Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

11/02/21 : Après le vote du Sénat, l'Assemblée nationale a elle aussi voté ce 10 février le report des élections régionales et départementales. Elles se tiendront donc les 13 et 20 juin 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

  • 23/02/21 | Une résidence étudiante et un foyer des jeunes travailleurs à Bruges

    Lire

    Mesolia Habitat construit sur l’îlot 5 du site Terrefort à Bruges (33) une résidence étudiante de 49 logements ainsi qu’un foyer des jeunes travailleurs qui se composera de 45 logements. Cette résidence mixte comportera des parties communes comme des bureaux, des espaces cuisine et animation ou encore un espace informatique. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 245 000 euros pour la résidence étudiante et à hauteur de 275 000 pour le foyer des jeunes travailleurs.

  • 23/02/21 | La voie verte se développe dans les Landes

    Lire

    3 870 mètres de voie verte vont être aménagés entre Ondres et Saint-Martin-de-Seignaux dans les Landes. Ce projet, à terme, permettra une connexion à la véloroute Euro-Vélo 3 au niveau des barthes de l’Adour, destination Saint-Jacques-de-Compostelle. La réalisation de cette Vélodysée bénéficie d’une subvention de 167 267 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine, votée lors de la commission permanente du 1er février dernier.

  • 23/02/21 | Charente-Maritime : La tonnellerie Bossuet investit

    Lire

    La tonnellerie familiale, basée à Saint-Simon-de-Bordes en Charente-Maritime, propose des barriques adaptées aux nouvelles solutions de vinification. Elle souhaite engager un plan d’investissement de matériels de production performants qui privilégient les conditions de travail de ses salariés et l’environnement. Pour l’aider dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de lui attribuer une subvention de 145 128 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Projet de territoire validé pour le Parc marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis

28/06/2018 | Trois ans après sa création, le Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis se dote d'un plan de gestion, document fondateur pour les futures actions du Parc.

Les Pertuis vus du ciel : au rythme des marées, le paysage évolue, d’une baie dominée par des vasières jusqu’à laisser apparaître de vastes prés salés

Créé le 15 avril 2015, le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis est l’un des plus vastes des eaux métropolitaines. Au coeur du golfe de Gascogne, il borde en effet plus de 1 000 km de côtes et 116 communes de la Vendée, de la Charente-Maritime et de la Gironde. Il couvre 6 500 km2 d’un espace marin s’étendant au large jusqu’aux fonds de 50 mètres et remontant dans les estuaires. Avec l'approbation ce 26 juin de son plan de gestion par le Conseil d'administration de l'Agence française pour la biodiversité, le Parc, présidé par Philippe Plisson, va pouvoir prendre tout son caractère opérationnel pour concilier au mieux préservation de la biodiversité marine, développement durable des activités maritimes tout en contribuant à une meilleure connaissance du milieu.

Le territoire du Parc présente une diversité importante d’écosystèmes : 6 estuaires (ceux du Payré, du Lay, de la Sèvre niortaise, de la Charente, de la Seudre et celui de la Gironde, le plus grand d’Europe occidentale), le panache de la Gironde, les pertuis charentais, une zone côtière abritée des îles, peu profonde avec d’importantes surfaces d’estran, ou encore le large, aux influences plus océaniques. Mais, au-delà de ces écosystèmes et de leurs riche biodiversité (forte production planctonique, abondantes ressources halieutiques ou encore important carrefour ornithologique notamment en période hivernale), le Parc abrite aussi de nombreuses activités humaines. Il est en effet, le premier bassin de production conchylicole européen; 350 navires y pêchent la sole, le bar, le maigre, la seiche ou encore le céteau, 60 ports aux vocations diverses (commerce et industrie, plaisance, pêche, conchyliculture) maillent son littoral, sans oublier les multiples loisirs qui y sont pratiqués dont la plaisance, la voile, le surf, etc.

Un document stratégique pour les 15 ans à venir
Le maintien d'un bon fonctionnement des écosystèmes marins tout en s’inscrivant dans une démarche de développement durable des activités maritimes, voilà bien tout l'enjeu du projet de territoire du Parc Marin porté par le plan de gestion définitivement validé en début de semaine. Bien plus qu'une déclaration de bonnes intentions, ce document stratégique détermine les mesures de protection, de connaissance, de mise en valeur et de développement durable à mettre en oeuvre dans le Parc naturel marin pour les 15 ans à venir, soit une échelle de temps significative à la fois pour les évolutions environnementales et sociétales. Il a été conçu après un an de concertation ayant mobilisé une centaine d'acteurs réunis en 7 groupes de travail thématique au cours de 60 réunions. Au sein de ce projet de territoire marin, ce sont 50 objectifs qui ont ainsi été définis pour répondre aux enjeux du « bon fonctionnement des écosystèmes marins du Parc », du « développement durable des activités maritimes, et socio-économiques du territoires respectueuses des écosystèmes marins », et « de la sensibilisation au plus grand nombre ».

Concernant sa mise en œuvre, le plan de gestion sera décliné en programmes d'actions annuels et pluriannuels dont l'efficacité de la gestion et l'atteinte des finalités seront régulièrement évaluées. Afin de répondre aux objectifs fixés à long terme, le Parc animera la mise en œuvre du plan de gestion par diverses actions qui pourront être l'intervention technique sur le milieu marin, l'accompagnement financier de projet, le développement de missions de surveillance et de contrôle, la proposition de mesures incitatives et réglementaires, la sensibilisation des publics au respect de bonnes pratiques pour préserver les écosystèmes marins, et enfin, en rendant des avis sur les projets susceptibles d'altérer de façon notable le milieu marin.

Approbation du plan de gestion du Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis par le conseil d'administration de l'Agence française pour la biodiversité le mardi 26 juin 2018.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Laurent Mignaux / Terra et Julie Bertrand / Agence française pour la biodiversité

Partager sur Facebook
Vu par vous
7325
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !