Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/08/19 | G7 de Biarritz: au tour d'Elisabeth Borne

    Lire

    En préparation du sommet, la ministre de la Transition écologique est présente aujourd'hui à Biarritz où elle signera une charte d'engagement pour "une plage sans déchets plastiques" à la mairie de Biarritz avant de se rendre à une présentation des initiatives écoresponsables prises dans le cadre du G7. Elle y rencontrera les ONG dont Surfrider foundation avant d'effectuer une intervention à la conférence "Pavillon Océan".

  • 22/08/19 | Floirac: L'Étang Heureux revient en août !

    Lire

    Fort de son succès juillettiste, l'Étang Heureux, organisé par la mairie de Floirac, revient une semaine en août. Ainsi, du 27 août au premier septembre, le Parc des Étangs de Floirac est ouvert à partir de 10h, et propose des animations pour tous les publics, comme du karaoké, des jeux de société, concerts de musique latine, ou encore un tournoi de pétanque. De 10h à 19h, des activités familiales sont en libre service (beach volley, sand ball, jeux de raquettes, etc...).

  • 21/08/19 | Les ambitions de Didier Guillaume ont étonné...le maire de Biarritz

    Lire

    Mardi soir, lors de la visite de Christophe Castaner à Biarritz, le maire de Biarritz Michel Veunac s'est exprimé et quelque peu ému des innocentes fuites selon lesquelles le ministre aficionado de la corrida et de l'Agriculture, Didier Guillaume, serait tenté par la mairie de Biarritz. Or les deux hommes appartiennent à la même famille politique, le Modem et Michel Veunac ne s'est pas exprimé sur son devenir. Et qui contraindrait le ministre à déménager d'Anglet. Mais Biarritz vaut bien aussi une messe.

  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Sécheresse : de nouvelles restrictions d'eau en Dordogne

24/07/2019 | En raison de la sécheresse, le préfet a pris de nouvelles mesures à destination des professionnels et des particuliers pour préserver la ressource en eau.

En Dordogne, l'usage de l'irrigation a encore été réduit

A l’issue d’une cellule de crise qui s'est tenue mardi en préfecture, le préfet a annoncé qu’un nouvel arrêté entrerait en vigueur dès ce mercredi afin de limiter l’usage de l’eau des agriculteurs et des particuliers. Les restrictions sur les prélèvements agricoles et industriels sont renforcées ainsi que celles sur les usages domestiques. Il est notamment interdit d'arroser les jardins pour les particuliers entre 10 h et 20 h. les limitations des prélèvements destinés à l'irrigation du maïs et des fruitiers gagnent l'ensemble du territoire départemental, y compris le nord de la Dordogne.

Comme 80 % des départements français, la Dordogne a chaud avec des températures atteignant les 40 C en journée et plus de 20° C la nuit. Le niveau 3 du plan canicule a été déclenché et le seuil d'alerte sécheresse a été atteint. Le déficit pluviométrique est persistant, les niveaux des nappes d'eau demeurent faibles et des débits des cours d'eau diminuent de jour en jour. Or l’hiver 2018-2019 a présenté un déficit pluviométrique de 20 à 30 % par rapport à la normale. Il n’a donc pas été suffisamment pluvieux pour permettre aux nappes de revenir à leur niveau normal au printemps. Au niveau des cours d'eau, cinq bassins sont en état d'alerte, cinq autres sont en état d'alerte renforcée et deux en situation de crise.
Le nouvel épisode caniculaire que nous subissons depuis deux jours et qui doit perdurer au moins jusqu'à vendredi ne laisse présager rien de bon. La situation pourrait encore empirer d'ici la fin de l'été et ce n'est pas les quelques espoirs d'orages sur la fin de semaine qui pourraient changer la situation. A l'issue d'une nouvelle réunion de crise qui s'est tenue mardi matin en préfecture, Frédéric Périssat a pris de nouvelles mesures de restriction d'eau. Elles sont en vigueur depuis ce mercredi et perdureront jusqu'au 31 août.  Les usagers (domestiques, industriels et agricoles) sont appelés à diminuer leurs prélèvements dans le milieu naturel.  L'usage de l’irrigation est donc encore réduit. Les agriculteurs font part de leur inquiétude car les cultures (notamment le maïs et les fruitiers) ont environ 15 jours d’avance par rapport à une année "normale" et nécessitent justement un arrosage significatif.

Les particuliers directement impactés

Les particuliers sont désormais directement concernés par les restrictions. Sont interdits, les prélèvements d’eau destinés aux usages suivants:  le lavage des véhicules, hors des installations professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicule sanitaire ou alimentaire) ou technique (bétonnière…) et pour les véhicules d’urgence et de sécurité, le remplissage des piscines privées à usage familial, hormis celles dont la capacité est inférieure à 20 m3, l’arrosage des terrains de golf de 8 heures à 20 heures, l’arrosage des espaces et terrains sportifs de toute nature, sauf homologués, l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des jardins potagers, de 8 heures à 20 heures. Les entretiens annuels des réservoirs d’eau potable nécessitant vidange puis remplissage sont reportés, les fontaines publiques en circuit ouvert doivent être fermées. Les contrevenants risquent des amendes pouvant aller de 1500 euros à 3000 euros. 

La préfecture a par ailleurs annoncé que le risque de feu de forêt, jusqu’à présent classé modéré, allait basculer d’ici deux jours en risque sévère en raison de l’accélération de la sécheresse de la végétation due à la chaleur et au vent. Des éléments du Service Départemental d’Incendie et de Secours vont être déployés sur les zones sensibles et compléteront le dispositif de surveillance, notamment avec des moyens aériens. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5326
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !