Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pollution de l’air en Nouvelle-Aquitaine : le bilan de l’année 2017

27/07/2018 | Selon l'Atmo, cinq polluants ont dépassé le seuil réglementaire en 2017. Des problématiques de santé demeurent, même si certains polluants sont en diminution

Qualité de l'air Bordeaux

Comme chaque année, l’Atmo publie son bilan de la qualité de l’air en France et en Nouvelle-Aquitaine. Suite à ce bilan, on constate que la France est coupée verticalement en deux, avec une partie Est beaucoup plus polluée que la partie Ouest. Au regard des autres régions, la Nouvelle-Aquitaine s’en sort plutôt bien, mais ne résiste toujours pas à certains pics de pollutions, dépassant les seuils réglementaires. Cinq polluants ont dépassé ce seuil en 2017. Toutefois, les niveaux de certains polluants sont en diminution sur ces dernières années. Retour en détails sur la qualité de l’air de notre région.

Les polluants qui ont dépassé le seuil réglementaire

Chaque jour, de nombreuses particules liées aux activités humaines sont relâchées dans l’atmosphère. Lors d’épisodes climatiques spécifiques, ces particules ne se dispersent pas forcément dans l’atmosphère. Elles peuvent donc stagner dans l’air que nous respirons et nuire ainsi à la santé publique. C’est notamment le cas des particules fines qui, selon certaines études (comme celle de l’InVS) peuvent augmenter le risque de mortalité en cas de forte concentration dans l’atmosphère de ces particules. Ces dernières pénètrent en profondeur dans les poumons et peuvent être à l’origine d’inflammation et de problèmes cardiaques et pulmonaires.         
Concernant la pollution chronique en Nouvelle-Aquitaine (pollution de tous les jours), l’Atmo n’a signalé aucun dépassement de valeurs limites de polluants sur sa cinquantaine de sites d’observation en 2017. Excepté des objectifs de qualité non respectés pour ces fameuses particules fines PM2,5 et l’ozone, bien que leur quantité soit moins élevée que les années précédentes.

S’agissant de la pollution dite aiguë (à court terme, visible lors de pics de pollution), quatre polluants ont dépassé le seuil réglementaire en 2017. Là encore, ce sont les particules fines (particules PM10) qui ont dépassé le seuil d’information et de recommandations sur l’ensemble des départements, voire le seuil d’alerte sur certains d’entre eux. La procédure d’alerte avait d’ailleurs été déclenchée par les autorités préfectorales durant six jours sur certains départements. Ajouté à cela, quinze jours de procédure d’information et de recommandations sur l’ensemble du territoire. L’ozone a quelque fois dépassé le seuil réglementaire sur la métropole bordelaise, décrétant deux jours de procédure d’alerte sur le département girondin.               
Sous l’influence du trafic automobile, le dioxyde d’azote a ponctuellement dépassé le seuil de recommandations mais aucun dispositif préfectoral n’a été déclenché. Enfin, l’Atmo avait déjà déclaré en 2017, des excès de dioxyde de souffre, rejetés par la zone industrielle de Lacq (64), où l’entreprise Sanofi a récemment mis son usine à l’arrêt pour avoir dépassé les normes de rejets de bromopropane, une substance potentiellement cancérogène. Au total, ce sont 21 jours de procédure en Nouvelle-Aquitaine qui ont été déclenchés par les autorités en 2017. La Gironde est le département le plus touché avec quatorze jours de procédure. Les moins touchés sont la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne.

La qualité de l’air s’améliore, sauf pour certains polluants

Entre 2008 et 2017, les niveaux moyens annuels d’ozone ont augmenté de 8%, entraînant une vigilance accrue de cette substance chimique. De même pour le benzopyrène (produit par les fumées de combustion de la biomasse), dont la concentration augmente aussi de 8%. Une évolution toutefois irrégulière et soumise à l’influence des conditions climatiques.

Depuis 2008, la teneur de l’air en benzène (produit par l'industrie pétrochimique) et en dioxyde de souffre présente une légère baisse de -4% et -5% respectivement. Selon l’Atmo, ces niveaux sont historiquement faibles sur l’ensemble de la région, bien que dans le cas du dioxyde de souffre, cette diminution n’empêche pas des émanations excessives autour des zones industrielles comme celle de Lacq. Concernant le dioxyde d’azote et les particules fines (PM2,5 et PM10), l’Atmo constate une baisse significative de -17% et -34% depuis 2008, ce qui est encourageant. Cependant, les situations de pics lors d’épisodes de pollution restent problématiques pour la santé publique.

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : Nicolas Laplume

Partager sur Facebook
Vu par vous
3766
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !