aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | NKM aux Assises des Risques Naturels à Bordeaux : "Faire progresser la culture du risque"

19/01/2012 |

Premières Assises Nationales des Risques Naturels 19 et 20 janvier 2012 à Bordeaux

« L'Aquitaine est exposée à tous les risques naturels exceptés le risque volcanique ». C'est en ces termes « rassurants » que Patrick Stéfanini, le Préfet de Région, a accueilli les participants aux premières assises nationales sur la prévention des risques naturels, organisées à Bordeaux ces 19 et 20 janvier. En présence de la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, de Margareta Wahlström, du secrétariat général des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, et d'Erik Orsenna, économiste, écrivain, membre de l'Académie française, ces Assises invitent chercheurs, élus et associations au dialogue et à l'échange pour une meilleure prévention des ces risques.

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, « la France est plutôt bonne » sur la gestion des risques naturels. Comme elle l'a rappelé les réglementations sont nombreuses, et "les actions ont été encore accélérées" suite au dramatique passage de la tempête Xynthia ou à la réccurences des inondations dans le Var depuis 2009. Des plans de prévention des risques littoraux entraînant probablement "un certain nombre d'interdictions de constructions, de modifications des règles d'urbanisme" sont en cours, rappelle-t-elle ; un Observatoire des risques naturels s'apprête à être créé, une nouvelle règlementation sismique est mise en place, et pour une meilleure gestion des risques en montagne, "l'ONF va voir ses subventions augmentées" annonce la Ministre.Autant de nouveautés qui viennent s'ajouter au divers Programmes d'Actions de Prévention des Inondations, Plan de Prévention des Risques Incendies ou encore aux Plan Locaux d'Urbanisme qui identifient les zones inondables. Mais malgré tout, les drames adviennent. Des risques qui s'aggravent ou se multiplient quand, à l'aléa naturel vient s'ajouter, par "effet domino", le risque technologique.Autre facteur aggravant : le changement climatique. Pour autant NKM l'affirme : « la politique de l'Etat ne sera efficace que si la culture du risque progresse ».

La prévention des risques: une politique "peu rentable"
Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'environnement à la tribune des Assises Nationales des risques naturels
La « culture du risque », un des mots-clés de cette première matinée de travail. De l'avis des nombreux participants, élus, représentants de la société civile et assureurs, elle seule, rassemblant « mémoire des évènements passés et plus grande réactivité face au aléas », pourra réduire les contradictions attachées aux politiques de prévention des risques. Politiquement « peu rentables », ni visibles, ces enjeux de protection des populations doivent faire face à la pression forte du développement démographique ou économique des territoires. Des pressions qui ont trop souvent raison du devoir de protection des élus face à des risques qui paraissent si lointains ou si rares. Pour réduire cette pression, la « culture du risque », dans une étroite relation avec les scientifiques qui permettant la connaissance et donc la gestion des risques, doit concerner l'ensemble de la collectivité. Doivent être éduqués non seulement les élus, mais aussi, les acteurs économiques (promoteurs immobiliers notamment) et bien sûr les population qui bien souvent ignore même l'existence d'un risque naturel. Les scientifiques quant à eux, pour une meilleure réception de leur message, doivent apprendre à être « plus pédagogues et moins experts » dans le discours et les dialogues avec le reste de la société, reconnaît Roger Genet, Directeur général de l'Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture (IRSTEA, la nouvelle appellation du Cemégref).
Culture du risque, interaction entre chercheurs et décideurs, conciliation entre aménagement du territoire et risques naturels ou encore la question de l'effet domino des risques naturels sur les risques industriels sont autant de questions débattues lors de ces Assises, et sur lesquelles la ministre attend des propositions concrètes. C'est d'ailleurs bien dans cette idée d'un échange permanent d'informations et de débats entre les différents acteurs qu'elle a confirmé le renouvellement de cet évènement national tous les deux ans.

Photo: Aqui.fr

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
477
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !