Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Niort : salle comble pour la présentation du rapport d’AcclimaTerra sur le changement climatique en Nouvelle-Aquitaine

08/12/2018 | Trois membres du comité scientifique régional sur le changement climatique, AcclimaTerra, ont présenté à Niort le rapport "Anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine".

Trois scientifiques ont présenté le rapport d'AcclimaTerra sur les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine

Le salon d’honneur de la mairie de Niort est plein à craquer pour une cause qui nous implique tous : l’avenir de notre planète, le changement climatique, l’écologie au sens large du terme. Ce jeudi soir, était présenté le deuxième rapport mené par AcclimaTerra, (un comité scientifique régional sur le changement climatique) intitulé “Anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine. Pour agir dans les territoires”. Ce texte a été rédigé par plus de 370 chercheurs et revient sur l’impact du changement climatique sur l’ensemble du territoire de la région . Des questions qui suscitent l’intérêt du grand public.

AcclimaTerra, un nom qui désigne un comité scientifique qui travaille sur les conséquences du réchauffement climatique en Nouvelle-Aquitaine. Cette année, ils ont rédigé un rapport de 500 pages et une synthèse d’une centaine de pages qui collectent des données sur le climat, reviennent sur l’impact du dérèglement climatique sur l’ensemble de ce vaste territoire et dans de multiples domaines que ce soit l’agriculture, le droit, l’eau, l’énergie, la géologie ou encore la santé. Selon Yohana Cabaret, chargée de mission à AcclimaTerra, « ce rapport dresse un constat et énumère des pistes de travail. Il faut que les Néo-Aquitains s’adaptent à ce changement climatique et que les élus travaillent sur des mesures d’adaptation. » C’est ce qu’essaie de faire AcclimaTerra en organisant des soirées de sensibilisation auprès du grand public comme c’était le cas, ce jeudi 6 décembre à la mairie de Niort.

Une démarche néo-aquitaine scientifique
Trois scientifiques, qui ont participé à la rédaction de ce rapport, ont expliqué leur démarche . Ils ont travaillé sur des documents déjà existants qui permettent de constater ce changement climatique. Selon eux, la Nouvelle-Aquitaine doit s’adapter. « C’est important que les chercheurs contribuent à ce genre de rapport », souligne Bernard Legube, professeur émérite de l'université de Poitiers. Il a coordonné, un chapitre sur la qualité de l’eau dans les milieux. Mais il est également revenu sur la température moyenne. En France depuis 1900, la moyenne de la température a pris 1,2° (chiffre de 2015). Sur la Nouvelle-Aquitaine, entre 1960 et 2015, elle a augmenté de 1,4°. « Ces changements climatiques ont un effet sur les milieux naturels et les ressources, rappelle-t-il. À quoi pouvons-nous nous attendre, s’ils continuent d’empirer comme ça ? Il y aura un effet sur l’hydrologie, les cycles seront perturbés, le débit des rivières, des fleuves, la consommation et la demande d’eau potable vont augmenter. » Il nous indique que certaines rivières de Nouvelle-Aquitaine vont perdre 20 à 30% de débit : la température de l’eau va augmenter. « Il y aura forcément des conséquence sur la disponibilité et la qualité de l’eau. Il faudra alors une solidarité entre ruraux et urbains. Il faut protéger les ressources et mieux traiter les eaux usées. » Selon le professeur émérite, les solutions ne sont pas encore toutes connues. Il va falloir s’adapter au changement climatique et préconiser une économie d’eau. Mais pour cela il y aura des innovations et des alternatives qui seront trouvées par les chercheurs.

Un moment d'échanges et de questions avec le public.

Quelle transition écologique ?
Autre thématique mise en avant à Niort : la transition écologique et énergétique du territoire de la Nouvelle-Aquitaine C’est Mohamed Taabni (université de Poitiers, laboratoire Ruralités) qui en a parlé. Les ressources naturelles risquent de réduire et seront sources de tension. Il a rappelé que le plan climat au niveau national était en cours de révision. Sur le plan régional, un diagnostic met en relief les points noirs et les points positifs. Il faut s’adapter aux spécificités des espaces locaux. « L’aspect adaptation prend en compte la vulnérabilité des territoires, explique le maître de conférences en géographie. Cela passe par un changement du comportement des citoyens avec les ressources à portée de main, en favorisant notamment le circuit court. » Bien évidemment, il a fait référence au rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) publié en octobre dernier. « Je pense que la région Nouvelle-Aquitaine doit prendre la mesure et doit avoir le souci de s’approprier les problématiques climatiques. Il faut qu’on s’approche du scénario vertueux du GIEC sans que ce soit vécu comme une contrainte et du punitif par la population ».

Végétaliser les zones urbaines
Enfin le dernier point évoqué aborde les enjeux climatiques dans le bâti et dans les milieux urbains par Francis Allard (université de La Rochelle, laboratoire LaSIE). Comme l’enseignant-chercheur l’a rappelé, la population mondiale a basculé dans l’urbanisation. 76% des Européens vivent en ville. Ce phénomène a sans doute entraîné l’élévation du niveau de la température en ville. Parfois il y a 10° en plus en ville l’été par rapport à la périphérie, avec la formation d’îlots de chaleur qui ont des effets indirects sur la santé, sur le rejet d’ozone, sur la demande électrique, la consommation énergétique. Francis Allard a pris l’exemple des systèmes de climatisation, qui en plus, réchauffent l’atmosphère en rejetant de l’air chaud. Les solutions proposées sont logiques. « Il faut, je pense, réhabiliter le parc de bâtiments existants. Il est impossible, si on ne réhabilite pas 3% du parc d’ici 2050, que l’on respecte le facteur 4 (NDLR : l’objectif de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre entre le niveau de 1990 et celui de 2050). L’État serait en plus bénéficiaire de cet investissement avec la diminution des dépenses de santé. » L’enseignant-chercheur préconise une végétalisation de l’espace urbain, le traitement des surfaces urbaines avec des revêtements spéciaux contre les infrarouges (comme c’est déjà le cas en Californie). Il faut selon lui aussi développer l’autoconsommation et l’énergie renouvelable et enfin limiter l’étalement urbain pour éviter les mobilités. Cette soirée s’est conclue par un moment d’échanges où l’inquiétude pour le climat s’est clairement révélée .

« Anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine. Pour agir dans les territoires ». avec AcclimaTerra sera présente le 14 décembre prochain à l’auditorium de la médiathèque de Tulle, le 17 décembre à la mairie de Guéret et enfin le 18 décembre à la Filature de l’Isle à Périgueux.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8576
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !