Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/03/21 | Béarn: André Cazetin figure du bassin de Lacq s'est éteint

    Lire

    Après avoir été le maire communiste de Mourenx, ville nouvelle du bassin de Lacq, pendant 18 ans, il avait, à près de 80 ans, rejoint les combats écologiques en adhérent au parti des Verts. André Cazetien, figure du Béarn par ses nombreux combats, est décédé ce dimanche 7 mars à 97 ans. De nombreux hommages de personnalités locales lui sont depuis rendus. Parmi elles Patrice Laurent, Maire de Mourenx, le député David Habib, Olivier Dartigolles pour le PCF ou encore Eurydice Bled, Jean-François Blanco du côté d'EELV.

  • 08/03/21 | Deux-Sèvres : Le camping La Venise Verte se modernise

    Lire

    Au coeur du Marais poitevin, à Coulon, le Camping 4 étoiles de La Venise Verte souhaite investir pour moderniser ses sanitaires et ses espaces communs afin de continuer à satisfaire ses clients. Le camping, éco-labellisé, s’attache à l’intégration environnementale et à la gestion des énergies et de l’eau avec une production d’eau chaude autonome notamment. Lors de la commission permanente de février, les élus du Conseil Régional ont décidé de subventionner ses investissements à hauteur de 18 728 euros.

  • 08/03/21 | Un e-Job Dating au Pays Basque

    Lire

    Le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne et Wizbii organisent le 23 mars prochain de 17h à 20h un e-Job Dating. L’initiative « 1er Stage, 1er Job » se tiendra cette année en visio-conférence avec des entretiens dématérialisés. Une dizaine d’entreprises issues des secteurs de la banque, du service à la personne, du commerce ou du BTP sera présente. Inscription obligatoire avant le 18 mars.

  • 08/03/21 | Dax : des initiatives en faveur de la mobilité pour tous

    Lire

    Pour une meilleure insertion sociale et professionnelle ainsi que pour le maintien de l’emploi, l’association « Solutions Mobilité », souhaite avec l’agglomération de Dax, favoriser la mobilité dans les quartiers « Politique de la Ville ». L’association propose des actions concrètes sous la forme d’un accompagnement global. Lors de sa dernière commission permanente la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir cette action avec une aide de 19 000 euros.

  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Rive Droite de Bordeaux : une journée consacrée aux mobilités

29/06/2012 | Jean-Christophe Chadanson, directeur d’étude à l’A’urba, l’agence qui pilote le Grenelle et Etienne Parin, directeur du GPV Rive Droite.

gpv  grenelle mobilités

Alors que le Grenelle des mobilités de l’agglomération bordelaise, lancé par les collectivités territoriales et l’Etat en janvier dernier, entre dans sa dernière phase, le GIP-GPV Rive droite a consacré ses rencontres thématiques du 28 juin aux mobilités. Après un premier bilan et une présentation des enjeux propres à ce territoire, représentants de l’Etat, élus, collectivités territoriales et associations, réunis à Floirac, ont planché sur des propositions pour améliorer les déplacements.

Un thème d’autant plus crucial que la Rive Droite, déjà engorgée aux heures de pointe pourrait accueillir 45 000 habitants supplémentaires d’ici 15 ans. Plusieurs constats : le système actuel du tout-automobile, fragile, est à bout de souffle et la rocade, surchargée, fait davantage office de boulevard urbain  que de contournement. Rive Droite, la ligne A du tramway et les parc-relais sont victimes de leurs succès et les embouteillages fréquents dans les villes du GPV. Et parce-que  les communes voisines sont également concernées par ces bouchons, elles ont leur mot à dire a rappelé Franck Maurras, le maire de Carbon-Blanc. L’agglomération fonctionnant comme un système organique, les réponses doivent être variées et concertées pour remédier à ces problèmes de circulation.

Comment ? En améliorant le maillage des transports, en créant de nouveaux parc-relais  et stations VCub, mais pas seulement. Les gares multimodales de Cenon et d’Ambarès pourront elles aussi absorber des flux de voyageurs plus importants lorsque le bouchon ferroviaire aura sauté en 2016.  Autre proposition : changer les habitudes en favorisant  le covoiturage quand on a en moyenne, une personne par  véhicule circulant sur la rocade et des modes de déplacement alternatifs ; le vélo, la marche et les navettes fluviales. Un ensemble de propositions  qui viendront alimenter un rapport  d’orientations qui devrait être présenté à l’automne 2012.

Malika Ouaddah
Par Malika Ouaddah

Crédit Photo : A.U.

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2575
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
michel becerro | 30/06/2012

Et si on sortait des sentiers battus en approfondissant les deux idées suivantes afin de rendre le « Transport en commun…incontournable »

1. Les gares Sncf de Bassens et de Sainte-Eulalie
Aujourd’hui, rien n’est fait pour les sortir de l’anonymat alors que tout devrait être fait pour les rendre utiles et utilisées.
Il est nécessaire de faire connaitre leur existence, ce qu’elles offrent aujourd’hui et bâtir un projet sur ce qu’elles pourraient offrir en réponse aux besoins.
J’imagine très bien une large consultation des habitants des communes concernées et limitrophes, consultation conjointement organisée par la Région, RFF, les municipalités concernées et les associations locales intéressées.

2. La gratuité des transports publics
J’ai tout à fait conscience que ce sujet peut faire débat et conduire à des arguments à charge. Qu’importe ! L’essentiel est d’argumenter, pas d’asséner pour fuir le sujet
Pour moi, la gratuité des transports publics est un choix politique et économique, socialement utile, écologiquement responsable. Et c’est possible.
C’est un objectif social : permettre aux salariés de se rendre sur leurs lieux de travail en utilisant plus volontiers le transport public, permettre aux familles de se rendre vers les lieux de consommation et de distraction, tout en leur rendant du pouvoir d’achat car le budget des ménages affectés au transport est le deuxième poste de dépenses après le logement.
C’est un objectif écologiquement responsable : réduire le trafic automobile est devenu indispensable. Faut-il attendre que cela devienne obligatoire ? A nous de le dire. On peut se tortiller dans tous le sens, repousser à plus tard, une chose est sûre : nos voies routières sont saturées, le nombre de véhicules va continuer à augmenter et plus vite que les surfaces de circulation. Le transport public gratuit est une réponse à cette asphyxie accidentogène, cette pollution chimique, sonore et environnementale.
C’est un objectif réalisable : la preuve, c’est que ça existe déjà. Une vingtaine de collectivités ont mis en place la gratuité, ce qui concerne 750 000 habitants dans notre pays. Cette gratuité est plébiscitée par les citoyens qui en bénéficient.
Va-t-on oser en Gironde, à la Cub et à Bordeaux, au GPV ?

Michel Becerro
10 rue Maurice Ravel 33560 Carbon-Blanc 30 juin 2012

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !