Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Le Jardin botanique de Bordeaux Bastide à l'heure d'été

23/08/2018 | Un espace bucolique qui incite à la rêverie

Une vocation pédagogique

Ouvert au public en 2003, le Jardin botanique situé sur la rive droite s’étend sur six hectares, serres et salles d’exposition comprises. Il attire, d’année en année, de plus en plus de visiteurs (41 853 entrées au mois de juillet).

Il faut avoir une âme d’explorateur et être avant tout ami(e) de la nature pour prendre du plaisir à chaque nouvelle visite du Jardin botanique de Bordeaux Bastide. S’y rendre à différentes heures de la journée afin d’en apprécier les différences de luminosité et de couleurs, l’harmonie du lieu qui s’en dégage, son esthétique. Un espace bucolique qui incite aussi à la rêverie et réveille l’inspiration qui sommeille en chacun de nous.

 Une vocation pédagogique

Selon Laurent De-Rul, responsable de l’accueil au Jardin botanique, on a comptabilisé pour le mois de juillet 41 853 entrées (40 718 au Jardin botanique et 1135 à la Cité botanique) dont de nombreux visiteurs venus d’Amérique du Nord, du Canada ou de pays européens.
La vocation du Jardin botanique est d’abord pédagogique, destinée à un public urbain. On y découvre le monde des plantes, la biodiversité mais aussi la nécessité absolue d’une gestion durable de richesses parfois insoupçonnées. Toutes les générations s’y côtoient. On parcourt les allées en famille ou entre ami(e)s, à pied ou à vélo.
Le milieu de matinée semble propre à la flânerie : « A cette heure-ci, c’est délicieux. On a le silence, le calme et une magnifique lumière » commente, admirative, Darie, venue des Bouches-du-Rhône.

Dans l’espace dédié à la culture, on aborde les dynamiques qui peuvent s’établir entre plantes et « légumes associés ». Saviez-vous que la croissance du persil est favorisée par la présence de la tomate, qui lui évite ainsi des maladies ? Cette dernière éloignerait aussi la teigne du poireau, un petit parasite tandis que l’œillet d'Inde planté à ses pieds la maintient en bonne forme, à l’abri des pucerons.

Des vertus insoupçonnéesEn ce qui concerne les bienfaits des plantes pour notre santé, la roquette aux feuilles à la saveur piquante, riche en vitamine C aurait des vertus antiasthéniques (anti-fatigue) alors que la laitue favoriserait la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Du côté des plantes aromatiques et des condiments, la signalétique nous apprend que l’estragon aurait été introduit en Europe lors des invasions mongoles du Ve ou VIe siècle. Il était censé soigner les morsures de serpent. Quant au thym utilisé par les Egyptiens lors de l’embaumement, son nom attribué par les Grecs signifiait courage. Il est censé faciliter la digestion. Le raifort, une racine cultivée en Orient depuis 3000 ans au goût piquant ne fut importée qu’au Xe siècle en Occident.

En traversant le jardin botanique, le visiteur fait aussi connaissance avec les différents écosystèmes aquitains. Onze paysages naturels de la région y sont reconstitués et soulignent les interactions entre les végétaux, le sol et le sous-sol.

Le lotus d’Orient, vedette de la partie aquatique du jardin, très apprécié en médecine chinoise, en gastronomie et en cosmétique est une plante dont les feuilles sont hydrofuges. Imperméables, elles refoulent l’eau qui ruisselle sur elles en gouttelettes. Faire le test est d’ailleurs très amusant.

Le charme des orchidées

Une visite des serres situées en face de l’entrée (esplanade Linné) du Jardin botanique permet au visiteur d’appréhender la dynamique des paysages de type méditerranéen et l’adaptabilité des végétaux qui les composent face aux contraintes de leur milieu. Sans oublier les plantes carnivores (tropicales ou indigènes) en fin de parcours. La botanique est avant tout une science d’observation.

Des expositions temporaires sont organisées à la Cité botanique (serres et salles d’exposition). Florilège propose jusqu’au 2 septembre un voyage parmi les ouvrages anciens de botanique. Et du 28 au 30 septembre prochain, les visiteurs pourront succomber au charme des orchidées ! Début décembre, cela sera au tour de l’exposition Photo-phylles, liée à la nature et à l’ethnobotanique de dévoiler ses plus beaux clichés.


Horaires d’été du Jardin botanique : 8h-20h. Serres et salles d’exposition : 11h-18h sauf lundi et jours fériés.

05 56 52 18 77

Esplanade Linné

http://jardin-botanique-bordeaux.fr/

Bus 24 et tram arrêt Jardin botanique

 

Elisabeth Guignaud-Le Berre
Par Elisabeth Guignaud-Le Berre

Crédit Photo : Elisabeth Guignaud Le Berre

Partager sur Facebook
Vu par vous
13665
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !