Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le pétrole offshore fait des vagues à Pau

06/04/2016 | Près de 150 opposants sont venus perturber mardi le sommet mondial du pétrole offshore, fermement décidés à rester là jusqu’au 7 avril

Les opposants au sommet, mardi matin, devant l'entrée du centre de congrès

« Nous sommes des citoyens qui agissons dans l’intérêt général, face à des gens qui n’ont qu’un seul but : faire plus de profit ». Près de 150 manifestants se sont retrouvés mardi devant le Palais Beaumont à Pau, avec la ferme intention de perturber le sommet mondial du pétrole offshore organisé pendant trois jours dans cette ville. Une rencontre qui prend des allures de provocation pour bon nombre de mouvements altermondialistes et de défense de l’environnement. Quatre mois après la tenue à Paris de la COP 21 et la volonté affichée par 195 pays de maintenir la hausse des températures sous la barre des 2 degrés, ces derniers n’acceptent pas en effet de voir les ténors de la production pétrolière se réunir pour étudier les moyens d’augmenter l’exploitation des énergies fossiles, en particulier dans les gisements situés en mer.

Le choix de Pau ne relève pas du hasard. Installée à deux pas du bassin de Lacq, qui a exploité pendant 50 ans le gaz contenu dans le sous-sol béarnais, la ville accueille également l’un des sièges du groupe Total. Son centre technique et scientifique y fournit du travail à plus de 2 900 personnes.

L’entreprise n’est pas l’organisatrice, mais plutôt l’hôte, du sommet international « Marine Construction and Engineering Deepwater Development » mis sur pied par une société texane. Une sorte de grand-messe du forage en mer à laquelle participent des géants comme Shell, Exxol, Repsol, BP, etc.
Cela étant, tous les ingrédients sont réunis ces jours-ci au pied des Pyrénées pour voir deux thèses s’affronter.

« D’autres choix existent » Pour le collectif Action non violente-COP21, un « mouvement citoyen pour la justice climatique » qui s’oppose à la tenue du sommet et assure pouvoir mobiliser plusieurs centaines de militants pendant trois jours, la coupe est pleine.
« L’extraction et la combustion des énergies fossiles que sont le pétrole et le gaz sont à l’origine de 80 % des émissions mondiales de CO2 » rappelle-t-il. Selon lui, il importe donc de laisser désormais sous terre la majeure partie de ces ressources, et de se tourner vers d’autres énergies. Mais également vers d’autres manières de consommer. Faute de quoi, on ira droit vers « l’emballement irréversible et incontrôlable du climat ».

Sans parler des dégâts collatéraux. Car, comme  l’explique Olivier Dubuquoy, porte-parole du mouvement Nation Océan, les risques de pollution que présente l’exploitation offshore du pétrole sont particulièrement importants.
« L’océan constitue notre principale barrière contre le réchauffement climatique et on sait que l’on a dix ans pour gagner la bataille climatique. Il nous impérativement passer à d’autres sources d’énergie : marémotrice, solaire, éolienne, hydroélectricité. D’autant plus que nous maîtrisons ces technologies".

Un demande mondiale en hausse Le groupe Total, qui a reçu récemment à Paris les opposants au sommet, développe un autre point de vue. Compte tenu de l’accroissement de la population et du niveau de vie,  « en 2035, la demande mondiale en énergie sera supérieure de 30% à ce qu’elle était en 2010 » dit-il. « Le pétrole et le gaz continueront d’être des ressources indispensables pour y répondre ».

Des manifestants déterminés. Le face à face a parfois été tendu avec les forces de l'ordre

«  Leur exploitation implique de relever des défis techniques, économiques et sociétaux importants » reconnait l’entreprise. Celle-ci souhaite toutefois  investir dans ce qu’elle considère comme deux « secteurs d’excellence » : le  pétrole offshore profond, dont les réserves sont estimées à 350 milliards de barils,  et le gaz naturel liquide.

Les écosolutions du pétrolier Total n’entendent pas pour autant se limiter à ces seules pistes. « La majorité des gaz à effet de serre issus du pétrole ou du gaz est liée au secteur du transport, de l’habitat et de l’industrie » souligne le groupe. C’est la raison pour laquelle, il a mis en place un programme d’écosolutions dont l’objectif est d’amener les industriels et le public à « consommer mieux et moins ». « Depuis plusieurs années, 80 labels ont été attribués par Total à des produits et services particulièrement performants ». Qu’il s’agisse de plastiques, résines, lubrifiants, carburants, solutions de lavage, panneaux photovoltaïques, fluides spéciaux, etc.

Pour faire bonne mesure, l’entreprise évoque enfin les recherches et investissements conséquents qu’elle mène dans le secteur de l’énergie solaire, via sa filiale Sunpower, tout comme dans la biomasse. Ce qui l’amènera à construire d’ici 2017 la plus importante bioraffinerie de France à La Mède, près de Marseille.

 « Pourquoi jouer aux apprentis sorciers ? »« C’est du greenwashing. Total, plus écologiste que les écologistes » ironise le porte-parole de Nation Océan, en rappelant que l’activité majeure du groupe pétrolier reste… le pétrole. Ce qui l’amène à juger « suicidaire » la vision de l’offshore développée par les industriels.

 « Plus on libère d’énergies fossiles, plus on libère de dioxyde de carbone qui a ensuite besoin d’être capté… C’est le double effet. Pourquoi jouer aux apprentis sorciers ?» renchérit Valérie, une Toulousaine venue rejoindre à Pau les opposants au sommet. D'autres militants dénonçant la duplicité d'un groupe pétrolier qui, déplorent-ils, assure à Paris ne pas pratiquer de forages dans l'Arctique, mais laisse ce soin à l'une de ses filiales pour conclure un contrat avec Gazprom.

L'urgence d'agirAccueillis par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar, les anti-sommets  ont reçu le soutien de plusieurs organisations telles Les Amis de la Terre, Alternatiba, l’association basque Bizi !, Nation Ocean, 350.org, Surfrider Fondation, Europe Écologie les Verts, le parti occitan. Mais aussi la SEPANSO qui, dans un autre domaine, continue à ferrailler en Béarn pour déterminer l’origine de la pollution dont pâtit le bassin de Lacq.

« Notre démarche est citoyenne. Car , de plus en plus, les gens ont conscience qu’il y a urgence à agir » insistent-ils. Dans ce cadre, un camp baptisé « Sirène » a été installé ces jours derniers par ANV-COP21 à Emmaüs pour accueillir des conférences, mais ainsi que des formations à la désobéissance civile. Un principe étant affirmé en permanence : celui de la non-violence, avec pour référence les actions menées jadis par Gandhi et Martin Luther King.

Mardi, ce dernier a été mis à l’épreuve lors de la confrontation, parfois tendue, vécue avec les forces de l’ordre qui interdisaient l’accès au centre de congrès.  Ce qui n’a pas empêché trois militants, « habillés en congressistes », d’entrer dans le bâtiment et d’aller délivrer leur message sur scène.
Chaine humaine, concert…D’autres actions sont prévues dans les jours qui viennent.

Le site d'ANV-COP21http://anv-cop21.org
Total et le réchauffement climatique :   http://www.total.com/fr/tags/changement-climatique

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5576
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !