Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/18 : Les 28 et 29 avril, c'est la troisième édition du Printemps de Caudéran (Bordeaux). Au menu : animations sur la nature, le jardin, ateliers de bouturage ou musique végétale (!). Un programme éclectique à retrouver sur www.bordeaux.fr/e149093

25/04/18 : Angoulême : le festival du film court commence aujourd'hui avec une cérémonie d'ouverture à 18h30 à la Maison des Peuples et de la Paix (entrée libre), suivit d'un quizz cinéma au Rockn'Bol à 21h. 75 films sont à découvrir durant 4 jours sur 9 sites.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/04/18 | Les logiciels libres à la une en novembre

    Lire

    Les 6 et 7 novembre, le pôle de compétences en logiciels libres Aquinetic (basé à Pessac) organise une nouvelle manifestation professionnelle d'envergure internationale autour du logiciel libre: B-Boost. Avec pour thème «Open Digital Transformation», l'évènement s'articulera autour des notions d'expertise (90 conférences sur 2 jours) et de business (30 stands d'entreprises Open-source de Nouvelle-Aquitaine et de toute la France). Appuyé par de nombreux acteurs nationaux et locaux, le pôle vient d'obtenir un soutien de 75 000€ voté par les élus régionaux ce 23 avril pour l'organisation de ce rendez-vous.

  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Pyrénées: Quand l'ours sort de sa tanière

03/04/2013 | Le régime alimentaire de l'ours dans les Pyrénées est composé essentiellement de végétaux, exceptionnellement de viande animale lorsque l'occasion se présente

Quand l'ours sort de sa tanière

Aqui, en reportage dans la vallée d'Aspe, avait bien cru entendre parler de la première sortie de l'Ours Néré. Le parc national des Pyrénées a confirmé sur son site internet que le seul ours béarnais avait sorti la première patte dehors. "La douceur printanière de ces derniers jours associée au fort taux d'enneigement de cet hiver permet de relever sur le terrain des indices fort intéressants", écrit le parc national, Ces traces de taille importante laissent penser qu'elles pourraient appartenir à l'ours Néré qui se plaît dans cette zone Aspe-Ossau", poursuit-il.

L'hibernation hivernale des ours dans les Pyrénées prend fin. Et gare au petit creux au sortir de la tanière. « L'ours sorti de sa tanière rode sur les zones où il y a une forte concentration d'animaux (sangliers, chevreuils...). Il est à la recherche d'un animal affaibli ou d'un cadavre. Si vous avez la chance de croiser sa voie, il est impératif de suivre sa trace à l'envers afin de ne pas le déranger », prévient le parc national des Pyrénées. 

Cet été, les brebis en estive seront la cible de l'ours. L'éternel débat sur les dégâts de l'ours rappelle que les brebis sont toujours un morceau de choix pour l'ours. Néanmoins, on peut noter qu'en 2012 les dégâts de l'Ours étaient en nette diminution dans les Pyrénées-atlantiques. Néré n'a tué que trois brebis. La raison est simple : il ne reste plus que lui dans le Béarn. Le petit de Néré et Canelle, devenu grand, Canellito a passé toute l'année en Hautes-Pyrénées où les dégâts sont plus importants. 57 brebis et 1 bovin. Le président de l'association Pays-de-l'Ours apporte quelques éléments d'explication.   

"L'Ours, initialement carnivore, s'est adapté aux régions dans lesquels il vit. En Amérique du Nord où le poisson représente une part importante de son régime alimentaire, l'ours peut atteindre le poids de 800 kg. Dans les forêts des Pyrénées, comme dans celles de Slovénie, le régime alimentaire de l'Ours, qui ne pèse que de 100 à 200 kg, est constitué en majeure partie de végétaux." Mais lorsqu'il peut mettre la patte sur une brebis...

On observe toutefois que Néré, seul Ours dans le Béarn, n'a touché que trois brebis dans l'année. Sur les six dossiers présentés, deux seulement ont été imputés à l'ours Néré qui a coûté 910 euros, soit 303 euros par brebis. "Plus du double de leur valeur" selon Alain Reynes, président de l'association Pays-de-L'Ours, qui souligne la générosité du système d'indemnisation des dégâts en France. Ce dernier explique cette faible prédation par le fait que les troupeaux de brebis dans le Béarn, majoritairement laitières, sont bien protégés, à proximité du berger.

Néré aime aussi la viande

" Néré est connu pour être un ours discret, mais il aime la viande ; comme tous les ours il est opportuniste. En moyenne un ours tue 10 à 12 brebis par an dans les Pyrénées. Néré n'en a tué que trois car il n'a pas pu accéder aux troupeaux. Dans ce cas il va se rabattre sur tout ce qu'il trouve. Des racines aux charognes, en passant par les fruits secs ou même des fourmis."

Selon le président de l'association de défense de l'Ours, les troupeaux ne sont pas aussi bien protégés dans les Hautes-Pyrénées où l'ours a particulièrement sévi cette année, tuant près de 60 brebis pour un coût total de 23300 euros. "Dans les Pyrénées centrales les bergers sont moins habitués à l'Ours. Pendant quelques années il avait même disparu. Dans cette partie des Pyrénées c'est la production de viande qui domine. Et contrairement aux bergers béarnais, ils ne rassemblent pas systématiquement leur troupeau." 

Les dégâts causés par l'Ours ne représentent au final que 0,5 % de la mortalité des brebis dans les Pyrénées, selon l'association qui s'appuie sur un total 50000 brebis mortes par an.  

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Delphine Devos

Partager sur Facebook
Vu par vous
1633
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !