11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | PORTRAIT - Yvonne Hegoburu

27/02/2005 |

Yvonne Hegoburu - Domaine de Souch

Article paru dans le numéro 5 d'Aqui - février 2005

La dame de cœur du Jurançon

Aux portes de Pau, le chemin s’arrête à Laroin. Ouvert sur un somptueux dégradé de vignes, le Domaine de Souch, comme un théâtre antique, s’offre pour toile de fond le Pic du Midi d’Ossau. C’est là qu’Yvonne Hegoburu transforme son raison en or.

La maîtresse de maison, pétillante vigneronne de 77 printemps « et quelques… », accueille le visiteur comme le Messie! Précédée de sa garde prétorienne, trois « patous » des Pyrénées, Marguerite, Noémie et leur maman Lune, elle fait les honneurs de son authentique demeure béarnaise du début du 19ème siècle, perchée à 300 mètres sur les coteaux de Jurançon. Au coin d’une généreuse flambée, un verre d’or liquide à la main, elle vous invite spontanément à la suivre dans le récit d’une vie dont les mots – clefs se résument à : amour et amitié. Les deux moteurs qui l’ont construite et ont fait de cet esprit libre et affranchi des conventions, un monument de la viticulture. Ses six hectares de vigne, Yvonne les a plantés en hommage à l’homme qui l’a accompagnée depuis l’âge de 15 ans : son époux, René Hégoburu, « Hégo » pour toute une génération d’amis et de collaborateurs, résistant, journaliste impertinent, rédacteur en chef redouté de la République des Pyrénées durant des décennies, personnalité hors pair dans un monde quelque peu formaté! L’un de ces héros des temps modernes, qui allient beauté et intelligence, insolence et talent. Il ramenait chez lui, pour dîner, des Antoine Blondin, Kléber Haedens ou Haroun Tazieff… La jeune épouse était bluffée… Après le départ de cet homme, enlevé par ce que l’on nomme pudiquement une longue maladie, Yvonne décide de donner au domaine de Souch, la propriété qu’ils avaient achetée ensemble, trente ans plus tôt, une nouvelle vie : ce sera la vigne, alors que le dernier viticulteur de Laroin avait mis la clé sous la porte en 1968. Une vocation tardive puisque la jeune vigneronne affiche alors, avec une belle santé, la soixantaine. Avec l’aide d’Abel Pires, un maçon d’origine portugaise, reconverti en chef de culture, elle se lance dans des travaux pharaoniques. Elle plante 19 000 piquets sur des terrasses taillées au bulldozer, s’endette pour acheter du matériel de vinification, installe des chais et aménage des bâtiments destinés à l’exploitation. Mais il en faudrait plus pour freiner les ardeurs de cette femme de caractère : la chance est avec elle – elle la baptise autrement, car elle est très croyante – et son premier millésime, un blanc moelleux de 1990, reçoit d’entrée la médaille d’or à Paris en 1992. Sur ses terrasses, orientées plein sud, elle a su donner aux cépages locaux, les petits et gros manseng ainsi que le courbu, des conditions d’expression optimales. Et depuis, les spécialistes, les dégustateurs, les jurys les plus intransigeants s’accordent à reconnaître à ses vins, secs ou moelleux des qualités exceptionnelles. Aidée de trois personnes, elle traite son vignoble en biodynamie, une méthode qui réduit considérablement l’utilisation de produits chimiques et élimine les pesticides et les désherbants. Une méthode coûteuse à laquelle Yvonne Hégoburu consacre toute son énergie, en attendant que son fils Jean-René, avocat, reprenne les rênes de la propriété.

La vie de cette pétulante septuagénaire bascule il y a deux ans, avec la rencontre d’un jeune cinéaste américain : Jonathan Notisser. Auteur du film – événement « Mondovino », il tombe sous le charme d’Yvonne, qui lui confie généreusement sa vie, son histoire, sa passion pour le vin, et il en fait l’une des vedettes d’un film qui déchaîne les passions. L’amateur de vin – metteur en scène a un discours partisan que ne partage pas forcément la dame de Souch à 100 %, mais après quelques orages, leur amitié est à nouveau au beau fixe…

La crise du monde viticole ? Yvonne ne mâche pas ses mots : « Il faut continuer à produire les meilleurs vins possibles, selon nos terroirs et nos convictions et non pas en fonction de deux gourous qui font et défont les marchés ». Ce ne sont pas les amateurs fervents de la cuvée Marie-Kattalin, du nom de sa petite-fille, qui y trouveront à redire…

 

Martine Crespin

Partager sur Facebook
Vu par vous
1098
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !