Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | La Rochelle adopte un programme alimentaire de territoire

    Lire

    Les élus de l'agglomération de La Rochelle ont voté à l'unanimité jeudi soir un projet de programme alimentaire de territoire. Ce plan a pour objectif de développer une agriculture "respectueuse de l'environnement et de la santé des consommateurs", dans une logique de circuit-courts et d'accessibilité à tous. La première étape va consister à faire un état des lieux des forces en présence (agriculteurs, transformateurs, commercialisations) et des besoins en restauration des collectivités locales.

  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pau: Les travaux du futur réseau de chaleur urbain ont démarré

02/06/2020 | C'est sous le soleil, les masques et les casques de chantier que la première pierre du futur réseau de chaleur de l'agglo de Pau a été symboliquement posée.

Pose de la première pierre du réseau de chaleur de l'agglomération de Pau

En fin d'après-midi, ce vendredi 29 mai, c'est avec application que François Bayou casqué et masqué, a déposé le béton destiné à accueillir la première pierre de la centrale de production de chaleur de l'Université de Pau, sous le regard satisfait de son président Mohamed Amara. Une chaufferie dont la vocation, au-delà de la seule Université, sera d'assurer l'appoint et le secours pour les besoins de chaleur du futur réseau de chaleur urbain de l'agglomération de Pau. Un projet au coût total de 51 millions d'euros.

D'une pierre, deux coups. C'était un peu l'esprit, ce vendredi, de la cérémonie de la pose de la première pierre de la chaufferie de l'UPPA. Et pour cause, cette première pierre symbolisait aussi, le lancement des travaux du réseau de chaleur urbain de l'agglomération de Pau démarrés le 25 mai dernier.

Un mix énergétique à 75% renouvelable
Ce futur réseau de chaleur urbain, porté non seulement par la collectivité mais également par ENGIE Solutions et la Banque desTerritoires, a pour vocation de proposer aux habitants, une nouvelle offre énergétique pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire. Une offre complémentaire à celles des fournisseurs d'électricité et de gaz. « Nous pensons que ce réseau de chaleur va apporter des économies pour le chauffage et l'assurance d'un chauffage le plus propre possible », a ainsi rappelé François Bayrou avant de détailler le mix énergétique qui assurera la production de chaleur du réseau. « Celle-ci sera à 75% produite par des énergies renouvelables et locales », a-t-il ainsi insisté avant d'en livrer le détail.

Pour assurer les 110 Gwh annuels prévus par le projet, la première source d'énergie sera issue du traitement des déchets ménagers de l'usine d'incinération Valor Béarn de Lescar . Celle-ci représentera, en effet, 50% du mix énergétique. 25% supplémentaires viendront d'une future centrale biomasse, prochainement construite à Lons, et nourrie chaque année par 12 700 t de bois énergie. Un bois, promet-on, issu de forêts durablement gérées dans un rayon de 100 km autour de l'agglomération de Pau. Enfin les 25% restants seront fournis par le gaz, à l'image de la chaufferie du campus, afin « d'assurer un maximum de souplesse » au réseau, notamment en cas de pic hivernal ou de rupture de service, lors de maintenance notamment. Cette chaufferie du campus universitaire dispose à elle seule une puissance installée, en gaz donc, de 30 MW.

Logements collectifs, bureaux, hôpital...
Sur le calendrier des travaux, le réseau sera déployé en 4 phases, en commençant, sur 2020 et 2021, par le tronçon dit « de transport de chaleur » reliant le site de Valor Béarn, jusqu'à la chaufferie de l'UPPA en passant par celle de Lons. Viendront ensuite la pose du réseau sur les secteurs Billère – Université et Hélioparc en 2021, puis le quartier Saragosse en 2022, et enfin en 2023, le secteur du centre Hospitalier - Calicéo - Péguilhan. Au total, un réseau de chaleur de 44 km dont les travaux devraient s'achever en février 2023.
Avec cet investissement de 51 millions d'euros, soutenu par l'ADEME, la Région et l'Europe, ce sont 169 bâtiments, qu'ils soient logements collectifs, bureaux, équipements de sports et loisirs, établissements de santé ou encore établissements scolaires qui seront ainsi alimentés.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7710
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !