Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture, la Mairie et la Métropole de Bordeaux, avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Premier exercice anti-submersions pour La Rochelle

25/11/2018 | La Rochelle a déployé son dispositif anti-submersions pour la première fois le 23 novembre.

Onze techniciens de l'agglomérations ont été dépéchés pour monter clapets et batardeaux stockés dans le local technique de l'agglomération.

C’est un exercice inédit pour la ville de La Rochelle. Les travaux entrepris dans le cadre du plan d'action de prévention des inondations (PAPI) en janvier 2017 dans le quartier du Gabut, de la ville en bois et du bassin des chalutiers, étant achevés aujourd’hui, la ville La Rochelle a décidé de montrer à ses habitants à quoi et comment allaient servir les nouveaux dispositifs de protection contre les submersions marines. Les élus rochelais en ont conscience, le vrai test se fera lors des grandes marées ou de la prochaine tempête.

« C’est beau ce que vous avez fait, nous disent les gens quand on les croise dans le quartier, mais à quoi cela va-t-il servir, demandent-ils », rapporte le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine. Pour l’élu, cette réflexion montre que la ville a réussi son pari : fondre littéralement les protections contre les submersions marines dans le décor. L’aménagement paysager a coûté à lui seul la bagatelle de 2,5 millions d’euros, sur les 12,5 millions de coût du chantier. La société chargée du projet, Landescape, a par exemple adapté les protections en mobilier urbain, aménagé les zones tampons en espaces verts et dissimulé les systèmes d’accroches des clapets et batardeaux. Des protections relativement invisibles, donc, que la Ville a jugé bon d’expliquer à ses habitants avant l’arrivée des tempêtes hivernales, à travers un test grandeur nature. Environ 200 personnes sont venues assister à la présentation du dispositif en fin d'après-midi.

Batardeau rue Michel-Crepeau

Les techniciens ont posé des batardeaux aux diverses entrée de la promenade le long de l'avenue Michel-Crépeau, jusqu'au Bout Blanc.

Onze techniciens étaient donc à pied d’œuvre le 23 novembre dès 7h du matin pour installer les 300 mètres linéaires de batardeaux et 200 mètres de clapets amovibles entre le square de l’Armide et la station météo du Bout-Blanc avenue Michel-Crépeau, en passant par la place de la Motte Rouge. En cas d’alerte tempête, les 26 techniciens formés dernièrement au déploiement du dispositif anti-submersions de l’agglomération auront le temps d’une marée pour installer le dispositif, l’idée étant d’être prêt pour la marée remontante.

Le nouvel aménagement de la promenade avenue Michel Crépeau jusqu'au Bout Blanc

Le nouvel aménagement de l'avenue Michel-Crépeau est la démonstration de la relative invisiblité des dispositifs anti-sbunmersions. Ici, la route a été surélevée, et en parallèle, une piste cyclable et une promenade piétonne séparées ont été aménagées. Le terrain de la promenade descend en pente douce vers l'eau. Les pavés du bord à quai ont été remaniés pour assurer l'étachéité du sol et limitant les infiltrations.

 

Square de l'Armide

Square de l'Armide, les techniciens ont relevé les assises des bancs de la promenade, qui, mises bout à bout, font office de défenses contre la mer. Les entrées des couloirs de circulations ont été bouchées avec des batardeaux à clapets, d'habitudes insérés dans le sol. Un muret en bord à quai sur lequel les passants peuvent s'asseoir constitue également un premier niveau de protection, en particulier pour les débordements ordinaires durant les grandes marées. Un fossé enherbé a été creusé le long de l'ancienne rue de l'Armide pour permettre à l'eau en surplus de s'écouler en cas de débordements.

Les protections par batardeaux amovibles courent de la place de l'Armide jusqu'au pied de la Tour Saint-Nicolas

Les protections par batardeaux amovibles courent jusqu'au pied de la tour Saint-Nicolas.

 

Pont levant du bassin des chalutiers

Du côté du bassin des chalutiers, des gardes corps étanches ont été réalisés et les portes de l'écluse du pont levant ont été changées. Le haut des portes est désormais amovibles pour pouvoir être réhaussé d'un mètre et d'atteindre la hauteur des autres protections réalisées sur les quais. L'épi de dragage a également été refait. En cas de tempête, le dispositif anti-submersions prévoit d'abaisser le niveau d'eau du bassin des chalutiers et celui du quai Maubec (le Vieux-Port) avec la marée descendante pour pouvoir accueillir l'eau en surplus en cas de submersion. 

 L'ancienne muraille de La Rochelle sert également à la protection.

Une campagne de fouilles préventives a permis de retrouver la base de l'ancienne muraille de la citée fortifiée de La Rochelle. Les anciens vestiges étant trop bas pour être conservés en l'état, ils ont été protégés puis recouverts d'un mur composé de blocs de pierres massifs taillés de manière irrégulière pour rappeler les remparts. Le mur a été érigé à une hauteur d'environ 80 cm, ce qui correspond au niveau de la tempête Xynthia + une marge de sécurité de 20 cm au large. Plusieurs aménagements paysagers  composés de terre, de pierres et de touffes d'herbes évoquant les marais serviront également de zones tampons en cas de submersions.  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
7218
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !