Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Où sont passées les hirondelles ?

22/07/2018 | Sur 502 nids d'hirondelles détruits en Gironde, la LPO Aquitaine a pu compenser la destruction de 121 nids. Pour le reste, elle mise sur la sensibilisation.

Hirondelles G

Elles se font de plus en plus rares. Ces oiseaux migrateurs que l’on aperçoit au printemps et qui annoncent l’arrivée des beaux jours sont en déclin en France depuis quelques années maintenant : depuis dix ans, on compte une diminution de 20% des espèces d’hirondelles de fenêtre et jusqu’à 38% pour les hirondelles rustiques. Ce déclin s’explique par la raréfaction des sites de nidification, la destruction volontaire, la suppression des haies ou encore le traitement aux pesticides. Le groupe Nichoirs de la LPO Aquitaine (Ligue de protection des oiseaux) tente de sensibiliser le public pour sauver les hirondelles de la région.

C’est un triste bilan que vient de dresser le groupe Nichoirs sur le déclin des hirondelles dans notre territoire. Si l’hirondelle de fenêtre a bénéficié des efforts de nidification ces dernières années avec un niveau d’effectif stable, on ne peut pas en dire autant de l’hirondelle rustique. En effet, le taux d’occupation des nids en 2017 est tombé à 18%, avec une mortalité importante des oisillons au nid, tirant la sonnette d’alarme de la LPO Aquitaine. La Ligue de protection des oiseaux suit depuis douze ans plus de 2 010 nids répartis sur 707 sites différents de la région. C’est une lutte au quotidien qu’elle mène pour empêcher la disparition de ces oiseaux migrateurs, importants pour la biodiversité, en Gironde et bien au-delà. 121 nids suivis qui ont été détruits en Gironde ont pu bénéficier d’une compensation par les bénévoles, notamment grâce à l’installation de nombreux nichoirs. Mais 381 nids détruits n’ont bénéficié d’aucun remplacement. Au total ce sont 502 nids qui ont été détruits, expliquant en grande partie la réduction du nombre d’hirondelles sur le territoire.

Moins de lieux propices à la nidification

D’abord, la raréfaction des nids s’explique par l’évolution moderne des habitations et les travaux d’urbanisations, moins propices pour la fabrication de nids de boue. Les travaux de peinture ou de ravalement des façades empêchent les hirondelles de fenêtre de s’installer sous les toits. Les hirondelles rustiques elles, aiment s’installer dans les granges, les garages ou étables. Mais ces bâtiments se font de plus en plus rares et sont parfois condamnés par les propriétaires. Surtout, c’est la destruction volontaire de nids qui est pointée du doigt par la LPO. Cette destruction est pourtant sanctionnée par la loi du 10 juillet 1976 du Code de l’environnement. L’utilisation de pesticides contaminants leur nourriture et la suppression des haies sur les parcelles agricoles (véritable source d’insectes et de nourriture) viennent s’ajouter à la liste des effets négatifs au développement des hirondelles.

  Hirondelle

Agir contre leur disparition

Alors, le groupe Nichoirs de la LPO tente d’agir, notamment en renforçant la surveillance de ses nids et en mettant en place des actions de sensibilisation du grand public. Des bénévoles et des salariés se relaient dans les écoles pour informer et éduquer les plus jeunes au maintien de cette espèce protégée. Rappelons que les hirondelles sont notamment très utiles pour réguler le flux de moustiques. Elles en consomment une grande quantité, ce qui réduit la prolifération.  Lors de travaux de construction ou de rénovation de bâtiments, la LPO propose de se rendre sur place pour conseiller les constructeurs et favoriser l’intégration de nichoirs aux nouveaux édifices. Installer des points d’eaux, des nichoirs artificiels dans les arbres ou limiter l’utilisation de pesticides font aussi parti des recommandations de la LPO. Enfin, certains parcs de la région sont classés « refuges LPO », pour protéger la biodiversité de proximité. C’est en misant sur la sensibilisation de la population et en compensant la destruction des nids que le groupe Nichoirs mène sa bataille pour contrer le déclin des hirondelles.

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : LPO

Partager sur Facebook
Vu par vous
7126
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !