapport NéoTerra « réponse au Manifeste transpartisan pour le climat », signé par plus de quarante élus de cinq groupes de la majorité, proposé lors de la plénière d’octobre 2018 par le groupe EELV, « pour faire de la Nouvelle-Aquitaine une Région en marche pour le Climat. Un rapport qui fut adopté en soirée par les élus régionaux...

C’est une séance plénière totalement dédiée aux enjeux de la transition environnementale et climatique que viennent de vivre les conseillers régionaux de Nouvelle-Aquitaine lors d’une séance spéciale baptisée "NéoTerra"en ce mardi 9 juillet. « Cette séance se place aux confins de l’urgence écologique et de la prise en compte régionale », tient à souligner Jean-Louis Pagès, co-président du groupe Ecologiste et Citoyen – EELV à la Région. Pour Léonore Moncond’huy, co-présidente de ce même groupe « la bataille avance, NéoTerra est une première marche. Mais aujourd’hui nous attendons de voir quels moyens la Région va mettre derrière ses intentions. Il faut passer des ambitions à l’action ! ». NéoTerra est un document de onze ambitions déclinées en 86 fiches actions né d’échanges menés par les élus tous bords politiques confondus. Et ce ne fut pas chose aisée, car « nous n’avons pas tous la même conception de l’urgence climatique ! », soulignent les deux co-présidents. La Région Nouvelle-Aquitaine est le première région de France à réaliser un tel document et à rendre prioritaire cette thématique de la biodiversité sur ses politiques publiques.

La Région NA : une région « Zéro déchet » d’ici 2030
« Cette bataille culturelle » menée par les élus écologistes « porte ses fruits » et amène des « avancées concrètes ». Pour Nicolas Thierry, élu régional en charge de la Transition écologique, « nous avons réussi à mettre en haut de la pile des dossiers régionaux la biodiversté, c’est une première victoire. Aussi, lors de la fusion des trois régions, neuf réserves naturelles étaient recensées. Dans quelque temps nous en dénombrerons quinze ! » Autre action concrète née de cette bataille : le doublement des propriétés des espaces naturels. Aussi, d’ici 2030, la Région s’est engagée à devenir une région synonyme de « Zéro déchet ». « C’est un engagement politique fort car cette démarche implique un changement du modèle économique. En clair, adopter plus de sobriété dans les modes de production et réfléchir à une réutilisation multiple des déchets ». Françoise Coutant, vice-présidente en charge de la Transition Energétique et du Climat, tient à mettre en avant le fait que « toutes ces réflexions et actions autour de cette transition écologique mènent à une dynamique industrielle certaine créatrice d’emplois. » Aujourd’hui, les élus écologistes attendent un certain courage politique de la part d’Alain Rousset, le président de la Région, afin de mettre en application les ambitions. « Nous allons devoir renoncer à certaines politiques pour répondre aux exigences de l’urgence climatique, atténuer le réchauffement climatique et l’érosion de la biodiversité », précise Léonore Moncond’huy. L’agriculture est donc en ligne de mire pour les écologistes. Un secteur d’activité avec lequel ils travaillent au quotidien. « Notre réflexion est menée de concert avec les Chambres d’agriculture, les CUMA tous les acteurs agricoles et la prise de conscience est palpable », assure Françoise Coutant. « Aujourd’hui, nous devons changer de modèle agricole, ajoute Jean-Louis Pagès. Nous ne pouvons pas sortir à moitié des pesticides, nous devons entreprendre une sortie totale et nous avons réussi à convaincre le président Rousset à ce niveau-là. Et ce changement est irréversible il faut bien en avoir conscience ! » Bref, une politique systémique est indispensable pour répondre à cette urgence.

Jean-Louis Pagès, Léonore Moncond'huy, Nicolas Thierry, Françoise Coutant


NéoTerra, « un texte fondateur qui redonne du sens à l’action publique »
En introduction à cette séance plénière, Hervé Le Treut, président d’AcclimaTerra, directeur de l’IPSL, professeur à la Sorbonne Université ainsi qu’à Polytechnique, a présenté les conclusions d'Acclimaterra ainsi que les perspectives internationales/nationales. Le biologiste Vincent Bretagnolle a également énoncé les conclusions d'Ecobiose ainsi qu’un large panorama de solutions. Suite à cet argumentaire, Alain Rousset prit la parole en mettant en avant la prise de conscience globale et l’importance de coconstruire une politique. « Ce texte fondateur redonne du sens à l’action publique », a-t-il asséné. Les moyens pour mettre en œuvre cette politique c’est « la Région. Mais ne vous y trompez pas. NéoTerra n’est pas un point d’arrivée ! Toutefois, pour mettre en œuvre cette feuille de route, il persiste certaines inquiétudes notamment le fait que le gouvernement tente de reprendre le deuxième pilier de la PAC, le FEADER. C’est se tirer une balle dans le pied ! Notre priorité aujourd’hui c’est l’arrêt de l’utilisation des pesticides. »

NéoTerra, des prises de paroles diverses
Pascale Requenna (Modem et Apparentés) estime que « les intentions sont bonnes mais quels moyens humains et financiers ? Quels sont nos leviers financiers en tant que Région ? Et pourquoi réaliser cette plénière maintenant, pourquoi cette précipitation ? Est-ce purement politique ? Beaucoup de questions demeurent ! » Jacques Colombier (RN), lui, durant son allocution, n'a pas craint de remettre en question une énième fois les conclusions de chercheurs en matière de réchauffement climatique. « Depuis 1945, la température n’a augmenté que de 0,5 °C. La hausse moyenne des océans est de 1 mm / an soit 8 cm à la fin du siècle, on est loin des conclusions du GIEC ! Il ne faut pas tirer de conséquences hâtives ! »
Pour Stéphane Delpeyrat-Vincent (Pour une Ecologie Populaire et Sociale), « nous sommes véritablement rentrés dans cette période de réchauffement climatique. Nous ne pouvons que constater la disparition d’espèces, les 34 °C en Alaska la semaine dernière. Cette période est dévastatrice pour l’être humain. Et il ne s’agit pas simplement de sauver notre planète mais sauver aussi et surtout le vivant. Les solutions scientifiques sont connues et établies. L’heure est donc à l’action ! Et pour ce faire, nous devons entrainer toute la société dans ce mouvement -citoyens, politiques, agriculteurs…- et faire naître une nouvelle gouvernance. Donc nous connaissons les solutions et pourtant jour après jour, ça continue comme avant. Même si je suis très fier que le Conseil régional de NA soit la première collectivité à mettre en œuvre une politique dans ce cadre. Notre groupe est attentif sur trois points : quels budget et moyens, quelle méthode de gouvernance sur les territoires et quels partenaires, enfin quel travail pour mettre en œuvre une telle politique. »

Quels moyens pour une transition écologique efficiente?
De son côté Jean-Louis Pagès (co-président Ecologiste et Citoyens – EELV) pense que « rien, rien ne doit plus être comme avant. Il y a un passage que nous ne refranchirons jamais dans l’autre sens. Cette plénière aurait été impossible il y a quelques années malgré les mises en garde des écologistes. En 1990, alors que le GIEC rendait public son premier rapport, notre discours restait inaudible ! D’où vient se retournement de l’opinion publique depuis cinq ans. C’est la prise de conscience des grandes nations pollueuses qui a permis cette prise conscience publique ». Léonore Moncond’hui (co-présidente Ecologiste et Citoyens – EELV) prit ensuite la parole pour expliquer que « NéoTerra illustre l’avancée de la bataille culturelle menée par le groupe. Le succès de NéoTerra sera collectif ou ne le sera pas. Et aujourd’hui, nous franchissons un grand pas celui de l’arrêt des pesticides ».
Jean Dionis du Séjour (Union Centriste Nouvelle-Aquitaine), lui, au nom de son groupe se dit « partant pour aller convaincre nos concitoyens sur cette urgence climatique. Nous souhaitons un consensus sur ce sujet le plus large possible. Mais nous avons quelques réserves : aucun engagement financier n’est mentionné dans ce document. Cela fragilise votre démarche Président. Aussi, nous vous mettons en garde contre un discours d’urgence qui pourrait inquiéter nos concitoyens. Je ne crois pas au passage en force. Nous devons y intégrer les citoyens. Il vous faut donc convaincre les territoires, c’est le seul chemin durable. Enfin, autre réserve concernant ce document, l’absence totale de hiérarchisation de toutes les fiches d’actions. Quelles sont les priorités ? Il faut qu’elles apparaissent clairement ! » Aurélien Sebton (Union des Démocrates et Indépendants et Apparentés), lui, a tenu à souligner que « les lignes commencent à bouger et à se recomposer en matière d’écologie. Toute la politique doit être envisager avec comme boussole l’urgence climatique ».
Pour Guillaume Guérin (Les Républicains – CPNT) « Personne ne peut nier que l’écologie est une préoccupation majeure de notre société. Ce document est très moins d’être complet. Il aurait mérité une co-construction avec les agriculteurs… Il y a des oublis : la filière nucléaire. Ne présagez pas des votes de ce soir. Un oui ne signifie pas un blanc-seing. » Toujours dans le clan LR, Alexandra Siarri a souhaité mettre l’accent sur la santé. « Le vivant ne disparaitra pas de la planète et ce quel que soit les températures. L’humain lui pourrait disparaitre s’il ne prend pas en compte cette évolution. Nous manquons d’éléments concrets, par exemple sur l’eau, comment la préserver. La protection de l’eau et du vivant doit prioriser toutes les actions. Aussi, il manque dans ce document la mention d’autres collectivités pour travailler avec la Région à ce dessein. » Enfin, Matthias Fekl (Parti Socialiste et Apparentés) a souligné que « nous devons entreprendre cette transformation avec les acteurs économiques des territoires et avoir à cœur de faire le lien entre la question écologique et la question sociale. »
NéoTerra a été adopté ce 9 juillet au soir à 21h50 en clôture de cette séance plénière.
Dans le détail. POUR : PS / PEPS / EELV / PRG / Union Centriste / 2 élus UDI (Aurélien SEBTON et Véronique ABELIN) / Une partie des élus LR. ABSTENTION : MODEM / UDI (à l’exception d’Aurélien SEBTON et Véronique ABELIN) / Une partie des élus LR. CONTRE : DINA / RN / 2 élus LR (Eddy PUYJALON et Yves d’AMECOURT).

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
12116
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
La centrale solaire de Pardies, Os-Marcillon, Parix occupe les friches de l'ancienne centrale thermique Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

L'antenne radio de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

Depuis 2019, 70 espèces d'oiseaux, 216 espèces végétales, 7 espèces de chiroptères et de nombreux insectes ont été répertoriés sur la plateforme aéroportuaire de Pau Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

Campagne de mesures par géophysique héliportée Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

Vue d'ensemble 3D des futures installation duj site de dépollution des eaux de l'agglomération Pau Béarn Pyrénées, par le cabinet Camborde Architectes Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

Olivier Mitsieno, le jeune éleveur ovin conduit son troupeau sur le marais restauré de Talmont-sur-Gironde Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

Le quai Souchet, à Libourne, où se déroulera le festival « Libournais Territoire d'eaux » Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne

un pêcheur sur l'Isle Environnement | 28/07/2021

La pêche, un autre atout pour le département de la Dordogne

Vue forestière du Bois des Sources du Peugue Environnement | 27/07/2021

Au mois d'août, baladez-vous en Gironde !

Florian Horru a fait installer un composteur pour ses végétaux Environnement | 26/07/2021

Réduire l'impact carbone des hypermarchés, c'est possible. Exemple sur l'île d'Oléron

Il est possible de réduire la pollution lumineuse pour favoriser la biodiversité des animaux crépusculiares et nocturnes. Environnement | 23/07/2021

Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole Environnement | 12/07/2021

Limoges Métropole vise la transition énergétique avec son plan climat air énergie

Dans la réserve naturelle de Moeze Oléron, près de Rochefort Environnement | 30/06/2021

Biodiversité : Rochefort fait son université d'été

Le bureau de la plateforme de la rénovation énergétique inauguré le 11 juin à La Rochelle Environnement | 14/06/2021

Rénovation énergétique : comment La Rochelle accompagne ses administrés

Les chiroptères vont profiter d'un nouvel habitat Environnement | 10/06/2021

Un espace de biodiversité urbain sur l'agglomération périgourdine