05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

27/07/22 : Au 2ème trimestre 2022, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) affiche une baisse de 1,5 % sur le trimestre et de 16,8 % sur un an.

25/07/22 : Les feux de Landiras et la Teste de Buch sont désormais fixés, après 12 jours de lutte. 131 km de pare-feu et lignes d'appui réalisés avec la DFCI, les acteurs de la filière, bénévoles, agriculteurs et chasseurs. Les habitants évacués rentrent chez eux.

20/07/22 : Thomas Cazenave, député Renaissance de Gironde, est élu président de la délégation parlementaire aux collectivités et à la décentralisation. Avec un parcours de haut-fonctionnaire plutôt que d'élu territorial, il remplace le Gersois, Jean-René Cazeneuve.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/22 | Risque très sévère de feux de forêt en Charente-Maritime

    Lire

    A compter de ce samedi 6 août, le département Charente Maritime est en alerte très sévère. Tout feu de plein air ou feu d'artifice est interdit. Seuls les feux d’artifices tirés depuis la mer sont autorisés. Les manifestations festives, culturelles et sportives sont interdites dans l’ensemble massifs boisés du département. L’accès aux bois, forêts et landes des communes du massif de La Double Saintongeaise qui compte 29 communes est interdit.

  • 05/08/22 | Marzet Electrolyse fait sa transition énergétique

    Lire

    A Châtellerault, Marzet Electrolyse est spécialisé dans le traitement de surface des métaux et le zingage pour tous les domaines industriels. Afin de s'inscrire dans une démarche de développement durable, la PME change le mode de chauffage des bains de traitement de surface en remplaçant les résistances électriques par une installation fonctionnant à partir de la chaleur produite par un système de 2 pompes à chaleur. Cet investissement permettra de réduire la consommation énergétique de l'entreprise de 130 Mwh/an.

  • 05/08/22 | Sècheresse : Les Pyrénées-Atlantiques étendent les restrictions

    Lire

    Après avoir pris des restrictions sur l'usage de l'eau dans 26 communes des Pyrénées-Atlantiques, la préfecture vient d'élargir la zone de restriction à 76 communes supplémentaires au sud et à l'ouest du Pays Basque ainsi que sur le secteur d'Orthez. L'arrosage y est donc interdit de 8h à 20h. Le lavage des véhicules, tout comme le remplissage des piscines est strictement interdit. Et la ville de Biarritz suspend les douches et robinets sur les plages.

  • 04/08/22 | Un Musée Mobile cet été en Creuse

    Lire

    Le Centre Pompidou et le MuMo (Musée Mobile) en Creuse vont mettre en circulation un nouveau camion-musée. Il sera dédié à la présentation des œuvres de la collection du musée national d'art moderne. Ce musée itinérant fera notamment étape à Aubusson du 29 au 31 août où il présentera l'exposition « Les animaux sortent de leur réserve ». Des visites gratuites d'1h30 pourront être organisées au cours de ces 3 jours sur inscription auprès du Centre Pompidou.

  • 04/08/22 | La Vienne se protège face aux risques d'incendies

    Lire

    La préfecture de la Vienne vient de prendre 2 arrêtés visant à éviter les départs de feux. Entre le 3 et le 8 août inclus, les travaux dans les massifs forestiers, comme les activités d'exploitation forestière, les travaux sylvicoles ou la circulation des engins destinés à ces travaux sont interdits. De même, les feux d'artifice et l'usage de produits pyrotechniques sont strictement interdits.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Projet de loi contre les ondes électro-magnétiques : Stéphane Sanchez souhaite aller encore plus loin

21/12/2012 | Stéphane Sanchez, le bordelais leader de la lutte contre les ondes électro-magnétiques, salue un projet de loi déposé sur le sujet mais souhaite aller plus loin.

1

Le 31 janvier prochain, le groupe écologiste à l'Assemblée Nationale présentera un texte de loi visant à appliquer le principe de précaution sur la question des ondes électromagnétiques émises, notamment, par la téléphonie mobile et la Wifi. Le bordelais Stéphane Sanchez est animateur de la Coordination Nationale des collectifs "stop antennes" et il se félicite, avec ses camarades et leur « lobby citoyen », d'avoir concouru à la rédaction du texte et de la perspective d'un débat public sur le sujet. Pour lui, la nocivité des ondes n'est plus à prouver « l'OMS les ayant classées comme potentiellement cancérigènes en 2011, la même année où le Conseil de l'Europe a recommandé d'abaisser leurs intensité à 0,6 volts par mètres ». Les opérateurs téléphoniques français monteraient, selon lui, « jusqu'à 61 volts par mètres » avec la 3G.

S'il reconnaît que le moment est « historique », Stéphane Sanchez regrette que le projet de loi déposé par les écologistes soit « trop frileux » et qu'il n'aille pas assez loin sur les questions « du plafonnement général des émissions » mais, surtout, « dans l'instauration immédiate de zones blanches, sans onde, à l'image de ce qui a été fait pour le tabac dans les lieux publics, tels les hôpitaux ». Proposer la Wifi à certains "publics sensibles", « comme cela a été fait dans les services de pédiatrie du CHU de Bordeaux ou en maisons de retraite » est, pour lui, « scandaleux » et le "lanceur d'alerte" en appelle à Alain Juppé, sur sa droite, pour qu'il soutienne le projet de loi ; mais aussi à la ministre Cécile Duflot, sur sa gauche, réclamant d'elle la construction de logements protégés pour les électro-sensibles.

Une intensité d'émission moins élevée serait possible, mais plus chère...A ses détracteurs qui l'accuseront de vouloir torpiller la filière de la téléphonie mobile en sapant la progression constante du secteur, Stéphane Sanchez rétorquera qu'il est « parfaitement possible d'abaisser l'intensité des émissions à 0,6 volts par mètre, comme cela a été expérimenté à Salzbourg ou Valence, et même adopté au Chili ». Seul hic cependant : « il faudra démultiplier la puissance en substituant de petites unités aux grosses et en généralisant la fibre optique, ce qui coûtera plus cher à l'installation... ». En attendant d'en arriver là, l'animateur de la Coordination recommande à tout un chacun de se "protéger" comme il le peut en « privilégiant l'oreillette pour les appels téléphoniques et en coupant sa Wifi le soir ».

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4534
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marion Dupuis | 22/12/2012

O.k. ! Il faudrait absolument réglementer l'installation de commerces et de réparation de portables dans les immeubles d'habitation (ainsi donc j'ai 6 wifis (Freewifis surtout) + puces (Free) et x téléphones DECT rayonnant depuis 4 ans 24 h / 24 directement en-dessous de mon logement) , sans précaution aucune ; - et maintenant je suis gravement EHS. ... Aucune loi ne l'interdit. Le blindage de mon logement ne suffit pas ... Marion

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !