Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pau: un Contrat de Transition Ecologique "pour des actions précises et concrètes"

06/09/2019 | Ils étaient un peu plus d'une cinquantaine d'acteurs du territoire à être venus prendre connaissance ce 5 septembre des tenants et aboutissants du CTE qu'ils sont appelés à co-construire

Monique Sémavoine, VP de la CAPBP en charge de l'environnement et des déchets et  Christian Vedelago, directeur de cabinet du Préfet des Pyrénées-Atlantiques lors du lancement du contrat de transition écologique à Pau

Le 9 juillet dernier, le Ministre de la transition écologique et solidaire annonçait l’entrée de 7 territoires de Nouvelle-Aquitaine dans le dispositif des Contrats de transition écologique (CTE) sur les 61 territoires lauréats au niveau national. Parmi eux, la Communauté d’agglo Pau Béarn Pyrénées, ainsi récompensée de ses grandes ambitions sur 4 axes principaux que sont : le développement des énergies renouvelables, la valorisation des circuits courts alimentaires, la valorisation des déchets inertes du BTP et l'amplification des initiatives locales en matière d'économie circulaire. Les partenaires institutionnels et socio-économiques locaux impliqués dans la transition écologique se sont réunis ce 5 juillet à Pau pour lancer les travaux permettant de donner corps à ce contrat. Ils devront travailler vite et bien : la signature du CTE est prévue pour décembre.

C'est au Pavillon des arts à Pau que se sont retrouvés de nombreux acteurs socio-économiques du territoire (entreprises, associations, porteurs de projets, institutions, chambres consulaires, ...) pour le lancement du Contrat de Transition Ecologique de la CAPBP. Cette démarche pilotée par le Ministère de la Transition écologique, « cherche à créer une symbiose entre les acteurs privés et les organismes publics pour la mise en œuvre d'actions concrètes et très précises pour le bien du territoire », explique Christian Vedelago, directeur de cabinet du Préfet des Pyrénées-Atlantiques. L'objet du lancement était donc d'expliquer la démarche aux acteurs locaux et les inviter à prendre part au dispositif.

Des axes de travail validés par le Plan Action Climat
Un contrat visant donc à prendre la forme d'un programme d'actions, « basé sur 4 axes forts pour le territoire et déjà validés par les élus de l'Agglo à travers son Plan Action Climat », détaille Monique Sémavoine, vice-présidente de l'agglo en charge de l'environnement et des déchets. A savoir, « le développement des énergies renouvelables, la valorisation de l'agriculture locale et l'élaboration d'un système alimentaire territorial, la valorisation des déchets inertes du BTP et des produits issus de la déconstruction, et enfin, le soutien et l'amplification des initiatives locales en matière d'économie circulaire».
Des axes de travail dans lesquels ont d'ores et déjà été identifiés un certain nombre d'orientations au regard des initiatives déjà en cours ou des besoins identifiés sur le territoire, « d'où la nécessité aussi de partenariats entre les acteurs et d'articulations à créer avec d'autres dispositifs, comme le territoire d'industrie », ajoute Patrick Chauvin, à la tête de la Direction Développement Durable et Déchets de l'Agglo.

De bonnes idées à traduire en projets concrets
Sur l'axe dédié au renforcement des actions en faveur du développement des énergies renouvelables, plusieurs levier de travail sont déjà envisagés, pointe Patrick Chauvin qui cite notamment : « la création de formations à destination des artisans et des PME, indispensables pour assurer une montée en compétence des professionnels sur le solaire et ainsi pouvoir développer cette énergie ». Autres leviers : « le développement de projets de centrales photovoltaiques sur les friches industrielles », ou encore « le soutien aux recherches et expérimentations concernant le photovoltaïque organique ».
En ce qui concerne « la valorisation de l'agriculture locale et l'élaboration d'un système alimentaire territorial », est envisagé dans les objectifs : « l'émergence d'un outil collectif de portage foncier », ou encore « la mise en relation de l'offre et de la demande en matière de circuits courts ».
Sur le troisième axe, relatif au recyclage ou au réemploi des déchets du BTP et des produits issus de la déconstruction, figure notamment l'ambition de créer un pôle de compétences et une plateforme de stockage/vente de matériaux issus de la déconstruction ou encore l'élaboration d'un référentiel de bonnes pratiques en la matière.
Enfin concernant l'économie circulaire, le contrat de transition écologique sera l'occasion de réaffirmer le nécessaire appui aux initiatives de lutte contre le gaspillage, le développement d'une offre de service, de collecte et de valorisation des biodéchets des professionnels, jusqu'à la création d'un outil dédié à la valorisation des biodéchets.

Une signature en décembre
Autant de bonnes idées que le contrat de transition, s'appuyant sur les acteurs locaux, doit avoir le mérite de traduire en projets concrets, budgetés et posés dans un calendrier précis... Le tout dans un timing plutôt serré le CTE, co-construit par les différents acteurs lors d'ateliers de travail, doit en effet être présenté à l'Etat au 15 novembre pour une signature en décembre. Signature par laquelle les partenaires s'engageront à tenir les projets (ou à tout le moins leur mise en œuvre) dans les 3 à 4 ans, et l'Etat à apporter son soutien à leurs réalisations. Un accompagnement qui se fera par le pole départemental des énergies renouvelables à travers une aide technique et administrative. Sur l'aide financière, il n'y a pas de subvention directe attendue, mais, assure le Directeur de cabinet du Préfet, « nous vous aiderons à capter les différents financements que nous avons à notre main ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6358
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !