10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pollution et évacuation de l'usine Smurfit Kappa de Biganos

06/07/2012 | L'usine de papier Smurfit Kappa est aujourd'hui à l'arrêt après l'incident

Le bassin d'Arcachon a un écosystème fragile

Ce jeudi 5 juillet 2012 à 14 H 28, au sein de l’usine Smurfit Kappa de Biganos, une cuve d’une contenance de 5000 m3 remplie de 3500 m3 de « liqueur noire » s’est affaissée pour des raisons non encore connues. Son contenu s’est répandu dans l’enceinte de l’usine et une partie, évaluée entre 100 et 500 m3, s’est déversée dans le ruisseau « Le Lacanau », affluent de la Leyre, fleuve côtier dont le delta débouche dans le Bassin d’Arcachon. La préfecture a pris des mesures, afin de limiter la pollution sur la faune et la flore.

Le bassin d'Arcachon est une région magnifique, mais son écosystème est fragile. D'où l'inquiétude de riverains et des associations écologistes après cet accident à l'usine Smurfit Kappa de Biganos. Ceci étant, il faut savoir que dans un premier temps, l’industriel a évacué le personnel (pas de blessé, aucune victime n’est à déplorer), mis à l’arrêt l’installation, et pris les premières mesures conservatoires pour limiter l’extension de la pollution dans le ruisseau. La liqueur noire est un résidu puissant de fabrication du papier composé de matières organiques, de soude et d’autres produits chimiques. Surtout, "dès l’incident connu, des mesures vis-à-vis de la santé humaine ont été prises", souligne la préfecture de Gironde dans un communiqué. Ainsi, un arrêté d’interdiction temporaire de la baignade sur la plage dite de « la baignade du Teich » a été pris par le maire du Teich, François Deluga. Par ailleurs, un arrêté d’interdiction de la baignade et de la navigation sur la Leyre de Mios au delta a été pris par le préfet de la Gironde à 20 H, et pour 24 heures. Dès 16 H, l’alerte a été donnée aux professionnels en charge des locations de canoë.

L'alimentation en eau potable du bassin d'Arcachon n'est pas impactée
"Bien que le risque apparaisse nul, une surveillance de la qualité des eaux de baignade sera opérée dès le 6 juillet au matin sur les plages de la côte sud du Bassin", poursuit la préfecture. La compagnie de gendarmerie d’Arcachon a déployé un dispositif d’interdiction du site et de ses abords ainsi que de surveillance de la rivière interdisant ainsi rapidement toute baignade et navigation. Sous l’autorité du Procureur de la République de Bordeaux, une cellule d’enquête a été créée afin de procéder aux premiers prélèvements de police technique et scientifique, ainsi qu’à l’audition des témoins. Sachez, que l’alimentation en eau potable du Bassin d’Arcachon n’est pas concernée par les conséquences de cet accident. Depuis 19 heures, les points de suivi de mesure du pH de l’eau de la Leyre restent neutres. Par ailleurs, des dispositions conservatoires ont été prises dès la connaissance de l’accident pour la préservation des ressources en eau utilisée par les ostréiculteurs. Un message téléphonique a été transmis à tous les professionnels. Enfin, toutes dispositions seront prises par les collectivités pour enlever les poissons morts dont la présence a été constatée sur l’embouchure du Lacanau et à mi-parcours de la Leyre. Pour autant, la flore locale n'en sortira pas indemne. Les conséquences de cet accident industriel seront véritablement mesurées dans les jours à venir.

La préfecture fait le point

Dans un communiqué détaillé la préfecture de la Gironde a fait le point de la situation précisant que «  si la majeure partie du produit qui s'est écoulé après l'affaissement de la cuve a été recueillie dans un bassin de rétention présent sur le site, une faible quantité a néanmoins rejoint le ruisseau le Lacanau, affluent de la Leyre, fleuve côtier rejoignant le Bassin d’Arcachon.

Dès le 6 juillet, un arrêté préfectoral d’urgence a été pris, visant à imposer à l’exploitant les mesures suivantes :

-la récupération et l’élimination des produits épandus,

-la réalisation d’une surveillance des milieux impactés par l’événement,

-la remise d’une étude de l’impact de l’accident sur les eaux de surface, les sédiments, les eaux souterraines et les sols,

-la proposition de mesures de remédiation,

  • l’identification des causes de l’accident et la mise en œuvre de mesures correctives préalables à la remise en service de l’installation. »

  • Parallèlement, l’exploitant de l’usine s’est mis en rapport avec le service de  l’inspection des installations classées, en charge du contrôle réglementaire de l’établissement, afin d’engager un dialogue technique sur les circonstances de l’accident, ses conséquences sur les installations du site et les mesures à mettre en œuvre tant à court terme que dans une perspective de redémarrage de l’usine.

Suite à ces premiers échanges, l’arrêté du 6 juillet a été complété par un nouvel arrêté, pris le 9 juillet, afin d’encadrer réglementairement, de manière plus précise  la première phase consistant à récupérer et éliminer les produits stockés dans le bassin de rétention.

 

Deux autres arrêtés doivent encore préciser les dispositions de l’arrêté du 6 juillet :

-l’un pour définir les conditions de remise en servicede certains équipements, afin de pouvoir placer les installations arrêtées en urgence en cours de process, suite à l’événement, dans une situation d’arrêt normal. Cet arrêté pourrait être pris avant la fin de la semaine,

  • l’autre visant à autoriser le redémarrage de la production, fondé sur les résultats des investigations et des contrôles techniques qu’aura réalisés l’exploitant et sur les conditions d’exploitation qu’il proposera de mettre en œuvre, démontrant que les conditions de sécurité sont atteintes. Cet arrêté ne sera pris que lorsque ces éléments auront été validés par l’inspection des installations classées.

     

    Sepanso : Un degré de plus dans la pollution du Bassin d'Arcachon

    De leur coté les associations de Protection de la Nature et de l'Environnement « réunies au sein de la CEBA et de la SEPANSO ne peuvent que manifester leur profond mécontentement face à cette nouvelle pollution causée par une installation classée. "Cet accident démontre que l'installation en cause était insuffisamment contrôlée, car une cuve en bon état ne peut pas éclater. Le bac de rétention quant à lui était mal conçu puisqu'il n'a pu contenir la pollution. En conséquence la CEBA (Coordination Environnement du Bassin d'Arcacahon) et la SEPANSO ont décidé de s'associer aux plaintes des conchyliculteurs et des pêcheurs. Par ailleurs elles appellent les autorités à renforcer la surveillance de l'ensemble des installations industrielles et agricoles du Bassin versant de la Leyre ; en effet ce cours d'eau qui alimente à plus de 90% en eau douce le Bassin d'Arcachon subit des pressions de plus en plus fortes de la part de ses riverains, entraînant une diminution progressive de la qualité des eaux : outre les nitrates provenant des engrais , de plus en plus de molécules phytosanitaires y sont détectées, leur présence ne pouvant avoir qu'un effet néfaste sur la qualité des eaux du Bassin.

Un courrier demandant une réunion rapide de la Commission Locale d'Information et de Surveillance de la qualité des eaux du Bassin a été adressé par la SEPANSO à Monsieur le Sous-Préfet et le Président du SAGE du Bassin versant de la Leyre a été alerté » décidé de s'associer aux plaintes des conchyliculteurs et des pêcheurs.

Par ailleurs elles appellent les autorités à renforcer la surveillance de l'ensemble des installations industrielles et agricoles du Bassin versant de la Leyre ; en effet ce cours d'eau qui alimente à plus de 90% en eau douce le Bassin d'Arcachon subit des pressions de plus en plus fortes de la part de ses riverains, entraînant une diminution progressive de la qualité des eaux : outre les nitrates provenant des engrais , de plus en plus de molécules phytosanitaires y sont détectées, leur présence ne pouvant avoir qu'un effet néfaste sur la qualité des eaux du Bassin.

Un courrier demandant une réunion rapide de la Commission Locale d'Information et de Surveillance de la qualité des eaux du Bassin a été adressé par la SEPANSO à Monsieur le Sous-Préfet et le Président du SAGE du Bassin versant de la Leyre a été alerté »

 

 

 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Centres de découverte de l'environnement

Partager sur Facebook
Vu par vous
1885
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
bms | 07/07/2012

il faut garder un oeil vigilant sur cette pollution dont l'impact pourrait etre minimiser afin de ne pas gacher la saison estivale

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !