Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

  • 15/04/21 | Une meunerie bio et sans gluten à Thuré (86)

    Lire

    A Thuré, dans la Vienne, François Michaud produit des céréales en circuit court tout en pratiquant l’agroforesterie. Pour valoriser les céréales produites sur la ferme en farines ou semoules, il va construire une meunerie. Afin de répondre aux demandes de farines sans gluten, il prévoit également d’acquérir deux moulins et qui lui permettront d’assurer la vente en circuit-court auprès de boulangers et particuliers.

  • 14/04/21 | L’église de Notre-Dame de Soudan va être restaurée

    Lire

    Erigée au XIIe siècle, l’église de Notre-Dame de Soudan dans les Deux-Sèvres souffre de multiples désordres comme des zones d’instabilité structurelles en raison de nombreuses modifications architecturales ou d’une humidité trop importante qui ont détérioré les maçonneries intérieures et extérieures. Afin d’évacuer cette humidité, une tranchée de ventilation va être creusée permettant ainsi la restauration des maçonneries et des peintures murales.

  • 14/04/21 | Un jeu vidéo développé dans les Landes

    Lire

    La société Itchy à Saint-Etienne d’Orthe dans les Landes, s’est spécialisée dans la création de jeux vidéos en 2018 avec son projet « World of furry ». Ce projet permet d’offrir un jeu familial et bienveillant basé sur les animaux imaginaires possédant des caractéristiques humaines. Il sera gratuit à télécharger et la monétisation se fera sous forme d’achats d’objets premium et avec un système d’abonnement.

  • 14/04/21 | 618 000 euros pour les travaux d’urgence sur la ligne Niort-Saintes

    Lire

    Lors de sa dernière séance plénière du 12 avril, la Région vient d'accorder 618 000 euros pour les travaux d’urgence sur la ligne Niort-Saintes. Ce chantier « de maintien de la performance » est indispensables pour pérenniser les circulations des TER et empêcher la dégradation supplémentaire des performances (vitesse, capacité et exploitation). S'en suivront des travaux de régénération étalés jusqu’en 2028. Huit autres lignes sont bénéficierons de ces chantiers d'urgence en 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Niort : salle comble pour la présentation du rapport d’AcclimaTerra sur le changement climatique en Nouvelle-Aquitaine

08/12/2018 | Trois membres du comité scientifique régional sur le changement climatique, AcclimaTerra, ont présenté à Niort le rapport "Anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine".

Trois scientifiques ont présenté le rapport d'AcclimaTerra sur les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine

Le salon d’honneur de la mairie de Niort est plein à craquer pour une cause qui nous implique tous : l’avenir de notre planète, le changement climatique, l’écologie au sens large du terme. Ce jeudi soir, était présenté le deuxième rapport mené par AcclimaTerra, (un comité scientifique régional sur le changement climatique) intitulé “Anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine. Pour agir dans les territoires”. Ce texte a été rédigé par plus de 370 chercheurs et revient sur l’impact du changement climatique sur l’ensemble du territoire de la région . Des questions qui suscitent l’intérêt du grand public.

AcclimaTerra, un nom qui désigne un comité scientifique qui travaille sur les conséquences du réchauffement climatique en Nouvelle-Aquitaine. Cette année, ils ont rédigé un rapport de 500 pages et une synthèse d’une centaine de pages qui collectent des données sur le climat, reviennent sur l’impact du dérèglement climatique sur l’ensemble de ce vaste territoire et dans de multiples domaines que ce soit l’agriculture, le droit, l’eau, l’énergie, la géologie ou encore la santé. Selon Yohana Cabaret, chargée de mission à AcclimaTerra, « ce rapport dresse un constat et énumère des pistes de travail. Il faut que les Néo-Aquitains s’adaptent à ce changement climatique et que les élus travaillent sur des mesures d’adaptation. » C’est ce qu’essaie de faire AcclimaTerra en organisant des soirées de sensibilisation auprès du grand public comme c’était le cas, ce jeudi 6 décembre à la mairie de Niort.

Une démarche néo-aquitaine scientifique
Trois scientifiques, qui ont participé à la rédaction de ce rapport, ont expliqué leur démarche . Ils ont travaillé sur des documents déjà existants qui permettent de constater ce changement climatique. Selon eux, la Nouvelle-Aquitaine doit s’adapter. « C’est important que les chercheurs contribuent à ce genre de rapport », souligne Bernard Legube, professeur émérite de l'université de Poitiers. Il a coordonné, un chapitre sur la qualité de l’eau dans les milieux. Mais il est également revenu sur la température moyenne. En France depuis 1900, la moyenne de la température a pris 1,2° (chiffre de 2015). Sur la Nouvelle-Aquitaine, entre 1960 et 2015, elle a augmenté de 1,4°. « Ces changements climatiques ont un effet sur les milieux naturels et les ressources, rappelle-t-il. À quoi pouvons-nous nous attendre, s’ils continuent d’empirer comme ça ? Il y aura un effet sur l’hydrologie, les cycles seront perturbés, le débit des rivières, des fleuves, la consommation et la demande d’eau potable vont augmenter. » Il nous indique que certaines rivières de Nouvelle-Aquitaine vont perdre 20 à 30% de débit : la température de l’eau va augmenter. « Il y aura forcément des conséquence sur la disponibilité et la qualité de l’eau. Il faudra alors une solidarité entre ruraux et urbains. Il faut protéger les ressources et mieux traiter les eaux usées. » Selon le professeur émérite, les solutions ne sont pas encore toutes connues. Il va falloir s’adapter au changement climatique et préconiser une économie d’eau. Mais pour cela il y aura des innovations et des alternatives qui seront trouvées par les chercheurs.

Un moment d'échanges et de questions avec le public.

Quelle transition écologique ?
Autre thématique mise en avant à Niort : la transition écologique et énergétique du territoire de la Nouvelle-Aquitaine C’est Mohamed Taabni (université de Poitiers, laboratoire Ruralités) qui en a parlé. Les ressources naturelles risquent de réduire et seront sources de tension. Il a rappelé que le plan climat au niveau national était en cours de révision. Sur le plan régional, un diagnostic met en relief les points noirs et les points positifs. Il faut s’adapter aux spécificités des espaces locaux. « L’aspect adaptation prend en compte la vulnérabilité des territoires, explique le maître de conférences en géographie. Cela passe par un changement du comportement des citoyens avec les ressources à portée de main, en favorisant notamment le circuit court. » Bien évidemment, il a fait référence au rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) publié en octobre dernier. « Je pense que la région Nouvelle-Aquitaine doit prendre la mesure et doit avoir le souci de s’approprier les problématiques climatiques. Il faut qu’on s’approche du scénario vertueux du GIEC sans que ce soit vécu comme une contrainte et du punitif par la population ».

Végétaliser les zones urbaines
Enfin le dernier point évoqué aborde les enjeux climatiques dans le bâti et dans les milieux urbains par Francis Allard (université de La Rochelle, laboratoire LaSIE). Comme l’enseignant-chercheur l’a rappelé, la population mondiale a basculé dans l’urbanisation. 76% des Européens vivent en ville. Ce phénomène a sans doute entraîné l’élévation du niveau de la température en ville. Parfois il y a 10° en plus en ville l’été par rapport à la périphérie, avec la formation d’îlots de chaleur qui ont des effets indirects sur la santé, sur le rejet d’ozone, sur la demande électrique, la consommation énergétique. Francis Allard a pris l’exemple des systèmes de climatisation, qui en plus, réchauffent l’atmosphère en rejetant de l’air chaud. Les solutions proposées sont logiques. « Il faut, je pense, réhabiliter le parc de bâtiments existants. Il est impossible, si on ne réhabilite pas 3% du parc d’ici 2050, que l’on respecte le facteur 4 (NDLR : l’objectif de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre entre le niveau de 1990 et celui de 2050). L’État serait en plus bénéficiaire de cet investissement avec la diminution des dépenses de santé. » L’enseignant-chercheur préconise une végétalisation de l’espace urbain, le traitement des surfaces urbaines avec des revêtements spéciaux contre les infrarouges (comme c’est déjà le cas en Californie). Il faut selon lui aussi développer l’autoconsommation et l’énergie renouvelable et enfin limiter l’étalement urbain pour éviter les mobilités. Cette soirée s’est conclue par un moment d’échanges où l’inquiétude pour le climat s’est clairement révélée .

« Anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine. Pour agir dans les territoires ». avec AcclimaTerra sera présente le 14 décembre prochain à l’auditorium de la médiathèque de Tulle, le 17 décembre à la mairie de Guéret et enfin le 18 décembre à la Filature de l’Isle à Périgueux.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9958
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !