18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Premières graines semées pour l’éco-quartier Les Akènes à Lormont

22/11/2012 | Jean Touzeau, maire de Lormont, a accompagné les enfants de l’école Jean Ronstand dans la semis des premières graines du quartier.

les Akènes à Lormont (33)

Samedi dernier, la ville de Lormont a posé la première pierre de l’éco-quartier Les Akènes, dans le quartier de La Ramade.« Nous sommes sur un ancien site industriel » indique Jean Touzeau, maire de la ville, « Avant il y avait l’usine Siemens. Ce grand terrain de 9,5 hectares va permettre la construction d’un éco-quartier pouvant accueillir entre 2500 et 3000 habitants ».

L’éco-quartier Les Akènes, conçu en partenariat avec Clairsienne, opérateur social et amménageur, devrait être terminé entre 2014 et 2015. Il participe à un projet d’action publique à volonté sociale, écologique et économique.
Une proximité avec la villeBordeaux est à moins de quinze minutes. Situé en bout de plateau entre le quartier de Génicart en réhabilitation et le quartier pavillonnaire du Grand Tressa, l’axe paysager « la promenade de la Ramade » va permettre de relier le tramway A (à 800 mètres) à la future passerelle du Grand Tressan qui franchira la rocade.
« Il fallait éviter l’enclavement », indique Jean Touzeau, « C'est une volonté des partenaires, la ville de Bordeaux sera à moins de quinze minutes, et  les Akènes bénéficieront d’équipements permettant la réalisation d’un quartier structuré, vivant et mixte. »

Ecoles, infrastructures sportives et culturelles, les Akènes permettront de promouvoir la mixité sociale et fonctionnelle. L’éco-quartier regroupera 7500 m2 de commerces et services ainsi que 11000 m2 de bureau en bordure de rocade et une chaufferie biomasse. Les 816 logements iront du T1 au T5 en accession privée et sociale. Coût total de l'opération: plus de 200 millions d'euros d'investissements.

Un quartier au cœur de la natureInviter la nature en ville et composer des paysages verts au quotidien a été une des ambitions des programmateurs de l’aménagement. Marion Vaconsin, architecte paysagiste explique « Le projet a été conçu comme un socle permettant de stimuler les sens des habitants. La végétation est accessible, immédiate et vécue. »

Les Akènes sont composés de trois espaces de vie complémentaire ; « Habiter dans les arbres », « La Lisière » et le cœur de l’éco-quartier. 35% des Akènes sera constitué d'espaces libres plantés. Entre le Parc des Coteaux, la vallée du Gua et le bois de châtaigniers du Grand Tressan, l'éco-quartier viendra relier ces paysages et renfermera des espaces variés de boisements, clairières, venelles, jusqu'aux pieds des immeubles.

Renouvellement urbain et mixitéMonique Segura habite Lormont depuis 1968. Les cheveux aussi rouges que ses lunettes, c'est un peu "l'âme de Lormont", comme l'appellent ses amis. Elle travaille au centre social de la ville et a observé les différentes évolutions du quartier et de ses habitants. "C'est sûr, c'est du renouveau par rapport à Lormont. Avant c'était un vieux bourg, maintenant c'est plus jeune." Quand on évoque le futur quartier des Akènes, et l'arrivée de plus de 2000 nouveaux habitants, elle se réjouit. "Lormont est une ville comme les autres. Malgré ce qu'on peut dire, ça ne brûle pas. J'ai jamais voulu partir. La délinquance existe ici comme ailleurs. Le renouveau, c'est toujours positif."

Mixité sociale comme impératif d'un projet au coeur du développement durable, Monique y croit. "Les gens ont toujours peur de nouveaux voisins, mais une ville s'évalue aussi à son mélange de population. Au centre social je vois de tout. S'il y a des jeunes qui font des bêtises ce n'est pas à cause de Lormont, c'est qu'ils n'ont pas vraiment d'envie," confie-t-elle.
Pour Sarah, mère de trois enfants venus planter les premières graines, ça sera le déménagement l'année prochaine. "Ce n'est pas à cause des Akènes, car je n'étais pas au courant du projet, mais parce que je ne trouve pas le quartier agréable, trop résidentiel." Des familles partent, d'autres viennent s'installer...telle est la vie sans cesse renouvelée du quartier de la Ramade.

Les promoteurs des Akènes promettent que les familles voudront rester dans ce nouveau quartier. Grâce à sa synergie et par son nom, car l'Akène est un fruit portant en lui tous les constituants nécessaires pour "germer, se développer et s'intégrer dans son environnement". Ce que l'éco-quartier espère bien garantir à ses futurs habitants.

Elise Lambert
Par Elise Lambert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
917
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !