Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Premier exercice anti-submersions pour La Rochelle

25/11/2018 | La Rochelle a déployé son dispositif anti-submersions pour la première fois le 23 novembre.

Onze techniciens de l'agglomérations ont été dépéchés pour monter clapets et batardeaux stockés dans le local technique de l'agglomération.

C’est un exercice inédit pour la ville de La Rochelle. Les travaux entrepris dans le cadre du plan d'action de prévention des inondations (PAPI) en janvier 2017 dans le quartier du Gabut, de la ville en bois et du bassin des chalutiers, étant achevés aujourd’hui, la ville La Rochelle a décidé de montrer à ses habitants à quoi et comment allaient servir les nouveaux dispositifs de protection contre les submersions marines. Les élus rochelais en ont conscience, le vrai test se fera lors des grandes marées ou de la prochaine tempête.

« C’est beau ce que vous avez fait, nous disent les gens quand on les croise dans le quartier, mais à quoi cela va-t-il servir, demandent-ils », rapporte le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine. Pour l’élu, cette réflexion montre que la ville a réussi son pari : fondre littéralement les protections contre les submersions marines dans le décor. L’aménagement paysager a coûté à lui seul la bagatelle de 2,5 millions d’euros, sur les 12,5 millions de coût du chantier. La société chargée du projet, Landescape, a par exemple adapté les protections en mobilier urbain, aménagé les zones tampons en espaces verts et dissimulé les systèmes d’accroches des clapets et batardeaux. Des protections relativement invisibles, donc, que la Ville a jugé bon d’expliquer à ses habitants avant l’arrivée des tempêtes hivernales, à travers un test grandeur nature. Environ 200 personnes sont venues assister à la présentation du dispositif en fin d'après-midi.

Batardeau rue Michel-Crepeau

Les techniciens ont posé des batardeaux aux diverses entrée de la promenade le long de l'avenue Michel-Crépeau, jusqu'au Bout Blanc.

Onze techniciens étaient donc à pied d’œuvre le 23 novembre dès 7h du matin pour installer les 300 mètres linéaires de batardeaux et 200 mètres de clapets amovibles entre le square de l’Armide et la station météo du Bout-Blanc avenue Michel-Crépeau, en passant par la place de la Motte Rouge. En cas d’alerte tempête, les 26 techniciens formés dernièrement au déploiement du dispositif anti-submersions de l’agglomération auront le temps d’une marée pour installer le dispositif, l’idée étant d’être prêt pour la marée remontante.

Le nouvel aménagement de la promenade avenue Michel Crépeau jusqu'au Bout Blanc

Le nouvel aménagement de l'avenue Michel-Crépeau est la démonstration de la relative invisiblité des dispositifs anti-sbunmersions. Ici, la route a été surélevée, et en parallèle, une piste cyclable et une promenade piétonne séparées ont été aménagées. Le terrain de la promenade descend en pente douce vers l'eau. Les pavés du bord à quai ont été remaniés pour assurer l'étachéité du sol et limitant les infiltrations.

 

Square de l'Armide

Square de l'Armide, les techniciens ont relevé les assises des bancs de la promenade, qui, mises bout à bout, font office de défenses contre la mer. Les entrées des couloirs de circulations ont été bouchées avec des batardeaux à clapets, d'habitudes insérés dans le sol. Un muret en bord à quai sur lequel les passants peuvent s'asseoir constitue également un premier niveau de protection, en particulier pour les débordements ordinaires durant les grandes marées. Un fossé enherbé a été creusé le long de l'ancienne rue de l'Armide pour permettre à l'eau en surplus de s'écouler en cas de débordements.

Les protections par batardeaux amovibles courent de la place de l'Armide jusqu'au pied de la Tour Saint-Nicolas

Les protections par batardeaux amovibles courent jusqu'au pied de la tour Saint-Nicolas.

 

Pont levant du bassin des chalutiers

Du côté du bassin des chalutiers, des gardes corps étanches ont été réalisés et les portes de l'écluse du pont levant ont été changées. Le haut des portes est désormais amovibles pour pouvoir être réhaussé d'un mètre et d'atteindre la hauteur des autres protections réalisées sur les quais. L'épi de dragage a également été refait. En cas de tempête, le dispositif anti-submersions prévoit d'abaisser le niveau d'eau du bassin des chalutiers et celui du quai Maubec (le Vieux-Port) avec la marée descendante pour pouvoir accueillir l'eau en surplus en cas de submersion. 

 L'ancienne muraille de La Rochelle sert également à la protection.

Une campagne de fouilles préventives a permis de retrouver la base de l'ancienne muraille de la citée fortifiée de La Rochelle. Les anciens vestiges étant trop bas pour être conservés en l'état, ils ont été protégés puis recouverts d'un mur composé de blocs de pierres massifs taillés de manière irrégulière pour rappeler les remparts. Le mur a été érigé à une hauteur d'environ 80 cm, ce qui correspond au niveau de la tempête Xynthia + une marge de sécurité de 20 cm au large. Plusieurs aménagements paysagers  composés de terre, de pierres et de touffes d'herbes évoquant les marais serviront également de zones tampons en cas de submersions.  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6774
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !