Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

  • 24/06/21 | L'Europe en soutien des collectivités face à la crise sanitaire

    Lire

    Grâce au dispositif "Initiative d'investissement en réponse au Coronavirus" portée par la Commission européenne, 8 départements - Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Charente - ont bénéficié d'aides européennes pour l'achat de masques à destination du personnel des collectivités et de la population afin de pouvoir maintenir des activités de service public et de soutien à certains publics (collégiens, personnels des EPHAD, personnels de santé, aides à domicile ...). Ces mesures ont été financées par l'Europe pour un montant total de 2,9M€ en Nouvelle-Aquitaine.

  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Protection contre les inondations : un dispositif innovant à La Rochelle

14/05/2021 | Pour se protéger contre les submersions, La Rochelle a mis en place un nouveau type d’endiguement à Port-Neuf

La nouvelle digue de Port Neuf

Juste en face du quartier des Minimes, coincé entre le grand port Atlantique et le très chic quartier La Genette Le Mail, se dresse Port-Neuf. Ce quartier des classes moyennes avait été durement touché par la tempête Xynthia en 2010. Comme aime à le rappeler le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine, « l’eau était rentrée jusqu’au stade Marcel Deflandre », le temple du rugby local, à 500 mètres du rivage, derrière une série de maisons et d’immeubles. Pour éviter la répétition d’un tel scénario, le quartier avait été intégré au Plan d’action de protection contre les inondations (PAPI) déployé par l’Etat et les collectivités locales.

Onze ans plus tard, Port-Neuf est enfin protégé contre les assauts de la mer, ou presque. Le chantier sera livré en juillet, mais le plus gros est fait. Deux ans de travaux ont été nécessaire pour protéger ce linéaire d’un peu plus d’1,4 km longeant le boulevard Winston-Chruchill de la cale de mise à l’eau de l’Anse de Port-Neuf jusqu’à La Corniche, à quelques pas de l’entrée du parc Franck-Delmas.
Pour protéger les habitations, les commerces, les industries, la station d’épuration et le club nautique présents sur cette portion de littoral, les services d’urbanisme de l’agglomération de La Rochelle avaient d’abord envisagé le surélèvement de la digue existante, renforcée par des enrochements - un système classique de protection contre les submersions marines comme il en existe partout sur le littoral charentais. « Sauf que pour respecter les nouvelles cotes de protection (1), on aurait été obligé d’ériger un mur de deux à trois mètres de haut. Ca aurait été un véritable Mur de l’Atlantique qui serait arrivé au premier niveau de certains immeubles et aurait condamné la vue de la promenade », explique Mathieu Dupont, le directeur en charge des risques littoraux à l’agglomération de La Rochelle.

Premier, puis deuxième mur
Il a donc fallu innover. « Nous avons érigé un premier mur, renforcé par des enrochements, qui permet de casser le plus gros des vagues. Puis un deuxième d’un mètre de haut qui absorbe le reste », poursuit Frédéric Soleil, du bureau d’aménagement en charge de la maîtrise d’œuvre. Entre les deux murs, une langue de béton de dix mètres de large a été coulée – une partie a été prise sur la mer. En temps ordinaire, elle servira de promenade et de piste cyclable, et de zone tampon en cas de submersion. Prisonnière de cette ganse, l’eau sera véhiculée en pente douce vers des avaloirs disposés le long de l’avenue Winston-Churchill. « Cette eau va être canalisée à l’intérieur d’une conduite de 40 cm de diamètre qu’on a intégrée à l’intérieur de l’ouvrage, et qui amène cette eau au lac de Port-Neuf, un bassin de rétention d’eau de pluie déjà existant, proche du second mur. Il peut être vidangé avant une tempête. Une fois qu’elle est terminée, on peut renvoyer ces eaux via deux conduites débouchant sur l’estran », détaille Mathieu Dupont.
C’est la première fois qu’un tel dispositif est experimenté sur la côte néo-aquitaine. Un autre dispositif innovant est en cours de test sur l’épi de Port-Neuf. Un laboratoire de l’université de La Rochelle a mis en place un système électrique à basse tension qui accélère l’agglomération des sédiments sur une roche. Objectif : créer un renforcement naturel de la roche contre l’érosion des vagues et du vent.  

(1)    une cote moyenne calculée par rapport à la hauteur de houle de Xynthia + 20 cm au large, au cas où la prochaine tempête serait plus forte

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4729
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !