Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Projet éolien marin Sud Atlantique : quelle place pour la biodiversité ?

12/01/2022 | Le projet de parc éolien en mer au large d'Oléron est en consultation publique jusqu'à fin février. Son intérêt sur le plan environnemental fait débat.

Illustration éoliennes en mer

Depuis le 30 septembre 2021 se tient une vaste consultation publique, en Charente-Maritime et en Gironde, concernant le projet d’implantation d’un parc éolien offshore au large de l’île d’Oléron, pour l’instant unique projet du genre près des côtes néo-aquitaines. Porté par l’Etat et Réseau de transport électrique (RTE), le dossier prévoit un parc de 66 éoliennes de 260 mètres de haut, pour une puissance installée entre 500 MW et 1000 MW. Les premiers débats, houleux, ont permis de faire évoluer le périmètre pressenti, d’une zone de 300 km2 à 743 km2, début décembre. Dès lors, la commission du débat public a décidé d’accorder un mois supplémentaire à la consultation.

Les trois premiers mois de consultation ont fait émerger bon nombre d’inquiétudes de la part des élus, habitants et associations locales. Parmi les préoccupations évoquées, près d’un tiers concernait l’impact de l’infrastructure sur la faune et la flore marine. Dans l’ensemble, ce n’est pas tant l’énergie éolienne en soi qui est contestée mais le zonage choisi. Le périmètre défini par l’Etat se situe au sein du Parc naturel marin de la mer des pertuis et de l’estuaire de la Gironde, créé en 2015 pour « préserver la biodiversité » et « accompagner les acteurs maritimes dans le respect de cet environnement ».

Au cœur de ce domaine de 6500 m2 se trouvent deux zones Natura 2000, dont une classée en zone de protection spéciale (ZPS) pour les oiseaux. Le projet de parc éolien s’étend sur les deux. Un « projet absurde » sur le plan environnemental, selon les associations de protection de la nature. De la Ligue de protection des oiseaux (LPO) à France Nature Environnement (FNE), les naturalistes n’ont eu de cesse prévenir : dans ce couloir de vents des migrateurs, les pales des éoliennes feraient office de hachoirs géants pour la faune volante. Sans compter l’impact sur les fonds marins que causeraient l’enfoncement des pieux et le creusement des tranchées de raccordement des éoliennes au réseau électrique.

La parole aux experts

Devant cette problématique majeure, la Commission nationale du débat public (CNDP) a organisé trois réunions thématiques entre début janvier et fin février, afin d’entendre la parole des experts. Une première table-ronde a réuni le 5 janvier une vingtaine de chercheurs et de naturalistes travaillant pour la LPO, la FNE, le Parc Marin, l’université de La Rochelle et des bureaux d’études. Cette première audition a surtout permis de faire un point sur l’ensemble des données à disposition, recensées ces derniers mois par un bureau d’études : essentiellement des cartes et des suivis de populations faunistiques issus du travail des associations environnementales du territoire, du Parc Marin, de l’Observatoire Pelagis et d’études étrangères.

« S’il leur arrive quelque chose chez nous, l’impact  se verra plus tard sur les sites de reproduction, dans le nord de l’Europe ».

Présent lors de ce rendez-vous, Cédric Marteau, directeur de recherches de la LPO, espère que le regroupement de connaissances permettra à court terme d’établir une sorte de cartographie globale superposant toutes ces données, dans laquelle se dessineraient tous les enjeux environnementaux, facilitant leur lisibilité. « Le problème, c’est qu’on travaille chacun à des échelles différentes - hyper locale, régionale, nationale ou plus, et que la qualité des données n’est pas la même. Il faut réussir à croiser les données sans en cacher une derrière une autre », explique le chercheur.

« Par exemple, une espèce rare ne sera pas forcément détectée lors d’un suivi saisonnier, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’est pas présente sur un territoire. Or, c’est justement ces espèces rares qu’on essaye de protéger.  Mais en même temps, ça ne veut pas dire que les enjeux sont moins importants sur des populations dont les effectifs sont forts. Quand un territoire est reconnu pour abriter 1% de la population mondiale de certains oiseaux, comme c’est le cas des pertuis charentais, ca veut dire qu’il regroupe ponctuellement des millions d’oiseaux venus d’un peu partout dans le monde et que nous avons la responsabilité de les protéger le temps de leur séjour chez nous pour qu’ils puissent y retourner ». Il cite en exemple les pingouins, les guillemots et les macareux moines qui viennent hiverner sur les côtes charentaises. « S’il leur arrive quelque chose chez nous, l’impact  se verra plus tard sur les sites de reproduction, dans le Nord de l’Europe ».

Le cumul des impacts, le scénario catastrophe

Ce que craignent surtout les associations environnementales avec le projet éolien d’Oléron, c’est le cumul des impacts sur les populations de migrateurs. D’autres projets similaires étant prévus en Mer du Nord, en Manche et en Atlantique, ces parcs seraient autant d’obstacles pour les oiseaux sur leur route. Pour la LPO, l’installation d’un champ d’éoliennes en mer doit donc se penser à l’échelle de l’Europe et pas seulement local. « Un seul parc pourrait encore être acceptable en termes de pertes. Mais s’il y en a 4 ou 5 sur cette voie migratoire, on ira vers une baisse catastrophique des populations », prévient Cédric Marteau.

Depuis l’ouverture des débats, les associations environnementales demandent le retrait du périmètre défini par l’Etat de la zone Natura 2000. « On sait, grâce à des études de terrain sur l’éolien terrestre, que les impacts sont très forts dans les zones Natura 2000, car ce sont des sites très riches en biodiversité. Pour résumer, une forte concentration d’oiseaux n’est pas compatible avec une forte concentration de mâts d’éoliennes », appui  Cédric Marteau.

La LPO rappelle que le dernier rapport du GIEC précise que la transition énergétique ne doit pas se faire au détriment de l’environnement. « Nous devons donc réfléchir pour que cette transition se fasse avec des impacts limités », estime le chercheur. En plus d’une révision du périmètre, la LPO attend des solutions en matière de technologies de la part des porteurs de projets : hauteur de mâts, taille des pâles, puissance, système de bridage ou d’arrêt des pâles à l’approche de la faune volante, etc. Quid de la possibilité de convertir ce projet d’éoliennes fixes en mer en éoliennes flottantes ? Cette solution permettrait d’éviter le creusement des sols marins et de s’éloigner de la côte.

Les prochaines réunions « environnement » porteront sur les activités socio-économiques dans l'écosystème du parc naturel marin, le 1er février, puis sur la procédure « éviter, réduire, compenser », le 10 février. D’autres tables rondes thématiques sont également prévues sur la pêche, deuxième grand sujet d’inquiétudes des Charentais-Maritimes. Sur son site internet, la CNDP promet également des réunions en février sur le modèle économique et financier de l'éolien en mer à l'horizon 2030, sur les recommandations à effectuer pour le futur appel d'offres et sur les scénarios pour le projet de parcs éoliens en mer en Nouvelle-Aquitaine.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3856
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Grue cendrée Environnement | 03/01/2022

Pour un temps suspendu à la découverte des Grues cendrées

La réserve du marais d'Yves, côté littoral Environnement | 15/12/2021

La réserve nationale du marais d’Yves veut s’agrandir

Conférence WIS2021 Environnement | 03/12/2021

Le World Impact Summit, catalyseur de solutions pour la planète

Plantation d'une forêt résiliente sur le site aturin de Crédit Agricole Aquitaine Environnement | 30/11/2021

Le Crédit agricole Aquitaine et Alliance forêt bois créent une forêt résiliente à Aire-sur-l'Adour

Marais du pays rochefortais Environnement | 25/11/2021

Un projet de parc naturel régional en Charente-Maritime

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demain Environnement | 23/11/2021

Nouvelle-Aquitaine : une expérience immersive pour lutter contre le changement climatique

Arnaud Laurent, éleveur de limousines, a prévu de planter des haies sur une partie de son exploitation Environnement | 15/11/2021

Des agriculteurs haut-viennois s’engagent en faveur de la biodiversité

François Bayrou et Guillaume Choisy, DG de l'Agence de l'eau découvre le site de renaturation de l'Ousse des bois (en arrière-plan) sur le secteur Léon Blum, à Pau Environnement | 09/11/2021

A Pau, la rivère Ousse des Bois a retrouvé son lit naturel

Sur le salon de l’habitat de Limoges, le stand a généré de nombreux contacts Environnement | 05/11/2021

Un guichet habitat énergie disponible pour les habitants de Limoges Métropole

Eau potable -  illustration Environnement | 29/10/2021

Eau potable : une concertation pour creuser le projet du champ captant des Landes du Médoc

La boucle énergétique de Lagord Environnement | 29/10/2021

Une boucle énergétique en test à La Rochelle

Espace pédagogique Louis Fargue Environnement | 27/10/2021

Bordeaux : la station d'épuration Louis Fargue, une offre pédagogique pour "éveiller les consciences"

médoc biogaz une Environnement | 19/10/2021

Méthanisation : A Saint-Laurent du Médoc, Médoc Biogaz élargit son cercle vertueux

Le marais de Tasdon, près de l'avenue Jean-Moulin à La Rochelle Environnement | 14/10/2021

La Rochelle : une deuxième vie pour le marais de Tasdon

L’établissement public territorial  bassin Vienne a publié un guide sur les économies d’eau destiné aux collectivités Environnement | 05/10/2021

Le bassin de la Vienne veut s’adapter au réchauffement climatique