Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Projet d’extraction de granulats à l’entrée de l’estuaire : le parc marin ne lâche rien

10/07/2018 | Le projet d'extraction de granulats à l'entrée de l'estuaire est revenu sur la table du conseil de gestion du parc, suite à la décision du tribunal de Poitiers

L'entrée de l'estuaire vue du phare de la Coubre

Suite à l’approbation de son plan de gestion par l’Agence française pour la biodiversité (lire notre édition du 28 juin), les acteurs du parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis se sont réunis le 9 juillet à l’espace des pertuis de La Rochelle. Objectif : revenir sur le plan de gestion et sa faisabilité, le programme d’actions 2018-2019 et surtout, la position du parc concernant le projet d’extraction de granulats marins à l’entrée de l’estuaire, dans un secteur appelé Le Mâtelier, au large de la baie de Bonne Anse et de la forêt de la Coubre.

Pour rappel, en 2015 les sociétés Granulats Ouest et Dragages transports et travaux maritimes (DTM) avaient formulé des demandes administratives pour l’ouverture d’une concession minière avec extraction de granulats marins, en face des communes des Mathes-La Palmyre et de La Tremblade. Consulté, le parc naturel marin avait rendu un avis défavorable le 15 janvier 2016, suite à une série d’études d’impact. Cause du refus : l’extraction de granulats marins provoquerait sur ce territoire littoral une fragilisation dangereuse du trait de côte, avec un risque de nivèlement des plages, et des conséquences désastreuses sur la vie marine, dont la reproduction de l’esturgeon. Arguments appuyés par les élus du Pays royannais, qui s’étaient majoritairement opposés au projet. Le ministre de l’Economie et des finances avait alors suivi les recommandations en rejetant par arrêté la demande de concession des deux sociétés en juillet 2017, et le préfet de Charente-Maritime, Eric Fabrice Rigoulet-Roze l’avait ensuite rejeté par « décision implicite » en octobre de la même année. Une première victoire pour le parc marin, les associations environnementales comme la Surfrider Foundation et les élus du Pays royannais qui s’étaient battus contre le projet.

Mais depuis, les sociétés Granulats Ouest et DTM ont déposé une requête contestant ces décisions auprès du tribunal administratif de Poitiers. Ce dernier a rendu son jugement le 21 juin 2018 : « Il a annulé la décision du ministre de l’Economie et des finances et du préfet de la Charente-Maritime », explique le président du parc marin Philippe Plisson. « Le juge a enjoint également le ministre de l’Economie et des finances de réexaminer la demande de concession minière des sociétés Granulats Ouest et DTM dans le délai de 6 mois. » Le tribunal administratif trouve le premier rapport « pas suffisamment argumenté » concernant l’impact réel d’un potentiel projet sur l’environnement marin. Philippe Plisson ne désarme pas pour autant : « Nous allons étayer davantage les études environnementales qui avaient été réalisées ». Rendez-vous dans six mois.

16 actions pour 2018-2019

Dans la lignée de son plan de gestion et de ses sept axes d'actions, le parc marin s’est fixé 16 actions à mettre en place à court terme :

  • le programme VALOBS. Ce programme va apporter une expertise scientifique sur les pratiques récréatives dans le but de concevoir un observatoire des usages de loisir à l’échelle du Parc naturel marin à l’horizon 2020
  • une campagne de survols aériens sur le territoire du Parc pour améliorer la connaissance sur les oiseaux et mammifères marins, ainsi que sur les macro-déchets
  •  le programme AQUAECO. Celui-ci a pour objectif d’identifier les effets des micro-plastiques et des pesticides susceptibles de se retrouver dans le milieu sur les bivalves élevés
  •  l’étude préalable à l’élaboration d’un schéma territorialisé des dragages de sédiments - le suivi des gisements de coques dans le cadre de la pêche à pied de loisirs
  •  la mise en place de formations pour les clubs nautiques sur la prise en compte des enjeux environnementaux dans le territoire du parc
  •  la sensibilisation des pêcheurs à pied de loisir pour développer des pratiques de pêche respectueuses des ressources
  • Créer des aires marines éducatives. Depuis la rentrée 2017, le Parc a développé le dispositif des « aires marines éducatives » (AME) avec les écoles de La Brée-les-Bains et du Prieuré de La Rochelle. Durant l’année scolaire, les élèves ont découvert les écosystèmes marins de la zone littorale de petite taille qu’ils ont suivie et gérée, dans le cadre de séances de travail dédiées en classe et lors de sorties terrain. Les élèves se sont également réunis lors de « conseils des enfants pour la mer » pour exprimer leurs préconisations de gestion et de préservation du milieu marin aux représentants des deux collectivités. Ceux-ci ont étudié la faisabilité de chacune de leur proposition avec l’aide et l’appui de leurs services techniques. Le dispositif sera reconduit l’an prochain et quatre autres écoles (une en Gironde, deux en Charente-Maritime et une en Vendée) vont le mettre en place à la rentrée.

Le conseil de gestion a validé officiellement le premier programme d’actions du Parc pour un budget prévisionnel de 557 000 € de projets. Mais Philippe Plisson prévient : « Il y a des choses compliquées à mettre en place et qu’on ne pourra pas faire sans personnel. Il nous faudrait minimum 15 à 20 personnes pour pouvoir se mettre en ordre de marche (le parc compte 7 salariés actuellement, ndlr). On a recruté du personnel administratif avec certaines compétences mais il nous faudrait des spécialistes pour le terrain, notamment en sédiments ». Il espère notamment un coup de pouce des collectivités locales.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Phare de La Coubre / Damien Joussemet

Partager sur Facebook
Vu par vous
7172
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !