11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Continuer à agir pour les pollinisateurs en Nouvelle-Aquitaine et accompagner

24/09/2019 | Lundi était organisée à Angoulême une première journée de rencontre régionale consacrée aux pollinisateurs. L'occasion de réaliser un état des lieux des projets.

1

En 2017, la Région Nouvelle-Aquitaine lançait un plan régional en faveur des pollinisateurs, reposant sur quatre grands axes : améliorer les connaissances, préserver les habitats et les ressources, sensibiliser et former les citoyens, construire une exemplarité régionale. La première rencontre régionale consacrée aux pollinisateurs, organisée lundi à Angoulême, a permis de faire un état des lieux au niveau des connaissances et de réaliser un premier bilan des projets mis en oeuvre. La Région et l'agence de biodiversité souhaitent désormais mieux accompagner ces acteurs de la biodiversité.

Les pollinisateurs et la pollinisation jouent un rôle fondamental, avec une contribution écologique et économique indispensable à la nature et à l’homme. Près de 90% des plantes sauvages à fleurs ont besoin de la pollinisation animale pour leur reproduction, de même que 75% des cultures vivrières. Parmi les pollinisateurs, le rôle des insectes est déterminant et pourtant les populations continuent de diminuer de façon alarmante. Face à cette urgence, la Région Nouvelle-Aquitaine a lancé le Plan Pollinisateurs en 2017.
Deux ans après le lancement du plan, le Conseil régional et l'Agence de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine se sont associées pour organiser une journée, tournée sous le signe de l’action. Celle-ci a eu lieu à Angoulême le lundi 23 septembre et a réuni des représentants des collectivités territoriales, des associations, des syndicats mixtes, des experts et chercheurs. L'objectif était de réaliser un premier bilan des projets qui ont été mis en œuvre dans le cadre du plan et de faire un état des lieux des connaissances. "En 2012, il y avait 3444 données d'abeilles en Aquitaine avec la diversité connue sur les cinq départements. Il y a eu des évolutions notables depuis, car des études spécifiques sur certaines réserves naturelles ont été réalisées. Aujourd'hui, nous avons quelque 10 000 données disponibles pour la Nouvelle-Aquitaine, pour les 5 ou 600 espèces présentes, c'est peu. On a des départements où on a peu de connaissances, malgré des travaux récents sur le Parc naturel régional Périgord Limousin", précise Laurent Chabrol du Conservatoire botanique national - Massif Central. 

40 opérations soutenues
« Ce plan d’action, lancé en juin 2017 s’articule autour de quatre grands axes : améliorer les connaissances, maintenir le service pollinisation, transférer les connaissances, et construire l’exemplarité régionale. Il comprend neuf objectifs et dix-sept actions. On a aujourd’hui un certain nombre d’appels à projets qui ont été lancés et certains ont été retenus pour être accompagnés, financièrement. On travaille en transversalité avec d’autres directions régionales Agriculture, recherche, explique Christelle Bouchard de la Région.
Un premier bilan fait apparaître qu’entre novembre 2017 et juillet 2019, 40 opérations sont soutenues, principalement au titre des « pollinisateurs et continuité écologique » et des projets portés par les Parcs. « En terme de bénéficiaires, on s’intéresse aux collectivités, aux associations, aux syndicats, aux organismes de recherche. Les 40 opérations représentent un millieu d’euros d’aides régionales. Pour la majorité, il s’agit de projets mixtes : la moitié porte sur l’implantation sur la restauration de milieux, implantation de haies, mais parallèlement, les opérateurs mènent des actions de formations, de sensibilisation des acteurs. Au final, les opérations répondent à plusieurs objectifs, »  précise Christelle Brochard. La priorité est donnée aux projets ancrés sur le territoire. "Depuis l’année dernière, nous travaillons avec la Région sur cette thèmatique. Le premier volet consiste à la mise à disposition de ressources sur la pollinisation, nous avons créé un site ressources en commun, ce qui contribue au partage des connaissances," intervient Baptiste Regnery de l’agence régionale pour la biodiversité.
Ce site internet permet entre autres de localiser plusieurs initiatives sur le territoire. L'Agence intervient aussi sur l'animation de conférences, de journées comme celle d'Angoulême et la mise en réseau des acteurs. Des rendez-vous de la biodiversité  sur ce thème devraient être organisés l'an prochain, dans les territoires. Le dernier volet des missions de l'Agence, qui doit être développé à l'avenir, est l'accompagnement des acteurs et des porteurs de projets

Des retours d'expériences

Parmi les actions retenues, l'agglomération paloise  (31 communes) a fait le choix de s'inscrire dans l'appel à projet "pollinisateurs" afin de définir une trame verte "jardins et parcs" permettant d'orienter et d'argumenter les choix de gestion des espaces verts identifiés ( gestion différenciée) et de développer les surfaces enherbées au sein des zones de ruptures dans la zone urbaine.
Dans ce cadre, plusieurs actions ont été mises en place : définitions et cartographie de la trame écologique "pollinisateurs et mise en oeuvre, valorisation des filières de semences locales sur les terres agricoles, accompagnement de la gestion différenciée des espaces verts du territoire vers une labellisation "éco jardin" de plusieurs parcs du territoire, communication et sensibilisation via le développement notamment des sciences participatives. Alexia Quentin, responsable du service espaces naturels et biodiversité de la Communauté d'agglomération de Pau, témoigne : "L enjeu était de faire le pont avec le changement de pratiques sur nos espaces publics. Le projet est mené avec le Conservatoire d'espaces naturels d'Aquitaine, qui gère le volet scientifique. Une grosse partie du dossier, c'est l'acquisition de connaissances, car en réalité, on en a très peu. On s'est surtout intéressé à la zone urbaine et voir comment par le changement de pratiques des collectivités, les conditions d'accueil des insectes pollinisateurs peuvent être améliorées." 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9642
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !