Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

  • 25/04/19 | Festival Philosophia en approche !

    Lire

    La treizième édition du festival Philosophia se tient du 22 au 26 mai prochain. Le thème retenu est l'histoire. La présentation officielle du festival aura lieu le 29 avril prochain à Cap Sciences. 34 rendez-vous sont au programme de ce festival qui se déroule à Saint-Émilion, Libourne et Pomerol. L'archéologue préhistorien Jean-Paul Demoule, auteur de "Comment l'archéologie bouleverse nos civilisations" (éd. La Découverte) sera présent, accompagné de nombreux spécialistes.

  • 24/04/19 | Commerce : la Nouvelle-Aquitaine excédentaire

    Lire

    La balance commerciale régionale a été dévoilée ce mercredi 24 avril. Tandis que la France dégrade son déficit, la Nouvelle-Aquitaine dégage un excédent commercial de 600 millions d'euros. L'analyse des données publiées par la Douane est réalisée l'Observatoire régional des échanges internationaux, co-pilotée par la Région et la Chambre du Commerce et de l'Industrie Nouvelle-Aquitaine. Les trois plus importantes destinations de l'export régional sont les États-Unis, l'Espagne et l'Allemagne. Les 9 553 entreprises exportatrices de la Nouvelle-Aquitaine dont 1 406 sont des primo exportateurs (14,7%) ont réalisé 23,4 milliards d'euros d'exportations en 2018.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Odeurs et irritations : le bassin de Lacq cherche mais ne trouve pas

21/08/2015 | Le plan d’actions immédiat déclenché par la préfecture pour définir l’origine des nuisances dénoncées sur le bassin de Lacq n’a encore rien donné

Les enquêtes menées sur le terrain n'ont encore révélé aucune piste solide

Des odeurs jugées insupportables ainsi que des irritations de la peau et des poumons ont été dénoncées à partir du mois de juin par des riverains du bassin industriel de Lacq. Cette pollution a amené la SEPANSO à déposer une plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui, tandis qu’une action en justice devrait également être engagée par une dizaine de riverains. Dans un premier temps, une fosse contenant du soufre liquide, et dont le toit était dégradé, avait été incriminée. Mais on ignore en fait toujours l’origine des nuisances. Face à un mécontentement montant, la préfecture confirme qu’un « plan d’actions immédiat » a été lancé.

Celui-ci a été défini par un groupe de travail dans lequel figurent les services de l’Etat, des industriels ainsi que les élus concernés. Il se décline de trois manières.

Les riverains interrogés, les industries examinéesDes campagnes de mesures effectuées chez les riverains incommodés ont été intensifiées, précise d’abord l’administration. « Des prélèvements complémentaires visant à élargir le champ des recherches sont en cours ».

On a a également  fait appel à « des laboratoires externes spécialisés dans la détection de composants à très faible concentration ». Enfin, la marche de certaines unités industrielles a été modifiée de manière temporaire pour faciliter la recherche d’éventuelles substances toxiques.

Les services de l’Etat, en particulier la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) , sont chargés, en plus des contrôles diligentés chez chaque exploitant,  de vérifier la mise en œuvre de ce programme par les industriels, précise la préfecture.

Pour le moment, les premiers résultats disponibles ne donnent rien. Les rejets industriels dans l'atmosphère ont été examinés dans le détail, sans résultat. « Aucune évolution significative de ces émissions ne permet, à ce jour, d’expliquer les gênes signalées ».

" De nouvelles odeurs "La préfecture signale toutefois qu’une enquête a été lancée par l’Agence régionale de santé et l’InVS (institut de veille sanitaire) « auprès des plaignants ayant accepté d’être interrogés ». Cela, afin de définir les symptômes signalés : gênes olfactives, irritations….

« Cette enquête a mis en exergue la présence de nouvelles odeurs sur le site depuis un à deux ans" . Celles-ci peuvent survenir  de manière soudaine et durer de quinze minutes à quelques heures. Leur intensité la plus élevée est ressentie depuis trois à six mois, en particulier la nuit.

Mais, là encore, poursuit l’administration, les multiples symptômes décrits et les mesures environnementales effectuées par les laboratoires d’analyse ne permettent pas d’orienter les recherches  vers un polluant particulier.

« La surveillance se poursuit donc et le plan d’action sera maintenu tant que la source de la gêne ressentie n’aura pas été isolée ». 

Internet pour la transparenceCritiquée par la Sepanso pour sa volonté de tempérer le débat, l'administration rappelle enfin qu’une règlementation contraignante s’applique aux installations industrielles,  classées Seveso sur le bassin de Lacq. Un arsenal de textes que l’on peut, explique-t-elle,  consulter sur Internet (www.legifrance.gouv.fr). Tout comme on peut s’informer sur le plan de prévention des risques mis en place autour de la plateforme de Lacq (www.risques.aquitaine.gouv.fr).

Les comptes rendus des réunions organisées par le Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles (SPPPI), sont eux aussi accessibles au public. Cette structure réunit chaque année les industriels ainsi que les représentants des salariés, les élus du bassin de Lacq et les associations concernées.

Le contenu de ces réunions peut être consulté sur  http://www.pyrenees-atlantiques.gouv.fr (Rubrique environnement. Inscrire le mot clé SPPPI dans le moteur de recherche).

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3026
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Françoise Boulanger | 23/08/2015

Bonjour monsieur Nicomette
Votre article est très intéressant et je vous remercie pour la qualité de vos précisions.
Cependant il me semble que les comptes-rendus dont vous parlez à la toute fin ne s'arrêtent pas en 2012. J'ai pu consulter celui de la séance du 24 novembre 2014. Mis en ligne en février 2015. (Il y en a eu un également en 2013.)
Bien cordialement.
http://www.pyrenees-atlantiques.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Prevention-des-pollutions-industrielles/Bassin-de-Lacq-SPPPI/seance-du-28-novembre-2014

cochise | 23/08/2015

Donc la transparence s'arrête pour la Préfecture à la réunion du 7 octobre 2012 soit il y a bientôt 3 ans ?

Webmestre | 24/08/2015

Effectivement, je suis allé un peu vite en besogne en me basant sur des indications sans doute trop lapidaires. Il faut en fait aller sur le site http://www.pyrenees-atlantiques.gouv.fr , cliquer dans "politiques publiques", puis dans les onglets "Environnement, risques naturels et technologiques", "préventions pollutions industrielles", et enfin "bassin de Lacq". Merci pour votre vigilance.
JJ Nicomette

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !