Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Raymond: une île sur la Garonne ou comment concilier économie et écologie

22/09/2010 |

l'île Raymond et ses brebis

La Communauté de communes du Vallon de l'Artolie vient d'acquérir 45 hectares de terres agricoles sur l'île Raymond avec le concours de la Safer Aquitaine Atlantique. La collectivité a pour cette île un projet à la fois environnemental, agricole, et touristique. Cette île de la Garonne, de près de 100 ha, à cheval sur les communes de Paillet et de Rions, a déchaîné les passions dans le secteur en ce qui concerne son avenir : environnemental pour les pouvoirs publics, agricole, tendance grandes cultures, pour une partie des agriculteurs voisins. « De mémoire d'homme, l'île a toujours porté une activité agricole, de la vigne en passant par l'élevage, raconte Colette Scott, la présidente de la Communauté de communes, et ces 20 dernières années, elle était cultivée en maïs »

Différentes études menées par la collectivité avaient, d'ores-et-déjà, mis en évidence le potentiel écologique et touristique de ce lieu. De l'île en elle-même, mais aussi de la « petite rivière », le bras mort de la Garonne entre l'île et le « continent », qui, une fois remise en eau, pourrait être un lieu de promenade et source de biodiversité. Puis courant 2009, le propriétaire de la moitié de l'île Raymond contacte la Safer Aquitaine Atlantique pour vendre ses 45 ha de terres. Une opportunité, la Communauté de communes se porte candidate. C'est le début d'une année de médiation et de négociation entre riverains, agriculteurs concurrents et pouvoirs publics. La Safer en arbitre.

Concilier écologie et économie
Pour la Communauté de communes, le principal objectif est la protection de l'environnement, en partenariat avec les associations locales et avec les co-financeurs que sont l'Agence de l'Eau et le Conseil Général de la Gironde. Mais le projet est aussi économique. Car il s'agit de maintenir sur l'île une activité agricole, respectueuse du principal objectif prédemment cité - la culture du maïs est alors exclue. Ouverte au public, l'île deviendrait également un lieu de promenade, à pied ou en bateau, un plus pour l'activité touristique du secteur. « La Communauté de communes du Vallon de l'Artolie a la volonté d'être exemplaire, confie Colette Scott, et de montrer que l'ont peut concilier protection de l'environnement et activités économiques ».
En mars 2010, le comité technique de la Safer, réunissant la profession agricole, les collectivités et l'Etat, s'est exprimé par un vote en faveur de la Communauté de communes. Cette dernière s'engage alors à mettre les terres en location à une jeune agricultrice, Sarah Dumigron, récemment installée en élevage ovin. L'opération ainsi finalisée par la Safer permet à la fois de conforter une installation, de maintenir une activité agricole sur l'île et enfin de respecter les critères environnementaux des co-financeurs. L'acte est signé le 19 mai 2010.

Des brebis à la place du maïs
Installée en 2004, Sarah Dumigron a perdu beaucoup de surfaces entre 2008 et 2009, ce qui a mis en péril son exploitation. Depuis, elle doit déplacer son troupeau de 310 brebis d'une prairie ou d'une jachère à l'autre grâce à des prêts ponctuels et donc précaires. Face à la difficulté d'accès aux terres, même en fermage, dans ce secteur finalement proche de l'agglomération bordelaise, la location des terres de l'île Raymond est une aubaine. Surtout pour un élévage extensif de ce type. Car Sarah Dumigron éleve des brebis d'une race particulière, les « scottish blackface », comme le nom l'identique, des écossaises à tête noire. Une race très rustique qui a besoin d'espace. « Ces terres vont tout d'abord permettre de pérenniser mon troupeau, précise-t-elle, puis dans l'avenir, j'espère augmenter mon cheptel si possible ». Depuis avril dernier, la jeune agricultrice a amorcé sa conversion en bio.
Une partie de l'île sera donc remise en prairie, conformément au projet de « renaturation » de la Communauté de communes.

Refaire vivre le rapport au fleuve
« Le projet d'acquisition de l'île Raymond est en fait intégré au plan d'action de l'Agenda 21 de la Communauté de communes du Vallon de l'Artolie », rappelle Lucie Henriot, chargée de mission Agenda 21. Un des axes principaux de ce plan d'action initié en 2005 est la réappropriation des rives du fleuve et des activités fluiviales par les habitants. En un mot, ressusciter la vie autour de la Garonne. Parmi les différentes actions, une fierté, le projet de chantier-école mené par l'association « les chantiers Tramasset ». Ces chantiers de construction traditionnelle de bâteaux en bois deviendront un lieu de formation, en partenariat avec le Conseil Régional et Domofrance. « Nous avons aussi l'intention de réhabiliter les quais de Rions à Langoiran, toujours dans cet esprit de refaire vivre le rapport au fleuve, explique Colette Scott. Il s'agit d'un projet d'intérêt économique par le biais du tourisme, mais aussi d'un projet identitaire, afin de léguer aux générations à venir une partie de cette vie passée avec le fleuve ».


COLETTE SCOTT Présidente de la Communauté de communes du Vallon de l'Artolie
COLETTE SCOTT Présidente de la Communauté de communes du Vallon de l'Artolie« Dans cette histoire, la Safer a joué un rôle d'arbitre très important. Les projets des différents candidats à l'acquisition de l'île Raymond ont été objectivement présentés. Et la Safer s'est prononcée en faveur de la Communauté de communes, à condition que l'on mette les terres en location à Sarah Dumigron, une jeune agricultrice en élevage ovin bio. Un rôle d'arbitre, mais aussi de médiateur, comme on a pu le constater tout au long de cette année de négociations.
Par ailleurs l'implication du conseiller foncier du secteur, M. Lachat, a été très appréciable, que ce soit pour ses conseils techniques et administratifs, que pour le suivi du dossier et sa disponibilité. Depuis la signature de l'acte, un comité de pilotage a été crée, réunissant les associations, les riverains, le conseil de développement, les co-financeurs et le Conservatoire du Littoral. Ce comité de pilotage aura pour mission de mettre en place un plan de gestion qui devra articuler les aspects environnementaux, économiques, mais aussi touristiques. Décider par exemple des sentiers de promenade, des horaires d'ouverture au public, etc. »

Magali Fronzes
Safer Aquitaine-Atlantique

Partager sur Facebook
Vu par vous
2033
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !