Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pollution de l’air en Nouvelle-Aquitaine : le bilan de l’année 2017

27/07/2018 | Selon l'Atmo, cinq polluants ont dépassé le seuil réglementaire en 2017. Des problématiques de santé demeurent, même si certains polluants sont en diminution

Qualité de l'air Bordeaux

Comme chaque année, l’Atmo publie son bilan de la qualité de l’air en France et en Nouvelle-Aquitaine. Suite à ce bilan, on constate que la France est coupée verticalement en deux, avec une partie Est beaucoup plus polluée que la partie Ouest. Au regard des autres régions, la Nouvelle-Aquitaine s’en sort plutôt bien, mais ne résiste toujours pas à certains pics de pollutions, dépassant les seuils réglementaires. Cinq polluants ont dépassé ce seuil en 2017. Toutefois, les niveaux de certains polluants sont en diminution sur ces dernières années. Retour en détails sur la qualité de l’air de notre région.

Les polluants qui ont dépassé le seuil réglementaire

Chaque jour, de nombreuses particules liées aux activités humaines sont relâchées dans l’atmosphère. Lors d’épisodes climatiques spécifiques, ces particules ne se dispersent pas forcément dans l’atmosphère. Elles peuvent donc stagner dans l’air que nous respirons et nuire ainsi à la santé publique. C’est notamment le cas des particules fines qui, selon certaines études (comme celle de l’InVS) peuvent augmenter le risque de mortalité en cas de forte concentration dans l’atmosphère de ces particules. Ces dernières pénètrent en profondeur dans les poumons et peuvent être à l’origine d’inflammation et de problèmes cardiaques et pulmonaires.         
Concernant la pollution chronique en Nouvelle-Aquitaine (pollution de tous les jours), l’Atmo n’a signalé aucun dépassement de valeurs limites de polluants sur sa cinquantaine de sites d’observation en 2017. Excepté des objectifs de qualité non respectés pour ces fameuses particules fines PM2,5 et l’ozone, bien que leur quantité soit moins élevée que les années précédentes.

S’agissant de la pollution dite aiguë (à court terme, visible lors de pics de pollution), quatre polluants ont dépassé le seuil réglementaire en 2017. Là encore, ce sont les particules fines (particules PM10) qui ont dépassé le seuil d’information et de recommandations sur l’ensemble des départements, voire le seuil d’alerte sur certains d’entre eux. La procédure d’alerte avait d’ailleurs été déclenchée par les autorités préfectorales durant six jours sur certains départements. Ajouté à cela, quinze jours de procédure d’information et de recommandations sur l’ensemble du territoire. L’ozone a quelque fois dépassé le seuil réglementaire sur la métropole bordelaise, décrétant deux jours de procédure d’alerte sur le département girondin.               
Sous l’influence du trafic automobile, le dioxyde d’azote a ponctuellement dépassé le seuil de recommandations mais aucun dispositif préfectoral n’a été déclenché. Enfin, l’Atmo avait déjà déclaré en 2017, des excès de dioxyde de souffre, rejetés par la zone industrielle de Lacq (64), où l’entreprise Sanofi a récemment mis son usine à l’arrêt pour avoir dépassé les normes de rejets de bromopropane, une substance potentiellement cancérogène. Au total, ce sont 21 jours de procédure en Nouvelle-Aquitaine qui ont été déclenchés par les autorités en 2017. La Gironde est le département le plus touché avec quatorze jours de procédure. Les moins touchés sont la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne.

La qualité de l’air s’améliore, sauf pour certains polluants

Entre 2008 et 2017, les niveaux moyens annuels d’ozone ont augmenté de 8%, entraînant une vigilance accrue de cette substance chimique. De même pour le benzopyrène (produit par les fumées de combustion de la biomasse), dont la concentration augmente aussi de 8%. Une évolution toutefois irrégulière et soumise à l’influence des conditions climatiques.

Depuis 2008, la teneur de l’air en benzène (produit par l'industrie pétrochimique) et en dioxyde de souffre présente une légère baisse de -4% et -5% respectivement. Selon l’Atmo, ces niveaux sont historiquement faibles sur l’ensemble de la région, bien que dans le cas du dioxyde de souffre, cette diminution n’empêche pas des émanations excessives autour des zones industrielles comme celle de Lacq. Concernant le dioxyde d’azote et les particules fines (PM2,5 et PM10), l’Atmo constate une baisse significative de -17% et -34% depuis 2008, ce qui est encourageant. Cependant, les situations de pics lors d’épisodes de pollution restent problématiques pour la santé publique.

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : Nicolas Laplume

Partager sur Facebook
Vu par vous
5620
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !