Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Projet de loi contre les ondes électro-magnétiques : Stéphane Sanchez souhaite aller encore plus loin

21/12/2012 | Stéphane Sanchez, le bordelais leader de la lutte contre les ondes électro-magnétiques, salue un projet de loi déposé sur le sujet mais souhaite aller plus loin.

Stéphane Sanchez

Le 31 janvier prochain, le groupe écologiste à l'Assemblée Nationale présentera un texte de loi visant à appliquer le principe de précaution sur la question des ondes électromagnétiques émises, notamment, par la téléphonie mobile et la Wifi. Le bordelais Stéphane Sanchez est animateur de la Coordination Nationale des collectifs "stop antennes" et il se félicite, avec ses camarades et leur « lobby citoyen », d'avoir concouru à la rédaction du texte et de la perspective d'un débat public sur le sujet. Pour lui, la nocivité des ondes n'est plus à prouver « l'OMS les ayant classées comme potentiellement cancérigènes en 2011, la même année où le Conseil de l'Europe a recommandé d'abaisser leurs intensité à 0,6 volts par mètres ». Les opérateurs téléphoniques français monteraient, selon lui, « jusqu'à 61 volts par mètres » avec la 3G.

S'il reconnaît que le moment est « historique », Stéphane Sanchez regrette que le projet de loi déposé par les écologistes soit « trop frileux » et qu'il n'aille pas assez loin sur les questions « du plafonnement général des émissions » mais, surtout, « dans l'instauration immédiate de zones blanches, sans onde, à l'image de ce qui a été fait pour le tabac dans les lieux publics, tels les hôpitaux ». Proposer la Wifi à certains "publics sensibles", « comme cela a été fait dans les services de pédiatrie du CHU de Bordeaux ou en maisons de retraite » est, pour lui, « scandaleux » et le "lanceur d'alerte" en appelle à Alain Juppé, sur sa droite, pour qu'il soutienne le projet de loi ; mais aussi à la ministre Cécile Duflot, sur sa gauche, réclamant d'elle la construction de logements protégés pour les électro-sensibles.

Une intensité d'émission moins élevée serait possible, mais plus chère...A ses détracteurs qui l'accuseront de vouloir torpiller la filière de la téléphonie mobile en sapant la progression constante du secteur, Stéphane Sanchez rétorquera qu'il est « parfaitement possible d'abaisser l'intensité des émissions à 0,6 volts par mètre, comme cela a été expérimenté à Salzbourg ou Valence, et même adopté au Chili ». Seul hic cependant : « il faudra démultiplier la puissance en substituant de petites unités aux grosses et en généralisant la fibre optique, ce qui coûtera plus cher à l'installation... ». En attendant d'en arriver là, l'animateur de la Coordination recommande à tout un chacun de se "protéger" comme il le peut en « privilégiant l'oreillette pour les appels téléphoniques et en coupant sa Wifi le soir ».

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2053
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marion Dupuis | 22/12/2012

O.k. ! Il faudrait absolument réglementer l'installation de commerces et de réparation de portables dans les immeubles d'habitation (ainsi donc j'ai 6 wifis (Freewifis surtout) + puces (Free) et x téléphones DECT rayonnant depuis 4 ans 24 h / 24 directement en-dessous de mon logement) , sans précaution aucune ; - et maintenant je suis gravement EHS. ... Aucune loi ne l'interdit. Le blindage de mon logement ne suffit pas ... Marion

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !